Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Faiblesses du Price/Earning Ratio

Audience de l'article : 2349 lectures

Beaucoup de gens utilisent le Price/Earning ratio (P/E) comme méthode d’évaluation. Il est facile à comprendre et simple à utiliser. Il suffit de diviser le prix de l’action au marché par son bénéfice par action (BPA). On compare ensuite le résultat à son historique ou à la moyenne de son secteur d’activité. Au Canada, le P/E médian du S&P TSX est de 16.48 tandis qu’en France, le P/E médian du MSCI France est de 15.45. Un P/E élevé signifie qu’une entreprise est dispendieuse par rapport à ces bénéfices. Le contraire indiquerait également que l’entreprise représenterait une bonne opportunité d’achat.

Cependant, le P/E se concentre essentiellement sur les bénéfices passé de l’entreprise et par conséquent, il ne représente pas une bonne méthode d’évaluation. En effet, le P/E ne prend pas en considération la croissance estimé de l’entreprise. Il est normal de payer un peu plus cher pour une entreprise qui connaitra une plus forte croissance. De plus , cette méthode ne prend pas en considération d’autres aspects très important de l’entreprise, soit le niveau d’endettement(D) et le niveau de liquidité(L).

À mon avis, trop de gens utilisent cette méthode comme modèle d’évaluation d’une compagnie. Ils estiment les bénéfices futurs de l’entreprise et multiplie les résultats par un P/E qu’ils considèrent raisonnable. Comme toutes les méthodes basées sur des ratios, la méthode du P/E est trop subjective à mon goût. De plus, le BPA est une donnée qui est très facilement manipulable et par conséquent, le P/E peut donner une mauvaise interprétation. Les politiques comptables peuvent également être différentes entre les entreprises rendant ainsi les comparaisons un peu boiteuses.

Il existe une infinité de modèle d’évaluation d’entreprise tel que le PEG ratio, l’EV to EBITDA, le discounted Cash Flow, etc… Chacun de ces modèles possèdent des points forts et des points faibles. Il très important de les connaître afin de ne pas investir aveuglément. Lors de mon prochain billet, je tenterai de vous présenter d’autres modèles d’évaluations couramment utilisés dans le monde de la finance. Par contre, sachez qu’il en existe une infinité et que je ne pourrai pas tous les présentés.

En attendant, je suis curieux de savoir quel est votre méthode dévaluation d’entreprise.

Bonne Bourse !

 

Marty  WHITESHAD 

 

Article original

Poster un commentaire