Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

 Les carnets réservés et suspendus de cotation

Audience de l'article : 1342 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Carnet d’ordres réservé (résa hausse et résa baisse)

 

Carnet d’ordres Ubisoft Entertainment à 16 :29 :33

 

La résa hausse et la résa baisse sont des suspensions temporaires de cotation au-delà ou en-deça d’un seuil déterminé, calculé par rapport au cours d’ouverture qui correspond à une variation de plus ou moins 10% autour de ce prix pivot ; cette suspension permet de limiter la volatilité en séance et de calmer une hausse ou d’amortir une baisse, et donc de freiner la spéculation sur un titre ;

 

Ce print du carnet UBI fait partie de la partie 4, Ch1, de mes trades commentés : trades longs pour jouer la poursuite de la hausse ; cotation suspendue à 16h29 : le seuil haut à 50.05 euros (flèche numéro 1) est dépassé ce qui arrête la cotation en raison d’un déséquilibre trop fort au carnet en faveur des haussiers qui tapent les baissiers ; la reprise de cotation est prévue à 16h34 ; MX ce sont les ordres au marché/ATP qui seront traités au moment de la reprise de cotation (flèche numéro 2) ; les dix dernières transactions juste avant la suspension de cotation montrent que la pression haussière est forte (flèche numéro 3).

 

 

Carnet d’ordres d’une valeur suspendue à la cotation

 

Sur ce dernier print on a une valeur suspendue en raison de la spéculation autour de la société en 2006, sur l’un des titres les plus spéculatifs du marché, désormais coté au Comptant : TNU ! La renégociation de son énorme dette de plus de neuf milliards d’euros entre les différents créanciers et actionnaires apporteurs de capitaux provoque sur le titre une forte volatilité, renforcée par un spread énorme compte tenu de son échelon de cotation : à 44 cents chaque tick dans un sens ou un autre vaut plus de 2% ; afin de calmer le jeu pendant cette période délicate de recherche d’un compromis entre les créanciers, Euronext a suspendu la cotation du titre le 12 mai 2006 ; on voit d’énormes ordres postés en ATP/au marché/au mieux à MAX qui peuvent être complétement bidons (flèche numéro 1a/b) ; une ouverture théorique à 15 cents (flèche numéro 2) ; toutes ces informations alors que la cotation est suspendue ne signifient donc rien : c’est totalement virtuel ; dernier cours à 44 cents (flèche numéro 3) ; date de recotation inconnue ; tout cela est théorique et inutilisable pour moi !

 

Carnet d’ordres Eurotunnel le 8 décembre 2006 à 15 :28 :30


Vincent Baron

Extrait de l'ouvrage :

http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/vincent-baron-temoignage-d-un-trader-9782915401219

Poster un commentaire