Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
William Finck

William Finck

Je m'intéresse à l'économie, la finance, la santé et... les impôts !

J'ai vécu 6 mois en Colombie, expérience que j'ai relaté sur un site : www.capcolombie.com

William-Finck

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

5 façons pour gagner de l'argent dans l'immobilier

Audience de l'article : 6887 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
L’immobilier est un excellent moyen de s’enrichir. Cela s’inscrit le plus souvent dans une démarche à long terme. Généralement, les personnes qui hésitent à se lancer évoquent une mise initiale insuffisante selon elles. Et justement, l’erreur d’appréciation se situe bien là. Investir dans l’immobilier ne requiert pas forcément un million d’euros comme capital de départ.

Il est même conseillé de démarrer toujours petit. En effet, l’immobilier exige de mettre en place des processus bien rodés. De l’achat à la gestion locative, les travaux d’entretien, il y a un long chemin d’apprentissage à parcourir. Engager de grosses sommes lorsque l’on commence est donc peu recommandé.

Autre point essentiel, se concentrer sur un seul et unique domaine en particulier. Ainsi, vous vous spécialiserez au fil du temps. Vos compétences et votre champ d’action se démultiplieront.

Voyons quelles sont les différentes manières qui permettent de gagner de l’argent dans l’immobilier :

1. La location saisonnière

C’est sans doute une des façons les plus classiques pour tirer du revenu et un rendement de ses investissements immobiliers.

Les avantages de ce type de business sont légion :

- La location saisonnière permet d’obtenir un revenu passif rapidement

En quelques semaines vous pouvez acquérir suffisamment d’avis positifs sur les sites spécialisés tels qu’Airbnb pour que la demande pour votre bien explose. Ainsi, suivant votre région, vous pouvez louer votre chambre 40€ voire beaucoup plus la nuit ! Dans certains cas, vos revenus pourront être amenés par rapport à une location standard.

- La fiscalité pour les locations saisonnière est très intéressante

Si vous faites de la location saisonnière vous aurez le statut de loueur meublé (professionnel ou non). 
Il s’agit d’une des dernières niches fiscales utilisables dans la location de biens. De plus en faisant un prêt immobilier pour l’achat d’un appartement vous pourrez déduire toutes les charges de vos revenus locatifs. (Intérêts d’emprunt, charges de copropriétés, électricité, eau, gaz… ce qui va créer un déficit foncier que vous pourrez allonger sur toute la durée du prêt.

- Vous pouvez lancer votre business dans la location saisonnière sans dépenser un centime
 
En effet, rien de plus simple que d’utiliser une chambre vide dans votre résidence principale pour démarrer une activité de chambre d’hôte.

- La location saisonnière permet d’éviter les impayés

Aujourd’hui, les locataires sont de plus en plus protégés au détriment des propriétaires qui peuvent voir leur investissement immobilier devenir un vrai cauchemar. 
Ainsi, la location saisonnière est un très bon moyen d’éviter les impayés ! Le locataire doit payer avant l’entrée dans les lieux ce qui évite les mauvaises surprises. Vous ne devez donc pas vous embêter avec des assurances contre les impayés !

Vous avez la possibilité de commencer par investir dans des lofts ou studios modestes autour de 50 000 euros. L’idée est de maximiser rentabilité et superficie au m².

2. Les partenariats immobiliers

S’associer avec d’autres investisseurs peut être un bon tremplin pour se lancer avec succès dans l’immobilier. L’avantage réside ici dans le fait que l’on n’a pas tout à miser dès sa première opération. On réduit donc le risque de réaliser une mauvaise affaire, de plus on bénéficie de l’expérience de la part d’autres investisseurs, souvent chevronnés.

Un seul bémol, qui dit mutualisation des risques dit aussi mutualisation des conflits. Vous devrez veiller au grain et bien connaitre les personnes avec qui vous collaborez.

3. Le crowdfunding immobilier

Le crowdfunding a connu une croissance folle au cours des dernières années. Dans l’immobilier, le principal avantage est  pouvoir monopoliser des sommes moins élevées que dans le cadre d’un partenariat. On diversifie ainsi son portefeuille immobilier beaucoup plus aisément avec des détentions de parts plus faibles.

3 ressources pour creuser le sujet :

4. L’immobilier papier

On les appelle SCPI en France, REIT aux Etats-Unis. Ils constituent une autre façon de placer ses deniers dans la pierre. Pour quelques milliers d’euros, vous pourrez acheter des parts et bénéficier d’une rente grâce aux dividendes perçus. Adieu également, les soucis de gestion locative ou les divers tracas qui assomment le quotidien de la plupart des propriétaires.

Un article sur les SCPI pour aller plus loin :


Je vous conseille de vous pencher sur les REIT si vous cherchez en priorité le rendement, le marché américain offre de meilleures opportunités :

5. Une vision court terme, spéculer avec l’immobilier
 
Si vous désirer engranger des gains importants, alors la profession de marchand de biens est faite pour vous. Il faut néanmoins préciser qu’elle engage des capitaux initiaux colossaux (un endettement souvent conséquent) et ne pardonne très peu une opération foireuse. C’est donc une solution à envisager avec prudence.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous accèderez aux détails de cette activité très particulière :

William Finck
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 21 novembre 2016 21:49 Posté par alex6

    "Si vous désirer engranger des gains importants..."
    Pour devenir riche mais sans savoir ecrire correctement le francais?
    J'ai un soucis a accorder une quelconque credibilite aux gens qui donnent des conseils mais ne savent meme pas conjuguer les verbes de leur langue native correctement.
    Ou alors il n'y a pas de relecture ce qui est presque pire i.e. manque de respect pour les lecteurs.
    A bon entendeur.