Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

promospeciale

Quelques idées pour capturer les dividendes de demain et devenir un rentier qui dort paisiblement chaque nuit

Audience de l'article : 2742 lectures
La situation financière des marchés chinois a peu à peu affecté les actions américaines. Si vous avez des valeurs ayant une certaine exposition à la Chine, il est nécessaire aujourd’hui de se protéger, et d’adopter un comportement plus défensif. Il est préférable de vendre dès à présent des actions même à fort dividende mais qui sont sur exposées au risque de krach chinois. Le problème actuel est que tous les gros rendements peuvent  diminuer de manière fulgurante ou s’arrêter net du jour au lendemain. La chute des matières premières a eu un effet dévastateur sur un bon nombre de titres.


Ainsi, Chevron (CVX) et Exxon Mobil (XOM), des géants du pétrole et du gaz, se sont vus perdre en moyenne 10.6% en seulement 8 séances boursières !

Même Total en France est revenu à 38€, ses plus bas sur 15 ans étant situés à 30€ !


L’ensemble des actions de ces secteurs d’activité, auparavant performantes, se sont crashées en raison du ralentissement économique de la Chine qui impacte les cours du pétrole. Mais des alternatives existent, trois secteurs tirent leur épingle du jeu. En cas de fermeture des bourses chinoises ou autres catastrophes majeures, ils résisteraient bien à l’affront et les dividendes dégageraient une rentabilité intéressante. D’ailleurs, ce qui est admirable, c’est que malgré la baisse du marché chinois de 15% sur un an, et celle du S & P 500 de 6%, ces fonds ou valeurs ont tous fini dans le vert.

Zoom sur des produits qui battent les marchés chinois et américain.


Les obligations municipales : rendement de 3.8% à 6% après impôts

Les obligations municipales (ou muni obligations) sont émises par les Etats ou les villes pour des projets d’investissements immobiliers. Au niveau fédéral, il y a des avantages fiscaux suivant la région où l’on habite et le lieu d’émission de l’obligation. Souvent, sur ce marché, les investisseurs craignent une implosion. Lorsque Detroit subit une lourde correction mi 2013, la plupart d’entre eux se mirent à paniquer, ce qui nous a gratifiés, d’un effet de vente généralisé.

Conséquence, les investisseurs ont fui craignant une contagion qui n'a jamais eu lieu. Juste 0.17% des obligations municipales ont fait défaut en 2014.

Depuis lors, le secteur a rebondi de façon constante. La dernière bonne opportunité d'achat remonte à l'année dernière, illustrée à merveille par l’exemple de Puerto Rico. Pour le moment les investisseurs semblent garder leur calme et leur patience. Il est dans tout les cas préférable  d’acheter quand les rendements sont plus élevés et les prix moins chers.


Voici trois fonds obligataires qui sont à surveiller pour leur potentiel. Ils ont battu le S & P 500 au cours des deux dernières années.

Nuveen (NUV) est un fonds en bonne santé financière, il enregistre une performance de 3.8%. Le BlackRock Municipal Target Term Trust (BTT) offre un résultat de 4.4% et le Nuveen Municipal Opportunity Fund (NIO), 6% (grâce à l’effet de levier).

Minibonds2
Les fonds municipaux obligataires : meilleurs et plus stables sur 2 ans


Des dividendes qui affichent + 100% de croissance en 5 ans

La santé économique chinoise est sujette à débat. En occident, la bulle immobilière gonfle. Les taux d’occupation d’immobilier de stockage (cave, un garage/box, un parking, ou entrepôts) atteignent 90%. Des sociétés se sont spécialisées dans ce secteur d'activité. Non seulement ces entreprises peuvent louer leurs biens facilement, mais elles peuvent aussi augmenter le loyer chaque année, c'est-à-dire de 3% ou plus par an, en moyenne, tellement la demande est forte. Les baby boomers ont accumulé comme jamais dans l'histoire une quantité de biens de consommation dont ils ne savent plus quoi faire ! Ils en sont même devenus esclaves ! Ils les stockent ! C'est une aberration mais cela se révèle rentable de parier dessus.

