Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Un petit outil simple à découvrir pour réduire le risque de violence à la rentrée

Audience de l'article : 1783 lectures
Nombre de commentaires : 11 réactions
Bonjour,

Aujourd'hui, la société se divise et se fragmente de plus en plus.
Le dernier sujet est la vaccination obligatoire.
Deux "camps" avec des visions d'ennemis apparaissent, les "pro" et les "anti" vax.
Le gouvernement, les média sociaux, les média traditionnels, tous contribuent à la polémique, la levée des boucliers, l'absence d'une concertation qui prendrait en compte les besoins de chacun.
Chacun pense avoir raison, chacun pense : c'est eux OU moi. Personne ne réalise plus qu'on peut trouver ensemble des solutions avec du ET. Eux ET moi. C'est la seule solution pérenne.
Parce que les besoins des autres sont aussi importants que les miens. Ni plus, ni moins.
Parce que nous vivons dans un monde interdépendant, et qu'il n'y aura pas de situation stable si elle est imposée par la contrainte SUR les autres. En ce cas, la violence est inévitable.
Allons-nous faire un pas de plus vers la guerre civile?
Gandhi a réussi à faire cesser des combats par une grève de la faim.
Est-ce que vous voyez quelqu'un reprendre ce rôle aujourd'hui en France?
Il en va donc de la responsabilité de chacun de ne pas tomber dans le piège de la violence, des certitudes et de l'absence d'écoute.
Pour ça, il faut déjà savoir dépasser les mots prononcés par l'autre dans la colère, pour atteindre ses besoins et ses ressentis.

Un exemple : un post d'un "pro vax" qui dénonce les "anti vax" en mettant une photo où un jeune a écrit sur une pancarte "Macron = Hitler" en dénonçant la comparaison. Il a raison de dénoncer la comparaison, mais on s'en fout de la comparaison. L'important, c'est le désarroi exprimé au delà de cette pancarte. Ce sont les besoins en manque et les émotions qui ont fait rédiger cette pancarte. Il faut aller au delà de la pancarte, sur la colline de l'autre, qui a les mêmes besoins et les mêmes émotions que nous.
Mais aujourd'hui nous ne savons même plus être en lien avec nos propres besoins, nos propres émotions.
Nous ne parlons plus que sur le mode "J'ai raison, ils ont tort, ce sont des cons, des fous, il faut les punir, il faut des sanctions."
On ne réalise plus que les solutions se cherchent ensemble, en prenant en compte les besoins de tous, et que personne ne détient la vérité.
Chacun a une vérité ajustée pour lui.

Alors nous avons le choix aujourd'hui, entre une rentrée encore plus sulfureuse, à base pourquoi pas d'émeutes, de clash, de violence, verbale, physique, à tous les étages, entretenue par ce système en fin de vie. C'est tout à fait possible. Il y a bien des pays qui se sont embrasés pour moins que ça. Avec comme corollaire plus de répréssion, moins de libertés, pourquoi pas un "état d'urgence" qui deviendrait définitif; Ou bien une rentrée où nous agissons tous comme des adultes respectueux les uns envers les autres. Pour cela, il faut sortir du paradigme dans lequel nous sommes enfermés.

La vidéo suivante présente un de ces moyens. Elle présente le concept de la Communication Non Violente. Et je crois vraiment que tout le monde bénéficierait à la regarder sur ses 10 minutes, et peut-être à s'intéresser à la CNV avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

  


Poster un commentaire

11 Commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade vendredi, 23 juillet 2021 08:26 Posté par hftrade

    Le probleme c'est pas les provax ou les vaccinés beaucoup sont contre l'obligation vacinale et certains admettent le faire par necessité (j'ai lu des restaurateurs francais). pas besoin de CNV, il y a pas vraiment de conflit a la base
    il y a quelques collabos et ultraboutistes comme certaines journalopes francaises mais ils sont grassement payés pour ca (tiens ca me rappelle d'autre epoques)

    c'est l'etat qui impose et oblige avec la violence "legitime" de l'etat

    La CNV ca marche pas avec de tyrans ou des psychopathes

    par ailleurs Gandhi ca aurait pas marché en URSS ou nombreuses autres dictatures, je maintiens ce que j'ai dit, les britanniques cherchaient une porte de sortir honorable et gandhi etait tout designé

    La fuite par l'expatriation bien sur est une solution tres valable, facile a mettre en oeuvre et individuelle, conseillée a juste titre sur ce site. mais il faut savoir aussi que toutes les vraie disctatures ont mis en oeuvre des visas de sortie meme en argentine sous la dictature par exemple (vous avez bien lu, il faut un visa special pour sortir du pays). avec le communisme mondial ca se complique au niveau expatriation...

