Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jolicoeur

Jolicoeur

J'ai totalement déconnecté de nos élites auto-proclamées et consanguines, de leurs ministères de la Vérité (médias, éducation nationale, divertissement et arts), de la Paix (guerre), de l'Amour (loi et ordre) et de l'Abondance (économie… non économe).

Je crois au Bon, au Vrai, au Juste et au Beau.

promospeciale

Comment gagner plus ? (article "pour tous" - 2/2)

Audience de l'article : 2585 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Partie 1/2 : disponible via ce lien


Quand elles ont le choix, les femmes gagnent bien moins !

Quand on s'intéresse aux professions libérales, cette escroquerie d'égalité hommes-femmes est encore plus flagrante. Libres, les femmes devraient gagner autant que les hommes.
Mais au contraire, les écarts de revenus y dépassent largement les fameux 27%. Ainsi, aux Etats-Unis (en 2000), les femmes propriétaires de leur commerce avaient des revenus inférieurs de 51% (!!!) à ceux des hommes dans la même situation. De même, un médecin homme avait un revenu annuel équivalent à 141% de celui d’un médecin femme.
Plusieurs raison à cela : les femmes ne travaillent généralement pas dans la même spécialité (pédiatrie plutôt que chirurgie, par exemple) et, à spécialité identique, elles font des journées moins longues et consacre plus de temps à chaque patient / client (ce qui est tout à leur honneur d'aileurs).

Des conclusions dérangeantes

Mais conclure alors qu'il y a simplement des différences de tempérament et d'aspirations est politiquement incorrect. Dire que les femmes sont moins disposées que les hommes à prendre des risques parce qu’elles semblent moins empressées à grimper dans la hiérarchie, et parce qu’elles sont moins disposées à sacrifier leur vie de famille à leur carrière n'est plus permis. Simone de Beauvoir, répondant à Betty Friedan (féministe américaine) qui lui faisait remarquer qu' "il y aura toujours des femmes qui voudront être mère et qui privilégieront cela au travail", n'avait-elle pas dit : “Dans ce cas-là il faudra le leur interdire !" ?!… Oui, la soft-dictature de la bien-pensance pointait déjà son nez…
Et puis, en reconnaissant que les différences de salaires entre les hommes et les femmes traduisent, pour l’essentiel, des choix de vie différents de la part des hommes et des femmes, nous sommes bien près, en effet, de reconnaître qu’il existe des différences naturelles entre les hommes et les femmes, des différences naturelles quant à leurs goûts et leurs aspirations. Et là, Najat veille !…

Najat
Des études "mystérieusement" abandonnées


Warren Farrell raconte également qu'au cours de ses recherches pour écrire son livre, il fit tomba sur d'innombrables études spécialisées, consacrées à mesurer les écarts de salaire entre les sexes dans les différentes professions. Ainsi, à chaque fois qu’une étude parvenait à la conclusion que, pour une période donnée, les hommes et les femmes étaient en réalité payées de manière identique pour le même travail, l’étude était abandonnée ! Les statistiques cessaient d’être collectées, ou bien la méthodologie de l’étude était entièrement changée (de manière à rendre impossible toute comparaison avec les travaux précédents).

Ironie de l'histoire

A titre, responsabilités, contraintes, expérience dans la branche professionnelle et nombre d'heures identiques, les femmes gagnent même que les hommes ! Oui, vous avez bien lu : les femmes gagnent plus que les hommes !!! Dans certaines professions, notamment chez les cadres, les femmes sont promues plus rapidement que les hommes. Ainsi, aux Etats-Unis, avant l’âge de 40 ans, les femmes ont 15 fois plus de chance d’être promues à un poste de direction dans une grande entreprise, alors même que les hommes ont des horaires plus longs, voyagent davantage, déménagent plus souvent, etc.
Cela est dû aux nombreuses lois (dont l’affirmative action) visant à combattre les discriminations dont seraient victimes les femmes dans le monde du travail : soit parce qu’ils touchent des avantages pour cela, soit – cas le plus fréquent – pour ne pas risquer de procès qui pourrait leur coûter moins cher !…

Donc finalement, comment gagner plus ?

Oui, cette histoire d'inégalite hommes-femmes est une vaste escroquerie ! Dans quels buts me demanderez vous !? La culpabilisation est une des voies de la manipulation. Et en ce moment, elle est la voie royale, surtout dans un pays d'essence catholique, péché originel oblige.
Donc si vous voulez gagner plus et dominer les autres, utilisez la culpabilisation : "si je gagne moins c'est que je suis une femme" ou "si je ne suis pas promu, c'est que vous êtes raciste", etc. Idem si vous êtes Juif, homo, artiste auto-proclamé "vous êtes contre la culture, contre l'intelligence").
Par contre, attention : ça ne fonctionne pas partout. Bien au contraire ! Surtout si vous êtes paysan, si vous habitez en Province, si vous êtes catholique ou pire si vous aimez la France (d'ailleurs, Adam Smith, auteur de La Richesse des Nations, n'est-il pas pas un extremiste nationaliste !?)…

Ane en bulles


Source : blog Ostracisme (lien ICI)
Poster un commentaire