Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

L’or est encore en sous-pondération chez les gestionnaires de portefeuilles d’investissement

Audience de l'article : 2603 lectures
 

Cela reste bien entendu un signal d’achat fort pour le long terme.

Tentative d’explication

L’or est un actif exécré. Son image fait injustement peur car elle est souvent associée aux guerres, à la fin du monde et j’en passe. La patente dorée est simplement un actif qui ressent comme aucun autre la situation réelle, les lacunes du système.

L’or est aussi maudit parce que c'est en analyse technique l'un des produits les plus difficiles à trader, trop de faux signaux au sein d'une débauche de manipulations des BC. Même la référence en matière d’investissement Warren Buffett avoue qu’il n’aime pas l’or et qu’il se refuse d’y investir. Sans remettre en question un seul instant sa façon de voir les choses , la vision du maitre de l’investissement LT est probablement biaisée par le fait que son portefeuille, BERKSHIRE HATHAWAY (un des meilleurs au monde) n’arrive pas à faire mieux que le roi des métaux depuis plus d’une décennie.

GOLD

En 1980 lors de son sommet historique, l’or était représenté à plus de 14% dans les portefeuilles d’investissements, aujourd’hui, il serait à peine à hauteur de 4% c’est dire si le potentiel est encore énorme
ggggggggggggg2012 .

Pour les investisseurs LT

Méthode toute simple mais diablement efficace. Vous regardez le ratio ci-dessous en vue mensuelle, vous verrez alors si oui ou non l’or fait mieux que les actions en moyenne. Achat lors du croisement de la Stochastics comme c’est le cas en ce moment même. Il faut savoir que le roi des métaux est en phase 2 Weinstein et que celle-ci est lente dans sa progression, n’oubliez jamais que c’est justement les phases 2 qui sont lentes qui vont le plus loin…
buy

Vous retiendrez aussi que depuis le début de sa hausse le RSI de notre ratio est toujours demeuré au-dessus des 50. C’est le signe d’une grande force même si la hausse est paresseuse pour certains

Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire antoine12 jeudi, 01 novembre 2012 06:58 Posté par antoinecr

    On parle de vous ici Claude
    http://www.achator.biz/lor-est-il-dans-une-bulle

  • Lien vers le commentaire Galiper samedi, 13 octobre 2012 14:13 Posté par galiper

    Merci Claude pour cette nouvelle analyse, toujours aussi intéressante !

    Avez-vous quelques suggestions de fonds métaux précieux ou minières éligible au PEA qui vous paraisse intéressant pour se positionner sur l'or en ce moment ?

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy jeudi, 11 octobre 2012 20:50 Posté par claude Mathy

    Bonsoir David,

    ravi de voir que tu es tjrs présent . Je garde bien encré dans la tête ton scénario.
    Et tu sais quoi? j'y crois de plus en plus ;-)  

  • Lien vers le commentaire david jeudi, 11 octobre 2012 16:52 Posté par backlash

    Bonjour Claude

    De retour sur OE2 mais sous un autre pseudo ... adieu VSLT !

    Tu sais que je suis plutôt le DJ/gold (suivi historique plus large) et que je ne serai pas surpris de voir le ratio tomber vers 5 dans quelques mois.

    Maintenant comme tu le dis souvent, tout est possible sur les marchés.

    Bravo encore  pour l'ensemble de tes études.