Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
mikaflex

mikaflex

Tous les commentaires de ce membre (17 publications)
Bonjour Boreale,
Le cherry picking ne sert pas vos propos, c'est un peu la démonstration par l'absurde. En miroir, je peux vous citer des scandales sanitaires: sang contaminé, radiations de Tchenobyl, Mediator, etc... Ce qui n'avancerait à rien pour le débat.
Tout cela ne sont que des contre exemples de ce que la science médicale a pu nous apporter de bien.

Sur le cas particulier de cet article, je suis d'accord avec Charles.
Pour info, je suis cadre dans un des plus gros labo Suisse. Autant dire que je ne partage pas l'avis de tous mes collègues lobotomisés et encore moins du CEO qui fait son beurre avec les vaccins.
Je valide que les (faibles) revenus de ces vaccins ne justifient pas ce qu'il se passe, cela sert un autre plan plus grand.

Il y a un problème de corruption systémique. Ce n'est pas pour rien que des plateformes comme transparence santé ont vu le jour. Nous avons des auditeurs internes, de la dénonciation interne et du reporting pour éviter la corruption systémique.
Pour être clair, en pratique les cadeaux ont changé, les commerciaux s'arrangent avec les prescripteurs de manière détournée, ce n'est pas visible. Fini les voyages luxueux payés par Big Pharma, on paie un "rapport" sur telle molécule et le tour est joué.
Vous pouvez lire Jean-Dominique Michel, un "complotiste" qui a bien documenté le problème et pour info c'est très très sourcé puisque vous semblez aimer la lecture (moi j'ai lu, ce que je fais toujours pour savoir ce qu'on me vend).

N'oubliez pas que les revues de référence sont corrompues aussi, ce sont leurs directeurs qui l'avouent. Ils ne refont pas les expériences, ils font confiance aux données et aux calculs, les relecteurs n'engagent rien de leurs responsabilités. Autant dire que c'est comme nos journaux qui ne font plus du journalisme, mais on vit dans la mémoire du passé, la force d'une marque! Les revues de référence comme les medias sont devenus des vecteurs d'opinion qui se vantent de faire de la science ou du journalisme.
Il reste des journalisme, il reste des scientifiques, bien sûr. Cependant, vous devez lire et vérifier par vous même pour les reconnaître.

J'ai regardé les commentaires sous la vidéo de Loïc Abadie sur le climat, il y avait une étude en référence, une étude publiée sur le consensus à 100% concernent l'origine humaine du réchauffement climatique, basées sur 12 000 papiers publiés, genre la méta-analyse, le top du top (pas tellement hors du sujet COVID si vous avez suivi le plan mondialiste).
Déjà, moi quand je lis 100% sur 12 000 études, genre plus de 20 000 auteurs, je sens l'arnaque. Effectivement, c'est une arnaque. Les auteurs ont passé les 10 dernières années à démontrer la même chose, c'est leur projet politique. Si on lit, ils avouent que seulement 4 000 études ont une opinion sur l'origine du réchauffement climatique, dont ils ont sondé 2 400 auteurs (sondage?, pourquoi ils n'ont pas lu les 12 000 papiers?). Bref, ce papier cite en référence les auteurs qui ont co-écrit des papiers avec eux sur la même conclusion, dénoncent ceux qui ne valident par leurs opinions sans justifier autrement qu'avec de l’émotionnel pour l'avenir de l'humanité... c'est un groupe de potes qui se sont fait plaisir et ont fait validé leur papier suprême.

Sur l'hydroxychloroquine, Fiolet et Al. nous ont fait la même meta-analyse, les journeaux l'ont reprise en coeur. Aucun debunker/zététicien ne s'y est attaqué. Pas plus qu'avec le LancetGate. Pourquoi? C'est le même groupe de personnes qui nourrissent le même projet politique. On trouve des financement de big pharma deriière citizen 4 science et autres, voire le gouvernement.
Le tout en plus dans une approche matérialiste, j'entends qu'ils ont ouvertement décidé que les humains sont des machines bio-chimiques, qu'il faudra augmenter par le transhumanisme. Charles en parle très bien, avec ses mots :-), l'humain est bien plus qu'une machine, nous avons une part spirituelle. Je ne suis surtout pas religieux, mais je suis scientifique et je dois admettre que certaines choses, y compris mesurées, ne collent pas avec un modèle matérialiste.

Pour conclure, tout traitement, tout renforcement immunitaire, toute adaptation du système hospitalier (public, privé, armée), la liberté de prescrire, ... tout cela a été réglementé pour nuire. A ce niveau cela NE PEUT PAS être de l'incompétence.

Je ne sais pas quel est le mobile, pas encore. Je déplore qu'il soit interdit de poser les questions, d'enquêter.
Ce qui était complotiste l'an dernier est en partie réalité aujourd'hui.

On peut se moquer de certains complotistes, il y en a des tartinés, comme dans toutes les couches de la population. Mais ne pas reonnacître les questions légitimes, parce qu'elles piquent, qu'elles dérangent, c'est pas raisonnable pour un être instruit (ou pas) en capacité de penser.







Rémy Daillet Wiedemann a invité la population à le rejoindre pour changer les choses en commençant par le gouvernement. Trop peu sont prêts à se battre pour leurs idées.
François Asselineau est soigneusement écarté du paysage politique, avant cette crise je ne le connaissais pas.
Il y en a d'autres, d'autres partis, d'autres groupes...

Les dirigeants contrôlent les medias, les lois et l'appareil répressif.

