Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gilles Janssen

Gilles Janssen

Amoureux de la vie et passionné par la finance, ma conception de la vie est qu’elle ne se vit pleinement qu’à condition d’être libre, càd libre de nos schémas mentaux et donc également des attentes diverses, internes et externes, qui pèsent sur nous. Est-ce réellement atteignable ? Aucune certitude… mais s’en rapprocher me passionne.

Chacun doit construire sa vérité, que ce soit en ce qui concerne la gestion de son patrimoine ou dans la vie en général, et j’espère que mes réflexions vous permettront d’enrichir les vôtres.

« L’expérience compte plus que le résultat… …qui de toute façon nous dépasse et ne nous appartient pas »

Expérience : 15 ans dans la finance en Europe et à Hong-Kong. Indépendance financière acquise en 13 ans.


Me contacter :

gilles321@protonmail.com






 

promospeciale

Réflexions gestion de patrimoine 2022 - suite

Audience de l'article : 1453 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Je continue ma réflexion en matière de gestion de patrimoine pour 2022 débutée ici en m’intéressant à présent au « flight to quality » / actifs anti-fragiles en période d'accélération marquée de l'inflation. 

Ces périodes d’accélération marquée de l’inflation ne sont pas survenues souvent dans l’histoire récente : les deux guerres mondiales et la dernière fois de 1972 à 1980.

J’aurais particulièrement aimé analyser la période de la seconde guerre mondiale où l’inflation n’a pas été accompagnée d’une hausse des taux US mais dans la pratique, je n’ai trouvé assez de données que pour tirer des conclusions que pour la période 1972 – 1980. A la louche, voici ce que cela donne :

SP500 : -50% ajusté de l’inflation

DJ :-60% ajusté de l’inflation

Immobilier : +10% ajusté de l’inflation, A noter qu’on partait d’un bas de marché, contrairement à la situation actuelle...

cuivre : +66% en nominal (environ +10% ajusté de l'inflation) mais avec une volatilité très forte (effondrement en début de période et forte accélération sur la fin)

Mais et le soja : + de 200% en nominal

Pétrole : + 600% ajusté de l’inflation

Exxon +80%, chevron +43% en nominal

Or : +1000% ajusté de l’inflation

Evidemment, 10ans US s’est fait déchiré avec la hausse des taux

Il faut évidemment être prudent dans les conclusions car cela ne se base que sur une occurrence, mais on voit que c’est du côté de l’or, du pétrole et de la nourriture qu’il faut être. J’exclus le cuivre et autres métaux industriels car trop volatiles et je laisse l'immobilier avec un point d'interrogation. 

J’aurais aimé trouver des stats sur les sociétés minières d’or et les sociétés de production de nourriture mais je n’ai rien trouvé. N’hésitez pas à partager si vous trouvez ces infos. Pour le pétrole, on voit en tout cas qu’il vaut mieux jouer la commodité que les majors pétrolières même si elles surperforment tout de même le marché action.
Poster un commentaire