Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gaël Deballe

Gaël Deballe

Ma malédiction? Avoir été (très) bon à l'école.

Du coup, je suis passé par tout le broyage castrateur du système : classes prépas, ingénieur Centrale/Supélec, la course aux diplômes (inutiles).... J'ai même fait une licence en économie et gestion de l'entreprise en parallèle pour en rajouter une couche.

Certes j'aime apprendre constamment de nouvelles choses / compétences, mais le savoir académique est bien trop abstrait. Je n'ai jamais utilisé réellement tout ce savoir appris dans le système éducatif officiel. Sans parler du  manque total d'épanouissement personnel que cet élitisme procure.

Heureusement, après avoir été trader dans l'énergie pour un grand groupe énergétique, j'ai réagi et internationalisé ma vie. Je suis maintenant le plus heureux des ingénieurs Supelec, à parcourir le monde à la recherche d'investissements, à faire du trading (sur options et autres), à faire de la plongée, à découvrir des cultures fascinantes.

Sans cette prise de conscience salutaire de ma part, je serais toujours de la chaire à canon pour l'industrie, à travailler comme un esclave des temps modernes pour un salaire correct (mais sans plus, et surtout bouffé par des charges fixes très élevées), tout en étant la vache à lait fiscale d'une élite qui redistribue mes précieux (et exagérément lourds) impôts pour sa propre réélection.

Une vie internationale peut être perçu comme une falaise avec un saut dans l'inconnu. C'est pourquoi mon retour d'expérience peut vous aider si  vous souhaitez connaître vos options, et vous lancer dans l'aventure.

Voici mon guide de l'expatriation (avec quelques bonus d'investissements à l'international).

Conquérir la bourse

Les 8 dimensions de l'acte sexuel : les utilisez-vous pour une vie sexuelle épanouie?

Audience de l'article : 3515 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Le voyage est un formidable accélérateur de vie... (Je parle ici du voyage au long cours, sur plusieurs mois, en tant que mode de vie, pas d'un circuit organisé de 3 semaines dans un pays)


On pourrait dire la même chose de l'expatriation.


En effet, ces 2 types d'expériences de vie à l'étranger, hors de notre zone de confort, nous donne l'occasion de multiplier les rencontres, de nous immerger dans d'autres cultures, de découvrir de nouvelles activités en une période de temps courte. Bref de vivre plus intensément.

Tout cela, vous l'avez sans doute déjà entendu sur de multiples blogs de voyage qui vantent les bienfaits de cette évasion hors de nos frontières.


Mais qu'en est-il des relations sexuelles..? Peu en parlent, alors que c'est une composante essentielle de la vie, et donc de la vie à l'étranger aussi! Hé bien je dirais que le même facteur d'accélération des expériences s'applique au sexe en voyage, en comparaison du sexe "à domicile".


Pourquoi?

  • Parce que l'exotisme est l'un des principaux facteurs d'attirance sexuelle. Donc quand vous voyagez, vous devenez exotique pour les femmes que vous rencontrez, (même si ça ne permet pas de transformer un Jean Claude Duss en Brad Pitt ahahah)

  • Parce qu'il existe des cultures beaucoup moins coincées que notre société judeo-chrétienne (désormais en partie islamisé d'ailleurs, ce qui n'est pas mieux) qui culpabilise le sexe et stygmatise des comportements qui ne sont que naturels : la société occidentale s'éloigne de plus en plus dans ses règles et codes moraux de la nature humaine !! (elle a d'ailleurs tous les symptômes d'une société en plein délire pathologique et sur le déclin, il faut bien que vous preniez conscience que l'Occident ne représente qu'une infime partie du monde démographiquement, et que cet état de fait minoritaire va s'amplifier)


