Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Qui partage ces réflexions ?

Audience de l'article : 993 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Il est temps d’agir, tout le monde en a conscience, mais peu vont dans le même sens.

Cela tient au fait que les cartes sont brouillées, volontairement ou involontairement, par les relais d’opinion officiels ou officieux. Les informations se superposent et se complexifient artificiellement créant un dense brouillard intellectuel et factuel dans lequel peu de radars arrivent à tracer la route.

N’y voyez aucune prétention — juste la chance de ne plus être impliqué dans rien, grâce à Bercy qui m’a isolé en me traitant de fraudeur fiscal – je me propose de vous soumettre la vérité vraie, toute nue, toute simple.

La voici

Au XIXe siècle nait une émotion humaniste légitimant, à juste titre, la lutte de la classe ouvrière alors particulièrement mal traitée. Elle prend le nom de communisme.

Cette émotion, à la suite d’un de ces hasards dont raffole l’histoire des hommes, a pris le pouvoir politique en Russie.

Elle échouera. Jamais une émotion, fût-elle belle et juste, n’a été en mesure de permettre de gouverner une nation.

En revanche cette émotion va rencontrer son église. Sakharov l’a explicité sans équivoque, plus que le communisme c’est la bureaucratie qui a brutalisé les russes.

Proposition d’explication

Les belles idées d’amour du prochain et d’égalité entre les hommes, chères à Jésus Christ, ne pouvaient qu’aboutir à la monstruosité d’une église bâtie sur ces noblesses, mais les deux pieds dans le triste réel de l’humain, qui nous a harcelé pendant deux mille ans.

De la même façon le communisme ne pouvait que, disparaître comme toutes les émotions y compris les plus belles, ou servir de noble cause à une église elle aussi fatalement monstrueuse puisque chargée d’imposer le dogme.

Le résultat

Toutes les églises imposent un dogme, toutes les églises sont des tortionnaires, à minima intellectuels, le plus souvent aussi physiques.

Toute structure qui écrase l’individu, qui ne respecte pas sa liberté d’être, de penser et de posséder, commet un crime contre l’humanité.

La bureaucratie russe a inventé l’église communiste, qui en s’adaptant au monde économique libéral est devenue l’église égalitariste.

Le but de toutes les églises est de prendre le pouvoir, d’abord pour le plaisir de l’exercer, ensuite et éventuellement pour imposer une vision uniforme de la vie, une croyance.

L’église égalitariste à sa croyance : l’égalité matérielle. Elle a ses officiants : les technocrates.

Vu sous cet angle, tout s’explique y compris les alliances de cette église avec l’économie. Aussi les différentes obédiences en cours, dont par exemple l’écologie.

Cette église est mondialiste. La technocratie égalitariste parle toutes les langues — dont le camembert et la courbe — vit sous tous les cieux, est universelle.

Egalitariste et dogmatique, elle ne peut que pratiquer le pillage et la censure intellectuelle. Deux monstres.

Au final, un constat, l’individu en tant que tel disparait.

La France, très tôt touchée par le phénomène, a retranscrit cette disparition dans sa constitution.

En effet si la constitution en vigueur — du bout des lèvres et dans son préambule — se réfère à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, modèle universel de la liberté individuelle, c’est pour l’oublier très vite.

Elle n’a pas une ligne pour la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, qui elle pourtant prône la liberté individuelle avec raison, puisque pensée à la suite des folies déployées par les Etats patrons ayant abouti à la guerre mondiale de 1939.

A la place, notre constitution actuelle met en avant celle que nous nous sommes donnés le 27 Octobre 1946, qui est une ode à l’irresponsabilité individuelle, à l’Etat providence, donc au communisme et à l’évolution égalitariste de son église technocratique.

Ne parlons pas de la constitution de 1958 qui ne dit mot des libertés individuelles, qui simplement organise l’Etat conformément aux vœux du Général De Gaulle.

Nous sommes donc face au pire.

Nous avons le devoir d’agir, comme l’on fait nos ancêtres face au monstre ecclésiastique catholique.

Je suis incompétent en violence physique, donc il ne faut pas compter sur moi pour une insurrection, qui pourtant se justifierait.

En revanche je n’ai pas peur du débat politique, c’est donc sur ce terrain que je vous propose d’agir ensemble.

La proposition est simple

Nous créons un parti politique que nous appelons :

                                        La FFR (Fédération de la France Réelle)

Ce parti prend l’engagements d’imposer trois droits dont vous verrez en y réfléchissant que tous nos actes peuvent trouver leur place dans ces trois droits :

                              – Le droit à la sécurité des personnes et des biens

                              – Le droit à la justice

                              – Le droit au marché

Nous avons un an pour faire vivre ce parti, trouver un candidat, avoir les signatures nécessaires et présenter ce candidat aux élections présidentielles de 2022.

Dans notre projet de société l’homme sera libre et responsable.

