Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Contribuables Associés

Contribuables Associés

Créée en 1990, Contribuables Associés est une association de Loi 1901, sans but lucratif (J.O. du 7 mars 1990). 

Contribuables Associés est une association qui agit pour VOUS !
Notre leitmotiv est la chasse aux gaspillages et la maîtrise de la dépense publique !
Nous luttons avec acharnement contre l'oppression fiscale, la gabegie de l'Etat, et pour une gestion économe de l'argent public, l'argent de nos impôts !

Des élus sous surveillance
Nous faisons en permanence pression sur le gouvernement, les parlementaires et les élus locaux sur le bon usage de l'argent public.

Sans nous il n'y aurait pas de contre-pouvoir et les dérives seraient pires...

Une gestion en bon père de famille
Nous sensibilisons les Français à la bonne gestion de l'argent public et encourageons un esprit d'économie dans les dépenses publiques.

Nous luttons contre la bureaucratie : pour une simplification administrative et des prélèvements obligatoires équitables, transparents et faciles à comprendre.

promospeciale

les privilèges de la fonction publique - devenez fonctionnaires et profitez du travail des autres

Audience de l'article : 1640 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Cher Contribuable,

Aujourd’hui, en France, beaucoup de personnes rêvent de devenir fonctionnaires alors qu’hier, elles rêvaient toutes d’un métier, d’une passion !

Pourquoi ce changement ?

En 2014, les fonctionnaires français disposent d’une palette d’avantages à rendre jaloux n’importe quel salarié du privé !

Mais jugez plutôt par vous-même…

privilégiésLe salaire moyen des fonctionnaires est supérieur de 34% à celui des salariés du privé ! Cela veut dire que lorsqu’un fonctionnaire touche 1849 euros, son équivalent du privé touche 1377 euros…

La sécurité de l’emploi, un mauvais fonctionnaire n’est pas licencié, il est mis dans un placard. Et surtout il touchera toujours sa rente de situation, tandis qu’un employé du privé sera licencié sans autre égard. Il n’y a pas de chômage chez les fonctionnaires…

Les congés sont parfois supérieurs à 3 mois notamment pour les enseignants, les fonctionnaires de la Cour des Comptes et les conseillers d’Etat (dont faisait partie un certain Monsieur Hollande…)

Les logements : 2 millions de logements de fonction sont à la disposition des fonctionnaires.

Les retraites : pour n’avoir presque rien produit durant toute sa vie, le fonctionnaire touchera une pension calculée sur les 6 derniers mois de salaire et garantie à 75% ! Pour le salarié du privé, le calcul se fait sur les 25 meilleures années. Et si le fonctionnaire est certain de toujours recevoir sa pension car c’est l’Etat qui paye, rien n’est sûr pour le salarié du privé…

Et la liste des avantages ne s'arrête pas là : mutuelle, prêts bancaires, centre de vacances, protection syndicale… Bref, une vie aux petits oignons !

Ces avantages ne semblent pourtant pas être assez pour eux, car l’absentéisme bat des records au sein de la fonction publique. Il est en moyenne 2 fois plus élevé que dans le public ! Les arrêts maladies ne sont jamais contrôlés, et les fonctionnaires en arrêtcontinuent d’être rémunérés par l’Etat (sans cotiser pour ce faire), même les 3 jours de carence qui existent pour les salariés du privé ne les concernent pas!

Pour résumer, étudier le statut de la fonction publique, que ce soit dans sa mise en place, sa rémunération, ou les avantages qui en découlent, c’est s’étonner, d’abord, pour ensuite être légitimement scandalisé par les différences de traitement factuelles entre salariés du public et salariés du privé !

Il faut que cela cesse !
Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet mercredi, 09 juillet 2014 12:06 Posté par imhotep

     

    Info d'un pote fonctionnaire :


    Mensonges et généralisations ...


    Salaires supérieurs de 34%, Ah bon? concours Bac +2 (avec zéro chances sans un bac+5) +12 mois d'école partiellement en internat et 1287€ de salaire net , 1550 après 11 ans, 1800 au bout de 20 ans et, SI tu obtiens une promo (1/3 du corps seulement), 2850.... au bout de 31 ans, puis stagnation pendant 12 à 17 ans selon retraite à 62 ou 67 ans).



    Logement? AUCUN logement de fonction, même pour les hauts fonctionnaires (dans mon ministère en tt cas)


    Centre de vacances? Ah bon (SNCF et EDF ne sont PAS fonctionnaires). Moi je n'ai même pas de tickets resto et on me rembourse la MOITIE du bareme fiscal (et EN LIGNE DROITE à VOL D'oiseau)


    Retraite à 75%, ça ok, mais sur le salaire hors primes qui représentent 30% en moyenne (soit 70%), donc 75¨% de 70%. Maladie, ok, mais pendant 3 mois, ensuite c'est 50% puis plus rien. Mutuelle, oui, chère et couvrant très mal car l'Etat ne cotise RIEN. Absentéisme vérifié égal au privé (source cour des comptes).

