Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Fin du bear (partie1)

Audience de l'article : 3515 lectures
Nombre de commentaires : 9 réactions
Record-high-stocks-no-worry-Goldmans-Cohen-says

Bonjour les amis,

Plus trop l’envie de poster en ce moment, probablement un petit blues saisonnier…

Long terme

Parlons-en justement de l’effet saisonnier, il fait une fois de plus ses preuves, ça monte doucement, mais surement. Dans le contexte d’hyper liquidité que nous connaissons, les actions demeurent l’actif à privilégier pour les prochains mois.

Ci- dessous, une vue sur 33 ans du ratio actions/obligations en mensuelle, nous constatons que l’argent qui sort des obligations se tourne cette fois pour de vrai sur les actions. Ce n’est pas rien, le ratio et les actions étaient depuis plus de 13 ans en Bear Market, la situation vient de radicalement changer dans une incrédulité presque générale.

usb


Et ce n’est pas terminé, une fois que vous verrez le’USB (obligation) briser sa ligne de tendance nous assisterons à une accélération de la hausse des actions nous parlerons non plus de 1800 mais bien de 1900 points dans quelques semaines sur le SP500
Poster un commentaire

9 commentaires

  • Lien vers le commentaire thoor dimanche, 24 novembre 2013 15:46 Posté par bankor

    Merci Claude pour ton chiffre PER, j'en prend note .


    Les effets de levier actuels ne sont pas ceux d'antan et si les possibilités de monter encore sont réelles la chute sera a très haut risque pour le sytème financier .


    Ce risque n'est il pas une menace assez suffisante pour tenter l'attérissage avec le tapering ?


    Ce que les pays endettés attendent c'est un plan MARSHALL via les banques centrales et je crois celà possible .


    Alors inflation et bourse en hausse , or et matieres premieres en forte hausse .


    et si la bourse qui a toujours raison anticipait celà ?


    Pour réussir l'exercice il faut réussir la réindustrialisation et les US sont à la manoeuvre quand nous nous sommes à réflèchir.....


    Nous vivons une époque historique .


     

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy dimanche, 24 novembre 2013 12:00 Posté par claude Mathy

    Impossible de le dire Domk, tant que la FED injectera ca montera, c'est aussi simple que cela

  • Lien vers le commentaire domk dimanche, 24 novembre 2013 11:49 Posté par domk

    slt claude  franchement tu vois la hausse pour combien de temp???


     


    SP 500 ,, A COMBIEN

  • Lien vers le commentaire Claude Mathy dimanche, 24 novembre 2013 11:46 Posté par claude Mathy

    Dematons,

    Récement j’écrivais justement ceci :

    Si je vous disais que même après plus de 15 ans de boursicotage, j’en apprends encore tous les jours, et c’est tant mieux !

    Paul Tudor Jones disait ceci : « Il faut s’adapter, évoluer, concurrencer ou mourir ».

    Et c’est bien vrai ! Nous devons nous adapter à ce que le marché nous donne en permanence et si vous pensez tout savoir et avoir tout compris, vous êtes mort !Bonjour à tous,


    Bankor,

    Concernant le PER je ne suis pas en accord avec les chiffres de CNN selon mes sources la moyenne serait plus proche de 16.5

    il pourrait encore rester un long chemin par rapport aux pics observés lors des

    cycles précédents. Selon les derniers chiffres, aux États-Unis, les actions se négocient environ 2,5 fois la valeur comptable et 16.5x pour les bénéfices. En

    regardant, les trois derniers grands sommets sur le marché - 1987, 2000 et 2007 – les ratios coursbénéfices (P / E) étaient respectivement de 23, 30 et 17.5. Le ratio cours-valeur comptable culminait à près de 5 en 2000 et 3 en 2007.



    Nast,

    Pas de doute non plus pour moi, l’issue finale de la situation provoquée par ce flot de liquidité sera dévastatrice. Notre seul problème pour l’heure est de trouver le bon timing de sortie

  • Lien vers le commentaire domk dimanche, 24 novembre 2013 09:55 Posté par domk

    ca monte ca  monte sans arret mais jusqu'ou ????

  • Lien vers le commentaire thoor dimanche, 24 novembre 2013 08:32 Posté par bankor

    Bonjour Claude ,


    Certains chroniqueurs disent que ce n'est plus un marché tellement il y a une grande manipulation de la part de la FED via les grandes banques américaines aux robots cyberbien programmés .


    Plus un marché tellement les PER sont trop élevés , le chiffre de CNN fait ressortir un PER  de 20.5 sur les actions du SP500 .


    Marc FABER qui voyait une baisse avant la fin d'année a revu sa copie pour dire que l'on va bien s'effondrer mais effectivement de plus haut .


    Les BEAR comparent 2013 à 2007 et on imagine 2014 .....


    Le ratio que tu donnes est très intéressant et il doit inquièter car un moindre appétit pour les obligations peut provoquer une remontée des taux .


    Va t on lacher les états endettés donc les peuples ?


    Meme si on imagine une banque centrale acheteur en dernier ressort ,acheter sur le marché secondaire et sur le marché primaire amène à faire exploser le bilan .


    Nous ne sommes  pas à une énormité près et la dimension  du non raisonnable est dèjà le terrain de jeu des tireurs de ficelles .


    Claude je comprends ton blues ,c'est aussi la période qui veut ça et tu n'es pas le seul mais ce n'est rien à coté du blues de nos femmes qui mangent des chamalos devant a télé .


    Je me rassure ,si je puis dire, en pensant que l'on ira pas loin avec un modele économique qui détruit emploi,marge et moral .


    Qui sifflera la fin de la partie ?


    Le peuple, la chine ou la défaillance d'un acteur majeur ?


    Enfin je suis attentif aux IPO ,la prochaine qui se passe mal pourrait nous avertir d'un début de retournement .


     


     


     

  • Lien vers le commentaire dematons samedi, 23 novembre 2013 23:27 Posté par dematons

    Bravo Claude, savoir beaucoup n'empêche pas de se tromper un peu.


    Ainsi donc les petites mains avaient le nez creux :-)