Dans le fait que le voyage ou l'exatriation permet de multiplier les expériences sexuelles, je ne mentionne pas le facteur "argent" qui ne rentre pas en ligne de compte dans cette exposé. (Et j'ai d'ailleurs remarqué les Chinois ont de nos jours bien plus de moyens que les Occidentaux pour attirer des femmes avec de l'argent. Ces gars ont une tonne d'argent à ne plus savoir qu'en faire)



Au cours des 4 dernières anées, cette exploration de l'univers sexuel hors de nos frontières m'a littéralement passionné, étonnamment (?) beaucoup plus que les visites du Machu Picchu et autres vieilles pierres ahah. Je me suis lassé très vite de faire du "check" sur des sites touristiques mondiaux désormais dénués d'authenticité à cause du marketing et de l'aspect "pompe à fric" commerciale, je me suis lassé des belles plages qui se ressemblent plus ou moins toutes et sur lesquelles il n'y a pas grand chose à faire à part se prendre en photo, mais je ne me suis jamais lassé de l'exploration de la diversité des corps féminins et surtout de la multitude des comportements et fantasmes sexuels.

Je précise que mon expérience ne se base ni sur des prostituées, ni sur des relations d'un soir complètement bourré à 5h du matin (où j'ai plus envie de dormir et cuver que d'autre chose). Car ces types de relations n'apportent pas un degré suffisant de connexion et de communication.


Cette longue étude de terrain (4 ans) m'a permis d'identifier 8 dimensions qui rentrent en compte dans l'acte sexuel.

Maitrisez et jouez avec ces 8 dimensions et vous aurez certainement une vie sexuel plus épanouie!

Connaissez-vous toutes ces dimensions? Leur accordez-vous toutes l'importance qu'elles méritent?




Je vous les expose et on en discute après !



Dimension 1 : L'attirance physique


Ok c'est important , c'est ce qui permet l'effet de levier initial héhé! Mais c'est loin d'être suffisant...

Une beauté froide, ça n'a rien de fun et ça laisse même un goût amer.



Je me souviens d'une petite serveuse de Boracay absolument parfaite et qui m'avait faite fanstamé big time lors de mon séjour sur cette île de rêve. Une photo vaut mieux qu'un long descriptif littéraire :



marjo 3


Hé bien cette petite était de passage à Manille quelques mois après notre rencontre, elle est venue chez moi et c'est là que cela s'est conclu. Une énorme déception ! La morne plaine d'un jour sans vent. Une seule position, un orgasme très discret, aucune connexion ni sensualité. Comme quoi l'aspect physique n'est vraiment pas suffisant..!


Ce qui nous amène à la 2e dimension.

Dimension 2 : la technique

Y-a-t-il des préliminaires? Quelles positions et prouesses gymnastiques sont effectuées? Quelles "voies" (j'espère que vous saisissez la métaphore ;-) le chemin de l'orgasme emprunte-t-il?

Tout ceci est assez important aussi, mais s'il n'y a que ça, l'acte sexuel s'apparente à une séance de sport..!

On n'est pas des robots.



L'exemple personnel le plus pathétique que j'ai à ce propos est avec une Française, une relation longue (3 ans!), où le sexe se passait plutôt bien selon des critères "objectifs". Les différentes techniques ont été explorées de fond en comble, mais il n'y avait en fait aucune connexion réelle, aucun regard, chacun prenait son pied de son côté. Très étrange.

Mais bon, c'est du passé. Comme quoi il faut explorer beaucoup de partenaires dans sa vie car l'alchimie est vraiment très différente d'une personne à l'autre.


Dimension 3 : la sensualité

On peut faire l'amour sans s'embrasser...

Mais des caresses, des baisers, et une réaction (sonore ou pas) de la partenaire sont jouissifs !

Et on aime bien savoir qu'on fait de l'effet à l'autre (sans simulation)

Tout ce qui est tendresse et intimité physique sont extrêmement importants et sont même ce qui distingue le plus souvent un acte sexuel un minimum authentique de celui avec une prostituée.




