Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

La bourse ira toujours là ou on l’attend le moins

Audience de l'article : 29664 lectures
Nombre de commentaires : 428 réactions
Bonjour amis lecteurs,

Culture boursière

Voici deux graphiques simples, mais qui devraient vous provoquer un mini choc dans vos certitudes  

Le premier provient de chez « Chart of the day » tous les grands rassemblements des 114 dernières années sur le marché sont tracés sur le graphique pour le tableau d'aujourd'hui, un rassemblement est défini comme une avance qui suit une baisse de 30 % (soit un marché fortement baissier).
chart


Observez maintenant la forte corrélation avec la droite de régression, 13 hausses importantes en 114 ans, soit une manifestation haussière tous les 8.8 ans. Encore plus interpellant, j’ai entouré le rallye actuel qui a débuté en mars 2009. Non seulement il n’est pas un des plus rapides de l’histoire, mais il est encore bien loin des anciens records.  

Le second de chez JP Morgan

Et enfin, cette dernière mise à jour du SP500 depuis 1900 vous conviendrez que le
canal de tendance actuelle ressemble fortement aux cycles 1966/74…
jpm



Encore une fois, l’histoire ne se répète pas tjrs j’en conviens par contre je sais aussi qu’elle a tendance à repasser les mêmes plats. Ceci n’est pas une prédiction de ma part même si cela reste mon scénario privilégié, bien entendu il faudra quelques secouages de cocotiers pour faire lâcher-prise aux mains faibles, mais moi j’y crois à tort ou à raison l’avenir nous le dira

bises à tous


Claude Mathy at4
Poster un commentaire

428 commentaires

  • Lien vers le commentaire david samedi, 24 août 2019 16:23 Posté par backlash

    Petit rappel :

    Sur le graphique du 5 septembre 2016, 3142 est situé :
    - à 1796 TD de 1346 (haut de 2014), lui-même à 1798 TD du top absolu de la bulle 2;
    - à 1572 TD de 1570 (haut de 2015), lui-même à 1570 TD du bas de la bulle 2;
    (Vous remarquerez la variable 2TD)
    - à 644 TD de 2498 qui correspond au "déroulement" de la bulle 1 depuis la fin de celle-ci (voir aissi graphique du 28 décembre dernier), et 644 TD correspond à la baisse du krach de la bulle 1;
    - correspond au "codes" de Christine Lagarde
    - le haut potentiel de 3142 par rapport au canal noir (toujours valide) correspondrait à un retour sur les plus hauts de 2000.

    Oui, c'est fou ! je ne sais pas si c'est possible (*), même si nous voyons de + en + de "choses" impossibles arriver ...

    Or, il se trouve que j'ai perdu les repères depuis quelques mois sur le CAC; d'où mon absence ! c'est normal, toutes les 1 000 bougies environ, on touve de nouveaux grands cycles. Les anciens subsistent mais sont moins "forts".

    J'ai peut être mis en évidence l'un de ceux-ci sans chercher d'ailleurs de liens avec 3142. Mais il se trouve que ce nouveau grand cycle en a un.

    Sur le graphique suivant, vous constatez un cycle de 485 TD :
    3806

    485/486 n'est pas en fait un cycle nouveau puisque nous l'avons sur les bulles 1 et 2 (voir graphique du 28/12/18). Mais retenez surtout à mon avis que c'est une décomposition d'un cycle plus grand : 787 = 485 + 302

    En observant le graphique et ce cycle, on s'apperçoit que :

    1) 485 = 61.8% de 787 (comme 515 l'était pour le cycle 831 pour ceux qui ont suivis);
    2) le plus bas de 2016 (1870) donne trois bougies importantes (2172 et 2355 et 2657) avec la décomposition 485/302 et 302/485
    3) on a vu plus haut que 1570 + 1572 = 3142; et que 1572 = 786 *2. Donc logiquement, et en partant de 1570, et en appliquant la décomposition du grand cycle, on aboutit à 3142 (avec variable de 2 TD) ... ce que je ne pouvais anticiper en 2016 car - par définition - les bougies 1870, 2172, 2355 et 2657 n'existaient pas. Alors coincidences ?
    4) une distribution de sommet est caractéristique (voir graphique du 2 septembre). Or si 3142 - 485 = 2657 (le dernier sommet), 3142 + 485 = 3627. Et 3627 = 3176 + 451 (voir graphique du 16 décembre 2018).
    5) dans ce scénario, je garde la bougie 3176, si bien que le double top serait distant de 34 TD. Considérant que le double top de la bulle 1 est de 64 TD, et que celui de la bulle 2 est de 30 TD (voir graphique du 28 décembre), ne voyez-vous pas une simple équation surprenante ?
    (64 = 34 + 30).
    6) si l'indice suit la distribution des bulles précédentes, on pourrait avoir un cycle de 422 partant de l'un des tops et un cycle de 268/270 partant de l'autre top. L'hypothèse présentée ici fait partir du top 3176 un cycle de 268 TD donnant 3444. Or 3444 est à 787 TD du dernier top ! Si ce scénario est valide, on aura confirmation dans quelques temps (bougie 2720). A moins que ce soit la solution inverse ...

    Quelque soit le scénario, je pense que l'été 2021 est une période pivot, une étape charnière comme je le pensais à propos de 1968 depuis 2014 (1968 n'est pas un point bas significatif, mais la fin d'une période de +ou-17 ans qui rythme le DJ depuis au moins juillet 1932 (1932 + 17 = 1949 + 17 = 1966 = 17 =1982 + 17 = 2000 + 17 = oct/nov 2016 ou l'impulsion décrite dans le graphique du 4 septembre dernier). A l'intérieur de ces méga cycles de 17 ans il y a des distributions surprenantes de cycles. Par exemple, sur le cycle de 17 ans sur le DJ (janv 2000 - nov 2016) le top 2007 est à 93 mois du début du cycle, et le bottom de 2009 à 92 mois de la fin du même cycle. Voir également le cycle de 90/91 mois sur le SP (graphique du 27 décembre). Sur la période de 17 ans de ce même indice (août 82 et mars 2000), on a ainsi 62 mois partant du début et donnant le krach de 87; et 63 mois partant de la fin et donnant le krach à la hausse de 1995.
    Ce scénario repose sur une hausse propulsée par les BC pouvant faire remonter le cac sur les 6900 pts (?) au cours de l'été 2021(*), période au cours de laquelle on assisterait à une crise monétaire arrivée à son paroxysme. Suivrait alors une baisse de 634/664 TD, soit peu ou prou la baisse du krach de 2000 ou le krach de 1929 (oct 29 - juillet 32). A partir de là, une "ré-initialisation" monétaire (crypto monnaie banque centrale prête ) et les secteurs des nouvelles technologies pourraient porter le DJ à 100 000 points vers 2029 (commentaire du 11 décembre 2018).
    (*) soit 30 % en 22 mois; le "marché" et la BCE ont bien fait monter le CAC de 40% en 7 mois : oct 2014 - avril 2015. Voir : chapitre 3) sur
     https://blocnotesdeleco.banque-france.fr/billet-de-blog/la-politique-de-la-bce-depuis-2014-et-son-effet-positif-sur-linflation

    Pure hypothèse mais possible


    m



  • Lien vers le commentaire david vendredi, 23 août 2019 21:08 Posté par backlash

    Petit retour après une grosse coupure.

    Jusque là, n'ayons pas peur des mots, je me suis trompé. Vraiment ! Beaucoup ! Découragé ? non !

    Car les choses s'accélèrent ... pas sur le CAC, mais sur les "marchés financiers" : nous voyons par exemple une "généralisation" des taux négatifs dans de nombreuses parties du monde, une guerre commerciale entre les deux plus grosses économies du monde, des banques centrales prêtent à la fuite en avant ... On parle de plus en plus de théorie moderne monétaire; et même d'hélicoptère money ...
    Bref ! on se demande comment sera le monde financier dans 10 ans ... Non reconnaissable à mon avis ...

    On pourrait d'abord se demander pourquoi les taux sont bas, si bas ... à mon avis, on vit une révolution dont on peine à voir la véritable ampleur ... les progrès technologiques, les nano-technologies, les neuro-sciences, la robotisation et  j'en passe, vont bouleverser le mondes bien plus que les précédentes révolutions industrielles. Mais pour développer ces secteurs, il faut développer le crédit, beaucoup de crédits et noyer les nouveaux secteurs d'argent gratuit. Ensuite, on change les règles du jeu et les meilleurs restent. Les petits sont au tapis. C'est le propre du capitalisme.

    L'argent gratuit ou quasi permet également au système de redistribuer des "subventions" pour stabiliser et maintenir le système en place en l'absence de croissance interne. Je ne pense pas seulement aux "amortisseurs sociaux" mais aussi aux aides par exemple aux agriculteurs (panem et circences).

    Les taux bas déformant ainsi les structures "normales" des marchés permettent à mon avis d'expliquer en général les bulles successives depuis deux décénnies  et l'extraction d'un pétrole de schiste américain non rentable aux prix actuels, mais assurant une croissance de la production mondiale sinon en délin (ou plateau) en particulier.

    Bref, l'époque est à mon sens historique.

    Sur le graphique du 28 décembre dernier, je parlais d'un nouveau système monétaire en 2021. Je crois que c'est vraiment la clé de compréhension de la période actuelle. je vous renvoie vers le blog de stevenguinness2.wordpress.com ou une actualité de plus en plus marquée sur ce thème
     https://in.reuters.com/article/usa-fed-jacksonhole-carney/world-needs-to-end-risky-reliance-on-u-s-dollar-bank-of-englands-carney-idINKCN1VD295?il=0

    Une guerre des monnaies qui se traduirait par les crypto-monnaies de banques centrales ? 

    Alors, pour revenir sur le CAC, franchement je ne sais pas. Je travaille encore sur une hypothèse très contrarian. Voir le graphique du 29 mars 2018. Car on parle beaucoup (trop) de récession, mais que se passe-t-il si on làche encore des dizaines de milliards dans le système ?  Pour info, le canal noir sur le graphique de 2016 est toujours valide malgré la baisse de décembre 2018 et janvier 2019 ! pil poil sur le support !

    Alors qu'est ce que 3142 ? A part une explication donnée sur le graphique même ?

    J"en vois une autre qui surgit à partir des derniers signaux du CAC que je vous donnerai dans le prochain commentaire. Mais ce n'est qu'une hypothèse et je peux me tromper.


    g


  • Lien vers le commentaire david jeudi, 07 février 2019 19:13 Posté par backlash

    Les marchés m'ont donné tort. Mais ...
    Mais :

    27/09/2018 = bougie 2448
    27/12/2018 = bougie 2511
    05/02/2019 = bougie 2538

    Cette bougie 2538, j'en ai parlé il y a longtemps (par ex commentaire du 12 décembre ou du 19 novembre !)

