Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Liste des Trackers à effet de levier pour miser sur la hausse ou la baisse

Audience de l'article : 7078 lectures
Nombre de commentaires : 8 réactions

Pour traders chevronnés.

252

Ces produits se négocient comme une simple action. Petite précision, les trackers matières premières comme ceux qui suivent l’évolution du VIX peuvent par moment souffrir d’un effet contango (report) ou bénéficier (déport) backwardation.

cv

Pour les non initiés et pour stimuler votre culture boursière :

Le contango (report en français) est le terme utilisé sur les marchés des contrats à terme (futures) pour décrire une courbe de prix croissante dans le temps. Plus précisément c’est la situation où, sur les marchés à terme, le prix d’une marchandise est plus élevé dans le futur que le prix au comptant. C’est la situation dite normale sur ces marchés.



La situation de contango est normale et correspond à l’ensemble des charges qu’aurait eu à supporter l’acheteur du produit s’il s’était porté acquéreur au comptant et non à terme. C’est ce que l’on appelle le coût de portage. Celui-ci inclut le portage financier ainsi que les frais de stockage dans les entrepôts. En effet, les marchandises sont stockées dans des entrepôts en attendant la livraison. Pour le blé, par exemple, le stockage se fait dans des silos ; pour l’or dans des coffres forts… Les infrastructures de stockage ont un coût (construction, maintenance, personnel..) qui impacte le prix de la marchandise. Les coûts de portage incluent également les intérêts non versés. En effet pour ne pas désavantager les acheteurs au comptant, il faut retrancher, au prix du future, la somme des intérêts que l’acheteur du contrat à terme aurait perçu en plaçant ce montant.



Le terme de contango est apparu au milieu du 19ieme siècle en Angleterre. Dans le passé sur le marché des matières premières londonien (LME : London Metal exchange), le contango était une redevance payée par un acheteur à un vendeur, si l’acheteur souhaitait différer le règlement du contrat qui venait de signer. Cette situation était au désavantage du vendeur, car l’acheteur ne payait pas d’intérêts.





Poster un commentaire

8 commentaires

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy lundi, 05 août 2013 14:40 Posté par claude Mathy

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos contributions !

    De mon côté, il m’aura fallu plus de 10 ans pour reconnaitre que pour un portefeuille LT la diversification est le grand secret, je parle bien pour du LT et non pas pour des allés et retours de quelques jours/semaines.

    Peut-être même devrais-je ajouter que le rééquilibrage une ou deux fois par an n’est pas une mauvaise chose. L’investissement n’est pas un sprint, mais bien un marathon de longue haleine

  • Lien vers le commentaire dematons lundi, 05 août 2013 13:46 Posté par dematons

    Quand le sage montre la lune, le sot ne voit que son doigt.
    Evidemment qu'Essilor et qu'Air Liquide ne sont pas les seules valeurs à mettre en portefeuille pour le long terme.
    Je suis certain que London l'avait compris et qu'il va regarder les belles valeurs du Dax, de l'IBEX, du Footsie entre autre, car de belles sociétés qui font mieux que le SP500 à mettre au chaud dans un PEA, ça ne manque pas.

  • Lien vers le commentaire london511 lundi, 05 août 2013 11:59 Posté par london511

    Merci beaucoup pour vos réponses, cependant pour un investissement à très long terme (pluieurs décennies pour préparer la retraite), je ne pense que investir dans un PEA vu la fiscalité du compte titre. De plus les trackers sont intéressants pour avoir une diversification, cependant si je veus investir sur des indices d'Europe je me demande si il ne vaut pas mieux les répliquer de manière physique car le risque de contre partie existe sur les ETF qui sont des produits synthétiques. Il suffit de voir laffaire d'UBS à Londres il y  a environ 2 ans je crois ou un trader chargé de les couvrir utlisait les futures pour faire du trading directionnel.

  • Lien vers le commentaire makart alain lundi, 05 août 2013 09:34 Posté par badbadmin

    Baser une stratègie de "buy and hold" sur quelques actifs en nombre faible est une ineptie.

    Et cela que ce soient des blue chips US ou français ou quels qu'ils soient!

    Je m'étonne que personne dans ce blog ne réagisse ( vacances?)

