Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Comprendre les matières premières pour acheter des actions - EDF ou Exxon si l´électricité explose en France ?

Audience de l'article : 679 lectures

Le graphe qui fait réfléchir. Le gaz en Europe qui se multiplie par 5 en un an. Attention on est sur des échelles log.
Pourquoi le gaz est-il si cher ?
Le sera-t-il dans un avenir proche ?
Comment se protéger, ou comment en profiter en tant qu’investisseur ?


Le charbon thermique en Chine (rouge), le gaz en Europe (vert) et le pétrole international le Brent (orange). Comme on peut le remarquer c’est en fait el charbon en Chine qui a donné le signe d’alarme dans l’année 2021 en Avril. Les Chinois ont interdit les importations d’Australie et veulent réduire l’utilisation du charbon. Le pétrole a un sacré retard. Fleche rouge.

GasOilCoal

Alors il n’existe pas un marché de gaz international en tant que tel, le commerce international de gaz se faisant en LNG et souvent indexé sur le TTF contrat d ICE en vert, en Asie souvent sur le pétrole (Japan Cocktail) . Le vert suit rapidement le rouge tout comme le CO2 en mauve. Mais le vert l’emporte haut la main.

Historique on est à 500% dans l’année. Alors avec un peu de retard mais évidemment l’électricité pour 2022 contrat annuel en France (ELBYR1 index) suit en cette fin de septembre.

Pourquoi le gas, on l’a dit tout d’abord parce que la Chine augmente très fortement ses importations. Mais l’Europe est très short de gas, plus que la Chine. Et puis en parallèle le plus gros gisement de gaz en Europe ferme. Groningen. 10% de la consommation Européenne, la seule vrai longueur disparait. Tremblement de terre aux pays bas oblige. Et donc les inventaires baissent. (A2)



BP St GasShort1

Et la consomation, on oberve un beau deficit, pour l Europe, de l ordre de 300 bm3. Ce n est pas rien. En ordre de grandeur, 10 % de la production mondiale. On le comprend compétition directe avec la Chine pour le gas. Si vous avez envie d en savoir plus, liser la revue annuelle de BP energy statistic.

BP S GasCons

Donc voilà 20 % de charbon Australien à remplacer en partie par du gas en Chine, 10% de moins du gas Européen, et Nordstream … pas tout à fait au prêt (A3). Et le shale Gas aux US mal en points avec l’administration Biden. Les US on le rappelle premier producteur mondial de Gas. Un sacré cocktail !

Le pétrole ne semble donc pas très cher dans le contexte actuel. Brent ( Co1 Comdty ), le plus bas du premier graphe. Si l’on compare en mwh, il faut faire un changement d’unité. 0.59 Barils par mwh. 46.5 usd/mwh. Aujourd´hui. Le gaz on tourne autour de 100. En Europe. Ça c’est pour le contenu énergétique. Ensuite le pétrole to power c´est pas direct. Combien de pétrole est-il fongible dans le monde énergétique.

Par exemple aux US selon le département de l’Energie, de façon naturelle 1% du pétrole est utilisé pour la production d’électricité. Ensuite 12% de l’énergie primaire de l’industrie est de l’électricité et 41% du gas. Certainement une partie de ce gas peut être remplacée par du pétrole via le LPG, butane ou propane relativement facilement. C’est le cas des raffineries en particulier. Pour ce qui est du résidentiel une partie des foyers dispose certainement de la possibilité de passer du gas au fuel domestique. Aussi existe-t-il des générateurs d électrice à partir de fuel oil qui peuvent devenir rentable. Finalement la baisse de consommation de carburants fossiles sera peut-être un peu plus lente dans les pays occidentaux ou le consommateur verra moins d’avantage à recharger sa voiture électrique a 150 eur/mwh que d’utiliser son alternative fossile.


US Energy cosumtion
En Europe, on peut observer un schéma similaire (A4). En définitive il n’est pas impensable d’assister à une augmentation de 3-5% de la demande de pétrole en raison de la pénurie de gas dès cet hiver. Alors l´OPEC a la main et dès la semaine prochaine réunion. On peut s’attendre à une annonce d´augmentation de production, de l’ordre de 400 kbbl par jour qui pourra être appréciée par le marché mais qui se révèlera être assez rapidement insuffisante.

Sur l’électricité concrètement, en Europe, en plus de la problématique à proprement parler sur le gas et la compétition internationale qui s’ensuit s´ajoute des mesures de fond, abandon des centrales nucléaires post Fukushima en Allemagne, et problème de productions hydrauliques.  (A4)

Finalement se trouve-t-on devant une opportunité sur les actions. Existe –t- il un moyen de profiter de cette montée parabolique sur l’électricité en France qui n’est ni plus ni moins comme on l’a vu une conséquence directe de la pénurie de Gas.

Il est naturel d’observer le cours d’EDF par exemple et de le comparer à l’électricité. On a eu des rebonds forts sur le prix de l’électricité et des baisses notables sur le cours d’EDF en 2015 par exemple. L’entreprise va devoir réviser tous les contrats termes avec ses clients ou le prix est fixe. Le département de trading saura-t-il compenser. Légitime doute. Sur le cours terme 6 mois ce n’est pas forcement donc une bonne idée d’acheter l’action dans l’idée de profiter d’un prix fort de l’électricité actuel, par contre à moyen terme pourquoi pas.


EDF POWER

Sachant qu’en MWH le pétrole entre en compétition et donc reste relativement peu cher, l’idée serait donc plutôt d’acheter un major du pétrole et pas forcément français. Par exemple Exxon qui est présent en France avec encore 2 raffineries et un réseau de distribution.

Il est intéressant d’observer comment le cours d’une pétrolière est lui bien corrélé a la commodity exploitée. Et la toute la différence entre une utility et une pétrolière. Sur le graphe comparatif la corrélation en valeur absolue et pas relative. On a des niveaux habituels de 90%.

EXXON OIL

Finalement donc dans un contexte de crise énergétique globale, acheter des pétrolières même après un rebond très fort déjà en 2021 reste une idée raisonnable en dépits ou grâce a des politiques antis pétrole.

Pour parfaire cette idée et comme l’a fait remarque ni plus ni moins Jeff Currie – responsable analyste pour Goldman Sachs - cette semaine, on assiste à une revanche de l « old economy ». https://www.youtube.com/watch?v=IwZDrUYpAvg

Pas assez d’argent n’a été investi dans le système sur ces vielles capacités productives considérer peu à la mode désuète et pourtant si nécessaire. Si peu d’argent qu’aujourd´hui pour attirer l’investissement de nouveau qui est nécessaire, le prix de l’énergie fossile, gaz charbon ou pétrole ne semble que pouvoir augmenter.

En conclusion le graphique de la composition secteur du SP500 qui appuie ce raisonnement depuis 30 ans.
En jaune le SP énergétique dans le SP500, en 2021 ça ne vaut rien. En rose, la technologie, on observe un petit excès. La dernière fois qu’un tel excès était observé sur 30 ans c’était 2008... 2008. Quand tous les chemins mènent à Rome...
Tout compte fait il faudrait peut etre simplement acheter des USD ?

Energy SpXW8


En Annexe:
 
A0 BP statistical review
https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2021-full-report.pdf

A1 Inventaire de gas en Europe.
https://agsi.gie.eu/#/

A2 Entrée du Gaz Russe - 
https://www.gascade.de/en/our-network

A3 Shema Europe Power
https://www.sankey-diagrams.com/european-energy-flows-sankey/

A4 Production électrique en Europe selon les soources.
EuropePowerSource2






















Poster un commentaire

1 Commentaire