Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
jean-jacques

jean-jacques

Tous les commentaires de ce membre (10 publications)
Il est bien ce Fouché, il parle bien mais il va se faire dégommer par nos gouvernants si il continu. Ils en ont descendu des plus grands et des plus forts, je pense juste à Martin Luther King mais on en trouve pleins dans l'histoire.
La non violence ne sert plus à rien, le pouvoir ne se prendra que par les armes et aprés avoir liquidé tous ceux qui ont le pouvoir de faire de nous des esclaves.
Tout ce que vous dites est juste et c'est ce qui le plus triste.

La manipulation et jouer avec la peur des gens sont les armes favorites de nos élites. Ils maitrisent ces armes à la perfection depuis bien longtemps, depuis des siécles.

Certains l'ont déjà compris, d'autres le comprennent maintenant et le reste ne le comprendra jamais. Nous aurons toujours ces types de personnes.

Une fois que nous savons, la question à se poser est Que Faire ?

J'entends certains prôner Haut et Fort la Non Violence, le Pacifisme, la Diplomatie.

Croyez-vous que ce sont les armes avec lesquelles on peut combattre le Mal ?

Pensez-vous que le Nazisme a été combattu avec de la non violence ?

Ce sont des foutaises et de la propagande de nos dirigeants soit-disant démocratiques qui disent aux peuples que la violence ne méne à rien mais qui l'emploie eux même pour nous asservir.

Bien sûr les solutions doivent être beaucoup plus radicales et sans pitié. Tout ceux qui pensent le contraire continuerons à rêver et à attendre que l'état vienne les sauver.

En attendant le jour où les armes sortiront et feront ce qu'elles ont à faire, soyons conscient que la solution est dans l'action et non dans le bavardage.
Bonjour,

vous semblez étonné que personne ne bouge.
Mais je vous pose une question, à part écrire un article, vous que faites-vous ?
Dénoncer les abus de notre pouvoir pour nous réduire à l'esclavage est une bonne chose, mais critiquer les gens parce qu'ils ne bougent pas implique que nous même agissions.
La seule façon de se révolter contre nos élites est de prendre les armes, toutes les autres méthodes douces ou pacifiques ne peuvent fonctionner, ou alors juste dans la tête de certaines personnes trop intelligentes.
Une révolte ne peut se commencer que par un groupe de personnes qui dirige et met en place des stratégie bien précises pour combattre. Je pense que ce genre de groupes commence à se former.
La question est de savoir si vous ou moi allons prendre part à ce combat ou est ce que nous allons laisser faire les autres, bien assis dans le canapé en critiquant leurs actions. Seule l'action peut mener à la victoire, les blablas ne ménent à rien.


Je vous remercie de votre réponse.

Loin de moi l'idée de vous critiquer et j'ai bien compris votre démarche.

je suis moi même parti de France, loin de mon pays et de ma ville, cela fait déjà quelque années. C'est avec beaucoup de regret que je l'ai fait mais je me suis rendu compte que la loi et la justice ne défendaient pas les honnêtes citoyens et favorisaient les délinquants et les malhonnêtes.

Je suis moi même non violent, c'est dans mon essence, et j'étais le premier à croire que l'on pouvait s'en sortir avec pacifisme. Force est de constater que nos gouvernants ne sont pas des humains mais qu'ils incarnent le mal à l'état pur.

On encense la Révolution Française et le soulévement du peuple par les armes.

Pourquoi en serait-il autrement de nos jours ?

Pour quelles raisons sommes-nous à ce point passifs au point de tendre l'autre joue pour que l'on nous frappe encore plus fort ?

Pouvons-nous combattre le mal par la non-violence ?

Nous sommes conditionnés, dans notre monde occidental, depuis notre plus tendre enfance par une éducation chrétienne qui nous empêche de nous défendre et de riposter. La religion, et je ne parle pas de Dieu, a été inventé par les dirigeants pour nous soumettre. On peut penser que la religion n'a rien avoir avec tout ça mais je pense que c'est une erreur de le penser. Inconsciement nous avons en nous cette force du mal qui nous dirige et qui nous empêche d'agir.

Je voudrais revenir sur un commandement qui dit Tu ne Tueras Point. C'est une traduction erronnée et volontaire car le vrai mot est Assassiner. Une différence notable qui change toute notre vision du monde.

Oui, nous avons le droit et même le devoir de nous défendre et d'attaquer lorsque l'on met notre vie en danger.

Oui, nous avons le droit et même le devoir de prendre les armes contre l'oppresseur.

Oui, nous avons le droit et même le devoir d'anéantir le mal.

Et je dirais même que nous avons l'obligation de le faire si nous sommes véritablement des humains.

Quand je dis qu'écrire ne méne à rien et que seule l'action arrive à un résultat, je voudrais modérer ces propos pour préciser que les deux sont importants. C'est la combinaisons de ces deux formes d'actions qui nous permettra de gagner le combat. Car il ne faut pas se tromper, c'est un véritable combat qu'il nous faut mener, une guerre sans pitié contre le mal. Une guerre sans pitié qu'il nous faut gagner.




Bonjour,

Je peux voir que ce nest pas demain que l'on va s'en sortir.
Quand on s'extasie devant une expérience avec des rats et que l'on colle cela à ce que ferait l'homme, on a encore du chemin à parcourir.

Salutations.
Bonjour,

est-ce que vous allez poster sur Objectif Eco le compte rendu de vos réunion ?
Bonjour Eric,

je viens de voir ta vidéo, quand tu l'as enregistré le Bitcoin n'était pas encore au plus haut de la journée, il vient de passer les 20 800.
Je viens de clôturer une position et j'attend un repli pour reprendre.
Ma question est, est-ce qu'il vaut mieux attendre les 19 500 qui seront peut-être atteint ou se repositionner à la hausse si il repasse les 20 800 ?
J'aimerai juste avoir ton avis car repartir à la hausse maintenant c'est je pense prendre  un gros risque.
C'est parti en ligne droite vers les 23 000 comme tu le disais dans la vidéo.
J'ai quitté ma position court terme à 20 800 avant de regarder ta vidéo mais je n'ai pas repris de position à l'achat quand on a recassé les plus haut.
Je ne vais pas rentrer maintenant, tu disais que les 23 000 serait un peu moins facile à passer. On va attendre un retour, que les gros prennent leurs bénéfices.
Bonjour Eric,

si je résume et surtout pour savoir si j'ai bien compris. Pour acheter des cryptos il faut posseder des USDT en passant par les plateformes de trading.
Si USDT n'existe plus, la somme des USDT détenu par les investisseurs se tournerait vers le Bitcoin, ce qui le ferai monter et dans un deuxiéme temps le Bitcoin et toutes les autres cryptos baisseraient et peut être même n'existeraient plus vu que le USDT est le seul moyen de pouvoir les acheter.
Je ne sais pas si ce résumé est exact ?
On peut voir sur le graphique que le Bitcoin peut monter et on ne sait pas toujours comment se positionner.