Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Remplacer le gaz Russe ? Ou covid 2.0

Audience de l'article : 5684 lectures
L’Europe, particulièrement l’Allemagne dépend du gaz Russe. Cette dépendance s est accentuée dans les dernières années. Les Etats Unis ont augmente leur production de gaz. Il est essentiel de comprendre s’il est vraiment possible de remplacer le gaz Russe. Si oui en combien de temps. Et si oui, de combien d’argent parle -t-on ?

GasPipelineRussia

L’Europe consomme 541 Bcm de gas, en produit environ 218 et se retrouve donc déficitaire d’environ 320 Bcm de façon annuelle. Ces 320 Bcm se font par pipe et par bateaux sous forme de LNG, gaz liquéfie a basse température et qui occupe 600 fois moins de place que le gaz a l’état naturel. 210 Bcm atteignent l’Europe par pipe et 110 Bcm le font sous forme de bateau de LNG. De ces 210 Bcm par pipe 80 % correspondent à la Russie par les différentes pipes existantes. Le reste provient de l’Algérie essentiellement.


GasPipeImportEurope

Nous voilà donc dans le vif du sujet, se passer du gaz Russe revient a remplacer 170 Bcm de gaz Russe par pipe par an par du LNG, tant que l’idée bien sur est de remplacer gaz pour gaz.

Ces 170 Bcm correspondent à 120/130 MT. En effet il faut jongler un peu sur les unités du fait que les capacités tant des bateaux de LNG comme des terminales de regazéification se mesurent plutôt en million de Tonnes.

Selon Oxford Energy la capacite totale de regazéification en Europe se situe environ a 160 MT. Sachant que 80 MT sont utilisés par imports déjà existant il ne reste plus que 80 MT disponibles. Donc tout simplement a l heure actuelle, l’Europe ne dispose pas de la capacité de combler les 120/130 MT nécessaires. Il manque de la capacité de regazéification.

EuropeLNG Terminal

https://www.oxfordenergy.org/wpcms/wp-content/uploads/2020/01/Finding-a-home-for-global-LNG-in-Europe-NG-157.pdf



De plus comme on peut l’observer sur la carte ci-dessus, les différents pays Européen ont une logistique et des capacités bien différentes. L’essentiel de la capacite non utilisée revient à L’Espagne qui dispose d’une capacite de 50 MT sur les 150 de l’Europe et qui opère a 30 % de capacité.

Malheureusement celle si se trouve en quelque sorte inutilisable du fait qu’il n’existe pas de connexion suffisante via la France pour connecter avec l’Allemagne. En contrepartie l’Allemagne la plus dépendante des imports par pipe ne dispose pratiquement pas de capacite de recevoir des bateaux de LNG.

Donc en quelque sorte le problème est encore plus grave. Une terminale de LNG c est minimum 2 ans de travaux et pour 5 MTa on peut compter sur 30 milliards - https://www.oxfordenergy.org/wpcms/wp-content/uploads/2014/02/NG-83.pdf. Donc compter déjà pour l Europe/Allemagne 300 Milliards. La connexion entre la France et l Espagne se situe a 7 Bcm anuel a l’heure actuelle. 5 MT annuels.



Pour résoudre le problème il faudrait en plus que cette connexion soit multipliée par 4 ou 5 et en parallèle que l a France accède à raccorder l’Espagne à l’Allemagne ce qui géopolitiquement est un mini cataclysme dans l’ordre préétablit des relations commerciales intereuropéennes. L’Espagne deviendra un acteur clef de la politique énergétique Européenne.

Un gazpipe est onéreux également. De l ordre de 3 Millions par km pour les capacités requises. Raccorder correctement l Espagne a l Europe couterait encore de l ordre de 300 Millions. Mais beaucoup moins cher que les terminales LNG. Aussi faudra t il un investissement massif en bateaux pour transporter ce gaz. Des 600 bateaux existants il en faudrait un bon nombre en plus pour que le frais de transport maritimie ne devienne pas exorbitant.

Tellement moins cher que l’Italie voudrait se raccorder a l Espagne par la méditerranée si la France venait à mettre un veto au raccord. Classique des arbitrages de physique qui se ferment.

GasEuropePipe

Donc beaucoup d’argent pour remplacer un gaz qui existe déjà mais qui est moralement inacceptable pour l’Europe. Il est onéreux à remplacer puisqu’ il implique des investissements massifs rapidement. Mais il a le mérite d’exister à savoir que ce gaz est bien en train d être produit ailleurs qu’en Russie, mais où donc ? Aux Etas Unis pardis !

Observer à continuation l’explosion de production de LNG aux US. Ni plus ni moins de 0 a 100 MT en moins de 10 ans.

LNG Producer

Et la tendance devrait continuer. De ces 100 MT une grande partie est vendue sur des contrats termes. Mais le fait est que la capacite d’export de LNG américain est bien là. Le LNG est en train de devenir un marche global qui a la bonté de ne pas être contrôlé par l OPEC. 

Ces 100 MT de marches LNG qui serait pris par les US en Europe au dépend de la Russie a prix spot de 100 EUR/MWH ce sont 150 milliards par ans, à peu près. Donc moyennant la guerre Russie Ukraine, on le voit bien les enjeux qui sont en train de se dessiner vont définir la géopolitique moyennant le gaz et autre pour les décennies avenir.

Le problème, et c’est ce que l’on ne dit pas clairement, c’est que tout cela ne sera possible que si Putin accorde le temps nécessaire à l’Europe de développer ses infrastructures. D’autant qu’elles vont être financées avec l’argent confisque à sa banque centrale et a ses dépends …

Noter que l’Europe ne dispose que de 100 Bcm de capacite de stockage en gaz. Donc il faudrait aussi construire des capacités parce que même en commençant l’hiver prochain avec les stocks pleins l’Europe dépendra de la Russie pour son Gaz au moins un hiver encore.

Alternativement il faut tout simplement relancer au plus vite les centrales nucléaires et surtout celles de charbon pendant 2 ou 3 ans en parallèle à tous les investissements nécessaires sur le gaz. Il n’y a tout bonnement pas d’autre solution si l’Europe ne veut pas conditionner les décisions géopolitiques à sa dépendance énergétique Russe dans le très court terme. L´alternative étant tout simplement la destruction de demande. Covid 2.0 pour l´hiver prochain en Europe ?

Vous pouvez me suivre sur twitter. @Alif332
https://twitter.com/alif332












Poster un commentaire