Beaucoup se réunissent pour une lutte aussi laborieuse que périlleuse.

Alors, non, beaucoup se bougent.
Pourtant cela ne se voit pas car personne ne les montre, voire ils sont soigneusement cachés.
Une manif avec 1 million de personnes à Berlin l'an dernier? Personne n'en a parlé. En dehors de Facebook et Twitter, cet évènement n'a pas eu lieu pour le reste de la population.

Quand j'échange avec mes ainés qui regardent encore la télévision, ils sont complètement endoctrinés.
Quand j'échange avec les jeunes actifs, ils ne parlent que de science, de data, mais n'ont pas le raisonnement nécessaire, ils sont embarqués dans une mouvance médiatique et utilisent leurs compétences pour justifier un discours, c'est devenu de la religion scientiste.
Quand j'échange avec les 35/50 ans, ils ont d'autre chats à fouetter et essaient de construire un avenir pour leur progénitures tout en gardant la maison propre et le frigo plein.

Bref, c'est pas gagné !

PS: sur le problème de raisonnement, si on présuppose par un dogme d'état qu'une maladie est extrêmement mortelle et à la contagion exponentielle, qu'on donne pour traitement de la mort aux rats à tout le monde : 50% meurent. Les super data scientists vont donc en déduire que la mort aux rats aura sauvé 50% de la population.
Cela paraît idiot et c'est pourtant ce qu'il se passe avec la COVID, les traitements et les vaccins.


Avec leur contrôle des medias, va falloir tabler sur une équipe digitale vachement équipée et du budget...
Il faudra aussi faire face à nombre de fakenews dont le but sera de discréditer cette initiative, du complotiste antisémite plateux au costume "trop" cher de Fillon, il suffira d'un prétexte pour faire oublier ce parti à la population.
Sans vouloir être défaitiste, je loue votre engagement et vos idées, il vous faudra tenir la barre et des appuis qui ont des poches profondes (et les bras longs qui vont avec).  
Et pourquoi pas un confinement sur la base du volontariat?
Finalement c'est surtout aux personnes à risque qui se connaissent à risque de se protéger.
Va la faible surmortalité en-dessous de 75 ans et la baisse de la mortalité vs. 2019 en-dessous de 65 ans, ces mesures sont d'un autre temps et probablement contre productives vu la somme des effets secondaires de ces mesures: économiquement, psychologiquement, socialement, etc... voire même sur la santé de la population.
Personne n'en parle, mais je m'inquiète du dérèglement des chaînes de production alimentaire, certaines matières premières agricoles font déjà du +50%. C'est marrant sur GameStop, un peu moins quand ça touche l'assiette.   
Bonjour Karl,
Les faits contredisent les arguments.
Tout comme pour les chiffres du chômage US ou de l'inflation, il faut choisir méticuleusement ses sources.
Quand on ne teste pas, quand on compte tous les morts en COVID19, quand la grippe tue étrangement trop peu en 2020..., bref, il faut se passer des mesures fausses et se rabattre sur la mesure de la surmortalité.
https://github.com/Financial-Times/coronavirus-excess-mortality-data
https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps

Parlons maintenant du virus, les dernières mesures indiquent qu'il a perdu de sa virulence chez nous (Google sera votre ami), comprendre qu'il faut plus de charge virale pour que cela tourne mal. Au début de l'épidémie, la moindre contagion et c'était parti pour quelques jours au lit.
Donc, la température n'est pas un facteur décisif, mais le virus mute dans le temps après être passé par ses hôtes successifs, heureusement pour nous.
Le bon sens et l'histoire nous ont appris qu'il faut isoler les malades et non confiner. Je ne comprends pas pourquoi il faut réinventer la roue en mode panique. Il y a des plans épidémies documentés, financés par les contribuables, qui n'ont pas été appliqués (le conseil scientifique baigne dans les conflits d'intérêts...).

Les enfants chopent tellement de corona virus, qu'ils sont finalement immunisés contre COVID19 (IHU Marseille), et vraisemblablement leurs jeunes parents aussi.

Une lecture saine :
Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise ? : Covid-19 : l union sacrée de l incompétence et l'arrogance de Christian Perronne

En france, il y a un débat qui m'échappe sur un traitement qui fonctionne dans de nombreux pays qui l'appliquent, en général plus organisés et où la santé passe au-dessus de l'agenda électoral/économique. Je ne comprends pas le besoin de comparer à un placebo quand les résultats ôtent tout doute sur l’efficacité. Les études en double aveugle randomisées sont faites pour comparer des traitements peu efficaces (20 à 30%, égal au placebo) ou prouver la supériorité d'un traitement sur un autre.
De toutes façons, ce débat stérile ne tiendra pas face à l'histoire vu que le COVID19 se soigne très bien à l'étranger, pas que à Marseille, des dizaines de pays le montre par leur faible surmortalité (les grincheux diront que c'est de la chance).

Une seconde vague semble être de la pure fiction à ce stade.
Des nouveaux cas isolés, importés, bien sûr, mais pas de "vague".
On sera fixé dans 10 jours avec les rassemblements qui s'enchaînent.

Ceci dit, parlons finance, il y a des profits à faire en misant sur les grands gagnants de la politique sanitaire, à savoir ceux qui fourniront des vaccins.
Voilà qui présage des articles d'une belle maturité et ouverture d'esprit ! (sans grossièretés en plus :-p) 
Bien d'accord Charles!
Revoir le conjugaison du verbe réparer tout de même, c'est limite choquant pour un verbe du premier groupe :-)
«DébutPrécédent12SuivantFin»