Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

L’allocation actuelle des gestionnaires de fonds est très positive pour la suite

Audience de l'article : 3204 lectures
Nombre de commentaires : 9 réactions
47
Otique moyen/long terme


C’est toujours instructif de connaitre et d’analyser le comportement des gérants de fonds mondiaux. Selon la dernière enquête de BAML (Bank America Of Merrill Lynch) c’est l’optimisme qui prédomine depuis plusieurs semaines, dernièrement, leur exposition aux actions était la deuxième plus élevée depuis le début de l’enquête (2001). En réalité ils ont été en surpondération sur les actions durant toute l’année 2013 c’est plus que durant le marché haussier de 2003/2007.

g1


Observez le comportement de ces mêmes zinzins quelques mois avant la crise des subprimes.

Globalement, les gérants fuient les obligations mais aussi et surtout évitent pour l’heure les secteurs défensifs tels que les pharmaceutiques, télécoms, et le food and beverage. Ce n’est pas le genre de chose que l’on peut constater durant un top du marché. Bien au contraire c’est quand ces secteurs prendront le relais de la hausse qu’il faudra redoubler de prudence

g2.


Pour le reste, deux ultimes tableaux qui me paraissent riches en enseignements, leur exposition sur le secteur bancaire est de 17% soit le plus haut depuis 2006.
g3b



Et enfin ils évitent de placer pour le moment leurs billes sur les émergents.

g4em


Court terme

Même si l’effet saisonnalité continue de remplir son rôle positivement les indicateurs techniques suggèrent une prochaine attaque baissière de courte durée qui ne remettra pas en cause la poursuite de la hausse
Poster un commentaire

9 Commentaires

  • Lien vers le commentaire dematons samedi, 28 décembre 2013 11:02 Posté par dematons

    Imhopet, on peut toujours imaginer que si ceci ou cela, ce serait comme si ou comme ça, et se lancer dans des constructions intellectuelles vertigineuses et réver d'un monde meilleur.


    Ce que je constate, c'est que ceux qui ont cru et partagé les analyses de Bernanke, Draghi, Merkel, et observé que les indicateurs économiques (et chartistes) s'amélioraient trimestre après trimestre, et ont donc investi sur la hausse ; ceux là avaient raison et ont engrangé de belles plus values.


    Et a contrario ceux qui attendaient chaque semaine que le monde s'effondre, et ont donc joué la baisse, ceux là se sont trompés, mais personne ne veut leur mort, quelle drôle d'idée d'ailleurs.


    C'est tout. Quant à la vie, je n'en vois pas d'autre que vraie, fut elle spirituelle.


    Mais comme le disait Pierre Dac "rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant".


    Passez de bonnes fêtes.

  • Lien vers le commentaire svane samedi, 28 décembre 2013 10:20 Posté par svane

    Ne faudrait-il pas avoir une lecture contrarienne de ces données?


    Par exemple, la sous-exposition aux marchés émergents des zinzinz n'est-elle pas un fort signal d'achat, puisqu'à chaque fois que leur allocation était aussi basse (et pendant aussi longtemps), une hausse fulgurante s'en était suivi ? (en plus, avec une divergence positive de l'allocation en même temps qu'un potentiel double bottom sur les prix).


     


    Et une exposition aussi élevée aux banques n'a-t-elle pas dans le passé été un signal de top des marchés? Comparez 2006-2007 avec 2012-2013?


     


    Et donc, cela nous inciterait-il pas à un straddle totalement contrarien, long émergents short actions développés, soit le contraire de ce qu'il fallait faire en 2012 (et que certains très bons comme J.C. Parets de "Allstarcharts" avait fait en shortant l'Amérique Latine et achetant l'Europe ?


     


    Le seul élément troublant, c'est que les zinzins sont tout aussi sous-exposés aux commodities qu'aux obligations, qui normalement devraient évoluer en sens contraire.

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy vendredi, 27 décembre 2013 11:06 Posté par claude Mathy



    Bonjour à tous,

    Merci pour vos bons vœux et vos encouragements, cela fait toujours plaisir dans ce monde égoïste.

    Imhotep,

    Pas de lien désolé. Disons simplement qu’une âme charitable m’a envoyé ce rapport sous PDF

    Dematons,

    Merci pour les encouragements mais ne perdez pas de vue qu’il m’arrive de me tromper aussi

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet vendredi, 27 décembre 2013 09:08 Posté par imhotep

    Ce n'est pas parce qu'on reste pragmatique comme Claude que l'on doit être un béni oui oui à mon avis.


    Vos "bravos à Bernanke" et "à mort les millénaristes" ne voient pas plus loin que le bout de votre nez.


    Ces "millénaristes" comme vous les appelez, sont simplement des gens analysant les fondamentaux, leur seul problème étant qu'ils confondent analyse et trading.


    Quant aux patrons des BC ... comment dire ... le jusqu'au boutisme éfréné n'est pas à applaudir fondamentalement, il ne sert qu'à faire perdurer un système gangréné le plus longtemps possible ...


    Alors oui, ils ont pour l'instant "sauvé" le système et fait monter la bourse, bravo à eux pour cet objectif réalisé, quant à la vraie vie ...

  • Lien vers le commentaire dematons jeudi, 26 décembre 2013 21:37 Posté par dematons

    Le bilan de fin d'année s'impose : bravo à Claude qui a su infléchir son discours et ses propositions le moment venu, et qui nous a distillé deux conseils à l'achat de toute beauté [Abraxas et AKS, qui pour ce dernier est à 8$ ce soir pour un conseil à l'achat à 5.20$ mi novembre soit +50% :-) ], bravo à Bernanke qui a su trouver les instruments financiers pour sortir l'économie américaine de la méchante ornière dans laquelle Clinton l'avait menée (en pressant les banques de préter à tour de bras), Bernanke grâce à qui les indices boursiers évoluent dans le bon sens économique, c'est à dire vers le haut, synonyme de croissance, et bravo à Draghi et Merkel qui ont sauvé l'euro.


    Par charité et indulgence festives, on va oublier les apocalyptiques millénaristes qui voyaient la bourse s'effondrer chaque semaine prochaine depuis le début de l'année.

  • Lien vers le commentaire domk jeudi, 26 décembre 2013 17:49 Posté par domk

    le marché ne fait jamais la meme chose

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet jeudi, 26 décembre 2013 14:50 Posté par imhotep

    Merci beaucoup Claude pour ces reflexions tellement plus intelligentes que les classiques discours "c'est trop haut, ça DOIT descendre"  que l'on entend beaucoup ...


    Avez-vous un lien pour telecharger ce report ? Merci d'avance.

  • Lien vers le commentaire mestrot jeudi, 26 décembre 2013 13:49 Posté par louis

    bonjour Claude,joyeuses fetes à vous et votre famille....je lis vos articles avec passion merci de nous faire partager vos sentiments sur les marchés....c'est souvent pour du MTet expliqué avec simplicité c'est plus facile à suivre....cordialement