 Les bâtiments ne nécessitent pas beaucoup d'entretien ou de réinvestissement. Ces facteurs ont provoqué en faveur de ces propriétaires privés, une hausse fulgurante des bénéfices à trois chiffres au cours des dernières années. Les fonds de ces entreprises sont structurés comme des FPI ou REIT, ils versent la plupart de leurs revenus sous forme de dividendes afin d’échapper un maximum à l’impôt. Ils ne réinvestissent pas les bénéfices pour développer la société. Les investisseurs sont donc choyés puisqu’ils touchent plus de dividendes, et que ces mêmes dividendes ont un rendement qui a grimpé en flèche.

C’est ainsi que trois des plus grands acteurs de ce marché, Public Storage (PSA), CubeSmart (CUBE), et Extra Space Storage (EXR) ont augmenté leurs rendements de dividendes respectivement de 112%, 200% et 321% au cours des 5 dernières années.

Self-Storage-Chart3


Public Storage (PSA) mérite une attention particulière, elle dispose plus de 2 200 emplacements. Le dividende est de 2.6%, au même niveau qu’il y a 5 ans. Les experts anticipent une croissance des bénéfices d’environ 10%. Si Public Storage arrive à doubler son dividende et le hisser dans un laps de temps restreint à hauteur de 5%, ce serait une belle performance.

Extra Space Storage (EXR) est la valeur qui a peut être le potentiel le plus intéressant parmi les trois. Un dividende de 2.6% mais des bénéfices qui devraient croître de 22% en 2016. Si cela se produisait, la hausse des dividendes suivrait mécaniquement. Par rapport à la mise de départ, les investisseurs gagneraient au moins 5 points sur les dividendes dans les 3 années à venir. Toute baisse du titre doit être mise à profit pour prendre des positions.

Ce qui est valable pour ces business américains spécifiques est valable pour le marché des actions françaises. David Renan traque sans relâche les valeurs de rendement avec des fondamentaux financiers sains. Il a mis à jour sa liste il y a 10 jours (rappelons qu'il actualise cette liste entre 4 et 6 fois par an et que tout achat comprend 12 mois glissant de mise à jour, les infos sont ici).

Loïc Abadie lance de son côté un portefeuille rendement sur les midcaps françaises dans le même esprit : placer son argent pour toucher une rente à partir de dividende sans craindre de voir disparaître ses avoirs ou sa performance. Les infos sur le portefeuille dividende de Loïc sont ici. A notez que le prix de vente est accessible à 85€ !



Une révolution démographique qui va profiter aux REIT de santé ?

Aux Etats-Unis, 3,6 millions de baby-boomers atteignent maintenant l'âge de la retraite à taux plein chaque année. Cela fait 10.000 baby-boomers chaque jour, 416 toutes les heures ... soit un toutes les 9 secondes. Et cette tendance se poursuivra au cours des 15 prochaines années.

Avec ce genre de chiffres, on mesure mieux le phénomène.


En 2024, les dépenses de santé au niveau national devraient grimper de 5,43 trillions $, soit environ 20% du PIB.

La classe des baby-boomers alors croissante va nécessiter plus de dépenses de santé. Il faut aussi tenir compte que les personnes âgées sont 5 fois plus préoccupées par leurs soucis de santé que la moyenne des autres individus. Cela signifie qu’ils vont accorder plus d’importance à leur bien être, et auront tendance à délaisser d’autres postes de dépense. Ils vont donc vendre des biens pour gagner en pouvoir d’achat.

Les REIT axés soins, santé, sont bien placés pour tirer profit de cette nouvelle tendance démographique. Particulièrement trois, Healthcare REIT (HCN), Ventas (VTR), et Healthcare Realty Trust (HR). Ils battent tous le S & P 500, avec une performance moyenne de 7.4%, ce qui change des résultats d’un marché moribond.

VTR et HCN ont une longue histoire et seront capables d’augmenter leurs dividendes au fil du temps. Parmi les trois, VTR est peut être celui qui a les meilleures fondamentaux. Au cours des 15 dernières années, la direction a augmenté le dividende de 400%. Les actions ont un rendement de +5,4%. 

Là encore, toute baisse des titres suite à un excès de pessimiste des marchés doit être mis à profit pour rentrer en fond de portefeuille ces titres dans le cadre d'investissement très long terme.
Poster un commentaire