    Mais réfléchissons un instant :

    2538-2448=90
    et
    2511-2448=63
    63*100/90=70

    En gros, les points hauts 2448 et 2538 ont un point bas significatif à 70/30% de l'intervalle (2511) selon la règle annoncée (d'ailleurs) dans mes commentaires des 19 novembre et 12 décembre.

    Surprenant ? non !

  • Lien vers le commentaire david lundi, 07 janvier 2019 22:12 Posté par backlash

    Les marchés vont me donner tort

    2517

  • Lien vers le commentaire david dimanche, 30 décembre 2018 13:06 Posté par backlash

    Je sais que je vous donne beaucoup d'informations; et moi-même par moment je m'y perds (je ne suis pas doté d'une AI, alors je fais ce que je peux, croyez-moi).

    Mais laissez-moi rajouter un élément déjà communiqué le 26 novembre 2014 en complément du dernier graphique de décembre 2017 (*) et publié le 16 décembre, expliquant peut être pourquoi je n'envisage pas la "fermeture du système"(**) :

    "1- le PLUS HAUT de la "bulle internet", le 4 septembre 2000, était à 6944.77 points; le premier PLUS BAS suite à ce Top, soit le 18 octobre 2000, était à 5833.63 points, soit une amplitude maximale de 1111.14 points. Multiplions cette perte par 3 (soit 3333.42 points) et appliquons la à partir de CE point bas du 18 octobre, soit 5833.63 - 3333.42 = 2500.21 points, soit peu ou prou le niveau d'OUVERTURE du PLUS BAS de cette première bulle, soit le 12 mars 2003 (2507.34).


    2- le PLUS BAS (cette fois-ci) de la "bulle des subprime", le 1er juin 2007, était à 6105.61 points; le premier PLUS BAS suite à ce Top, soit le 17 août 2007, était à 5217.7 points, soit une amplitude de 887.91 points. Multiplions cette perte par 3 (soit 2663.73 points) et appliquons la à partir de CE point bas du 17 août, soit 5217.70 - 2663.73 = 2553.97, soit peu ou prou le niveau d'OUVERTURE du PLUS BAS de cette deuxième bulle, soit le 9 mars 2009 (2552.99)."

    Alors essayons cet exercice de style :

    le PLUS HAUT (***) de la bulle actuelle, le 21 mai 2018, était à 5657.44 points; le premier PLUS BAS (****) suite à ce Top, soit le 26 octobre 2018, était à 4896.80 points, soit une amplitude maximale de 760.64 points. Multiplions cette perte par 3 (soit 2281.92 points) et appliquons la à partir de CE point bas du 26 octobre, soit 4896.80 - 2281.92 = 2614.88 points, soit peu ou prou le bas indiqué sur le graphique ci-après et indiquant (à mes yeux) d'autres correspondances ... troublantes :

    avalo krachbulle3

    (*) graphique de 2017 envisageant le sommet sur 2272, soit en fait à 2 jours du top secondaire 
    (**) Je me souviens d'un commentaire d'un banquier - lors du krach de 2000 - qui disait qu'en dessous des 2000 points sur le CAC, on "fermait le système" et que cette solution lui semblait inenvisageable.
    (***) je prends comme correspondance la bulle 1 car j'y vois des similitudes plus nombreuses, même si il y a des rapports étroits avec la "logique" de la bulle 2
    (****) première jambe de baisse sous support du range à plat du double sommet.










  • Lien vers le commentaire david samedi, 29 décembre 2018 13:52 Posté par backlash

    Sur le dernier graphique, j'ai tracé la "zone de valorisation normale" sur 1.1941. On devrait la situer peut être sur :

    1.6039 (07/08) + 0.8228 (10/2000) / 2 =  1.2133=

    (En janver 1999, le plus haut était : 1.1909).

    Et entre les pastilles violettes n°1 et n°2, on a (outre 24 mois *2) :

    1.3712 (02/13) + 1.0342 (01/17) / 2 = 1.2027

    (.. soit peu ou prou 1.2133 + 1.1909 / 2)

    Verra-t-on ces seuils atteints dans huit mois ?

  • Lien vers le commentaire david vendredi, 28 décembre 2018 23:57 Posté par backlash

    La 2680ème bougie depuis le rebond de mars 2009 est le 28 août 2019. Contrairement aux analyses qui annoncent prématurément la mort de l'euro, on peut très bien avoir un "sursaut" (*) de la devise européenne par rapport au dollar sur ce mois-ci.

    Rappel :
    paireeurusd


    Ah ! je ne sais pas si ça a un sens, mais 2680 = 1308 + 1372.

    1372, c'est le point de départ des cycles actuels que j'analyse (entre autres). Voir graphique du commentaire du 16 décembre.

    Mais 1372, c'est aussi (pour rappel) le top absolu de la bulle 1.

    Et 1308, c'est (pour rappel) le top secondaire de la bulle 1.

    dossier 4

    Marrant, non ? Je trouve décidément qu'il y a plus de ressemblances avec celle-ci que la deuxième. Quoique ;-)

    Vous pouvez bien sûr penser que je délire et que je cherche des cycles là où il n'y en a pas. N'empèche, j'ai commencé à préparer la suite du programme (post graph du 20 décembre), et je trouve des correspondances ... qui correspondent bien ...

    J'arrête avec cette bougie; j'y reviendrai quand j'aurai confirmation sur janvier (et février) d'un certain nombre de choses ...

    (*) j'ai quand même mis le terme entre "_"

  • Lien vers le commentaire david vendredi, 28 décembre 2018 18:28 Posté par backlash

    Outre le fractionnement en 70/30, nous constatons un découpage spécifique sur les bears markets depuis 2000. Celui-ci est spécifique sur un point particulier qui  marque un bas de capitulation. Mais alors qu'il concerne dans mes vagues au point 2 vert sur la bulle 1, il concerne le point 5 bleu sur la bulle 2.

    vagues ktach 2000

    vagues krach 2007

    La différence entre les points des deux bulles s'explique peut être par lalongueur des bears markets, ou bien plus simplement par une interprétation fantaisistes des vagues que je vous propose.

    Explications :

    Sur la bulle 1, le point 2 vert est à 42% du top le plus près (top absolu) jusqu'au bottom.
    Sur la bulle 2, le point 5 bleu est à 41% du top le plus près (top secondaire) jusqu'au bottom.

    Sur le graphique de travail ci-après, la bougie 2680 représente le point 2 vert (comme sur la bulle 1) et est à :

    (2680-2355)*100/(3176-2355) = 39.6%, soit près de 40% entre le top le plus près (top absolu = 2355) et le bottom (=3176).

    Un indice supplémentaire à ceux que je vous ai déjà présentés; pour rappel :

    "En ce qui concerne 2680 (graphique 16 décembre), elle est située sur la semaine 67 à partir du top le plus haut; en 2000 on avait eu le premier sommet post krach (semaine 66 à partir du même top); et en 2007 on avait eu le dernier sommet avant le second krach (semaine 67 à partir du top); ici, on se situe sur la fin de cycle des points verts du graphique du 8 juillet 2017.

    A surveiller aussi un cycle de 18 semaines qui aboutirait sur 2680 - 1 semaine, et dont la première manifestation pourrait être la bougie 19, première bougie du second cycle de 18 semaines ..." commentaire du 20/12

    ... ou les graphiques du 16/12 ...

    Bon ! enfin, je vous rappelle que je ne suis pas un professionnel des marchés, juste un décrypteur de hiéroglyphes que nous délivrent les algos écrits en hauts lieux.



  • Lien vers le commentaire david jeudi, 27 décembre 2018 12:55 Posté par backlash

    Oserais-je ajouter que août 2021 + 150 mois = février 2034 ?

  • Lien vers le commentaire david jeudi, 27 décembre 2018 12:50 Posté par backlash

    Sur ce graphique du SP, déjà publié, on est en mensuel, unité obligée pour envisager le long terme

    sp500cycleslongs

    J'aime bien le krach de 1987 comme référence (voir les autres graphiques). 

    Mais la physiologie depuis trois mois fait penser à un autre krach, celui de 1929 (par sa brutalité).

    Sur le graphique ci-dessus, vous voyez l'échéance d'août 2021; je ne reviens pas sur cette date, mais elle me paraît fondamentale (voir les autres graphiques : CAC, DJ et Eur/Us).

    Maintenant, on peut croire aux coïncidences ou non, mais du krach de 1929 (le plus haut étant en fait en septembre 1929, le "krach" étant lui identifié sur le mois octobre) au plus bas de 1932 (juillet), le bear market a duré 2 ans et 11 mois.

    Et si on prend le plus haut actuel du Dow Jones (octobre 2018) et la date que je retiens (août 2021), on a également 2 ans et 11 mois.

    ... et je vous assure que je n'ai pas déterminé l'échéance d'août 21 par rapport à cette coïncidence. D'autant que je ne crois pas aux coïncidences sur les marchés !


  • Lien vers le commentaire david mercredi, 26 décembre 2018 13:56 Posté par backlash

    Petit complément sur les trois premiers graphiques précédents; je ne vous mets pas un graphique supplémentaire, mais sachez qu'entre la bougie 1570 (27/04/15) (que je croyais à ce moment là être le top de la bulle 3 et la bougie 'Trump" (1967), on a exactement 67 semaines ... à méditer

    Alors, je vous avoue être surpris par la violence de la baisse. Je ne connais pas l'avenir, mais j'essaie encore une fois de déterminer des bougies susceptibles de confirmer des changements de tendance sur la base des bulles précédentes; continuons l'exercice de style, et vous constaterez que je ne trouve pas la solution ...

    Voici un graphique en mensuel (avec une observation en hebdo)

    bulle 3 mensuel


    Que peut-on dire ?
    1/  on a peut être une longue bougie de la mort (la huitième en partant du top)  dont le plus haut correspond à l'ouverture de la huitième bougie avant le top.

    en 2007, c'est la même huitième bougie que j'utilise pour déterminer la bougie de la mort ( = celle qui fait dire au "grand public" qu'on est en bear larket). Ici, on a sur la huitième bougie avant le top une cloture qui est à 23.6/76.4 des extrémités de la bougie de la mort.

    DT cac boite valo2 2007 2009

    en 2000, c'est 50/50 :

    DT cac boite valo 2 2000 2003

    Et donc en 2018 : 0-100

    2/ Ceci ne nous donne pas des éléments sur la suite des futurs évènements. Regardons alors ceci

    DT bougie de la mort 2000 2007

    Si de la bougie actuelle, on retire 1160 points, on arrive sur la valorisation de la bougie 1870. Est-ce que cela sera le cas ?