  • Lien vers le commentaire tartemolle mercredi, 02 juillet 2014 09:08 Posté par tartemolle

    Rappel:




    Normal
    0


    21


    false
    false
    false

    FR
    X-NONE
    X-NONE









































































































































































    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name:"Tableau Normal";
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-qformat:yes;
    mso-style-parent:"";
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin-top:0cm;
    mso-para-margin-right:0cm;
    mso-para-margin-bottom:10.0pt;
    mso-para-margin-left:0cm;
    line-height:115%;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:11.0pt;
    font-family:"Calibri","sans-serif";
    mso-ascii-font-family:Calibri;
    mso-ascii-theme-font:minor-latin;
    mso-fareast-font-family:"Times New Roman";
    mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
    mso-hansi-font-family:Calibri;
    mso-hansi-theme-font:minor-latin;}


    L'égalité, oui, mais pas pour les fonctionnaires


    Une autre particularité de la France étatique : sa recherche éperdue d'égalité, du moins dans l'attitude, les discours et les textes de nos politiciens nationaux, en majorité issus de la fonction publique. L'égalité, oui, mais pour les autres, pas pour les fonctionnaires qui sont l'exemple même d'un système social basé sur l'inégalité : les fonctionnaires sont mieux payés, travaillent moins, sont plus souvent malades ou absents, bénéficient de plus d'avantages et de privilèges, partent à la retraite plus tôt avec de meilleures pensions et surtout détiennent durant toute leur vie un vrai trésor : la sécurité de l'emploi. Ce qui ne les empêche pas, bien entendu, de critiquer en permanence "les inégalités", alors qu'ils en sont les premiers bénéficiaires.


    La vraie inégalité sociale en France n'est pas entre les riches et les pauvres ou entre les hommes et les femmes, mais entre les fonctionnaires et les autres.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mercredi, 02 juillet 2014 00:17 Posté par zoulou2

    @moimeme


    Ils faut dire la verite, j'ai ete fonctionnaire moi aussi. (3000 a passer le concours pour 100 personnes de prise, je ne suis pas completement un idiot).


    Dans le prive, je gagnais 12 000 francs, (cadre a 60h/semaine), je suis devenu fonctionnaire a 6000 francs, car on ne travaillais pas le samedi et le dimanche, et puis je faisais moins de 30h/semaine. (Combien de fois avec mes collegues, on s'est reuni chez moi pendant les heures de travail, pour jouer a la console video ou au billard).


    Je me souviens que je payais une mutuelle 21 francs/mois (3 euros), qui m'assurais mon salaire mensuel meme en cas d'arret maladie prolonge de 6 mois.


    Je me souviens aussi que j'etais note "A", ca veux dire "tete dure", donc pas d'augmentation, j'etais un fonctionnaire qui reflechissais.


    Je me souviens aussi que les chefs vennaient souvent demander si je voulais faire des heures suplementaires, je leur disait si tu me paye 25% en plus comme dans le prive, j'en fais, sinon va te faire voir, pourquoi je resterais a travailler alors que je peux faire du black dehors sans impots.


    Dans la branche ou j'etais, on avait pas de CE ni aucuns avantages, quelques trucs de vacances, mais bidon, m'interresse pas de partir en vacances en france. Et puis pour moi celibataire, les grandes vacances, j'etais obligatoirement en juin ou septembre, juillet et aout etant reserve aux fonctionnaires avec des enfants.


    Bref c'est mon frere qui m'a fais remarque que ca faisais 5 ans que j'etais fonctionnaire et que je n'avais pas achete un nouvel appartement. (dans le prive, j'achetais un appartement tous les 2 ans) 6 mois plus tard je demissionnais.


    Pas beaucoup paye en etant fonctionnaire, mais pas beaucoup de travail aussi.


    A l'etranger, j'ai eu de la chance, car je suis tombe dans un bon creneau, et j'ai fais 10 ans de salaire de fonctionnaire en 6 mois, ce qui m'a laisse du temps pour venir voir.


     

  • Lien vers le commentaire PHILIPPE mardi, 01 juillet 2014 20:52 Posté par MOIMEME

    Fatigué de lire toujours les mêmes conneries sur la fonction publique et ceux qui la composent (dont je fais parti), j'ai envie de dire à l'auteur de ce post qu'il ferait mieux de réfléchir un peu avant d'écrire ce genre de billet.


