Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Bruno Napoli

Bruno Napoli

Tout jeune quinquagénaire, originaire du sud de la France, ayant grandi en Afrique de l’Ouest entre 1977 et 1987 (Mali, Gabon, Sénégal et Côte d’Ivoire), titulaire d’un BEP et CAP en Electromécanique (2 ans après la 3ème), ayant passé 25 ans à Paris, pas mal voyagé en Amérique du nord, et récemment expatrié à Hong Kong depuis la Fin 2018. Je bosse actuellement dans l’industrie de la lumière.
Je suis passionné de nouvelles technologies, surtout dans le monde de la HiFi, la vidéo, le Home Cinéma et depuis 10 ans maintenant la Domotique. Ces dernières années je me suis beaucoup intéressé aux implications des smart technologies avec les assurances, la cybersécurité et la géopolitique. J’écris depuis 5 ans dans plusieurs revues et blogs professionnel Français, Américain et Asiatiques sur le sujet.J’ai presque toujours été entrepreneur dans ma vie, j’ai monté plein de petites et moyennes boites et projets en France qui se sont toutes cassées la gueule. J’ai donc mon diplôme universitaire de “Tombe, relève-toiaméliore-toi et recommence”.
Je suis connu pour ne pas avoir ma langue dans ma poche, mais ouvert d’esprit et toujours prêt à reconsidérer mes pensées. A travers mes articles je vais tenter de vous faire partager mes analyses et vous faire comprendre les opportunités qu’il pourrait y avoir dans cette industrie.
Je vous souhaite une bonne lecture.

promospeciale

Ce que j’ai compris de l’élection américaine : Suite mais pas fin…

Audience de l'article : 1879 lectures
Pour quelques instants je vais vous demander de suspendre votre jugement et refreiner vos émotions. Ne sous-estimez pas ce qui se joue actuellement, ça va bien plus loin qu’une simple élection. Il va y avoir des répercussions directement dans vos assiettes et votre vie de tous les jours. Avoir un autre point de vue sur l’échiquier peut littéralement vous sauver la vie. Et gardez en tête que ce n’est pas parce que quelqu’un n’a pas le même point de vue que vous qu’il ment. Il a juste un autre point de vue…

J’ai tout regardé en direct, le rassemblement des supporters de Trump, son discourt complet, le dépouillement, l’attaque du Capitol, la reprise des dépouillements… Accrochez- vous parce que ce qui s’est passé au congrès marquai juste la fin de la première saison. La seconde saison va être encore plus passionnante et en plus il n’y a pas d’abonnement à payer. Il risque même d’y avoir plusieurs personnes que l’on pensait être mortes qui vont revenir. En passant, j’ai fait des progrès en matière de compréhension du processus de vote. Accrochez-vous, ça va aller crescendo !

Donc, après un dépouillement mouvementé pour cause de prise d’assaut du Capitol, hier, jeudi 7 janvier 2021 vers 9h40 du matin heures de Paris, le congrès des états unis d’Amérique a reconnus que, selon les votes du collège électoral de chaque états, Biden devrait être le futur président. Biden sera officiellement au pouvoir le 20 Janvier, jour où il jurera sur la sainte Bible. C’est ce jour-là qu’il sera président "en fonction". Pour le moment il est président "en attente" que son poste se libère et n’a presque aucun pouvoir. A ce stade, normalement c’est joué et il n’y a plus aucun vote ou procédure légale qui pourrait l’empêcher d’accéder au poste. Tout ce qui reste c’est du protocole. Donc… c’est joué.

Sauf que l’autre en face ainsi que tous ceux qui ont voté pour lui ne vont pas en rester là et j’ai bien peur que les jours à venir soient très perturbants pour ceux qui n’ont pas encore pris la dimension réelle de l’échiquier et de ce qui se joue. Si on pensait en avoir fini avec la proclamation de Biden comme futur président, on n'a encore rien vu. Qu’on soit d’un côté ou de l’autre il y a de très fortes suspicions de fraude et de fraudes massives ainsi que l’ingérence de puissances étrangères dans ces élections. Alors oui, il y a toujours des petites magouilles lors de toutes les élections du monde, mais le niveau de fraude qui aurait été constaté aux états unis semble dépasser l'entendement.