    Faudra peut-etre aller vivre chez les pashtounes en afghanistan, meme les yanks (il parait que c'est la premiere armée au monde) se sont cassés les dents comme les russes et britanniques. je crois pas qu'il y aura de pass vaccinal chez les pashtounes

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin mardi, 20 juillet 2021 04:26 Posté par Thierry Seguin

    @jean-jacques, je ne suis pas très calé en histoire, mais encore une fois, d'après Armstrong, la police suffit. C'est pas pour rien qu'ils aimeraient bien avoir des Robocop à la place : pas d'hésitation, pas de sentiments.

    @hf, merci de partager ton point de vue. Pour moi, il faut justement une sacrée paire de couilles pour choisir la CNV dans un monde habituellement violent, et qui répond à la violence par la violence. C'est autrement plus difficile de briser cette vision d'ennemi et de sortir de cette spirale. D'ailleurs, il est tellement facile d'entrainer les gens sur l'autre voie qu'on peut les manipuler ainsi à l'envi, le fameux Diviser pour Régner. Les techniques de manipulation modernes sont encore bien plus efficaces qu'à l'époque des romains. Tu peux aussi regarder ce qu'a fait Marshall Rosenberg dans sa vie, sur le terrain, concrètement, et tu me diras si c'était un Bisounours castré ou non :)

    Après, ce que je peux te dire, c'est qu'il ne faut pas confondre naturel et habituel. Tu parles de la nature humaine, et je ne pense pas que la nature humaine soit d'être systématiquement violent comme dans tes exemples, et c'est l'une des convictions de la CNV. Alors tu vas me dire qu'il faut être un Bisounous pour penser cela :) Mais en fait je le pense après avoir pris du recul sur le sujet, et tu peux aller chercher les études faites sur le sujet. En CNV, on reconnait que nous vivons dans des sociétés basées sur un modèle de domination pyramidale qui a besoin, pour exister, de cette violence, et qui l'encourage par tout un système d'évaluation : bon / mal, juste / injuste, etc... avec le chef référent bien évidemment dans le rôle du sage éclairé qui distribue les étiquettes pendant que les vassaux du dessous perdent leur responsabilité et le sens que le choix leur incombe toujours.
    Après, je ne peux que te partager mon expérience personnelle : oui, la CNV peut avoir un effet majeur sur les relations entre personnes, à de multiples niveaux. Et au vu de cette expérience, elle me semble être un outil indispensable pour ne pas se laisser entrainer dans la voie de la division voulue par ceux qui prétendent nous diriger. Tu parles de la France qui a combattu les envahisseurs, donc tu parles bien d'une France unie, pas divisée. Nous parlons donc bien de la même chose? Encore une fois, la CNV, ce n'est pas offrir des fleurs à ceux qui sont en haut de la pyramide et accepter tout ce qu'ils demandent pour rester dans la non violence. La Non Violence n'a rien avoir avec la Non Action. C'est pour ça que je te donne l'exemple de Gandhi, mais il n'y a pas eu que lui dans cette voie. 
    Personnellement, je préfère, grace ce procédé, avoir des "oreilles de girafes" plutôt que de répondre de manière conditionnée à la première agression qui passe, et c'est cette dernière solution, la plus facile, que nous utilisons le plus souvent. Regarde ton premier message : tu le commences par "discours bisounours introspectif naif inspiré des coaches etc communiquation non violente". Quelle est ton intention en écrivant ça? Si je le reçois normalement, je vais me sentir "attaqué" et puis je vais te répondre un peu sur le même ton, sur le mode du qui a raison, qui a tort? Et puis si je fais de la CNV, je vais me battre les couilles dont je ne dispose pas d'après toi de ta phrase pour ta phrase, et je vais simplement essayer de traduire ce qu'ils expriment, mais sûrement pas en m'énervant par rapport à ce que tu viens d'écrire. Ca fait une grosse, grosse différence dans les échanges de tous les jours, en particulier lorsque, comme actuellement, ils sont en train de doucement rigoler là haut, en nous montant chaque jour un peu plus les uns contre les autres.  




  • Lien vers le commentaire jean-jacques lundi, 19 juillet 2021 09:38 Posté par Jean-Jacques

    Bonjour Thierry,

    tout à fait en accord avec votre réponse. Il faut de la Communication Non Violente entre gens du peuple pour montrer la violence de ce gouvernement.

    En discutant avec d'autres personnes on peut se rendre compte de leur résignation. Ils croient encore à la bienveillance de nos gouvernants et au bien fondé de leurs mesures.

    Le matraquage des médias est la cause de cette résignation et de cette acceptation.

    Je ne vois pas comment on pourrait avoir une action commune entre le peuple, la police et l'armée pour pouvoir renverser le pouvoir en place.
    Il faudrait une autorité d'opposition avec de gros moyens pour mettre en place une révolte et je ne pense pas que ce soit pour tout de suite. 