    3/ Je précise que je ne suis pas sur que 2562 soit un point bas même si c'est ma préférence; en tout cas, en 2000 et 2007, un point bas a été marqué 24 semaines après un autre point significatif (haut et bas) :

    DT hebdo 24semaines 2000
    DT hebdo 24semaines 2007




  • Lien vers le commentaire david jeudi, 20 décembre 2018 19:48 Posté par backlash

    ... donc rien de nouveau ! juste ma feuille de route pour 2019 ...

    hebdo bulle3 inversé

    Ce graphique date du 17 décembre mais situe très opportunemment la bougie 2517 sous le support actif depuis plusieurs mois. Ne vous fiez pas toutefois à sa valorisation qui est purement aléatoire ...

    Le graphique est en hebdo. J'ai tracé les points 1/2/3/4/5 en bleu et 1/2 en vert comme sur les graphiques du 8 juillet 2017 pour avoir des repères. Drole de similitudes. Surtout sur la bougie 19 en hebdo ! Vous ne trouvez pas ?

    On a des cycles de 15 semaines qui peuvent être actifs comme les cycles 7/8 W des bulles précédentes (à cause de la longueur du bear market ?).

    Certains points ne sont pas marqués mais me semblent importants, notamment 2538.

    Plus troublant, la fameuse bougie 2562 est semaine 43 à partir du top le plus haut, et le plus près; en 2000, la bougie de la semaine 43 était celle-ci :


    DT cac hebdo coeur 2000

    Le cycle 43 part du premier top et le plus bas ...

    et en 20017 :

    DT cac hebdo coeur 2007

    Le cycle 43 part également du premier top mais pas le plus haut !

    Aurait-on un mixte des deux cas (2000 et 2007) ?

    Qui plus est, sur les deux premières bulles, du premier top, on a un super point bas 203/204 jours après le top le plus lointain (graphiques du 12 décembre); ici, on l'aurait 207 TD après le top le plus haut. Méfiance ... Vous avez en outre d'autres commentaires sur cette bougie dans le commentaire du 12 décembre qui me font donc penser à un gros retournement des marchés.

    De même, la bougie 2517 est très importante a priori (voir infra); et entre 2517 et 2562, on a 9 semaines. Tiens, on retrouve ce cycle après le cycle 43 semaines dont je viens de parler plus haut. Mais sur les deux premières bulles, on aboutit à un point haut, alors que j'envisage ici un point bas (2562). 

    Sur la bougie 2605 (ou 2606), outre les commentaires du 18 décembre, j'ajouterai donc qu'elle est située sur la 52 ème semaine à partir du top 2 (top 1 pour les deux premières bulles : 43 + 9). Le rebond ne pourrait franchir toutefois la zone des 4950 points.

    En ce qui concerne 2680 (graphique 16 décembre), elle est située sur la semaine 67 à partir du top le plus haut; en 2000 on avait eu le premier sommet post krach (semaine 66 à partir du même top); et en 2007 on avait eu le dernier sommet avant le second krach (semaine 67 à partir du top); ici, on se situe sur la fin de cycle des points verts du graphique du 8 juillet 2017.

    Je pense - comme pour le cycle de 9 semaines entre 2517 et 2562 - à une inversion (haut VS bas).

    Sur le premier graphique ci-dessus), vous voyez un cycle de 24W qui aboutit sur 2798. cette bougie est la fin du cycle 830 partant de 309 (25/05/2010), 1140 (16/08/2013) et 1966 (09/11/2016) ... attention !!!

    A surveiller aussi un cycle de 18 semaines qui aboutirait sur 2680 - 1 semaine, et dont la première manifestation pourrait être la bougie 19, première bougie du second cycle de 18 semaines ... :

    DT cac hebdo cycle 19 2000

    Vous constaterez également que j'ai tracé des cycles de 11 semaines car je recherche une éventuelle correspondance avec :

    DT hebdo 2000 2003


    et

    DT hebdo 2007 2009

    Ce cycle (11W) donne pour le moment le point 2 et tombe bizarrement sur 2680 ... oui ... surement une coïncidence, mais quand même, sur une des trois bougies fondamentales pour 2019 (2517/2562 et 2680) ?
    Car si on regarde bien attentivement ce cycle de 11 semaines, en 2000, on a des points significatifs sur la base de la séquence suivante : 2-3-1-1-1-1-1-1-1
    en 2007 : 1-1-3-1-2
    et  en 2018, pour le moment : 1-2 (sur 2517 !)-3 (sur 2680 !) ...

    Je pense que rien n'est dû au hasard, et je ne comprends toujours pas pourquoi je ne trouve personne qui fait ce type d'analyse ! serais-je le seul ?

    Et vous ? que pensez vous de tout mon charabia ?

    Au stade actuel, je pense qu'il vaut mieux attendre le 7 janvier tranquillement au coin du feu ...


  • Lien vers le commentaire david mercredi, 19 décembre 2018 16:19 Posté par backlash

    Le prochain graphique sera la synthèse de mes derniers propos et sera présenté en hebdo; il s'agira de l'hypothèse que je privilégie actuellement et couvrira la moitié (de ce que pense être) du bear market. Peu d'innovation sur ce que j'ai déjà dit, mais peut être une confirmation sur d'autres unités. Car, voyez-vous, lorsqu'on manque de repères en journaliers, il faut augmenter d'une unité de temps. En règle générale, 90% voire 95% de mes analyses se font en journalier, mais - comme déjà dit - il y a des bougies importantes que je n'explique pas, me forçant à passer en hebdo et donc à raisonner selon d'autres cycles.

    Avant de publier ce graphique, prenez donc le temps de relire les articles depuis le 12 décembre, et appropriez-vous les graphiques publiés depuis cette date, plus celui du 26 octobre et les trois du 8 juillet 2017.

    En attendant, il faut que je remette la main sur deux autres graphiques hebdo ...

  • Lien vers le commentaire david mardi, 18 décembre 2018 20:13 Posté par backlash

    Petit commentaire concernant le quatrième graphique du 16 décembre :

    1/ 1775 est le bas de la phase 2 de la bulle 3
    2/ le cycle suprême (depuis le temps que je le dis !) est 830/831
    3/ les ratios fibo sont pertinents sur les cycles, et donc y compris sur le cycle majeur : 830*0.382 = 317, que l'on retrouve fréquemment décomposé en 315/515 ou 316/515 (vous êtes libre de ne pas me croire)
    4/ 1775 + 316 = 2091 (bougie non tracée sur le graphique mais correspondant au sommet post gap macron : voir par exemple deuxième graphique).
    5/ et 2091 + 515 = 2606;  si on part du plus de la phase 2, on a eu 831 (justement) (23/09/2011) + 515 = 1346 (10/06/2014) (donc inversion sous-cycles 515/315)
    6/ 2355 (top le + haut) + 251 = 2606 considérant que le cycle 251 est un cycle majeur également (et largement utilisé dans la phase 1)
    7/ phase 1 et phase 3 auraient-elles des points communs ?
    8/ 2605 (ou 2606) est le 14 mai (15 mai). En mai, "go away" ?
    9/ je ne sous-estime pas non plus cette bougie en analyse hebdo, mais ... à suivre ...


  • Lien vers le commentaire david dimanche, 16 décembre 2018 20:00 Posté par backlash

    Rappel sur la bougie 2725 :

    code fmi

    Précisions sur un des graphiques présentés :

    2680

    Juste pour alerter sur la bougie 2562 à 162 TD de 2725 ...
    Pour finir, une vue d'ensemble de ce que je pense :


    avalo krachbulle3

    C'est un graphique de décembre 2017 qui prévoyait le top sur 2272 à 5683 (en fait, on a eu un top 2 -2274- et un top 1 - 2355- à 5657 pts), mais ça ne change pas beaucoup la philosophie globale.

    Pour rappel, cette bougie 2272 était déjà prévue dans le graphique du 10 mai 2017 rappelée dans le commentaire du 12 décembre dernier. J'avais dit à l'époque que je considérerai ma prévision comme valide si l'avenir me donnait raison (en fait j'attendais la bougie 2400 mais elle n'est pas sifgnificative !)... je pense maintenant que les tops sont définitivement réalisés.

    Je ne suis pas cependant si négatif que ça, puisque j'envisage un DJ sur les 100 000 pts ;-)

    Après, c'est la fin de monde ;-(

  • Lien vers le commentaire david dimanche, 16 décembre 2018 17:52 Posté par backlash

    Vous savez que j'étudie le Cac sous l'angle de trois bulles; et dans la bulle 3, il y a trois phases : en gros des phases de 831 TD (cycle principal) avec une première phase donnant un top sur la bougie 500, et une deuxième phase avec un top sur 1570.

    CAC CANAL LT

    Si on reprend la première phase, on trouve (entre autre évidemment) un cycle de 500 TD qui part naturellement du plus bas de 2009 et qui donne donc le top de cette phase. Voici une autre représentation :

    2492

    Puis 406 TD plus loin que le point 500, on trouve un autre point significatif : la bougie 906 :

    406 phase 1

    On remarque à l'intérieur du second cycle un autre point significatif majeur : 831 qui est à 331 TD de 500)

    Alors, considérant que les cycles reviennent (c'est d'ailleurs leur définition) et si on a une phase 3 sur la bulle 3, la question est de savoir si on peut tenter de la dessiner à partir de la phase 1 (mémoire du Cac) ?

    Voici une réponse possible :

    406 phase 3

    La bougie 1775 représente le plus bas après la phase 2 donc le point de départ de la phase 3 à l'instar du rebond de 2009. Le cycle 500 ne donne pas le top 1 mais le top 2 (2274).

    Voyez-vous, il y a quelque chose qui m'intrigue là-dedans ... Je vous ai mis la 2517 (voir commentaire précédent) (et vous constaterez qu'elle est à 243 TD du top le plus lointain), ainsi que la bougie 2562. Or si on ajoute 331 du top 2 (2274) à partir du plus bas 1775, on a 2605, soit à 43 TD après 2562.

    Regardez du plus bas significatif jusqu'au point 1 (vert) le nombre de journées présentes sur le rebond en 2000 :

    KRACHCYCLE2000 1


    et en 2007

    KRACHSUIVI2007

    Je suis d'accord, le décompte n'est pas similaire car le cycle 243 devrait déboucher sur 2605 et non 2517. Mais n'avons pas eu des logiques similaires avec des résultats différents sur les trois bulles ?

