Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume Ponton

Guillaume Ponton

Depuis l’âge de 20 ans, j’ai toujours eu cette idée en tête, par contre, je ne savais pas comment m’y prendre. Ma première envie a toujours été : je veux travailler pour moi !

Cela a commencé par l’envie de monter un parc accrobranche avec 3 amis à 20 ans. Cette première expérience nous a beaucoup appris, notamment que les banquiers ne prêtent pas d’argent à 4 jeunes fous qui ont 5000 € dans leurs poches et qui en veulent 300 000 pour leur projet.

A la fin de mes études, j’ai pu travailler (dur) dans un grand hôtel de renommée internationale en tant que voiturier/ concierge/ bagagiste. Ce métier très sympa m’a permis de rencontrer des gens du monde entier ce qui a largement participé à mon ouverture d’esprit !! J’ai également pu accéder à une de mes grandes passions à savoir : conduire les plus belles voitures du monde !!! Cependant, je ne me voyais pas exercer ce métier jusqu’à la fin de ma vie.

C’est pourquoi, j’ai commencé à me former sur la création d’entreprise grâce à la chambre de commerce de ma ville. Avec un ami, nous avons travaillé pendant 6 mois pour créer une conciergerie privée sur un très bon site à Lyon. Malheureusement, notre inexpérience à fait que nous nous sommes fait voler le projet….

Un échec cache toujours quelque chose de bon et j’ai eu l’opportunité de travailler pour moi juste après et ainsi me libérer des chaînes de ce sacro-saint « CDI » !!…

J'étais conseiller financier indépendant pendant 5 ans. Je gérais une équipe d’environ 50 personnes. Ces 5 ans m’ont apporté de multiples expériences, connaissances que je vais essayer de transmettre. 

Depuis cette époque, ma vie a totalement changé et notamment en grande partie grâce à mes multiples lectures. Le site où je relate mon évolution  http://www.komment-devenir-riche.com/  Je vis aujourd'hui de mes formations en indépendant.

PACK 20 heures de formation pour apprendre à devenir entrepreneur

guillaumeponton
 Après avoir aidé 72 personnes à créer leur entreprise, j'ai créer une formation dans laquelle j'ai synthétisé toutes les connaissances et les expérience dont il faut avoir conscience. 

A tous ceux qui souhaitent transformer leur rêve d'entrepreneuriat en réalité pour obtenir plus de liberté !

Découvrez mon offre dans la boutique ObjectifEco 

promospeciale

Comment apprécier son niveau de richesse

Audience de l'article : 2427 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Definition de la richesse.



Aujourd’hui un article qui va être là pour vous donner 3 façons de déterminer votre richesse.

Je vais parler ici de richesse liée à un patrimoine ou de l’argent. Pour tout de suite couper l’herbe sous le pieds à d’éventuels détracteurs, oui la richesse n’est pas liée qu’à l’argent : la santé, la famille, l’amour, l’épanouissement sont aussi des richesses à parts entières qui font partie d’une vie riche !

J’ai eu envie de faire cet article car les notions que je vais partager avec vous sont des notions très largement diffusée et connue dans les pays Anglo-saxons mais très peu connus en France.

1ère notion : Votre valeur nette !

Les Américains dans la definition de la richesse parlent très souvent de valeur nette et c’est, je trouve, une bonne manière d’appréhender la chose. En effet, si un jour vous voulez voir croître votre patrimoine, il faudrait déjà savoir d’où vous partez…

Cela me fait penser aux centaines de clients que j’ai pu rencontrer dans mon ancien job et qui me disaient : je suis toujours à découvert mais qui ne prenaient jamais la peine de faire leurs comptes…

Oui effectivement faire ses comptes n’est pas une activité très motivante (sauf peut être pour nos amis les comptables) mais c’est un point de départ essentiel dans la saine gestion d’un foyer.

Donc pour trouver votre valeur nette, le calcul est simple, il faut additionner vos avoirs et y soustraire vos dettes. Le résultat donnera votre « valeur nette ». 