J'aime bien communiquer et "séxualiser" la conversation au bout d'un temps raisonnable avec une nouvelle rencontre. Cela me permet de savoir (ou deviner si la miss ne donne que des indices mais est trop timide pour en parler franchement) quelles sont ses fantasmes, ce qu'elle aime au lit, etc.

Cette communication en amont donne toujours une relation sexuelle bien plus réussie !

Par exemple, j'ai rencontré un jour une Filipina dont la zone érogène principale était le dos ! Un massage la mettait dans un état pas possible... Vous imaginez, sachant cela, comment j'ai pu profiter de la situation en doggy style (en lui massant le dos en même temps) et lui donner des orgasmes déments héhéhé.

Un ami français a aussi eu une relation avec cette fille, mais il est totalement passé à côté de ce facteur !


Dimension 4 : la connexion psychologique


Voilà le coeur du truc selon moi ! La plupart des gens passent totalement à côté ! Beaucoup de mecs se vident les c.... à 2 ou 3 reprises, déglinguent dans tous les sens et sont persuadés d'être des dieux du sexe !

C'est rarement cela qui fait jouir une fille !

Tout ce qui passe par le regard, les paroles, une relation de domination, est bien plus excitant !

Les jeux de rôle (infirmière – patient, maître – élève, bourreau – esclave, etc) sont aussi à mettre dans cette catégorie.

Globalement, c'est la relation de domination (dans un sens ou dans l'autre) qui est le principal facteur excitant dans cette dimension, et aussi le plus courant dans les fantasmes en général.



Je me souviens d'une Equatorienne avec laquelle il n'y avait rien de holé holé au niveau des positions et de la technique (juste position du missionnaire) mais elle avait un très joli visage tellement expressif et il y avait une telle intensité dans le regard et les paroles que c'était une des meilleures relations de ma vie. Encore une histoire d'alchimie...



J'ai par ailleurs remarqué que le fantasme d'être dominée était très très répandue chez la gente féminine. Alors moi je rends service hein, je joue le jeu pour faire plaisir (en plus c'est vrai, ce n'est pas spécialement ce qui m'excite le plus). Je me suis déjà ainsi retrouvé à cracher à la gueule de miss, les frapper, ou les attacher fermement avec des cordes pendant que je leur mettais tout un tas de sextoys dans tous les trous. Alors que franchement quand on me regarde (ci-dessous), j'ai l'air d'un doux agneau innocent. Christian Grey est pourtant un tout petit joueur par rapport à moi ahahahah.



IMG-20170726-WA00122


Dimension 5 : le lieu


Certains trouvent une excitation supplémentaire à faire cela dans un lieu public (cinéma, plage, voiture dans un parking, etc)

Les différents endroits de la maison peuvent aussi être mis à contribution : table, machine à laver, sol, etc

Et il est vrai qu'une ambiance romantique dans une belle chambre d'hôtel avec un jacuzzi apporte son lot de glamour et d'invitation à la volupté...




Personnellement, j'ai déjà testé (cela peut peut-être vous inspirer, ou pas) :

  • une voiture (pas top),

  • des bureaux (des entreprises où j'ai travaillé, en dehors des heures d'ouverture je précise),

  • le bureau de mon père quand j'étais ado (mais là je me suis fait choper ahahah manque d'expérience),

  • le sol de la salle de salsa à Santiago de Cali (avec la prof de salsa héhé)

  • une salle remplie de miroirs sur tous les murs et le plafond dans un club échangiste de Lausanne (mais on avait pas échangé, c'était juste de la curiosité cette visite, et on pouvait fermé à clef cette salle des miroirs)

  • une super salle de spa à 300€ les 2 heures que l'on peut louer au Lausanne Palace, avec baignoire à fleurs, sauna, hammam et tout le bordel,

  • les bains thermaux en Suisse (grandes piscines à bulles à 30°C)

  • un téléphérique !