    Mais si, souvenez-vous !

    en 2000 :

    rallye 2000

    en 2007 :

    rallye 2007

    et en 2018 :

    223822722400

    J'attire juste votre attention sur l'application possible de cette logique : on aboutirait logiquement 406 TD plus tard sur la bougie 2680, bizarrement à 1000 TD de 1680 (bas de la phase 2). Ce n'est pas innocent. Mais je soupçonne des cycles 120/131 sur deux points de départ comme sur la phase 2. trop tôt pour en parler.

    Ah, 2517 = 7 janvier 2019
    2562 = 11 mars 2019
    2680 = 28 août 2019.

    Bien entendu, il y a de nombreuses autres bougies intéressantes, mais ce n'est pas l'objet de ce commentaire ...








  • Lien vers le commentaire david mercredi, 12 décembre 2018 21:09 Posté par backlash

    Erratum : la bougie que j'ai indiquée en rouge n'est pas 1870 mais 1775; la 1870 est la deuxième jambe de baisse. Cela ne change en rien l'idée générale : si effet "Sénèque il y a, alors on devrait avoir un rebond (mineur/minable) de quelques semaines (début janvier ?) pour valider la figure, à l'instar des quelques semaines de baisse à partir du premier point 1 violet (réplique en mirroir).

    ... par exemple au pif, 2517 (7 janvier 2019) !

    ... et 2517 est à 162 TD du top (2355) ... Tiens ! bizarre ...
    ... et 2274 (top secondaire) est à 243 TD de 2517 et à 243 TD de 2031 (effet papillon), soit le point de départ du rectangle bleu ... Tiens ! hasard ...

    Or 243 TD n'est pas anodin; partant du top le plus lointain (ici 2274) il déboucherait sur un sommet intermédiaire (ici : 2517), ce cycle ressemblerait alors étrangement à ceci :

    KRACHCYCLE2000 1

    et à ceci :
    KRACHSUIVI2007 1

    Bizarre ... hasard !!!

    Pas de prédictions, pas de prévisions ... mais si 2517 est un haut intermédiaire, 2538 (*) pourrait être un (méchant) gap (?) et 2562 constitué la fin d'une première jambe de baisse.

    Très honnêtement, j'ai du mal à piger les cycles actuels qui gouvernent actuellement l'indice (faute de temps pour le moment). Je pense néanmoins que ces bougies clés seront significatives à l'instar de la 2457 (*). Mais les indices que je vous livre dans ces deux derniers commentaires m'intriguent beaucoup. 

    (*) 2274 + 183 = 2457 la bougie attendue (voir commentaires précédents, notamment celui du 16 octobre) et figurez-vous que l'autre top (2355 : le + haut) donne 183 TD plus tard ...hé oui ! ... gagné !!!

  • Lien vers le commentaire david mercredi, 12 décembre 2018 16:59 Posté par backlash

    Je vous ai déjà parlé du 70/30 ...
    par exemple avec ce graphique
    dossier 4

    On constate sur les bulles une répartition 70/30 entre hausse et baisse; c'est le principe de Sénèque ("la richesse est lente et le chemin de la ruine est rapide").

    On retrouve ce ratio bien entendu à l'intérieur des bulles :
    top70 30

    Sur le rectangle bleu, deux points bas à 4732 points et un sommet basé sur ce ratio. Le graphique est en hebdo, et les points 1 violets retracent un éventuel cycle hebdo de 18 semaines (?)

    On remarque le plus bas de la séquence (1870) et son plus haut (2355); selon le même principe, le ratio 70/30 laisse penser à un bas probable sur :

    ((2355-1870)*100/70)+1870 = 2562 = 11 mars 2019

    Outre le fait que c'est une date anniversaire (bottom bulle 1 = 12 mars et bottom bulle 2 = 9 mars), outre le fait que le principe de Sénèque pourrait encore frapper, la bougie 2562 est à 163 TD de 2725. Ca ne vous dit rien ?

    Voir les graphiques des 1er septembre et 25 août 2018 (pour 2725 et le cycle 162/163 sur les bulles 1 et 2). 162 est un cycle "magique", mais j'ai du mal à le comprendre.

    Et du top 2 ou secondaire, soit 2274, on aurait 2562 - 2274 = 288 TD 

    Cherchez ce cycle sur les graphiques que je viens de citer ... 

    Bref ! 2562 est pour moi - vous l'aurez compris - une bougie pour le moins sensible.

    Maintenant, il y a d'autres points que j'attends d'ici là. On en reparlera bientôt.

  • Lien vers le commentaire david mardi, 11 décembre 2018 23:07 Posté par backlash

    Une autre façon de voir le DJ par rapport au krach de 1987, mais sur une autre échelle (log.) et un autre point de départ que celui que je vous ai présenté ci-dessous le 2 février (et toujours d'actualité !) :

    dj100000pts

    100 000 points en 2030'  ?... point bas en août 2021 ? ... retour sur les 14 000 points ? ...

    I don't no, but ...

    "C'est la une du 09/01/1988 de The economist (après le krach d'octobre 1987) qui prédit une nouvelle "monnaie internationale", 30 ans plus tard, qui renaitrait de ses cendres; sur la couverture, on voit le dollar, la livre, le yen et le mark (= euro) brulés et dont émerge le phenix.

    theeconomist-phoenix get ready for world currency by 2018

    Prédiction "auto-réalisatrice" ... 30 ans plus tard ?

    ... Car le cahier des charges - fixé en haut lieu - est d'arriver à un DJ à 100 000 pts en 2030 ... coûte que coûte ...

    Comment ?

    “In an extreme money-printing environment, the Dow Jones Industrial Average can go to 100,000,” Faber said in a recent interview with the Epoch Times.

    Pourquoi ?

    En 1940, le DJ valait 100 pts
    30 ans plus tard,
    en 1970, le DJ valait 1 000 pts
    30 ans plus tard, 
    en 2000, le DJ valait 10 000 pts
    30 ans plus tard, 
    en 2030, le DJ vaudra 100 000 pts.

    Et tout ça, sans "croissance du PIB", juste avec la" croissance de la monnaie" ! 

    En tout cas, je rejoins l'avis du PDG de Blackrock il y a quelques années et dont j'ai perdu son interwiew; en gros : il y aura quelques (grosses) turbulences sur les marchés actions, mais c'est ici que les individus pourront sauver leur "capital retraite" et nulle part ailleurs ...

    C'est le jeu, ma p'tite Lucette !"

    (Commentaire du 29 octobre 2016)

    Je rajouterai que le DJ connait (entre autre) un cycle de 12.5 ans (environ); et 2021.65 + 12.5 = 2034.15 (fin février 2034) (environ)



  • Lien vers le commentaire david jeudi, 06 décembre 2018 18:01 Posté par backlash

    "3-bien sûr, la 2477 (post élection US) semble la bougie la plus logique à suivre, mais je privilégierai la 2482 (14/11), et bien sûr 2492,voire 2491 (27-28/11) puis 2498 (06/12) "(commentaire 31/10)


    "Pour continuer le point 3 du dernier commentaire :
    Sur le court terme, j'attend toujours un -15/16% comme gage de validation du top si on se réfère au dernières bulles (4800 le 29/11 ?)" (commentaire du 19/11)

    OK ! je ne me foule pas, je me répète !

    Aujourd'hui c'est la 2498 et on clôture à 4780 pts.

    Et maintenant ? ... je ne sais pas ! on a perdu jusqu'à -15.5% depuis le top et 2498 est l'aboutissement du cycle LT depuis le 13/03/1995 ...voir graphique du 29/03/2018 ou du 16/05/2017 qui est plus clair ...



  • Lien vers le commentaire david mardi, 04 décembre 2018 21:36 Posté par backlash

    On parle beaucoup de carburant en ce moment (et de taxes ...).
    Si 2019 peut ne pas poser de (gros) problèmes particuliers, la fin de l'année peut en être tout autre ...
    Mais rien n'est plus compliqué que le pétrole !
    petrole70


  • Lien vers le commentaire david lundi, 19 novembre 2018 19:13 Posté par backlash

    Pour continuer le point 3 du dernier commentaire :

    j'avais indiqué également 2538 (05/02/2019) ... mais je m'intéresse énormément au 11 mars 2019.

    La première impression serait de dire : ah ! c'est les 10 ans après le krach qui a faillit tout emporter ! Ca se fête !

    oui, mais pas que ... car le 11 mars, c'est surtout la bougie 2562, un lundi (donc après un week end, un vendredi soir peut être compliqué sur des marchés terminant après les marchés européens ??)

    Blague à part, je trouve des conjonctions de cycles, et des similitudes avec le krach de 2007, des ratio de pic (70/30) (...) qui me font beaucoup réfléchir. Je vous le raconterai avec un graphique ....

    Sur le court terme, j'attend toujours un -15/16% comme gage de validation du top si on se réfère au dernières bulles (4800 le 29/11 ?)

  • Lien vers le commentaire david mercredi, 31 octobre 2018 18:07 Posté par backlash

    Désolé pour les énormes fautes de grammaire et d'orthographe (je viens de me relire).

    Alors que dire de cette fameuse bougie 2472 ?

    1- ce n'est pas la projection que je faisais (d'un autre côté, si elle avait présenté les caratères d'une bougie de capitulation, j'aurai misé sur un rebond d'une voire deux semaines; c'est à mon sens la "force" de mon système : déterminer une date et la veille de l'échéance, voir si les "conditions sont optimales (en l'occurence ici sur 2471). Clairement, c'est un raté !
    2- cela ne remet pas en cause la construction du dernier graphique, au contraire ! vous remarquerez notamment que les deux bougies que j'attendais (2457 et 2472 sont des gaps déterminants (?); c'est clair pour 2457, et la 2472 qui laisse derrière elle un ensemble de six journées ! sans compter un énorme +2.31%. Je ne me questionne pas sur la pertinence des cycles mentionnés, mais sur ces gaps, car a priori je cherche plutôt (et évidemment) des points hauts et bas intermédiaires. Je pense que si je comprends la 2448 (27/09), cela m'aiderait beaucoup ...
    3-bien sûr, la 2477 (post élection US) semble la bougie la plus logique à suivre, mais je privilégierai la 2482 (14/11), et bien sûr 2492,voire 2491 (27-28/11) puis 2498 (06/12).

  • Lien vers le commentaire david samedi, 27 octobre 2018 20:51 Posté par backlash

    Quand je dis une centaine de points, c'est peut-être neuf dizaines de points après tout ...
    je ne sais pas !

    Si on regarde bien, entre le plus haut de 2355 (5657.44) et le plus bas de 1870 (3955.98), et si on prend l'équidistance (5657.44 + 3955.98 / 2) on obtient 4806.71 points, soit par rapport à la bougie de vendredi : - 90.09 pts

    Alors, mercredi, assisterons-nous à un retracement de 50% ?