Il aurait été très facile aux différents tribunaux civils auxquels l’administration Trump est allé se plaindre de dissiper les doutes. On prend le dossier, on enquête publiquement, on écoute tout le monde, on fait comparaitre les uns et les autres, on les interroge, on rend un verdict et tout le monde est content même les perdants parce qu’au moins ils ont pu s’exprimer. Et il y avait deux mois pour le faire ce qui est assez si on passe en mode express et que tout le monde y met de la bonne volonté. Le problème c’est qu’absolument aucun tribunal civil n’a pris les cas, ni même la cour suprême des états unis. Et il est bien là le cœur du problème : non seulement le camps Trump pense qu’on lui a volé l’élection, mais en plus aucune instance publique n’a voulu regarder les preuves. La sensation d’injustice qui règne actuellement dans le cœur de la moitié des américains est horrible et elle est dangereusement propice à tous les débordements. Les hommes ont besoin d’avoir confiance en la justice de leur pays et il me semble que la justice américaine a manqué là à son devoir de vérité et d’apaisement des populations. A l’heure actuelle, les états unis d’Amériques sont une poudrière.

Revenons à ce qui s’est passé au congrès. En prélude il faut dire que le président du congrès est Mike Pence, qu’il est républicain et que ce dernier est aussi le vice-président des états unis, donc le numéro 2 après Trump. Pour couronner le tout il fait aussi parti des candidats à se présenter lors de ces élections auprès de Trump. Il a donc ouvert des votes avec son propre nom dessus.

Autre chose, dans des cas graves comme de trop fortes suspicions de fraudes et selon la façon dont on interprète la constitution, le président du congrès aurait la possibilité de passer outre les votes du collège électoral et de demander une enquête d’entrée de jeu ou même de ne pas prendre en compte les votes des états qu'il conssidère trop frauduleux, et dans ce cas, mathématiquement la victoire reviens à Trump. Il semblait alors logique que Mike Pence, numéro deux du pays, du même camp que Trump et candidat lui-même à l’élection prenne cette décision. Et on a vu Trump lui mettre la pression ouvertement pour qu’il le fasse. Lors de son discourt à Washington devant les manifestants quelques minutes avant que la session au congrès ne commence, Trump a limite accusé Mike Pence de trahison en mettant en doute son intégrité et sa fidélité… Ambiance règlement de comptes pendant un fête de famille…

Donc, le président du congrès ouvre les enveloppes de chaque état et annonce le résultat. A chaque annonce d’un résultat les membres du congrès peuvent contester. Lors des contestations on ne montre pas de preuves, on en parle et on essaye juste de convaincre qu’il faut une enquête et qu’un tribunal doit rendre justice. Quoi qu’il en soit, aucune contestation n’avait de chance de passer car la majorité étant Démocrate, le vote était plié d’avance. Pas d’enquête et Biden président. A savoir que la moitié des républicains ont aussi voté contre leur camps pour qu’il n’y a pas d’enquête… Ambiance les masque tombent…

Pourtant il y avait deux possibilités inscrites dans la constitution qui permettait à Trump de passer. La première on l’a vu, c’est que le président du congrès décide tout seul, et il en aurait les pouvoirs de déclencher une enquête ou de ne pas prendre en compte certains états. La seconde c’est aussi de tout annuler et de demander aux congrès de voter avec une seule voix par état, et dans ce cas, mathématiquement aussi Trump passe haut la main. A savoir que le président du congrès aurait aussi la possibilité d’étendre la prise de pouvoir du président de 10 jours de plus. On passe du 20 au 30 janvier. Quand je vous dis qu’on risque de bien s’amuser…

Maintenant, juste pour étendre notre champs de vision, on va écouter ce que disent les gens dans des milieux autorisés et complotistes du genre Q. Si tout ce que disent les complotistes est faux, alors Trump va continuer à aboyer comme un chiwawa jusqu’au 20 Janvier, il n’ira même pas à l’inauguration et il partira de la maison blanche en claquant la porte après avoir pissé sur le bureau ovale et lâchera un truc du genre "Puisque c’est comme ça je me casse jouer au golf" ou "Je m’en vais comme un Prince"… Ensuite les complotistes n’auront plus qu’à se trouver une grotte pour s’y cacher jusqu’à la fin des temps.

En revanche, si ce que disent les complotistes et vrai, alors c’est une toute autre histoire. Je vous résume ici en quelques lignes ce qu’il se dit et si tout est vrai alors on est juste à quelques jours de savoir et il va falloir les avoir bien accrochées.