J'aimerais bien essayé dans un cinéma et, fantasme ultime, sous l'eau en plongée bouteille (je suis un grand adepte de plongée, cela pourra peut-être arriver l'année prochaine quand je deviendrai divemaster)



Dimension 6 : les apports extérieurs


Ce sont toutes les parties extérieures au couple qui peuvent être apportées dans le jeu sexuel :

  • sextoys, vibro, etc

  • pourquoi pas : d'autres personnes.......


L'une des histoires les plus hallucinantes de ma vie s'est déroulée quand je vivais à Dumaguete aux Philippines. Un Américain de San Francisco s'est rapproché de moi alors que j'attendais un pote dans un bar et m'a présenté à sa "cuisinière" qui n'était autre que son amante (je l'ai su un peu plus tard). Et grâce à une combinaison d'alcool, de conversations et de malentendus, ils ont réussi à me faire rentrer dans un espèce de traquenard où je me suis retrouvé à avoir du sexe avec la "cuisinière" dans leur chambre pendant que le gars regardait par la fenêtre... Je n'entre pas dans les détails de leur manipulation subtile car ce serait trop long mais je me suis retrouvé victime (consentante ahaha) d'un scenario de cockhold. Ils voulaient que je revienne les autres jours mais après dégrisement, c'est une autre histoire, je n'y suis pas retourné.


Dimension 7 : l'Amour


Ahhh l'Amour, les sentiments (si chers aux Occidentaux)... Cela doit apporter une dimension "mystique" au rapport sexuel, indéniablement.

Mais personnellement, jamais expérimenté. Certes, j'ai déjà ressenti la passion amoureuse, qui est une période de sentiments intenses et d'attachement à l'autre qui dure de 1 à 3 ans (cf le livre de Frédéric Beigbeder, l'amour dure 3 ans). Mais l'Amour vrai, complet, qui dure plus de 10 ans, avec une intensité crescendo, un dévouement total, jamais connu.

Je préfère être honnête et dire que, même si je suis déjà tombé amoureux, je n'ai jamais expérimenté le vrai Amour, plutôt que de me voiler la face et tout confondre comme ces si nombreux couples occidentaux qui sont ensemble pour bien d'autres raisons que l'amour (mais ne se l'avouent pas) et ont au mieux transformé leur passion du début en une relation de respect et d'affection (je dis bien au mieux car le plus souvent c'est divorce, ou indifférence voire même conflit et malheur profond)


Dimension 8 : les drogues


Là encore, je ne pratique pas, mais j'ai entendu dire que cela pouvait sublimer la relation sexuelle (cocaine, exctasy et autres pilules). Bon certes, on a presque tous expérimenté l'alcool mais perso j'ai pas trouvé ça super.


Ma seule autre expérience était avec de la marijuana avec une Colombienne, j'en ai un vague souvenir de (very) slow motion (plus de 2 heures!), de bander mou (la marijuana a un effet négatif sur l'érection), de sécheresse vaginale (la marijuana assèche les muqueuses), mais de grande sensualité.

Le lendemain, après m'être excusé du bandage mou auprès de la demoiselle, j'ai appris que l'expérience lui avait plu tout de même (à cause de la sensualité et de la lenteur je présume), mais pour ma part j'en ai un souvenir trop vague.




Je précise que j'ai exploré ces dimensions avec des vraies relations et connexions. Si je m'étais contenté de draguer vaguement dans des soirées et attendre qu'une fille bourrée soit disposée à avoir du sexe, je n'aurais pas été bien loin dans l'exploration.

Je déteste le "casual sex" d'un soir. Et pourtant en Occident, la plupart des filles sont tellement peu à l'aise avec leur sexualité qu'on a l'impression que les seules fois où elles ont du sexe en dehors d'une relation stable (et pseudo amoureuse), c'est à la fin d'une soirée, très tard, en mode défonce alcoolique ou drogue (là où j'ai plutôt envie d'aller me coucher). Genre c'est honteux, il faut l'oublier et ça ne doit être qu'une exception.


