Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Loic Abadie - Le bouclier

Acheter les actions situées en tête des classements paye !

Audience de l'article : 727 lectures
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Les gens viennent avec toutes sortes de raisons pour ne pas acheter des actions avec un fort momentum. Les plus courantes sont :

1. Les actions avec un fort momentum sont risquées

2. Les actions avec un fort momentum sont surévaluées

3. Les actions avec un fort momentum sont sensibles aux inversions

En ce qui concerne le premier point, oui, l'achat d'actions avec un fort momentum est risqué. Donc, il serait préférable, en théorie, d'acheter des actions avec un faible momentum. Mais cela n’est pas aussi évident que cela puisse paraître, car l’achat d’un titre comporte toujours des risques (il y a des actions avec de bonnes évaluations, d’autres avec de mauvaises, des petites capitalisations, des mid cap, des grandes capitalisations… le marché boursier est un endroit instable et à la fois enrichissant.

Quant au second point, oui, parfois les actions avec un fort momentum ont des valorisations plus élevées que les actions à faible momentum. Mais pas toujours. En outre, il n’est pas rare pour les actions à fort momentum de dépasser de loin les attentes de bénéfices estimés initialement. Ce qui signifie qu’au bout du compte, elles n’ont pas vraiment été aussi surévaluées que cela.

Enfin, la préoccupation au sujet, des actions à fort momentum comme étant exposées aux retournements de tendance, il y a une part de vérité. Le momentum est un outil stratégique de suivi de tendance. On se positionne alors à l'achat au moment où le momentum est très faible et se retourne à la hausse. A l'inverse, on devra vendre au moment où le momentum reflète un pic et repart à la baisse.

Pour les données, la Ken French Data Library, est une ressource fantastique pour voir l’impact de différentes stratégies. Cette mine d’informations rassemblent des performances émanant d’une variété d’approches, en terme, d’investissement (momentum, valeur, taille, rendement du dividende…).

La Ken French Data Library a réalisé une étude en s’appuyant des moyennes et grandes capitalisations américaines, la taille et le momentum.

Les résultats ci-dessous montrent la performance de trois portefeuilles différents. Tous les trois sont issus d'une stratégie qui investit dans des actions qui se situent au sein de la tranche médiane supérieure de capitalisation boursière dans leur secteur respectif.

- Le “High” momentum portfolio est un portefeuille pondéré avec les actions ayant le meilleur momentum lors des 12 mois précédents.

- Le “Middle” momentum portfolio est un portefeuille pondéré avec les actions ayant un momentum modéré entre 30 et 70% lors des 12 mois précédents.

- Le “Bottom” momentum portfolio est un portefeuille pondéré avec les actions ayant le plus faible momentum lors des 12 mois précédents.

Les trois portefeuilles ont été rééquilibrés mensuellement. Les rendements inclus les dividendes, mais ne comprennent pas les frais ou les coûts de transaction.

momentum


Au cours d’une période de près de 89 ans, Le “High” momentum portfolio a eu un rendement annuel de 15,08%, le “Middle” momentum portfolio eu un rendement annuel de 10,46%, et le “Bottom” momentum portfolio affiche un rendement annuel de 4,56%.

En outre, le High momentum portfolio a surperformé le Middle momentum portfolio, 86% du temps sur des périodes de 5 ans glissants. Et il a battu le Bottom momentum portfolio, 94% du temps sur les mêmes périodicités.

L’argument de fond pour conclure est de se concentrer sur l’achat d’actions avec des dynamiques positives, et de continuer à tenir la position tant que le momentum reste fort. Cette stratégie ne fonctionne pas à tous les coups, mais sa réussite demeure très élevée la plupart du temps.

Quand on vise une approche, long terme, la stratégie consiste à répartir le patrimoine investi entre différentes catégories d'actifs, le momentum est facteur à prendre en compte dans la balance.

Il faut faire le mix entre les actions à fort momentum et celles à faibles momentum. La stratégie value et celle de momentum sont d’excellents compléments.
Poster un commentaire