Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jolicoeur

Jolicoeur

J'ai totalement déconnecté de nos élites auto-proclamées et consanguines, de leurs ministères de la Vérité (médias, éducation nationale, divertissement et arts), de la Paix (guerre), de l'Amour (loi et ordre) et de l'Abondance (économie… non économe).

Je crois au Bon, au Vrai, au Juste et au Beau.

promospeciale

L'énergie, l'économie et l'Homme

Audience de l'article : 2036 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
N'en déplaise à nos politiques éclairés, les 35 h, l'égalité homme-femme, le divorce (on ne divorce pas dans les pays où l'accès à l'énergie est difficile !), les études longues, la tertiairisation de l'économie, l'augmentation du pouvoir d'achat, l'étalement urbain, la concentration urbaine, les campagnes qui se vident, etc., c'est lié à l'énergie !
[ça c'est la phrase d'accroche pour que vous lisiez la suite…]

On regarde souvent très loin. Trop loin. Les choses et les évidences sont là, tout près mais on ne les voit pas. On pense savoir, avoir fait le tour de la question. Pourtant ce qui en découle sont là, nous crève les yeux… Mais on ne voit pas. 
Mon travail est proche des sciences (physiques). Je suis donc tombé sur cette audition filmée de Jean-Marc JANCOVICI au sénat. Elle est passionnante (malgré sa longueur : 1h30) ! Il y parle d'énergie, des conséquences économiques et sociales (les fameux "acquis"), et des politiques aberrantes qui peuvent exister (et pas qu'en France). Bien loin des clichés habituels comme lui fera remarqué un sénateur.
Je vais donc ici tenter de résumer une partie du propos…

Petit rappel : qu'est-ce que l'énergie ?

L'énergie est la grandeur physique qui caractérise le changement d'état d'un système, la transformation du monde qui nous entoure (donc anti-écologique pour ceux qui voient la Nature de façon statique). Exemples de transformations : température, vitesse, forme, composition chimique, position dans un champ - magnétique, électrique, gravitationnel -, composition atomique - nucléaire -, interaction matière-rayonnement.
L'énergie obéit donc à un certain nombre de lois qui s'imposent à nous (toujours délicat à admettre pour nos dominants manipulateurs aussi incultes en sciences qu'en économie - rappellons qu'à sciences po il n'y a que des littéraires…) !

L'énergie est la cause première des modifications économiques, sociétales et politiques

Pourquoi ?… Calculons le prix du kWh dans 3 cas différents…(seules les ordres de grandeur comptent ici)
  • 1er cas : Si un militaire du PGHM (65 kg) monte le Mont-Blanc (+3000 m de dénivelé), il développera 0,5 kWh (Epp = m.g.h) en 1 jour. Si la personne est payée au SMIC (100 €/j, charges sociales comprises), alors le de l'énergie développée sera de 200 €/kWh.
  • 2ème cas : Si on remonte la terre d'une grand trou de 1 m de hauteur, soit 18 tonnes  : E = mgh = 0,18 MJ = 0,05 kWh, soit 2000 €/kWh (toujours au SMIC) - à moins de recourir à des esclaves (qu'il faut nourrir, protéger…), auquel cas le coût descendrait à 20-100 €/kWh.
  • 3ème cas : 1 L d'essence, c'est 10 kWh d'énergie chimique, soit 2 à 4 kWh d'énergie mécanique (rendement standard de 30% seulement). Le prix  est alors de 0,20 à 0,50 €/kWh (dans le cas de l'énergie électricité, le rpix serait de 0,20 €/kWh)

Ainsi, 1 kWh (d'énergie mécanique) fourni par un moteur coûte 1.000 à 10.000 OIS MOINS CHER qu'un kWh de travailleur humain payé au SMIC. Les conséquences sont prodigieuses :
  • N'importe quel différentiel de salaire se compense par n'importe quel trajet (cf échanges et transports (inter)nationaux)
  • En mettant des machines à notre service, on a multiplié notre pouvoir d'achat par 50, 100 ou 1000 ! (cf société de consommation)

L'énergie est donc le déterminant du premier ordreTout le reste (doits de l'homme, progrès, MLF, civilisation…) vient après et est destiné à leurrer les foules…


2ème partie : Le prix réel de l'énergie a considérabement décru !
Poster un commentaire