Ex :

Votre appartement vaut 150 000 € mais vous avez un capital restant dû de 120 000 € à la banque, la valeur nette de l’appartement est donc de 30 000 €.

Vous avez une voiture payée cash d’une valeur de 5000 €.

Vous avez 10 000 € de côté sur un livret A mais vous avez encore un crédit étudiant de 5000 €, la valeur de l’épargne est donc de 5000 €…

Dans l’exemple, la valeur nette de la personne est : 30 000 + 5 000 + 5 000 = 40 000 €.

NB : Evidemment cette valeur nette évoluera régulièrement au fil de vos épargnes, investissements, remboursements de crédits, valeur de votre immobilier… Il convient donc de réévalué ce calcul une fois par année.

Si votre valeur nette est négative, pas de panique, au moins maintenant vous le savez et vous êtes surement plus conscient de ce qu’il vous reste à faire…



2ème notion : Combien de jours pouvez-vous vivre sans argent ?

C’est malheureux mais beaucoup de gens attendent avec impatience leur salaire du mois tel des junkies car la réponse à cette question ils la connaissent : c’est 0 jour…

Ce calcul est donc pour moi le plus important, en effet, on le sait la période économique actuelle fait que trouver un job du jour au lendemain est assez difficile pour la majorité des secteurs d’activité.

Des périodes de chômage peuvent donc être à rallonge et les allocations de l’état ne seront certainement pas suffisantes à vous faire vivre correctement. Il faut donc savoir combien de jours « de réserve » vous avez devant vous au cas où malheureusement cette situation vous arrive…
Pour trouver ce chiffre, il faut déjà calculer votre point mort. Votre point mort est la somme de toutes vos dépenses mensuelles incompressibles. Attention ici, ne comptez pas les restaurants, les cinés, les loisirs… Il ne faut vraiment prendre en compte que le minimum vital.

Admettons que votre point mort soit de 1000 €/mois.

Ensuite vous regardez combien vous avez en cash disponible sur vos comptes d’épargne et vous divisez ce montant par votre point mort. Le résultat vous donnera le nombre de mois que vous pouvez tenir sans travailler.

Dans l’exemple cité au dessus, il y a 10 000 € de disponible, avec un point mort à 1000 €, la personne peut vivre 10 mois sans travailler.

Certains auteurs font valeur nette / point mort mais je ne suis pas d’accord avec ce calcul dans la mesure où certains investissements ne sont pas « liquides » c’est à dire que vous ne pouvez pas avoir le cash sur votre compte du jour au lendemain pour payer vos factures (exemple de l’appartement, oui on peut le vendre, mais rien ne garanti quand et surtout combien…)

3ème notion : Combien vous pouvez perdre ?

Cette dernière notion sert à savoir comment vous pouvez « jouer » (je ne parle pas de la Française des jeux ou des casinos ici..) ou investir sans vous faire peur, sans prendre de risque.

La plupart des personnes qui se ramassent en bourse le font justement car elles ne se sont pas posées cette question. Ils ont 10 000 € d’épargne et mettent 10 000 € en bourse et après pleurent car leur portefeuille a fait – 30 %…

Cette question est donc primordiale pour savoir quel est le montant que vous êtes prêt à perdre sans que cela ne vous pose problème ou que cela mette en péril votre foyer.

Pour ce calcul il n’y a pas de formule magique, car il dépend de la situation de chacun : famille, revenus, patrimoine, capacité à générer de l’argent, aversion au risque… sont autant de critères qui rentrent en ligne de compte pour trouver la réponse à cette question…

Evidemment moins on gagne, moins on peut perdre
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire antoine12 jeudi, 18 octobre 2012 08:23 Posté par antoinecr

    Les notions 1 et 2 sont plus faciles à trouver. J'aime bien la 2, avec le chomage qui s annonce c est bien de le savoir .... histoire de moins stresser ;)