Il se dit que Trump a été posé là par l’armée pour nettoyer Washington, "Nettoyer le marais" comme dit Trump tout le temps. On parle de démanteler l’establishment le plus corrompu du monde côté Démocrate et Républicain. Un homme seul ne peut pas y arriver, il a besoin d'un gros support, et il n'y a que l'armée pour ça. C’est un plan qui a été prévu de très longue date, probablement un peu après l’assassinat de JFK. Souvenez-vous, JFK est mort quelques jours après avoir fait un discourt resté dans les anales dans lequel il disait qu'il allait se battre contre le deep state. Suite à la mort de JFK, l’armée avait besoin d’un homme qui n'ai rien à perdre, qui ne soit pas un politique, qu'il ait une très grosse personnalité pour pouvoir encaisser des torrents de merde pendant des années en rendant coup pour coup. Il faut avouer que ça correspond assez à Trump.

Ensuite il fallait attendre la seconde élection et laisser faire la fraude. "Voire c’est Croire" comme le répète souvent Trump. Il fallait que l’équipe de Trump ailles au bout de toutes les procédures légales pour que tout le monde tombe le masque et montre de quel côté est. Et il est vrais que Trump, que vous l'aimiez ou pas à tout fait dans les règles. Il se dit aussi que Mike Pence a fait exprès de ne pas user de ces pouvoirs pour faire élire Trump car il devait laisser les traitres côté Républicain voter contre les contestations lors du dépouillement du congrès. En gros, il fallait que tous les corrompus se rendent coupables de trahison pour pouvoir être inculpés plus tard.

Autres corrompus qui vont avoir très chaud aux fesses se sont les réseaux sociaux et les médias. A la seconde où vous entendez la mise en accusation d'un Biden ou autre, vous pouvez vendre en vitesse toutes vos actions Big Tech et médias car Trump va les démanteler pièce par pièce...

A ce stade où tout le monde a abattu ces cartes et choisi son camp, l’armée a une idée claire et surtout de quoi mettre en accusation un tas de monde. Si jamais il y a vraiment eu ingérence étrangère et fraude massive, alors l’armée devrait mettre aux arrêts dans quelque jours les Biden, les Clinton, les Obama, les patrons des Big Tech et des médias et des dizaines de milliers de personnes… Et pourquoi pas le jour de l’intronisation de Biden, quelques secondes après qu’il ai juré sur la Bible. Les américains et leur sens du spectacle… je vous jure…
Poster un commentaire

5 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Nery lundi, 11 janvier 2021 00:02 Posté par Nery

    https://www.armstrongeconomics.com/blog/

  • Lien vers le commentaire francois samedi, 09 janvier 2021 14:07 Posté par frcclair

    Très franchement, je ne doute pas qu'il y ai eu des fraudes, il y en a toujours, d'un coté ou de l'autre, "ca fait parti du jeu" si on veux.
    Mais que l'armée ai attendu si longtemps après l'assassinat de JF Kennedy, pour moi cela annihile totalement cette hypothèse. L'armée a tout a fait les moyens de savoir qui est corrompu sans une manoeuvre politique.

    En revanche, effectivement, Biden aura du travail pour "rassembler" les deux camps, au vu de la "Fracture" (copyright Chirac et Cie)

  • Lien vers le commentaire Bruno Napoli samedi, 09 janvier 2021 02:37 Posté par bruno@napoli.fr

    Pour ceux d'entre vous qui sont dans l'aspect religieux, voici un lien pour vous réconforter :


    https://www.thetrumpet.com/23193-why-donald-trump-will-remain-americas-president

  • Lien vers le commentaire prigent vendredi, 08 janvier 2021 21:53 Posté par prigent

    Bonne année...Belle fiction...mais non...bidochon sera président  si fraude avérée..les guns américains qui dorment dans les tiroirs vont sortir prendre l air..et la planéte qui a des soucis ..en ce moment..covid and co..ne s en remettra pas.

    JFK mort il y a plus de 50 ans...qui est coupable..on sait pas.

    pour Dolnald si fraude on saura jamais.

    par contre si Jésus révient....tout est possible.


  • Lien vers le commentaire jean-jacques vendredi, 08 janvier 2021 20:15 Posté par Jean-Jacques

    Bonjour,

    si ce que vous dites arrive, cela voudrait dire que la justice l'emporterait, mais pas une fois sur terre, depuis que l'homme existe, la justice n'a triomphé. Tout n'est que corruption et magouille en tout genre. Ce serait une premiére triomphale.

    Salutations.