    Ca représenterait une baisse de - 15%, et peut-être finalement le point 1 bleu (voir graphique du 10 février et le premier commentaire en noir).

    Attention : commentaire purement gratuit sans intention de vous influencer, car il est impossible d'avoir une certitude absolue sur les marchés, "et en même temps" ... (comme dis l'autre ...)

    ;-

  • Lien vers le commentaire david vendredi, 26 octobre 2018 20:23 Posté par backlash

    Aujourd'hui (vendredi) nous soufflons la bougie 2469. Pour moi, il ne s'agit pas d'une bougie significative. Certes, on a fait un plus bas, certes l'indice est remonté sur la fin en flèche laissant une longue mèche basse, mais .... .... ....  La prochaine bougie significative sera la semaine prochaine sur 2472. Et pour de multiples raisons. En voici quelques unes :

    2472

    Toujours sur la base du graphique du 1er avril, vous constatez avec moi une distribution (très) organisée du cycle 451. Il n'y a ici aucune coïncidence. La bougie 2076, par exemple, correspond au dernier bas avant le gap Macron; la bougie 1967, l'élection de Trump etc ...
    Je ne connais pas l'avenir, j'ai juste des intuitions basées sur des constats, et des cycles dont celui-ci (je ne peux pas tout indiquer sur un seul graphique; j'ai mis par exemple en "marron gras" d'anciens repaires sur la base du cycle 415 que je vous ai commenté longuement; le cycle 415 correspond - souvenez-vous - au cycle maître, 830/2 qui donnait par exemple 1408 + 415 = 1823 avec 1408 + 300 = 1708; et son corrolaire 1570 + 415 = 1985 (break du range d'un an) avec 1570 + 300 = 1870; sans compter tous les sous-cycles internes ...).

    A propos de ce dernier cycle (415 et non 451 : inversion de chiffres) la bougie 2472 est à 117 TD de 2355 (top), et 2355 à 117 TD de 2238, soit le haut intermédiaire entre 2218 et 2274, et surtout la fin du cycle précédemment mentionné : 1408 + 415 + 415 (cycle maître) = 2238.

    Ce cycle maître de 830 TD, je vous en parle depuis des années car il est effectif depuis 1995; c'est un cycle long, récurrent et déterminant;
    La bougie 1642, je vous en ai parlée dans le commentaire du 25 août dernier.
    Or, 1642 + 830 = ...

    Alors peut être encore une centaine de points à perdre jusqu'à mercredi (fin de mois !) avant un rebond sur une GROSSE ligne de support passant par les mèches hautes de 2000 ET 2007 ET 2015 ET la mèche basse d'août 2017 (n'oublions pas cette configuration !)

    Pleins de cycles, pleins de "programmes", et une intuition bizarre pour mercredi prochain ... 

  • Lien vers le commentaire david mercredi, 24 octobre 2018 19:39 Posté par backlash

    Sur le graphique ci-dessous, vous verrez les points 2172/2355 et 2274/2457 constituant le cycle 183 de sommet (?).

    Vous visualiserez également le gap de la bougie 1986, et ma crainte de voir les cours ne pas dépasser la bougie 2457 même si le gap a été comblé par la bougie du 17/10.

    Les deux sommets (A rouge) se détachent des canaux noirs qui partent de la bougie 1870.2457

    La construction est une hypothèse parmi d'autres calquée sur les graphiques du commentaire du 23 mars. Vous y remarquerez notamment le cycle de 532 TD (535 TD en 2000 et 539 TD en 2007) partant du point B orange. Sur la bulle en cours, le point B orange n'est pas n'importe quel point, puisque c'est la bougie 1823 (voir par exemple graphique du commentaire du 1er avril).

    Le tracé de projection B/C/B n'est peut être pas sur ces niveaux là, en tous cas je retiens toujours les deux dates du 31/10 et du 28 (voire 27) novembre; j'en rajoute une encore peut être plus importante (et j'en avais déjà parlé) : la bougie 2538, soit le 5 février 2019 ... Et plus les journées passent, plus la bougie 2457 devient pertinente, Vous ne trouvez pas ?


  • Lien vers le commentaire david mardi, 16 octobre 2018 17:48 Posté par backlash

    La bougie 2457 (du 10/10) indiquée sur le précédent graphique est une bougie intrigante : longue mèche rouge, gap ... il n'en faut pas plus pour matérialiser le cycle 183 partant des deux plus hauts (29/08/17 - 21/05/18 et 23/01/18 - 10/10/18).

    Ce qui veut dire que combler le gap risque d'être compliquer voire long (?) (force du cycle de sommet ?)

    Il me semble que (au moins) deux dates sont très importantes sur le moyen terme : 2472 (31/10/18) et 2492 (28/11/18). Je vous laisse interpréter l'évolution des cours sur ces échéances. Je reviendrai le moment utile.

    Personnellement, j'attends de voir le comblement de ce gap (ma crainte : un remake inversé d'une bougie importante sur la base du cycle 415/416 que j'avais d'ailleurs annoncée, et qui s'est traduite par un gap non comblé depuis plusieurs mois : 1986 soit 06/12/16) ... 

    Attention au dernier jour du mois d'octobre !

  • Lien vers le commentaire david mercredi, 05 septembre 2018 16:59 Posté par backlash

    Revenons sur ce qui nous intéresse ... le cac ...

    Le 11 septembre, également, m'intéresse ... mais pas que ...

    2492



  • Lien vers le commentaire david mardi, 04 septembre 2018 22:16 Posté par backlash

    Petit intermède et séance de rattrapage puisque je me suis égaré sur un autre article ...

    dj1616

    Ca, c'est pour le DJ

    sp500

    Ca, c'est pour le SP

    sp500cycleslongs

    Ca, c'est pour la cible d'août 2021 sur les indices américains

  • Lien vers le commentaire david dimanche, 02 septembre 2018 11:27 Posté par backlash

    Je ne reviens pas sur la détermination des bougies 1372-1823-2274 et 3176. Ni sur le top 2355.

    Je pars donc du postulat que nous sommes dans une configuration de sommet, ce qui n'est pas assuré pour autant; mais encore faut-il vous donner des éléments tangibles pour vous convaincre qu'une telle possibilité existe ... il y a beaucoup d'indices qui laissent penser que ça peut être le cas. D'un point de vue macro, si la croissance faiblit et si on entre statistiquement en ralentissement voire récession en 2019 ou 2020, les marchés, qui ont pour fonction d'anticiper l'avenir, entreront en bear market bien avant, peut être en 2018. Par ailleurs, fait du prince oblige, ce sont toujours les pays satellites (émergents) puis les vassaux (Europe) qui partent en sucette avant le coeur du système (marchés US) (phénomène de carry trade, repli sur dollar etc ...). La périphérie trinque avant le coeur. Enfin nous avons des signaux, des codes à ne pas sous-estimer me semble-t-il sur ces marchés américains depuis 30 ans. Voir 
    http://www.objectifeco.com/bourse/indices-boursiers/indices-usa/echec-au-break-haussier-sur-dow-jones-plutot-credible.html

    Encore une fois je fais des hypothèses qui n'ont que pour mérite le temps consacré à celles-ci; je ne détiens aucune vérité.

    MAIS AVANT DE VOIR L'APPLICATION D'UNE CONFIGURATION CYCLIQUE D'UN BEAR MARKET, IL EST IMPORTANT DE PRENDRE DU RECUL SUR LES EVENEMENTS 

    La distribution en parapluie est un indicateur qui peut nous confirmer le top 2355 (outre le facteur 1642/2, pour ceux qui ont suivi). Ainsi en 2007, une façon de voir la distribution en parapluie (jargon très personnel) parmi d'autres présentations :
    bulle 2 parapluie

    Quelques éléments pour votre compréhension :

    Une distribution en parapluie signifie qu'il  a des cycles particuliers de part et d'autre des tops ...

    Remarquez le cycle 486 avant le top absolu (1082) partant de la longue mèche 596 (bougie code) partant du point bas de 2003 (596+486=1082=top).

    En 2000, on retrouve ce cycle de 486 TD partant d'un point significatif et débouchant sut le top absolu (1372) :


    bulle 1 parapluie

    Hasard selon vous ? bien sûr que non ! sur la bulle 1 vous voyez par exemple le cycle 655 qui donne un point bas, tout comme sur la bulle 3 car du 10 mars 2009 (jour du rebond) au 23 septembre 2011, fin de la première jambe de baisse du Cac, nous avons ... hé oui, vous avez gagnez ! ... 655 TD ! une réplique en hommage à la bulle internet ( ce qui valide entre parenthèse mon début de bulle 1 arrêté au 13 mars 1995).

    Gardez le cycle 485/486 en mémoire ...

    Vous constaterez par ailleurs un cycle 422 sur le graphique ci-dessus... gardez le également en mémoire ...

    Avant donc de voir plus précisément la bulle 3 sous l'angle bear market, il est encore une fois impératif d'avoir un cadre général pour "valider" un tel scénario :

    Vue d'ensemble :
    cadre general
    On retrouve le cycle 422 sur la bulle 2 et sur la bulle 1, mais aussi le cycle 270 sur les tops absolus ...
    Pour moi, ces cycles longs priment sur les cycles courts. Ils sont importants, et annonciateurs de double top quand la configuration se met en place ...

    Sur la bulle 3, la bougie 2005 est particulièrement marquée contrairement à l'impression que peut donner le graphique ci-dessus. On le verra plus tard. A l'exception près que le cycle 270 donnerait ici le top secondaire (alternance sur ces cycles ?) ...

    Nous avons également la bougie 1870 (27/06/2016) à 485 TD du top absolu actuel !!! c' est un indice plus que pré-occupant pour l'avenir: autant les cycles de distribution 270/422 sont établis en alternance, autant les cycles 485/486 sont préalables au tops, partent d'un point bas significatifs et donnent un top absolu. La configation de double top se met-elle en place ?

    Le cadre général donné, il convient de voir l'application possible des cycles à l'intérieur du bear market à venir (si il a lieu) en fonction des observations données dans le commentaire précédent.







  • Lien vers le commentaire david samedi, 01 septembre 2018 21:47 Posté par backlash

    L'indice nous donne donc de nouveaux repères. Utilisons les. L'indice nous donne par ailleurs des codes (cf commentaire du 1er avril), utilisons les. Enfin, l'indice a une mémoire, utilisons- la.

