Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Processus synthétisé de sélection des actions

Audience de l'article : 2019 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Avant de devenir actionnaire d’une entreprise, il est primordial d’effectuer ses propres recherches afin d’établir un processus de sélection et surtout, de connaître l’entreprise en profondeur. Personnellement, je me pose au moins les questions suivantes:

1. Quel a été la croissance des ventes depuis les 10 dernières années et comment y sont-ils parvenus ?
Les ventes sont l’oxygène de l’entreprise. Il est impératif d’y jeter une attention particulière. S’il n’y a pas de croissance des ventes, la compagnie sera vouée à une fin difficile.

2. Les marges d’EBITDA ( Earnings Before Interest Tax Depreciation and Amortization ) sont-elles stables ?
Il est important pour une entreprise de faire des profits sur les produits ou services qu’elle offre. Je n’exige pas qu’il y ait constamment une augmentation des marges. Cependant, je veux que les marges soient à un niveau respectable ou qu’elles soient meilleures que la compétition. Il y a une limite à couper dans les coûts et ceux qui poussent les choses à l’extrême, peuvent connaitre des effets pervers.

 

 

 

3. Les Flux de trésorerie sont-ils positifs ?
Il est beaucoup trop facile de manipuler les bénéfices par action et par conséquent, j’exige absolument que l’entreprise puisse générer des flux de trésorerie positifs. J’estime que la principale mission d’une entreprise est de générer de l’argent. Une entreprise qui échoue dans cette fonction ne mérite absolument pas qu’on y investisse.

4. La compagnie a-t-elle beaucoup de dette ?
Une compagnie trop endettée devient vulnérable aux imprévus. Une hausse des taux d’intérêts pourrait littéralement mettre l’entreprise en faillite. Je suis de ceux qui croient qu’une dette ne devrait servir qu’en cas d’urgence.

5. L’entreprise a-t-elle beaucoup d’encaisse ?
L’argent est le nerf de la guerre. Une entreprise ayant beaucoup d’encaisse se munit davantage contre les imprévus mais peut également réaliser plus de projets sans s’endetter ou diluer l’avoir des actionnaires.

6. Le management est-il en place depuis longtemps ?
Je n’aime pas voir beaucoup de changement à l’intérieur d’un management car cela implique des jeux politiques et un changement potentiel de culture d’entreprise. Il est préférable d’avoir un management stable et compétent à la direction.

7. Est-ce que je vois des axes de croissance pour le futur ?
J’aime savoir que l’entreprise a un bon plan pour le futur. Si on ne vise rien, on n’obtient rien. S’il est impossible de voir ou sera l’entreprise dans quelques années, alors mieux vaut se tenir sur à l’écart.

Marty WhiteShad

Poster un commentaire