    London, tu vas sur le site de SEEKING ALPHA ( le blog boursier le plus lu au monde, 1 million d'adhérents...)
    Tu coches l'onglet " etfs portofolios"
    Et tu recevras chaque jour ( c'est gratuit) de 5 à 10 mails de conseils financiers ( la plupart connus  et validés) dissertant  sur les détails d'investissements en trackers ( la plupart en buy and hold)

    Quan tu en auras une indigestion, tu te désinscris, c'est tout.

    Tu ne trouveras personne de sérieux pour le buy and hold sans diversification, c'est bien la seule règle intangible

  • Lien vers le commentaire dematons dimanche, 04 août 2013 14:53 Posté par dematons

    A notre correspondant xénophile : eh non, l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs :
    - sur 10 ans :
    ESSILOR + 370% avec un creux au 1er trim. 2009,
    AIR LIQUIDE + 135%  avec un bon creux au dernier trim. 2008 et 1er trim. 2009
    le SP 500 : + 75% avec un bon creux au 1er trim. 2009

    - sur 20 ans : ESSILOR + 2200% hors dividendes versés ! avec un creux au 1er trim. 2009,
    AIR LIQUIDE +274% hors dividendes versés ! avec un bon creux au dernier trim. 2008 et 1er trim. 2009
    le SP 500 : + 280% avec un bon creux au 3e trim.2002 et au 1er trim. 2009

  • Lien vers le commentaire makart alain dimanche, 04 août 2013 12:45 Posté par badbadmin

    NON,mais je réve?

    London, tu décris typiquement une stratégie " buy and hold".

    Il me paraît indiscutable, que dans ce cas il ne faut pas investir dans un faible nombre de sociétés françaises, si solides et stables soient elles ( Air Liquide est effectivement le type de société à "faible béta").

    Il faut investir sur une base large  et  diversifiée et  des trackers BIEN CHOISIS me paraissent tout à fait judicieux...

    Et dans ce choix je privilègerais par ex le SPY ( tracker sur le SP500) plutôt que des trackers sur le msci world .. ou un tracker sur  France...!
    (regarde l'évolution du SP500 sur 20 ans par rapport à n'importe classe d'actifs!)

    En culture financière on n'est nulle part en Europe et en France...

    Fais un test rapido:

    cherche sur GOOGLE des stratégies sur options à théta positif ou véga neutre:

    tu trouveras un tas de documents US et nada en français.

    Je déplore, mais c'est comme cela.

    AM

  • Lien vers le commentaire dematons samedi, 03 août 2013 23:34 Posté par dematons

    @london "à long terme nous serons tous morts" disait justement, pour une fois, Keynes.
    Plus modestement, dans le domaine des placements rien n'est sûr et assuré. Par contre il y a quelques titres qui progressent (à peu près) constamment
    http://www.abcbourse.com/graphes/eod.aspx?s=EIp&t=lc9
    http://www.abcbourse.com/graphes/eod.aspx?s=AIp&t=lc9

    Cher Claude,
    Je me permets de compléter l'effet "roll" dont vous nous éclairez : c'est le passage de la fin de l'échéance d'un contrat à terme au contrat à terme suivant ; c'est ce dernier qui devient alors le nouveau sous jacent (par exemple le certificat 100% quanto maïs a pour sous jacent le contrat à terme sur le maïs coté à Chicago).
    Comme vous le dites ce changement de contrat, "le roll" ou roulement,  génére :
    - un léger gain sur la valeur du certificat dans le cas ou le contrat qui vient à échéance est plus cher que le contrat qui suit (on parle de backwardation) puisque la somme initiale permet d'avoir plus de nouveaux contrats qui sont moins chers
    - une légère perte sur la valeur du certificat dans le cas où le contrat qui vient à échéance est moins cher que le contrat qui suit (on parle de contango) puisque la somme initiale ne permet de financer que moins de nouveaux contrats qui sont plus chers.
    Je pense (entre autre) au 1162N deRBS http://bourse.lesechos.fr/bourse/details/graphique_histo.jsp?code=FR0010371450&place=XPAR&codif=ISIN
    Là je crois que c'est l'heure d'aller se reposer. 

  • Lien vers le commentaire london511 samedi, 03 août 2013 22:15 Posté par london511

    Bonjour, selon vous si l'on ne possède pas de compétences "spéciales" en bourse est il interessant d'investir régulièrement dans des trackers du type MSCI world et autres pour se consituer une épargne pour la retraite (donc dans un horizon d'investissement d'environ 40ans, puis de revendre progressivement les trackers lors de sa retaite) ?
    Merci