    Commençons par la mémoire de la bulle 1 :
    bulle 1 cycles 1

    Désolé pour les petites erreurs; par exemple, en bas il faut lire 271+373 et en haut 269+375; mais ne chipotons pas. Etudions l'esprit. Tout de suite, vous vous appercevez qu'il y a un truc qui cloche dans le bazar. Le plus haut sommet de la bulle techno donne 271 jours plus tard le premier krach (post 11/09). Puis 373 TD le bottom. Inversement en terme de cycle, partant toujours du top, on obtient le point bas de la jambe de hausse post krach 11/09.

    Plusieurs cycles existent comme par exemple cette lecture : 104+162+104+163+106. Oubien : 269+269+104 dans les deux sens etc ... 
    J'attire votre attention ici sur le cycle 162/163 ...

    Continuons avec la bulle 2 :

    bulle 2 cycles 2
    Ici, les cycles sont différents, mais la structure est identique : nous n'avons pas 373+271 mais 287+165 partant du top le plus haut.

    Les lectures de cycles sont également surprenantes; on retrouve par ailleurs le cycle 163/165 ...

    Mais il y a un point commun qui ne saute pas aux yeux immédiatement à partir de cycle inférieur, et qui peut, s'il se révèle exact, nous servir ... très bientôt. Regardez sur le premier graphique le 1er cycle de 269 TD. Du point 269 retirons le cycle 165 (écrit 162) et on obtient un point haut intermédiaire à 104 TD du top. Ce premier sous-cycle de 104 TD ajouté au cycle de 269 donne le cycle 373.

    Ceci se vérifie sur le deuxième graphique : le premier sous-cycle de 123TD + le premier cycle majeur de 165 donne le second cycle majeur de 288 TD. 

    Et ce sous-cycle n'est pas un cycle pris au hasard, ni même un hasard lui-même, puisqu'il entre dans la structure même de la baisse (de manière récurrente) et combiné avec d'autres sous-cycles.  ...    !!!!

    Si on combine ces quelques éléments avec d'autres observations (récurrentes et de long terme) et les nouveaux repères, il est possible d'établir quelques scénarios. J'en ai notamment un en tête que je vous présente très sommairement car en phase de construction ..




  • Lien vers le commentaire david samedi, 25 août 2018 14:36 Posté par backlash

    ... Et début 2019 : le 5 février qui pourrait être le premier point bas signifcatif

  • Lien vers le commentaire david samedi, 25 août 2018 13:30 Posté par backlash

    Hello !

    J'ai laissé passé beaucoup d'eau sous les ponts pour prendre du recul. Depuis de nouveaux repères se sont créés et donc de nouvelles perspectives.

    En deux mots, nous avons un plus haut (actuel) qui est la bougie 2355. Mon plus haut annoncé deviendrait donc le top 2 et non le top absolu. Mais alors pourquoi 2355 ? depuis une grosse semaine, je me suis penché sur cette énigme et je pense que la réponse se trouve en fait dans la vision long terme que l'on retrouve dans le graphique publié le 1er avril, et que je vous remets :

    code fmi

    Nous voyons donc trois bulles; pour mémoire, la bougie 1643 de la bulle 1 correspond au bas post 11 septembre. Nous retrouvons ce repère sur la bulle 3 (bougie 1642). Et à partir de cette bougie, si on déroule la séquence de la bulle 2 (soit 1534 TD) on obtient la bougie 3176. Par ailleurs, partant d'un autre repère historique toujours pris sur la bulle 1 (le plus haut cette fois, soit 1372) et en y ajoutant 4 fois la séquence du krach de la bulle 2, on obtient encore 3176. Donc deux des repères les plus importants de la bulle 1 avec deux des repères les plus importants de la bulle 2 appliqués à la bulle 3 déterminent 3176. Ca, c'est pour le rappel.

    Alors pourquoi 2355 ?

    Ne voyez-vous pas quelque chose d'étrange dans cette configuration par rapport aux décomptes 1642 et 1534 ???

    En fait 2355 est une combinaison des deux, de 1642 et de 1534 !

    La recette est aussi simple que vicieuse ... et correspond très bien à la logique des algos pour lesquels il n'y a aucun hasard !

    Prenons ainsi 1642 et divisons le par deux : 1642/2 = 821
    Ajoutons 821 à la séquence de la bulle 2 : 821 + 1534 = 2355
    Ajoutons 821 au plus haut trouvé sur la bulle 3 : 821 + 2355 = 3176

    Donc dit autrement, c'est comme si après la bulle 2 de 1534 TD, on avait une bulle 3 plus longue, et composée à nouveau de la bulle 2 (1534 TD) + la moitié de la bulle 1 allant jusqu'au bas post 11 septembre pour donner le plus haut de la bulle 3 (2355), le krach qui s'en suivrait correspondant à l'autre moitié de cette séquence 1642.

    De là, je bâtis de nouvelles constructions basées sur mes observations.

    Pour le prochain trimestre si je ne me trompe pas, attention au 11 septembre, 10 octobre et 28 novembre 2018 (dates importantes dans la nouvelle configuration).




  • Lien vers le commentaire david mardi, 24 avril 2018 21:56 Posté par backlash

    Mais le 7 mai peut être aussi un bas, il est en tous cas à 831 TD de 3176. Pour ceux qui me suivent, ils savent ce que ça veut dire

  • Lien vers le commentaire david mardi, 24 avril 2018 21:24 Posté par backlash

    La bougie 2330 a été "cassée" à la hausse mais je pense qu'elle marque un code (au même titre qu'un gap même tout petit, de quelques points). Donc aujourd'hui, c'est la 2337 ... pour moi, rien de particulier (même si j'ai un peu décroché depuis quelques jours ...). Prochain objectif : 2345 (7 mai).

    Possible triple top en préparation, plus précisément sur les 5550 points sur cette journée (oui, je vois, les futures ne sont pas à la fête, mais ..).

    En tous cas, le 7 mai me semble fondamentale sur ce mois ...

  • Lien vers le commentaire david lundi, 16 avril 2018 19:05 Posté par backlash

    J'ai hésité longtemps entre 2326 et 2328 puis entre 2329 et 2330. Je ne suis pas assez concentré, car la réponse est en fait ultrasimplissime :

    bulle 3 sommet public

    Vous voyez une belle configuration de sommet (cycles rouge et noir (enfin je pense), et une formation en frise (ou escargot) (violet).

    Bref, vendredi dernier risquzit bien d'être un sommet intermédiaire, avec un prochan point bas sur 2345 (7 mai). Peut être bien ... A voir ...



  • Lien vers le commentaire david dimanche, 08 avril 2018 21:36 Posté par backlash

    Ne voyez pas dans ce qui va suivre une quelconque prétention de ma part, mais juste la poursuite de mon travail ... Je n'ai pas de boule de cristal, ni accès aux méga-ordinateurs qui gèrent les marchés ... juste la volonté de comprendre et d'essayer d'anticiper. Je ne suis pas sûr évidemment de ce que j'avance, c'est juste ma conviction, rien de plus.

    Statistiquement, donner plus d'une quarantaine de dates importantes (selon moi) sur les 900 journées à venir est très hasardeux ! Annoncer une date de bottom, ça frole le n'importe quoi ! J'en suis conscient, rassurez-vous. Mais même si le marché n'entre pas en bear market, ces dates (et d'autres, bien sûr) auront certainement leur importance (même si certaines seront inévitablement des bougies relais). Alors, soyez indulgents s'il vous plaît, car l'exercice est très compliqué, pour ne pas dire impossible.
    bulle 3 prévisions public

  • Lien vers le commentaire david dimanche, 01 avril 2018 22:45 Posté par backlash

    De la théorie du code donné par Madame Lagarde

    Mise en garde : Ce commentaire est aussi long que le message codé est court. Ce commentaire est probablement le plus important que j’ai mis en ligne. Il justifie enfin pleinement mon travail.

    Les propos de la Directrice du FMI lors de ses vœux pour 2014 au National Press Club le 15 janvier de cette année-là sont (plus que) très douteux. De prime abord. Mais lorsqu’on les étudie sérieusement, ils prennent tous leurs sens. Je les interprète comme un message codé complexe donnant trois éléments : un point de départ, un point d’arrivée et une méthode, une procédure à suivre entre ces deux points qui nécessitent une connaissance précise des marchés. Avant de vous expliquer comment j’y arrive, il convient d’étudier cette mystérieuse séquence des voeux. La Directrice du FMI utilise ici la numérologie pour le côté mystique, mais aussi pour mettre en avant l’utilisation des mathématiques dans les règles d’organisations humaines depuis la nuit des temps (célébration, architecture, symboles … et algos appliqués sur les marchés financiers).

    Je vous rappelle que le CAC est passé de la Compagnie des Agents de Change à Cotation Assistée en Continu, puis à, et c’est ma théorie, Codes Algos et Cycles. Donc, c’est tout naturellement que je me suis penché sur ce fameux message codé que je vais tenter de décrypter, point par point, en reprenant et expliquant successivement chaque propos de la Directrice du FMI.

    Point n°1 : « comme vous pouvez le constater, je fais ce qu’on me dit : je pensais devoir me lever aussitôt mon prédécesseur assis, j’ai échoué de toute évidence » : C. Lagarde avoue n’être que la porte-parole vis-à-vis du public extérieur, une simple exécutante. Ses vœux se déroulent au National Press Club qui est « l'une des organisations professionnelles mondiales majeures pour journalistes. Elle est située à Washington D.C. Ses membres sont constitués de journalistes, d'anciens journalistes, d'officiers de renseignement gouvernementaux, et de l'ensemble des personnes considérées comme des sources d'informations régulières. » (Wikipédia). Le véritable pouvoir n’appartient pas à ceux que l’on exhibe sur le devant de la scène. On le savait.

    Point n°2 : « Merci de me recevoir. J’aimerais remercier le National Press Club et surtout son Président, non seulement pour m’inviter à cet évènement prestigieux mais essentiellement pour avoir présenté les grandes lignes de ce dont je veux vous parler. C’est comme si nous avions collaboré mais non ». Ici, règle de politesse d’usage (remerciements), mais surtout introduction à son message qu’elle veut nous donner. Peut-on parler de collaboration avec la presse ? « mais non » nous dit la Directrice. Chacun à sa place. Les médias sont une caisse de résonnance, un (inter)média(iaire) (définition du média) entre ce qui est en haut (eux) et ce qui est en bas (nous). Elle est là pour un but précis : « parler » d’un message (codé) et le faire passer par les médias (moyen) à eux-mêmes.