Quel dommage qu'elles soient aussi coincées car ce "trash sex" ne laisse que rarement des bons souvenirs.


La découverte d'autres rapports à la sexualité dans d'autres cultures a littéralement élargi mes horizons.

Et bien plus que toutes les choses que je me serai achetées dans ma vie, ou même les endroits où je suis allé, ces expériences seront ce qu'il restera de plus intense dans mon cerveau décrépi quand j'aurai 80 ans et que j'évaluerai si j'ai réussi ma vie ou pas.



Si vous souhaitez vous aussi explorer d'autres univers, je vous révèle dans ma formation pour une expatriation optimisée les 3 pays où selon moi les habitants aiment sincérement les étrangers (en particulier blancs, et pas que pour leur argent), et où donc les femmes aussi les accueillent à "bras" ouverts.


Je sais que la plupart d'entre vous vont se précipiter dans la partie "pognon" de la formation (optimisation fiscale, etc) mais c'est selon moi une erreur. L'argent doit etre au service du bonheur.

Certes c'est important d'optimiser les finances, et notamment de fuir l'enfer fiscal français qui freine vraiment l'épanouissement financier (vous ne vous en rendez peut-être pas compte car le système est fait pour donner l'impression que ce sont toujours les autres qui paient, mais quelque soit votre statut (même salarié), 66% de votre valeur ajoutée est pompée par l'Etat pour des conneries électoralistes et des subventions... la moitié suffirait largement)


Cependant, une expatriation fait rentrer tellement d'autres critères que l'argent en ligne de compte...

Dans ma formation, je passe au cribble 25 villes du monde à travers les critères suivants :

  • Climat (températures, pluviométrie)

  • Activités (sportives, culturelles, gastronomiques)

  • Développement (infrastructures, transport)

  • Relations humaines (langue, relations homme-femme, sympathie des habitants)

  • Environnement (beauté de la ville, pollution, sécurité)


L'endroit où on vit est un critère primordiale de l'équation du bonheur !




Et les mentalités locales changent tout au niveau de l'épanouissement sexuel (et humain)

On ne va pas se voiler la face sous des prétextes politiquement corrects : le piment de la vie, ce qui nous fait vraiment vibrer, c'est le sexe, les relations au sexe opposé!

C'est un facteur qui m'a vraiment frappé en voyageant : les relations humaines sont une composante essentielle du bonheur et sont très différentes d'un pays à l'autre (j'ai connu le grand écart entre la Suisse "parfaite" mais terriblement ennuyeuse et certains pays d'Asie ou d'Amérique du Sud complètement dingues)

Prenez votre vie en main ! On n'en a qu'une!

Gaël


Ps : Un dernier conseil pour la route pour chacun des deux sexes :

Les mecs, arrêtez de faire votre sport ou de vous vider les c... quand vous baisez, la seule pénétration et la mentalité "ma bite est la plus grosse" n'est pas le principal facteur d'une relation sexuelle réussie (suggestion : mettez à votre partenaire un plug anal, stimulez lui le clito, crachez lui à la gueule ahahahaha )


Les filles arrêtez de considérer que juste en donnant votre corps vous allez satisfaire un mec (D'ailleurs arrêtez d'utiliser cela comme une monnaie d'échange, le sexe est quelque chose de beau et partagé entre deux personnes, pas un truc que la femme donne à l'homme ! Quel archaisme de penser cela!)

Le sexe peut être très nul pour un mec aussi ! Et oui, écartez les jambes ne suffit pas!

Utilisez votre magnifique sensualité, votre sens de la provocation, et faites preuve d'initiatives!



Pps : Si vous pensez que cet article des 8 dimensions présentes dans l'acte sexuel peut être utile à quelqu'un de votre entourage qui est coincé sexuellement, n'hésitez pas à lui transmettre.
Poster un commentaire

1 Commentaire