Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gilles Boulet

Gilles Boulet

Je suis fondateur de la revue en kiosque ARRONDIR SES FINS DE MOIS http://www.arrondirsesfinsdemois.net/

arrondir
 

COMMENT SPECULER SUR LES TERRAINS AGRICOLES

L'un des meilleurs moyens aujourd'hui de gagner le gros lot dans l'immobilier consiste à détenir des terres agricoles qui deviennent constructibles.

J'ai longuement étudié en détail comment devenir un pro dans cette activité. J'ai réalisé des vidéos et des PDF pour synthétiser tout ce qu'il y avait à savoir pour être efficace.

Plus d'infos en cliquant ici 

speculer sur_du_terrain_agricole_2 

promospeciale

Comment spéculer sur du terrain agricole, partie I

Audience de l'article : 5467 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Prenons l’exemple motivant d’un terrain agricole valant 0,5 €, le m2 ce qui est la moyenne nationale.

 

Selon les régions et les emplacements, le terrain constructible vaut de 25 à 300 €, nous retiendrons pour notre exemple une valeur de 150 € le m2.

 

Donc, l’achat d’un hectare à 0,5 € le m2 vous revient à 5 000 €.

Supposons que, dans 10 ou 30 ans, la moitié du terrain devienne constructible, au prix de 150 € le mètre carré : vous avez donc 5 000 m2 qui valent désormais 5 000 x 150 = 750 000 €…

De plus, un bonheur n’arrivant jamais seul, la valeur de la moitié non constructible du terrain va elle aussi croître de manière importante :

-  Le plus souvent parce que, assez logiquement, cette autre portion deviendra tôt ou tard constructible. Du coup, vous pourrez la vendre 10 ou 20 fois son prix d’achat.

- Mais parfois, on peut penser qu’elle ne deviendra pas constructible avant très (trop) longtemps, par exemple parce que la zone est inondable.  En ce cas, vous pourrez par exemple faire des lots où chaque emplacement de maison comprend un grand jardin en partie en zone inondable.

 

Prenons l’hypothèse, pour cette seconde moitié de terrain, d’une valorisation de 7,5 € le m2 , soit 7,5 x 5 000 = 37 500 €.

 

En additionnant les valorisations des deux moitiés de terrain, on arrive donc à 750 000 + 37 500 = 787 500 €, soit une marge de 787 500 - 5 000 = 782 500 €.

 

Votre investissement initial a été multiplié par 157, soit + 15 600 % !

Vous avez investi 5000 € et vous voilà redevable de l’impôt sur la fortune (ISF)…

Bien sûr, il reste de nombreux points à voir, dont l'évolution des prix des terres qui ne deviennent pas constructibles.

A suivre

 

Gilles Boulet

Plus d’infos sur

www.commentspeculer.com

 

 

Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Gilles Boulet lundi, 10 janvier 2011 08:10 Posté par Gilles Boulet

    Le rôle de la SAFER est important mais :

    {{* tous les terrains n'intéressent pas les agriculteurs}} (taille, état du sol, localisation, etc)

    {{* la Safer vend également des terrains}} (pour activités rurales)
    {{
    * le nombre d'agriculteurs chute.}}
    Dans une commune proche de la mienne, le nombre d'agriculteurs est passé de 6 à 0.
    Or, en cas de vente d'un terrain modeste, un agriculteur d'une autre commune n'est pas près (à supposer qu'il ait les moyens d'acheter) à faire 20 km en tracteur pour s'occuper d'un petit champ.

    {{* Au cours des 2 dernières décennies,}} l'équivalent d'un département a quitté le statut de terre agricole, preuve s'il en est que cette déclassification a lieu (même si ce rythme devrait ralentir).

    {{* Entre ma démarche, mes recherches et mes amis, je peux vous affirmer que ce type de spéculation se pratique !}}

    * bien sûr, il faut de la persévérance et des connaissances pour dénicher ce qui est intéressant. Mais, de la même façon, pour gagner de l'argent avec le trading il faut de solides connaissances, sinon on perd sa chemise.
    Là, soit soit n'arrivez pas à acheter, soit vous achetez; si vous achetez, soit cela devient un jour constructible soit cela reste une terre agricole...
    Or la terre agricole se valorise fort bien depuis quelques décennies et cela devrait continuer.