Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Les carnets flats, neutres ou illisibles

Audience de l'article : 1372 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Carnet d’ordres flat

C’est, en fait, la grande majorité des carnets d’ordres sur les marchés (compartiments A et B, CAC et SRD), et encore plus au comptant : dans mon optique intraday, peu de carnets présentent suffisamment de volatilité et de volumes pour justifier une intervention dans un sens ou dans un autre; de plus, je ne peux pas suivre plus que quatre ou cinq carnets en simultané, ce qui limite nécessairement ma vision des opportunités.

 


Carnet d’ordres Telefonica le 15 février 2007 à 10 :39 :22

On voit, sur ce print screen, qu’il y a un teneur de marché qui joue un spread élargi avec un ordre de 5000 titres à 17.11 euros, et un second ordre de 4992 titres à 16.94 euros (flèche numéro 1), comme sur beaucoup de valeurs étrangères ; pas de volumes, pas de transactions pas de volat’ : rien, le calme plat ; entre le plus haut et plus bas de la matinée (17.16/17.04 euros : flèche numéro 2), il n’y a que 0.70% ; les volumes restent modestes pour cette valeur, avec moins de 7000 titres avant 11h00 (flèche numéro 3) ; rien à faire sur ce carnet sinon payer le courtage sur une entrée/sortie, flat au mieux ; sans intérêt pour un day trader en l’absence d’activité soutenue.

 

Carnet d’ordres illisible

 

Carnet d’ordres Peugeot le 15 février 2007 à 10 :40 :07

Ce carnet n’est pas utilisable pour moi, ça ne m’intéresse pas ; ça monte ça baisse sans prendre de tendance claire : le mouvement est erratique et sans tendance comme le montre le graphe (flèche numéro 1) ; c’est typique d’une valeur CAC que les day traders ne jouent pas souvent, en fait ; ça manque de directionnalité au carnet et aux dernières transactions, même si ce sont plutôt les vendeurs qui se font gentiment taper à 51.65 euros (flèche numéro 2) ; ce carnet est trop rempli, il y a des titres partout par gros blocs, c’est illisible et pas utilisable (flèche numéro 3) ; à l’image du CAC ce jour là Peugeot est désespérément flat.

 

Vincent Baron

Extrait de l'ouvrage :

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/vincent-baron-temoignage-d-un-trader-9782915401219

Poster un commentaire