    Expliquons un peu à ses lecteurs l'envers du décors :



    Ce que ce monsieur oublie de vous dire (sans doute volontairement pour mieux vous remonter ou pire par ignorance) .... c'est que la fonction publique est composée de plusieurs catégories dont une catégorie dite A recrutée niveau licence. (avec un concours à la clé qu'on ne vous donne pas : pour mon cas, il y avait 250 postes pour 7000 candidats ...). C'est dans cette catégorie que figurent les enseignants, que je ne suis pas (effectif le plus nombreux de la fontion publique, dont la rémunération remonte sensiblement la moyenne).


    Alors, on a les moyens que l'on veut bien se donner. Vous avez deux choix : payer au raz des paquerettes un enseignant. Aussi, si vous pensez qu'il ne vaut que 1377 € mensuel appuyez sur le bouton.. et vous n'aurez plus personne au concours... ou des navets pour enseigner à vos chérubins. Le deuxième choix étant de leur donner le salaire qu'ils méritent... et malheureusement ce n'est pas toujours le cas... vous le feriez vous le boulot pour 2000 € par mois, en commençant par 1500 à 25 ans et en finissant à 2500 à 65 ans ? encore faudrait-il avant que vous ayez poussé vos chères études au niveau requis et obtenu ledit concours, bref fait un choix de carrière et l'assumer (c'est quand même autre chose que d'adresser une rafale de CV pour décrocher des entretiens)


    De l'autre côté de la masse, vous avez la classe populaire française qui bosse dans le privé pour un SMIC et dont le monsieur qui se plaint sur ce billet ne doit pas faire parti (je le vois plutôt aisé et soucieux de préserver ces chères économies durement gagnées en se lançant au départ grâce à la situation de son papa)... vous voyez qu'il est facile d'écrire des anêries... ça défoule....


    Bref revenons à nos moutons, pour le coup les nombreux SMICARD font eux baisser la moyenne des salaires du privé et camoufle l'image d'une minorité qui va bien... même très bien. A lire ce monsieur, on penserait presque que tout le monde rame dans le privé ... détromprez vous chers lecteurs ce n'est pas le cas, mais tant que vous passerez votre temps à médire ces nantis de fonctionnaires, vous ne penserez pas à vous demander si la situation de certain est bien normale. Le problème c'est que ceux que je nomme "certain" ne comprennent pas et ne veulent surtout pas comprendre les difficultés de la base. On leur prêterait pour quelques instants leur vie qu'ils reviendraient en courant ou pousseraient la porte de leur medecin pour cause de déprime : c'est pas marrant de vivre sans rien (ou pas grand chose) dans les poches.


    Concernant la retraite des fonctionnaires, ce monsieur vous a encore dit la vérité. sauf que ... le salaire d'un fonctionnaire en activité est composé de primes (environ 20 à 30 % du salaire). N'imaginez qu'il s'agisse de primes attribuées pour nous gaver... non, il s'agit de primes attribuées pour compléter un salaire juste. Le hic est que ces primes ne sont pas intégrées dans le calcul de la pension de retraite, raison pour laquelle cette pension est calculée sur les 6 derniers mois de salaires. pour info, un de mes collègues est parti récemment en retraite ... durant son activité, à 62 ans, il percevait 3 500 € net mensuel. sa retraite est de 2000 € net. 40 ans de service en cadre A, est ce celà que vous appelez un nanti cher monsieur ? Je parle bien sûr en comparaison à votre niveau de revenus et non pas aux petits salariés du privé pour qui ces sommes constituent déjà un rêve.


    Je ne commenterai pas le reste de votre billet qui est d'un niveau affligeant.


    Pour ma part, je suis rentré dans le public parce que je considérais que mon salaire me suffirait à mener ma vie sans frustration financière : vous savez, la baraque, la voiture, les gosses qui vont biens et les vacances ... ben voyez-vous j'ai du faire des choix. Je m'apprête donc à quitter le public pour gagner plus ... et j'ai des bonnes raisons de penser que ce sera le cas.


    Enfin une dernière remarque à méditer : j'ai croisé recemment une interview de Ruquier qui parlait de l'impôt. Il disait ceci : " ne croyez pas que celà me fasse plaisir de faire le chèque mais quand je l'ai fait, il m'en reste autant pour vivre ...  je ne comprends pas ces gens qui partent s'expatrier à l'étranger pour échapper à l'impôt, moi j'ai 3 maisons, assez d'argent pour mener une vie de luxe ... qu'est ce qu'il me faudrait de plus ... des chiottes en or !!! non j'ai pas besoin de celà"