Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

La différence majeure de comportements entre les riches et les pauvres enfin quantifiée. La morale française ne va pas aimer...

Audience de l'article : 10056 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 4.00
Partagez cet article avec vos connaissances
---------------------argent-1

Quel est le secret qui fait que certaines personnes deviennent riches et quelle est la caractéristique qui fait la différence ?

Comprendre et décrypter les mécanismes qui font la réussite d’un riche.

La question a le mérite d’être posée et c’est ce qu’a fait Steve Siebold lors de ses études et de son envie de devenir riche.

---------------------argent-2


Une évidence déconcertante

Lors d’un entretien avec un millionnaire, Steve Siebold a fait une découverte plutôt surprenante à laquelle on ne s’attend pas.

Beaucoup d’entre nous penserait que la réussite des milliardaires est due à un acharnement féroce ou à une volonté sans faille, ce qui n’est pas faux. Mais pas seulement ! La caractéristique majeure qui fait leur réussite c’est leur soif de savoir et leur ouverture d’esprit.

---------------------argent-3


La plupart des riches ont pour point commun la lecture et une envie de s’auto former par la lecture. Un désir inassouvi d’en lire plus, toujours plus.

Promenez-vous dans la maison d’un milliardaire et l’une des premières choses que vous verrez, c’est une vaste bibliothèque de livres.

La plupart des gens lisent des romans, des tabloïds et des magazines de divertissement, les riches quant à eux lisent pour apprendre, pour avoir plus de connaissances qui vont leur servir à mieux réussir.

---------------------argent-4


Des exemples concrets

Prenons l’exemple de Warren Buffett, qui estime que 80 % de sa journée de travail est consacré à la lecture.

Selon certaines statistiques, 67 % des gens riches regardent la télévision pendant une heure ou moins par jour, alors que seulement 23 % des personnes pauvres consacrent moins de 60 minutes de leur temps à la télévision. Donc implicitement, plus on est pauvre, plus on regarde la TV pour tuer le temps qui passe au lieu d'investir sur soi en se formant par exemple.

---------------------argent-5


D’après les mêmes statistiques, seulement 6 % des riches regardent les télés réalité, tandis que 78 % des pauvres le font.

S’instruire par le savoir pas forcément par les études

Dans l'enquête qui portait sur 1200 millionnaires et plus, la plupart des riches ne considèrent pas le cursus scolaire comme source de savoir. La plupart des très riches n'ont d’ailleurs pas un niveau d’instruction scolaire élevée.

C’est l’apprentissage tout le long de leur vie qui fait leur richesse et leur force.

---------------------argent-6


Siebold nous explique que « les masses sont convaincues que les diplômes et doctorats sont la voie de la richesse, surtout parce qu’ils sont piégés dans un système de pensée linéaire qui les retient dans des niveaux de servilité constante ».

Une réussite à la portée de tous

---------------------argent-7


La réussite passe par une envie de savoir et une grande latitude d’esprit, tout en étant ouvert sur le monde et ses connaissances.

Les riches ne sont pas intéressés par les moyens, mais juste par la fin.


Ce qu'il faut réfléchir derrière tout ca

Cette recherche est capitale parce qu'elle montre qu'on ne peut pas faire confiance à un Etat pour gommer les différences entre les humains. Ce n'est pas en prenant aux riches qui avancent qu'on résoud le problème.

Dire la vérité serait peut être plus efficace.

Dire que les pauvres n'obtiennent que ce qu'ils génèrent, en fonction de leur manière dont ils dépensent leur temps dans des activités sans but, stérile, futile.

On pourrait dire que se former tout au long de sa vie est ce qui garantit l'évolution et non leur vendre l'idée qu'il faut passer un beau diplôme. On pourrait même espérer faire changer la productivité et la face du monde en expliquant à tous le lien entre résultat professionnel et connaissances permanentes acquises par soi même.

C'est l'idée que défend Charles Sannat dans sa lettre STRATEGIES ici

Il croit très fort qu'il faut investir sur soi même, sur son cerveau !

Sur un plan social, il y a vite fait de dire que les pauvres sont faignants et superficiels avec ce genre d'articles, de quoi révolter tous les gochos socialos communistes.

Mais de manière plus neutre, il y a de quoi se poser quelques questions.

On pourrait vraiment améliorer le monde et la vie des gens grâce au net et au e-learning permanent au lieu de maintenir les populations dans un niveau d'abrutissement généralisé.

Il suffirait d'arrêter de dire à tous que l'argent est mal acquis ou grâce à sa naissance, grâce à son intelligence. Non l'argent se capte par le biais du savoir qu'on développe, de notre compréhension du monde qu'on cherche à affuter toujours plus...


Créer un impot pour réguler la faignantise et la superficialité

Et si on créait un impôt spécial à lever sur les gens faignants qui s'abrutissent devant la TV à longueur d'années jusqu'à devenir des légumes géants ?

On pourrait par exemple imposer du e learning perpétuel. Chacun devant suivre en permanence chaque mois des programmes de formation gratuit sur le net pour développer des compétences. Ceux qui ne suivent pas ces programmes seraient fiscalisés à mort.

Je ne vois pas pourquoi en France on tue ceux qui bossent et on récompense ceux qui branlent


lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire PREDOVIC Danielle jeudi, 14 janvier 2016 07:42 Posté par gambetta

    Cet article peut paraitre banal, pourtant il est plein de bon sens.
    Il faut se former et se préparer tout le temps pour avoir un plan B sous le coude à tout moment.
    Attendre d'être au chômage pour se réorienter et réfléchir, ... c'est juste trop tard.
    Il faut diversifier ses sources de revenus même en activité. Si tu n'a pas le temps de le faire c'est que tu es esclave de ton travail et que tu n'es pas ta propre priorité. Tout le monde peut dégarer 5 à 10% de son temps pour consolider et préparer son futur.
    Notre système scolaire est complètement ridicule et inefficace, les moyens de se former par soi même sont très nombreux et parfois de très grande qualité.
    NB: Je ne pense pas que devenir plombier ou médecin soit la meilleur façon de s'en sortir.

  • Lien vers le commentaire francois mercredi, 13 janvier 2016 19:58 Posté par frcclair

    Euh...

    Faudra quand même que tu m'explique comment tu fiscalises un pauvre...tu lui prélève ses organes?

  • Lien vers le commentaire Fabrice vendredi, 08 janvier 2016 12:25 Posté par fabulousfab

    La formation obligatoire pour tous les chômeurs, une idée socialiste mise en oeuvre par Hollande.
    On ne devient pas plombier ou médecin devant son écran, enfin pas encore...