    Point n°3 : « Premièrement, je vous souhaite à tous une bonne année. C’est quand même un moment opportun puisqu’on est à mi-chemin entre le nouvel an solaire et le lunaire qui aura lieu dans deux semaines ». Au moment où elle nous parle (15 janvier), nous sommes effectivement à mi-chemin entre la nouvelle lune du 1 er janvier et de celle du 30 janvier 2014. Elle nous donne donc une indication de « distance médiane entre deux dates ». Mais elle nous évoque aussi deux systèmes naturels, le système solaire et le système lunaire, qui ont des cycles différents. Phénomène que l’on retrouve appliqué sur les cycles des marchés boursiers, croyez-moi.

    Point n°4 : « Je veux vous parler de l’économie mondiale et des prévisions pour 2014 ». Le message codé commence. Vas-y  Christine !

    Point n°5 : « je vais tester vos aptitudes en numérologie en vous demandant de penser au chiffre magique, le 7. La plupart d’entre vous savent que le sept est très important dans plusieurs thèmes, religions …». Oui, les 7 péchés capitaux par exemple, on le savait, tout ça … mais elle reconnait donc implicitement, puis par sa démonstration qui va suivre, que c’est valable aussi sur les marchés financiers.

    Point n°6 ; « je sais que vous pouvez compresser les nombres aussi ». Ici, elle passe du chiffre 7 aux nombres en utilisant la numérologie. Très étrange exercice de style de la part d’une Directrice du FMI. Presque irréaliste !

    Point n°7 : « Si on pense à 2014 … OK, vous faites tomber le zéro … 14, 2 fois 7, c’est juste un exemple ». Ok, on a compris la méthode des nombres numérologiques. Ca marche effectivement pour 2014. Mais pourquoi 2014 ? Parce qu’à ce moment-là on est en 2014 ? Parce que c’est une année de référence ?

    Point n°8 : « On continue, c’est juste un exemple ». Attention : elle va à partir de maintenant nous donner le message codé. Jusque-là, elle nous avait donné la méthode que je vous résume : il faut prendre la distance médiane entre deux points (point n°3), utiliser des systèmes cycliques différents (point n°3), pour donner un message pour l’avenir (= prévision) (point n°4), en utilisant le chiffre 7 (point 6) et le nombre numérologique (point n°6).

    Point n°9 : « Donc, 2014 sera une année importante et, espérons une année magique dans plusieurs domaines. Ca sera le centième anniversaire de la première guerre mondiale de 1914. Ca sera le 70è anniversaire … on annule le zéro (=7), 70è anniversaire de la conférence de Bretton Woods qui a donné naissance au FMI. Et ce sera le 25è anniversaire de la chute du mur de Berlin, 25 ». 70, 25 … OK, on trouve le nombre numérologique 7. Bretton Woods, c’est la naissance du nouveau système monétaire (consécration du dollar sur la livre), la chute du mur de Berlin, c’est la consécration de la naissance de la mondialisation (début des premières délocalisations, adhésion des anciens pays communistes au FMI …). Elle utilise les méthodes contenues dans les points 5 et 6. Mais quid de la Première guerre mondiale ? Elle a eu lieu en 1914 (nombre numérologique 6), elle a duré 5 ans, elle s’est achevée en 1918 (nombre 1). Et on fête le centenaire du début de la guerre (nombre 1). Cette référence historique reposerait donc sur l’utilisation de la méthode du point 3 : une distance entre deux dates importantes (1914-2014 = 100 ans). Par cet exemple, elle demande en tout cas de prendre en compte l’année 2014 comme année importante (« magique ») au même titre que l’année 1914 et à considérer 2014 à travers le calcul de date à date. En outre, dans le point 3, elle parle également de « mi-chemin entre … et … ». Traduction, 2014 est une « année magique », « à mi-chemin entre » … « et » ….

    Bonne transition pour arriver au point suivant.

    Point n°10 : « Ce sera aussi le 7è anniversaire de de la crise des marchés financiers qui aura eu comme conséquence les plus grandes calamités depuis la grande dépression de 1929 ». On y vient : 2014 est donc « une année magique », « à mi-chemin entre » « la crise des marchés financiers » (il y a … 7 ans, donc 2007 et …. 2014+7= 2021). Voici donc le message codé de Christine Lagarde, qui est en fait décomposé dans plusieurs messages précédents et éclatés qu’il convient de recomposer en utilisant les trois méthodes (distance médiane entre deux dates, chiffre 7 et nombre numérologique). Elle nous avertit donc que 2021 est une année importante !

    Conclusion intermédiaire : 2014 est un nombre numérologique, une date « magique » (parce qu’) à 100 ans de la première guerre mondiale, 70 ans de la naissance du FMI et 25 ans du début de la mondialisation, et à mi-chemin (7 ans) de deux dates historiques pour les marchés : 2007 et donc 2021.

    Continuons :

    Point n°11 : « La crise n’est pas finie. Mais l’optimisme est dans l’air. On a laissé le grand froid paralysant derrière nous, et l’avenir semble juste un peu plus lumineux. Après ces 7 longues misérables années fragiles et faibles, mes espoirs pour 2014 résident dans 7 années prospères». Elle nous donne ici quatre éléments à prendre en considération : la confirmation que (1) 2014 est l’année charnière entre 2007 et 2021 (« sept longues misérables années » et « sept années prospères »), que (2) ces quatorze années forment un même ensemble et qu’une prochaine crise est à venir puisque ses «espoirs pour 2014 résident dans 7 années prospères » mais «  j’ai échoué de toute évidence » car  « la crise n’est pas finie », que (3) on a « laissé le grand froid paralysant derrière nous » (comprenez 2009) : il semble donc qu’elle nous promet qu’on ne descendra pas plus bas que 2009 (sur les marchés directeurs, donc américains : discours à Washington) lors du prochain krach annoncé pour 2021. Un retour donc sur la zone des 10 000 points comme je vous l’ai annoncé sur le DJ pour 2021 devient alors cohérent avec son message. Enfin, que (4) les sept premières années (donc la première partie) « sont fragiles et faibles » mais espère « sept années prospères » pour la suite. Quand les vœux de la Directrice se réalisent, elle se transforme en voyante. Démonstration : Sur la première partie (2007-2014) le DJ a une amplitude de 10 065.20 points entre le 15 janvier 2014 (discours des vœux) (haut du 15/01/14 : 16 505.28) et le plus bas du DJ en mars 2009 (6 440.08). Sur la deuxième partie que la Directrice souhaite prospère, on passe de 16 505.28 (15/01/2014) au top du 26/01/18 à 26 616.71, soit 10 111.43 points (différence de seulement 46.23 points !). Cela veut dire qu’à partir du moment où elle fait son discours, le DJ gagne durant la deuxième partie le même nombre de points contenus dans son amplitude réalisée lors de la première phase, mais en partant plus haut que le sommet de 2007, effaçant donc « les longues misérables années fragiles et faibles » par un « avenir un peu plus lumineux ».

    Point n°12 : « Je ne sais pas si le G7 aurait quelque chose à voir ou si ça sera le G20. J’espère que le FMI aura quelque chose à y voir ». Question : quelle est cette « chose » ? De la même manière qu’il faut recomposer les messages décousus, il convient d’interpréter ces propos à travers ce qu’elle a dit préalablement. Reprenons les différents thèmes abordés dans le point 9 : Guerre mondiale – Bretton Woods (système monétaire) – Chute du mur de Berlin (début de la mondialisation).

    Dans quoi le FMI et les G7 ou 20 pourraient- ils le plus « à y voir » ? Une guerre ? Une refonte du système monétaire ? Ou une refondation/fin de la mondialisation ? Réponse : certainement un changement monétaire avec par exemple l’utilisation des DTS pour stabiliser et relancer le système monétaire, par exemple fin juillet 2021, soixante-dix-sept (77) après Bretton Woods (Juillet 1944). Et le dernier plus « grand » changement monétaire a eu lieu le 15 août 1971 avec la désindexation du dollar à l’or. Or 2021-1971 = 50 ans. Y-a-il un rapport avec les 100 ans qui séparent le début de la Première guerre mondiale et 2014, et la distance à mi-chemin (100/2=50 ans) tel que défini au point 3 (1971-2021) ? A la limite, peu importe de ce que décideront les Maîtres de monde. Elle reconnaît également implicitement que le FMI n’est même pas le centre du pouvoir mondial. Elle-même semble a priori nous faire comprendre que rien n’est « programmé » à ce stade.

    Alors, soyons clair : si ce message est repris par la plupart des sites complotistes de la terre, il ne s’adresse pas in fine à eux, mais bien aux initiés qui font et connaissent le marché . Je n’ai pas la prétention d’être un de ceux-là (ni initié, ni complotiste) ; mais cela fait 10 ans que j’étudie le CAC 40 et je vais maintenant vous donner l’application de ce code au C(odes)A(lgos)C(ycles) :

    Reprenons le processus. Le message est donné le 15 janvier 2014, et on nous dit d’appliquer le chiffre 7 et des distances à mi-chemin. Soit ! J’émets l’hypothèse de trouver une date sur le 7ème mois de l’année (chiffre 7), donc juillet, sur l’année « magique » (2014) et de prendre la date de milieu de mois à l’instar du discours qui intervient au milieu du mois de janvier de cette année. Le mois de juillet a 31 jours, et est donc composé de 15 + 1 +15. Le 16 juillet correspond donc parfaitement aux critères qu’on nous demande d’appliquer (15 jours avant le 16/07 = 01/07 ; 15 jours après le 16/07 = 31/07). Le 16 juillet est bien à mi-chemin du septième mois de 2014. Sachant en outre que le 16 = 1+6=7.

    Ne cherchez pas une bougie particulière sur le CAC ce jour-là. Il s’agit d’une banale bougie de départ qui se situe en 2014 (année charnière), à mi-chemin entre 2007 et 2021, et au milieu du septième mois (16/7). Elle ne sert donc que de point de départ pour comprendre les « 7 années prospères » à suivre (espoir donc … non promis, car krach à terme (« la crise n’est pas finie »).

    Nous connaissons donc notre point de départ (16/07/2014) et les 365 points d’arrivée en 2021, avec une forte présomption pour juillet 2021 (77ème anniversaire de Bretton Woods, 50è anniversaire de la décision de l’Administration de Nixon) ou août 2021 (voir analyse DJ).