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 19 juillet 2021 07:47 Posté par hftrade

    Gandhi , c'est parce que les britanniques le voulaient bien, la fin de l'empire etait ineluctable, a la fin de la guerre les UK etaient en faillite et exsangues, et ayant subi la defaite humliante de singapour. En fait Gandhi a sauvé la face des britanniques

    a d'autre epoques les britanniques ont ete moins tendres avec les rebelles indiens, les cipayes il les mettaient sur les bouches de canon avant d'allumer la meche. LOL

    L'humanité n'est faite que de de guerres, meme entre voisin, ou au sein de la tribu (guerre civile, etudiez la guerre d'espagne juste a coté pour les francais , en 1936) c'est pas moi qui ait fait l'humain. va-t-on creer des bisounours en queqlues decennies. La France a-t-elle combattu les envahisseurs avec des ours en peluche et des bougies, et de l'empathie ?


    je constate surtout que le francais moyen a perdu ses couilles et sa liberté

  • Lien vers le commentaire lawson steave dimanche, 18 juillet 2021 20:17 Posté par steelskeel

    Comme vous le dites si bien Thierry, le probleme initial vient de ce que la force légale peut tout se permettre, y compris la violence par divers moyens pour mettre les "sans dents" dans les rangs.
    Toute guerre a ses traîtres, tant qu'ils coopèrent avec le pouvoir en place et ont leurs récompenses, je serai tenté de dire. Comme nombre de lecteurs d'OE, la communication non violente en est passée par l'expatriation. Parce que c'est la seule chose sur laquelle nous sommes responsables. On reconnait à ceux qui veulent s'injecter des liquides expérimentaux leur droit à le faire; mais que le législateur/les concitoyens foutent la paix à ceux qui ont décidé que non.
    Probleme: le rouleau compresseur de la propagande est trés puissant pour écraser.
    Si la france était un pays qui méritait(un #frexit pour commencer), peut être bien qu'on aurait des Ghandi; à titre personnel, ce pays n'en vaut pas le coup, donc non je suis allé des impôts sous d'autres cieux et j'ai la paix.

  • Lien vers le commentaire lawson steave dimanche, 18 juillet 2021 20:16 Posté par steelskeel

    Comme vous le dites si bien Thierry, le probleme initial vient de ce que la force légale peut tout se permettre, y compris la violence par divers moyens pour mettre les "sans dents" dans les rangs.
    Toute guerre a ses traîtres, tant qu'ils coopèrent avec le pouvoir en place et ont leurs récompenses, je serai tenté de dire. Comme nombre de lecteurs d'OE, la communication non violente en est passée par l'expatriation. Parce que c'est la seul chose sur laquelle nous sommes responsables. On reconnait à ceux qui veulent s'injecter des liquides expérimentaux leur droit à le faire; mais que le législateur/les concitoyens foutent la paix à ceux qui ont décidé que non.
    Probleme: le rouleau compresseur de la propagande est trés puissant pour écraser.
    Si la france était un pays qui méritait(un #frexit pour commencer), peut être bien qu'on aurait des Ghandi; à titre personnel, ce pays n'en vaut pas le coup, donc non je suis allé des impôts sous d'autres cieux et j'ai la paix.

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin dimanche, 18 juillet 2021 18:33 Posté par Thierry Seguin

    @Oscar : d'accord avec votre diagnostic, mais ils ne nous lacheront pas, justement. C'est à nous de les faire lacher, et pour ça, il faut déjà que les gens arrêtent de se faire manipuler et de se battre entre eux.

    @Jean Jacques : Communication NonViolente ne signifie pas passivité. Tout comme les actions "non violentes" de Gandhi de signifiaient pas tendre l'autre joue. C'est tout sauf ça. Au contraire, l'usage de la force est tout à fait autorisé à partir du moment où c'est dans le cadre de la protection, par exemple. Vous savez, s'ils sont seuls, ils sont faibles. Comme l'a remarqué, je crois, Martin Armstrong, dans toutes les révolutions du monde, la charnière déterminante a été le rôle de la police : de quel côté s'est-elle rangée. On n'en est pas là, mais un peuple divisé, c'est un peuple soumis et faible. Un peuple uni, la police avec lui, je peux vous dire que Macron prendra le premier hélicoptère. 

  • Lien vers le commentaire oscar dimanche, 18 juillet 2021 18:05 Posté par oscar

    J'accepte que des gens se vaccinent. Ce n'est pas mon problème.
    Le problème vient de ce gouvernement, qui monte les gens les uns contre les autres. Oui, il cherche la guerre civile.
    Quand il nous lâcherons avec ce vaccin, on deviendra beaucoup plus calme et compréhensif. 