Le réel devra terrasser la croyance.

J’entends bien, les réflexions

          – Mais pour qui vous prenez-vous ?

          – Créer un parti politique ? vous n’y pensez pas.

          – Un programme aussi restreint, comment le défendre ?

          – Et le fric ? et l’organisation ?

Figurez-vous que je ne trouve pas tout cela bien sorcier. Déposer les statuts d’un parti, enfantin. Défendre une organisation simple, au service de tous, et rendre aux français leur liberté, pas du tout compliqué.

La vraie difficulté est tout autre. Il s’agit d’éradiquer la croyance égalitariste, de convaincre l’opinion publique du fait que la liberté et la responsabilité permettent d’arriver à tout, l’esclavage et le dogme à rien.

Personne ne me rejoindra ? Possible en effet.

Sauf lorsqu’il s’agit de tout casser, c’est rarement la foule qui entreprend.

Nous verrons bien. Dès que nous pourrons nous réunir, je vais louer une salle à Paris, je vous y inviterai, alors nous nous compterons.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 14 mars 2021 12:29 Posté par hftrade

    Oui la liberté de l'esclave qui crachee 70% de son revenu a l'URSAF ou au Bercy, elle est relative non ? Je suis d'accord sur le fond, il faut rendre leur liberté entre autres fiscale aux francais. maintenant c'est presque revolutionnaire dans un pays communiste comme la france, ca implique un changement radical


    Pour moi la republique francaise est un immense foutage de gueule ! les seuls qui semblent pas (encore avoir) compris ce sont les francais. D'autre part le francais est né dans une cage et pouvoir observer les barreaux de sa cage ca le rassure quelque part

    Meme pour du tourisme c'est la meme chose, foutage de gueule, on trouve bien mieux ailleurs et moins cher que la Fronce. C'est typique d'un systeme communiste et je constate que la france devient un pays de plus en plus debile . Maintenant tout l'occident est touché. j'ai recemment visionné un film francais primé qui parle de la banlieue (avec le langage fleuri) , un veritable navet. ca a ete primé aux oscars 2005 pour des raisons politiques car le film est nul. Meme les nazis et les sovietiques quand il faisaient de la propagande via des films c'etait mieux que ca

    C'est la ripoublik du frankistan qui finance le cinema (presse idem), pas etonnant qu'il y autant de navets

    Deja en europe il y a un probleme global au niveau taxes, meme en Suisse ou dans les pays qui taxent le moins (en general sur un type de revenu d'ailleurs, parfois c'est la taxation de smultinationales comme l'irlande). dans certains pays au monde pas de taxes sur le revenu du travail, sur les ventes (la sales tax c'est parfois 6%) , pas de taxes sur les revenus etrangers (costa rica et autres), routes gratuites (peu ou pas de peages), accises (alcool, carburants) tres faibles.

    @zoulou les fichier S , retour des djihadistes, frontieres fermées sauf pour els migrants (la plus grosse farce) et tout ca c'est fait expres, ca s'appelle strategie de la tension sur le sol francais. ca sert plusieurs objectifs, renforcer l'arsenal liberticide, diviser la population (lutte horizontale), semer la peur dans la population (qui reclamera encore plus de police , de surveillance etc)

  • Lien vers le commentaire mikaflex dimanche, 14 mars 2021 08:49 Posté par mikaflex

    Avec leur contrôle des medias, va falloir tabler sur une équipe digitale vachement équipée et du budget...
    Il faudra aussi faire face à nombre de fakenews dont le but sera de discréditer cette initiative, du complotiste antisémite plateux au costume "trop" cher de Fillon, il suffira d'un prétexte pour faire oublier ce parti à la population.
    Sans vouloir être défaitiste, je loue votre engagement et vos idées, il vous faudra tenir la barre et des appuis qui ont des poches profondes (et les bras longs qui vont avec).  

  • Lien vers le commentaire zoulou2 samedi, 13 mars 2021 00:17 Posté par zoulou2

    Meme chose pour l'eglise des liberaux: la liberte.

    La liberte des 15 000 ficher S au milieu de la population est superieure a bien etre des 60 millions de francais.

    On peut les mettre en taule que quand il ont tue quelqu'un !  Mais les morts innocents on ne peut pas les ressuciter ! il faut donc bien agir avant, en les enfermants.

    De meme que quelqu'un qui as la tuberculose, ebola ... on ne peut pas les laisser en liberté, il faut bien les mettre en quarantaine avant qu'ils contaminent plus de gens.


    Quand au marche, qui se regulerait tout seul, c'est de moins en moins vrai, le liberalisme amene a des monopoles, on le voit avec les GAFA, avec la presse qui appartiennent a des milliardiaires.

    Quand vous voyez 15 noms de lessives dans votre supermarche, vous pensez qu'il y a concurrence, c'est faux, ces 15 noms appartiennent qu'a 2 multinationales mondiales.