    Alors vous êtes en droit de me dire que c’est une hypothèse qui repose sur rien. Je vous réponds que (1) j’applique ce que l’on me dit … comme Christine (« comme vous pouvez le constater, je fais ce qu’on me dit » point n°1), et (2) j’ai la chance (par un long travail personnel sur le CAC) de trouver un indice plus qu’étonnant, je veux dire déterminant : le 16/07/2014 est la 1372ème bougie depuis le rebond de mars 2009. Ici, j’avoue être scotché ! Et lorsqu’on creuse un peu plus, voici en appliquant la méthode contenue dans le message codé ce que l’on trouve sur le CAC :

    code fmi

    1372, c’est exactement le nombre de jours de la hausse de la première bulle. Christine Lagarde nous demande donc de partir de l’équivalent de la vague de hausse de la bulle 1, appliqué à partir de la bulle 3 sur la 1372è journée pour déterminer le début et la fin des sept années prospères. Il n’y a pas ici de coïncidence. Ce n’est pas possible. (De plus, pour ceux qui ont suivi mes commentaires précédents, on sait que la ligne de vie partant cette fois du top secondaire de 2000 (1308) donne le top de la bulle 2 et le top de la bulle 3 à 2 jours près (2272/2274) : la logique est donc également la même). Vous remarquerez qu’en partant de ce point 1372, on a un cycle de 451 jours pour atteindre 1823 qui est une bougie fondamentale (voir tous les commentaires de l’année 2016). Mieux ! Ajoutons encore 451 jours, et on arrive au sommet de janvier 2018 ! Le Cac applique ici strictement la règle contenue dans le point 3. Là aussi, c’est un élément qui laisse penser qu’on ne fera pas un plus haut sur le Cac. A partir de janvier 2018, je pense donc définitivement que le cac est down, et que le Dow est couac ! Et si on ajoute encore deux fois 451 jours, on obtient ... 3176, bougie que j’ai déterminée il y a longtemps, par d’autres moyens, et bien avant que le sommet 2274 ne se réalise. Ici, le sommet de janvier 2018 (2274) est bien à mi-chemin du point de départ de 2014 et du point d’arrivée de 2021 (point 3 du code). Nous sommes donc en présence d’une forte présomption d’un point significatif sur la bougie 3176. Pour moi, il s’agit du bottom de la bulle 3 en cours. On remarquera enfin que 3176 – 1534 (durée de la bulle 2) = 1642, soit le sommet du 06/08/2015 (6 août ? le rebond de 2021 ?) de la bulle 3 ou le bottom de septembre 2001 de la bulle 1 (post 11/09) !

    Ayant un point de départ, un point d’arrivée, et 4 cycles de 451 jours délimités au milieu par le sommet, avec les deux premiers cycles séparés eux-mêmes par le sommet 1823, on remarque ici que le marché « respecte » strictement les « préconisations » du point 3 avancé par la Directrice du FMI. Tout le travail consiste alors à étudier l’organisation des cycles et sous-cycles à l’intérieur de ces deux premiers cycles 451 pour comprendre ce qui va se passer sur les deux sous-cycles suivants. Les deux premiers cycles 451 forment en eux-mêmes des codes pour les initiés. C’est la méthode induite par ce message et dont je vous parlais en début de commentaire. C’est cette procédure que je suis en train d’étudier …

    Ah ! Du krach de 1987 à celui de 2021, on a 34 ans (3+4).

    Conclusion : En moins de quatre minutes, la Directrice du FMI communique un message codé ultra complexe. L’erreur consiste encore une fois à faire un travail d’analyse superficiel, en additionnant quelques chiffres, pour obtenir un nombre numérologique qui n’a aucun sens comme dans la vidéo que je vous ai mis en référence. Une Directrice du FMI ne passe pas 4 minutes à s’efforcer de donner une date ! Voyons ! Des responsables de haut niveau tel que C. Lagarde vont à l’essentiel, savent et peuvent lire/parler/comprendre entre les lignes (définition de l’intelligence = inter-lignes=entre les lignes) et sont capables de passer, dans un code ultra-court, plusieurs messages complexes. Quelle erreur d’interprétation (vidéo par exemple) et mépris pour les Grands de ce monde que de considérer ceci. Chaque mot est important et chaque mot a un sens. Chaque exemple a sa signification. Il n’y a pas d’introduction, développements, conclusion à appliquer à la lettre, puisque par définition c’est un message codé. Il s’agit en fait d’un puzzle, décousu qui nécessite par ailleurs une connaissance précise des marchés telle que je vous les présente depuis de nombreuses années. Relisez une fois, deux fois ou autant de fois que nécessaire ce commentaire pour en comprendre tous les tenants et les aboutissants. Je pense maintenant qu’il n’y a plus aucune incertitude sur ce que je vous avance depuis longtemps. Son message codé et les faits qui se sont depuis produits sur le Cac confirment mes prévisions.

    Pour ma part, je suis convaincu d’avoir compris son message, et persuadé maintenant de voir un bas historique le… 5 août 2021 sur le Cac et les autres marchés boursiers débouchant sur un marché haussier séculier de douze ans (par exemple : Dow Jones 100 000 points en 2033).

    Si vous avez compris ce que je viens de dire, c’est que je me suis mal exprimé.

    Backlach

  • Lien vers le commentaire david vendredi, 30 mars 2018 22:13 Posté par backlash

    Ma réponse à l'énigme du 26 mars

    Relier six points aussi disparates que ceux-ci peut sembler impossible de prime abord ... sauf en utilisant une construction avec 6 canaux. Oui ! il s'agit d'une histoire avec le chiffre 6 (le chiffre 7, c'est Christine).
    Le 2 février, juste après le top de janvier, je vous avais donné un élément de réponse. Je vous ai d'ailleurs dit que ce graphique (et ce qu'il comporte) ne doit pas être pris à la légère. Il y a trop de symboles (Krach 1987, chiffre rond, contacts sur obliques ... ) pour ne pas ignorer le signal de top donné. Si j'envisage un double top sur les indices américains dans les prochaines semaines, je pense même que ce deuxième sommet ne débordera pas celui de janvier pour ces raisons-là.

    Et alors que direz-vous de ces signaux donnés par le DJ quand je vous présenterai la suite de la construction sur trente ans de l' indice ...?  

    Le point X est en effet basé sur les six méga-points que représentent les tops et bottoms des trois bulles et est donc formé par six canaux ...

    Voici l'image et le schéma de construction :


    dj2021krach

    Nous constatons ainsi trois canaux; le canal rose est ascendant. Il part du krach de 1987 dans son oblique supérieure et arrive au point X par son oblique inférieure.

    Inversement, les deux autres canaux (noir et orange) sont descendants, et c'est donc leur oblique inférieure qui part du Krack de 1987 et l'oblique supérieure qui passe par le point X.

    Evidemment, toutes les droites de ces canaux passent par les points fondamentaux, sur la base (excusez du peu) de la plus belle des valeurs de Fibonacci.

    Alors, cours élémentaire de géométrie, quand deux droites se croisent, on obtient un point; mais quand il s'agit de trois droites, c'est au moins une probabilité infinisimale ! (ou une coïncidence).

    Le doute s'accentue encore lorsque l'on part du krach de 1987 (encore une fois) et que l'on passe par le plus de la séquence (2009) (droite rouge) qui débouche (encore une fois) sur le point X. Là, statistiquement, on serait sur une forte probabilité ...

    Enfin, l'intersection des ces quatre droites tombent en août 2021, soit exactement le point bas que je trouve sur le Cac par d'autres moyens (propres à l'indice "français"). Je vous donne effectivement depuis de longs mois la date du 5 août 2021 qui correspond à la bougie 3176 comme le bottom de la 3ème bulle.

    Là, je ne suis plus du tout sûr qu'il s'agit d'une coïncidence, maintenant ... pour moi, les statistiques laissent place à la programmation des algos.

    Conclusion : un DJ sur ces niveaux là correspondrait à un krach de 66% (encore une histoire de 6 !), plus ou moins sur les 10 000 points (*) (et avec un ratio DJ/Gold à 1:1, l'or sur les dix mille dollars, mais c'est une autre histoire, et surtout d'autres cycles).

    ... donc au-dessus du krach de 2009, un peu comme les bas de cycle de 1974 et 1982, avant un krach à la hausse.

    Et à propos de hausse après ce bas d'août 2021, rappellez-vous : dans les années 40, le DJ était à 100 points, puis trente après sur les 1000 points (années 70) , puis trente ans après sur les 10 000 points (années 2000) (voir le graphique de l'article de l'auteur ci-dessus). Un retour sur cette zone (starting blocks après une longue période de latéralisation, comme durant la période précédente : 1966-1982) préparerait très probablement un nouveau départ pour bondir, trente ans plus tard, sur les 100 000 points ... tel un ressort comprimé qui se déploierait brusquement !

    C'est ma théorie, et on sera vite fixé car c'est dans 855 journées de bourse !

    Top décompte : J-855

    Intuitivement, comme ça, Dow Jones à 9 384 points le 5 août 2021 (10000 - 616).

  • Lien vers le commentaire david jeudi, 29 mars 2018 19:10 Posté par backlash

    Pendant que vous cherchez la réponse à l'énigme du 26 mars, je vous en livre une deuxième (je suis très joueur en ce moment) ...

    Je me souviens du discours de Christine Lagarde de janvier 2014, repris sur des sites la plupart du temps douteux, mais il faut dire que le discours est en lui-même très douteux
    https://www.youtube.com/watch?v=M7u9sf6v_yk

    En 2016, j'avais d'ailleurs publié une diapo à cette occasion

    LT cac 1

    Pour mémoire, depuis 2013/14, j'anticipais un point bas de bulle sur la bougie 1968/1969; et courant deuxième semestre 2016, j'avais annoncé que si on faisait un plus haut que la bougie 1823, je remettais définitivement mon anticipation à la poubelle. Et c'est la raison pour laquelle j'ai tracé une oblique rose long terme à un moment de perte de repère (déstabilisé par la latéralisation de 2016 qui ne pouvait donc déboucher à ce moment là sur mon objectif initial).

    (cela dit, si on se place sous l'angle des indices US, 1968/1969 était bien un "point bas" : voir krach à la hausse du graphique du 2 février. L'équivalent, pour être de bonne foi, sur le CAC était 1967. On se console comme on peut).

    Bref, pour en revenir à la nouvelle énigme, elle est en fait posée par la Directrice du FMI elle-même.

    Pour vous s'agit-t-il d'un canular ? si oui, montage ?
    Si non, s'agit-il d'une plaisanterie de lagarde ? pire, d'une moquerie de et envers ceux qui estiment que les chiffres et codes se cachent dans les cours alors qu'ils n'y en auraient pas pouren fait les discréditer , ou donne-t-elle véritablement un code ?

    Je vous pose donc cette seconde énigme sachant que je penche personnellement pour la dernière option (que ceux qui choisissent les autres options ne participent pas ...).

    La question est donc ultra-simple : quel est ce code que donne C Lagarde ?

    Je vous donne la (ma) réponse dans quatre jours.

    A vous de jouer ;-)

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»