Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Une journée complète de trading, la pré ouverture 

Audience de l'article : 1614 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Prémarket (8h45/9h00) : revue de presse et affichage de carnets

 

Préouv’ : revue de presse et présélection de valeurs

 

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un adepte de l’analyse fondamentale ! Premièrement, parce que, n’ayant pas de formation comptable, financière ou économique, je ne la maîtrise pas ; ensuite, parce que dans ma logique de trading intraday, elle n’est d’aucune utilité (seule une gestion de long terme prendra en compte l’analyse fondamentale des sociétés).

 

N’utilisant pas cette approche, je m’intéresse par contre à l’interprétation que le marché va faire du flux d’informations microéconomiques sur les titres que je trade ; pour moi, l’info microéco ne vaut que comme facteur ou catalyseur de vol’ sur les valeurs que je suis au carnet, c’est tout !

 

 La revue de presse autour de 8h45/8h50 sur investir.fr [facultative]

 

Je tente de repérer les valeurs qui devraient bouger et être volatiles dès le fixing d’ouverture, à partir de ma revue de presse matinale vers 8h45 ;  l’actu microéco des valeurs (annonces et publications, news diverses, rumeurs et événement à venir…) devrait théoriquement faire bouger les titres concernés ; par contre, dans quel sens, c’est à dire à la hausse ou à la baisse, je n’en sais rien car je ne projète pas d’interprétation personnelle sur le marché.

 

Quant à la nature de la news et ses implications et conséquences sur le titre, à la limite je n’en ai rien à faire ; je ne tente surtout pas d’anticiper la réaction du marché je me contente de le suivre ; je m’y agrège, je prolonge et j’accompagne le mouvement intraday c’est tout ; je trade sans a priori, je peux donc changer d’avis dans la seconde si la position a pris une mauvaise direction, voire éventuellement retourner immédiatement un trade initialement perdant.

 

On ne connaît jamais vraiment la réaction du marché à une news, qu’elle soit a priori positive ou négative ; le marché est contrariant et par nature imprévisible ; il prend souvent a contre-pieds les anticipations rationnelles des traders ; les naïfs n’y ont pas leur place, et en général, ils se font rincer rapidement ; une news apparaît comme positive initialement et voilà le titre qui baisse quand même : après avoir acheté la rumeur le marché vend la nouvelle ; une autre news semble au départ négative et voilà le titre qui monte pourtant : le marché anticipe déjà un redressement et joue le rebond du titre ; il n’y a pas vraiment de logique dans les réactions des opérateurs ; la Bourse est un lieu de projections et de fantasmes contradictoires !

Je n’ai donc pas d’idées préconçues sur l’impact des infos et annonces faites par les sociétés ou les cabinets d’analyse ; seule m’intéresse la réaction du marché que je vais chercher à détecter précocement dans les carnets, pour m’inscrire dedans si elle est violente (volatilité) et très suivie (volumes).

 

J’utilise la revue de presse d’investir.fr pour sélectionner les valeurs que je vais afficher en mini-carnet ; je vais même jusqu’à dire que, parfois, l’absence de nouvelle ou d’actu sur une valeur est préférable et que je m’en fiche à la limite, car alors je n’anticipe rien du tout et je me contente de prendre le mouvement.

 

Je trouve que le site boursier.com est également un très bon portail d’infos boursières et je le consulte régulièrement pour confirmer une annonce récupérée sur investir ; parfois l’info de boursier.com est plus claire ou plus accessible, ce qui est un plus ; en effet, je pense que les journalistes tentent de hiérarchiser l’info et de mettre en avant les annonces boursières les plus pertinentes de la journée ; j’utilise ce site en accès libre, et j’en suis déjà content… au point de me demander si je ne vais pas y prendre un abonnement tellement il est bien fait ?

 

Dans la situation idéale, il faudrait une OPA tous les jours pour pouvoir acheter la société-cible (la cible de l’OPA) et shorter le raider (la société prédatrice) ; à défaut d’OPA il faut se contenter de news moins fortes : annonces diverses (résultats et prévisions), rumeurs et autres, etc.

 

Cependant, il y a tous les jours de l’info capable de faire bouger des titres et c’est cette info qu’il faut aller chercher ; aller à la pêche à l’info pertinente, tel est mon travail de préouv’ tous les matins ; avec l’expérience et le recul on devient plus efficace dans le traitement de l’info boursière, capable de générer de la vol’ sur certains titres.

 

Les annonces que je préfère jouer à l’ouverture - même s’il n’y a pas de normes absolues - sont les profit ou sales warnings, les publications de résultats et autres annonces ; étant opportuniste, je ne cherche pas à hiérarchiser les news, je les prends comme elles viennent ; les annonces ne servent qu’à mettre le feu aux poudres et donc elles ne m’intéressent pas quant à leur contenu comptable ou autre, seule l’interprétation que va en faire le marché m’intéresse !

 

Ma revue de presse doit me permettre, en théorie, de présélectionner les valeurs au carnet qui devraient réagir sur leur actu microéco et je m’en tiens là, c’est tout.

 

- Les ouvertures théoriques [théoriques ou T au carnet] à quelques minutes du fixing d’ouverture

 

Repérage du palmarès et des cours extrêmes théoriques de la préouverture qui, bien que non fiables (manipulations et inversions-réorganisations de carnet de dernière minute), me donnent une petite idée des valeurs qui pourraient, ou qui devraient, bouger à l’ouverture, mais sans garantie car les théoriques sont des données virtuelles non effectives et réelles ?

 

Ces théoriques et le palmarès des théoriques de la plus forte hausse à la plus forte baisse en pourcentage, sont disponibles sur la plate-forme Dubus ; je peux utiliser le logiciel de classement décroissant des ouvertures théoriques d’absysteme.fr  qui est clair et bien fait, avec les remplissages de carnet rafraîchi/actualisé en permanence.

 

Affichage sur mon bureau des carnets susceptibles de bouger au fixing d’ouverture

 

Si les valeurs susceptibles de bouger le plus théoriquement au fixing d’ouverture correspondent aux grosses news du matin (gros titres de la revue de presse d’Investir en première page), je vais afficher leur carnet pour voir s’il y aurait quelque chose à faire pour moi au fixing ; c’est sans garantie, mais disons que je maximise mes chances d’être là où ça va se passer à l’ouverture ?

A quelques minutes de l’ouverture, je regarde comment se comportent ces carnets d’ordres à l’achat et à la vente, mais je sais d’expérience que, sur une valeur volatile, le carnet peut changer brutalement jusqu’à la dernière seconde et inverser son sens dès le fixing d’ouverture ; il faut donc une concentration maximum et une bonne réactivité pour se placer vite et dans le bon sens, car tout se joue dans les quelques minutes (secondes parfois) qui suivent le fixing d’ouverture.

 

Vincent Baron

Extrait de l'ouvrage :

http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/vincent-baron-temoignage-d-un-trader-9782915401219

Poster un commentaire