Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Tanguy CARADEC

Tanguy CARADEC

Je suis investisseur et blogueur, à la fois passionné de l’investissement et curieux du fonctionnement de notre monde moderne.  A l’age de 16 ans, j’ouvre mon premier PEA au Credit Mutuel, placé sur un fonds indiciel CAC 40. Coup de chance, en 1 an le gain est de près de 50%. Depuis, je sais que l’on peut gagner en bourse… j’apprendrai plus tard que l’on peut aussi perdre.

4 ans plus tard, je commence des études en école de commerce, à l’ESSEC et je cherche un investissement pour financer en partie mes études (qui coutent cher à mes parents). Le rendement des actions est depuis plusieurs années supérieur à 10% par an (nous sommes en 1999) et je réfléchis à faire un prêt étudiant à 4% pour le placer sur les marchés actions. Au même moment, je tombe sur une offre de la Société Générale proposant un produit garantissant (croyais je à l’époque, en fait un produit structuré), sauf accident exceptionnel, un rendement de 40% sur 3 ans. Ni une, ni deux, je vais ouvrir un compte à la Société Générale, emprunte le maximum possible et soucrit au placement en récupérant au passage la différence sur mon compte. Le placement devant à échéance rembourser 100% de mon prêt et de ses intérêts. Mais je comprends plus tard que je parie au pire moment, nous sommes en pleine bulle internet et le placement soi-disant garanti sera en fait une grosse perte étant investi entièrement en actions.

A la sortie de l’école, mes premiers salaires contribuent à rembourser mon prêt étudiant et je fais une pause dans mes investissements. Puis le prêt soldé, je m’intéresse de nouveau à la bourse en particulier à l’analyse technique, mais aussi aux turbos, sans grand succès. je dois remettre en question l’enseignement que j’ai reçu et décide d’apprendre à investir. A force de lire et d’apprendre auprès de mes mentors, je finis par comprendre plusieurs lecons essentielles pour réussir ses investissements. J’ ai diversifié mes investissements avec l’ immobilier et l’ or, et je peux envisager à présent de devenir libre financièrement sans travailler jusqu’à 65 ans.

Mon objectif est de continuer à développer mon patrimoine ainsi que de partager mon expérience pour vous aidez à vous aussi investir et devenir libre.

Tanguy Caradec

promospeciale

Une méthode simple et efficace (et gratuite) pour mesurer la performance de son portefeuille d’actions ?

Audience de l'article : 1138 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Aujourd’hui je réponds à une question que m’a directement adressée un lecteur « quelle méthode simple et efficace pour mesurer la performance de son portefeuille d’actions »
Dans cet article je vais donc vous expliquer une technique simple pour mesurer la performance de son portefeuille action. Je vous donnerais accès au téléchargement de mon outil excel de suivi ainsi qu’à un tuto vidéo de prise en main. Il ne vous faudra que quelques minutes pour avoir un outil de suivi précis de votre performance !

Le principe: calculer la valeur de la part pour neutraliser l’effet des versements

  • Pour bien comprendre le suivi, il faut commencer par faire la distinction entre la performance de vos actions et vos versements . Supposons que vous commencez le 1er janvier avec un portefeuille de 10,000 euros. A la fin de l’année, supposons que votre portefeuille vaut 11,000 euros. Quelle est la performance ?
    10% ? 0%?
  • En fait tout dépend des versements qui auront été effectués.
    Dans le cas simple ou aucun versement n’a été effectué, la performance est donc de (11,000 – 10,000)/10,000 = 10%
    Si au contraire, le compte a été abondé de 1,000 euros la performance est de 0% car le capital versé est de 11,000 euros ce qui est égal au capital à la fin de l’année
  • Il faut donc isoler l’effet des versements (ou des retraits) dans le calcul de la performance. Pour cela nous allons utiliser le calcul de la part de notre portefeuille. Le principe est le suivant. On découpe notre versement initial en parts. Par exemple, on suppose que notre investissement est de 10 parts de 1,000 euros. Et nous faisons varier le nombre de parts en fonction des retraits ou des versements. Par exemple si je verse 1,000 euros, je considère que je détiens 11 parts de 1,000 euros.
  • Pour obtenir la valeur de la part à tout instant, il suffit alors de diviser la valeur du portefeuille par le nombre de parts. La performance de votre portefeuille est égale à la progression de la valeur de votre part: l’effet des retraits ou versements est neutralisé.

Comment sont pris en compte les dividendes ?

  • Les dividendes sont des revenus qui participent à la formation de votre performance. Ils ne sont pas considéré comme un apport en capital mais bien comme un élément d’appréciation.
  • En utilisant le tableur, pas de question à se poser. Vous avez uniquement besoin de prendre la valeur totale de vos actions et la valeur de votre cash ainsi que le montant de vos liquidités

Comment savoir si ma performance est bonne ?

  • Dans l’absolu, toute performance positive est déja une bonne chose car vous n’avez pas perdu d’argent mais si vous investissez en bourse c’est quand même pour gagner plus que le rendement du livret A.
  • Vous pouvez donc vous comparer à un benchmark comme un indice de référence. Le CAC 40, le SP 500, .. en fonction du type d’actions que vous détenez. Faire +10% quand le marché fait +30% n’est en relatif pas une bonne performance car vous auriez été plus inspiré d’acheter le marché. Faire l’inverse est par contre beaucoup plus satisfaisant (et rare !)

Téléchargez mon tableur qui suffit à suivre en quelques minutes à mesurer la performance de son portefeuille d’actions

  • Voici le tableur que j’utilise pour mesurer la performance de mon portefeuille d’actions.  Je l’utilise aussi bien pour mes comptes-titres que pour mon PEA. Il n’est pas d’ailleurs pas limité aux actions et vous pouvez l’utiliser pour le suivi d’un portefeuille plus large avec des matières premières, des obligations, de l’or,…
  • Cliquez ci-dessous pour voir le tutoriel en vidéo et prenez en main le suivi en quelques minutes seulement
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Tanguy CARADEC mardi, 24 novembre 2015 21:34 Posté par Tanguy Caradec

    Bonjour Zlatalan
    je pense qu'il y a toujours des affaires à faire aux USA et parfois meilleures qu'en France.. 
    J'ai acheté cash mes 5 maisons mais si j'avais pu emprunter je l'aurais fait, malheureusement je n'avais pas de collatéral pour la banque.
    Merci de me lire et à bientôt
    Tanguy

  • Lien vers le commentaire cano lundi, 14 septembre 2015 13:35 Posté par Zlatalan

    Salut Tanguy, j'espère que tu vas bien, merci pour ces petits articles très sympa à lire !

    J'avais une question,
    il s'avère que j'ai à l'esprit la même stratégie que toi, notamment sur la partie immobilière des USA. Je me demandais si dans un premier temps, cela valait toujours le coup en Floride (tampa, miami, boca, deerfield)? j'ai l'impression que oui (en regardant les prix et les loyers possibles) mais j'ai aussi l'impression que de moins en moins de sociétés francaises de gestion locative aux usa proposent des biens en floride.. ce qui me porte interrogation...

    de nombreux facteurs parallèles me font hésiter, l'EUR USD, la rapidité de l'impression 3D, etc qu'en penses-tu ? Aussi, as tu du hypothéquer un bien en france pour pouvoir acquérir par crédit aux us ou as tu payé cash ?

    merci d'avance et a bientot, ce sujet est passionnant !