Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gilles Janssen

Gilles Janssen

Amoureux de la vie et passionné par la finance, ma conception de la vie est qu’elle ne se vit pleinement qu’à condition d’être libre, càd libre de nos schémas mentaux et donc également des attentes diverses, internes et externes, qui pèsent sur nous. Est-ce réellement atteignable ? Aucune certitude… mais s’en rapprocher me passionne.

Chacun doit construire sa vérité, que ce soit en ce qui concerne la gestion de son patrimoine ou dans la vie en général, et j’espère que mes réflexions vous permettront d’enrichir les vôtres.

« L’expérience compte plus que le résultat… …qui de toute façon nous dépasse et ne nous appartient pas »

Expérience : 15 ans dans la finance en Europe et à Hong-Kong. Indépendance financière acquise en 13 ans.


Me contacter :

gilles321@protonmail.com






 

Réflexions gestion de patrimoine 2022 - suite (et presque fin!)

Audience de l'article : 2475 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Je continue mes réflexions sur le « flight to quality » en période d’accélération de l’inflation sur la période 1972-1980 :

AUDUSD : Reste stable en nominal après une légère appréciation

CADUSD : -15% en nominal

CHFUSD : +35% en nominal

Autres devises :





Source : https://www.winton.com/longer-view/history-of-modern-international-monetary-system

J’ai du mal à conclure quoi que ce soit sur les devises si ce n’est que :

- le CHF a limité la casse (pour rappel, les prix ont en moyenne doublé sur la période 1972/1980).

- la période d’inflation a permis au JPY, devise de l’usine du monde de l’époque, de s’apprécier fortement à moyen terme.

L’usine du monde d’aujourd’hui étant la Chine, on peut s’attendre à des conséquences du même ordre même si ces conclusions sont à prendre avec du recul car cette période a été une période de montagnes russes au Japon où l’inflation a connu un pic à 23% en 1974 avant de retomber alors que l’inflation démarrait seulement aux USA. La chute de l’inflation qui a suivi ce pic a gonflé les prix des actions et de l’immobilier, créant une bulle que la BOJ a essayé de contrôler tardivement en relevant les taux ce qui a fait éclater les bulles et créer une spirale déflationniste plus tard dans les années 90. 

Fort de tout cela, j’ai revu l’approche de ma stratégie de gestion de patrimoine et ai passé des dizaines d'heures à modéliser et backtester des allocations d'actifs. Je suis en train de solder les positions de ma précédente stratégie, présenterai un bilan des perfs 2021 ainsi que mon allocation pour 2022 dans un prochain article.
Poster un commentaire