  • Lien vers le commentaire Thierry Seguin dimanche, 18 juillet 2021 11:15 Posté par Thierry Seguin

    Salut hftrade,

    Je n'ai pas parlé d'aller faire de la CNV avec Macron. Et Marhsall Rosenberg était le premier à dénoncer les structures de domination et nos sociétés pyramidales, donc vous vous rejoignez et je pense que tu ne connais peut-être pas bien le sujet.
    Je te parle de CNV entre les gens. Entre pro et anti-vax. 
    Si on n'arrive pas à communiquer, alors le peuple se scindera en deux et deviendra le jouet du gouvernement, qui, grâce à l'agitation sociale provoquée, pourra justifier de nouvelles mesures encore plus répressives, et la boucle sera bouclée. En plus de créer un climat de haine encore plus délétère entre les deux parties, entretenu par les éléments de langage, tels que "anti-vax". Bref... on diabolise, puis on justifie la chasse au sorcières. 
    Donc pour ne pas en arriver là, eh bien il ne faut pas tomber dans ce piège de la division, justement. Je ne vais pas encore rappeler César ou Machiavel.
    Il n'y a donc rien de naif dans mes propos. Tu aurais sûrement dit la même chose à Gandhi dès le début de sa carrière, non? Ce type de comparaison mise à part, la CNV fonctionne très bien pour éviter un tas de situations pourries comme celle qui nous pend au nez...encore faut-il la connaître et avoir l'intention de la pratiquer au quotidien plutôt que de tomber dans le chaudron de la violence, qui va être très difficile à éteindre. Je ne berce pas d'illusions pour autant. Je vois ce qui est en train de se passer et je n'ai guère d'illusions quant à la suite, et ton message en est une nouvelle confirmation.
    En tout cas l'important est que tu as fait tes choix, tu vis libre et loin de la France, c'est déjà ça. Maintenant, propose des solutions, parce que se vider en ayant besoin de dire à chaque post à quel point l'Etat est corrompu et pourri et mafieux, on l'a compris à force, ou alors tu as un grand besoin d'empathie, et justement il faudrait creuser les besoins derrière cette colère. Mais au delà, concrètement, ce n'est pas en allant vers la guerre civile entre factions différentes de citoyens qu'on va résoudre quoi que ce soit.


  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 18 juillet 2021 10:09 Posté par hftrade

    discours bisounours introspectif naif inspiré des coaches etc communiquation non violente etc
    C'est l'etat francais qui est l'ennemi de sa population et qui entretient les clivages. la liberté de mon voisin s'arret a ma liberté. donc le choix vaccinal, de se camer ou n'importe quoi. si mon voisin est un adepte vaccinal c'est son probleme.

    De plus l'obligation vaccinale enfreint de tres nombreux reglements et meme obligations internationales

    L'etat francais est un etat voyou, maffieux communiste et pillard qui est devenu l'ennemi de ses citoyens. ceci est connu depuis longtemps et a ete illustré sur ce site, entre autres par les articles criants de verité de Mr Dumas. Qui sert cet etat voyou ? les fonctionnaires francais. il en etait de meme en URSS. mais dans un etat totalitaire, tout citoyen devient fonctionnaire francais flicard sur le modele Stasi : voisin, enfant qui denonce ses parents etc

    D'autre etats comme la Suisse sont plus raisonnables mais suivent le meme chemin. Le francais est né dans une cage et la notion de lui liberté lui est en partie etrangere.

  • Lien vers le commentaire jean-jacques dimanche, 18 juillet 2021 09:14 Posté par Jean-Jacques

    Bonjour,

    vous avez raison pour tout ce que vous dîtes, pour vivre en harmonie il faut accepter que les autres pensent de façon différente, c'est la différence entre l'unité et l'uniformité.
    Je ne sais pas comment arriver à cette unité, La Communication Non Violente est bien sûr une solution mais je pense pas que ce soit pour tout de suite. 
    Les premiers qui devraient l'utiliser sont nos gouvernants, c'est à eux de donner le ton mais ils ont au contraire des discours clivant qui séparent les Français et les montent les uns contre les autres. 
    Ceux qui nous gouvernent savent trés bien ce qu'ils font et penser que ce sont des cons qui ne comprennent rien, comme on peut l'entendre de la part de la population, c'est se tromper sur leur intelligence et leur capacité à manipuler les foules.
    Alors oui, la Communication Non Violente est la solution, mais nous devront peut être d'abord élimininer ceux qui nous dirigent avec de la violence;
    Comment voulez vous gagner contre un ennemi violent ?
    Peut être tendre l'autre joue, mais je ne suis pas certain que l'on puisse gagner.