Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume OLIVERES

Guillaume OLIVERES

Qui suis-je ?

Année de naissance : 1974



Passions :

  • Autrefois pratiquées : pêche à la mouche, arts martiaux
  • Pratiquées occasionnellement : golf, VTT, lecture, séjour sur l'île de la Réunion
  • Pratiquées régulièrement : trading, voyages en Italie

Ma présence sur Objectif Eco :

Faire profiter de mon expérience de changement de vie professionnelle tout en restant en France (nous sommes nombreux à vouloir le faire, mais le grand saut dans l'inconnu fera peur à beaucoup de monde). Je vous en dirai plus sur l'inconnu.

Comment je suis passé du statut de salarié à chef d'entreprise et de chef d'entreprise à salarié avec compléments de revenus significatifs. (c'est possible et je le prouve).

Vous parler de chef d'entreprise qui ont réussi (oui il y en a), ce que ça rapporte et ce que ça coûte (pas que sur le plan financier. Pourquoi ils réussissent, et pourquoi certains ont échoué (et comment ils ont rebondi). 

Mon regard sur la vie des Français  et l'immobilier(tous les jours je rencontre des acheteurs ou des vendeurs qui ont un projet immobilier ou une galère à gérer) .
En effet l'immo occupe une place centrale dans la vie des Français, et ce dernier conditionnera en grande partie leur bonheur futur ou une galère qu'il vont payer une grande partie de leur vie. De l'extérieur ça a l'air évident, mais pourtant...

DU TRADING comment sur plus de 200 tansactions annuelles, plus de 70 % de mes trades sont gagnants et que mon portefeuille progresse de minimum 20% par an depuis 3 ans.

Vous faire partager certaines expériences de vie, et comment je fais progresser mon patrimoine tous les mois. Objectif multiplier par 5 mon patrimoine en France en 12 ans. (eh oui ça prend plus de temps au pays de la fiscalité, mais tout quitter n'est pas toujours possible avec une famille).

DES IDEES DE TRADING 
avec une philosophie originale mais très pragmatique. Vous verrez que plus de 70 % des ces idées de trades seront gagnantes maximum dans les 6 mois. Et une bonne majorité en 1 mois







 

 

promospeciale

RAPPORT DETAILLE D'UN TITRE A SHORTER TOUT PROCHAINEMENT (gains dans 6 mois)

Audience de l'article : 784 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
UN PREMIER TITRE DANS LE VISEUR ---- LIACF




Mais avant de shooter, enfin je veux dire shorter ...
Revenons un peu en arrière.

2017

Cette stratégie que j’appelais autrefois le Money Game, a plus pour vocation à réunir une communauté de membres partageant une certaine ouverture d’esprit, que de mettre en avant une méthode de trading (encore une de plus, comme si il n’y en avait pas déjà assez)


Les membres du groupe Stratégie de Vie Pro Perso comprendront qu’il est nécessaire se dépolariser.



En effet, pour plus de 90 % des traders, la bourse, la finance, le trading, consiste à acheter un titre et le revendre avec un bénéfice.

Pourtant, la vie nous apprend qui faut savoir équilibrer avec son opposé.

Bien entendu je dispose aussi de portefeuille d’actifs sur lequel je suis long (l’un n’empêche pas l’autre).



Cette communauté de membres que l’on pourrait appeler « des traders et des hommes » trouvera un intérêt à observer que ces mêmes causes qui produisent les mêmes effets, peuvent devenir un process répétitif générateur de gains réguliers. 

Même si je ne dévoilerai jamais l’intégralité de ma technique de sélection de titres à shorter, je vais quand même partager avec vous l’essentiel.

Voici quelques clignotants qui m’informent et valident mon choix de shorter une action.





·      1   Cours des actions artificiellement gonflées. « Le pump and dump »

·    2   Une petite analyse technique confortera l’idée que le cours est en train d’être manipulé (volume, bollinger).

·   Déclarations positives fausses et trompeuses « consulter les communiqués de la sec », faire la différence entre le bruit et    l’information.

·    4 Irrégularités comptables (consulter le site edgar).

·      5 Pratiques commerciales ou d'informations financières illégales / contraire à l'éthique..

·   6 Risque de défaut de paiement (yahoo finance).

·        7  Emission d'actions / dilution de la valeur actionnariale (yahoo finance).

·      Montant des intérêts payés par les vendeurs à découverts

D’ailleurs un autre auteur d’objectif Eco (Eric Le Goff), avait très bien traité le sujet

http://www.objectifeco.com/bourse/actions/mid-et-small-caps/obligations-convertibles-en-actions.html




De mon côté j’avais relevé en pleine bulle Blockchain fin 2017 début 2018 un véritable cas d’école, en précisant au jour près la date du véritable décrochage du titre.

Voir mes anciens éditos ci-dessous

EDITO DU 24 DECEMBRE 2017




http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/momentum/blockchain-a-tort-et-a-raison.html

EDITO DU 8 AVRIL 2018 (déjà 68 % de gains pour les vendeurs à découvert)




http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/approche-valeur/blockchain-comme-en-2001.html

EDITO DU 11 AVRIL 2018 (le coup de grâce au jour près)




http://www.objectifeco.com/bourse/analyse-fondamentale/momentum/blockchain-et-penny-stocks.html

Mais bon parler du passé est une chose, d’autres font cela bien mieux que moi, je vais plutôt vous parler de l’avenir.



Il n’y a pas si longtemps que ça (début juillet), je dînais avec des membres du groupe Stratégie vie pro perso et crise du siècle à Menton, bien entendu nous avons parlé trading, et j’avais évoqué un titre dans mon viseur LIACF.

Une compagnie minière spécialisée dans le Lithium, et oui les titres à shorter ont toujours une belle histoire (très à la mode à raconter).

En 2016, c’était les Biotech, en 2017 la blockchain, en 2018 le cannabis, 2019 – 2020, c’est les minières or, argent, et lithium.

Voyons pourquoi les vendeurs à découvert peuvent encore gagner sur cette valeur en la shortant.

Qui est LIACF ?

https://www.americanlithiumcorp.com/



American Lithium Corp. est une société canadienne. Ses activités sont l'identification, l'acquisition et l'exploration d'intérêts miniers



QUELQUES CLIGNOTANTS :

1 - à la date de ses derniers états financiers consolidés, c’est pas brillant





A ce jour LIACF n'a identifié aucun corps connu de minéraux de qualité commerciale sur aucune de ses propriétés» . 

Sa survie dépend donc uniquement de sa capacité à continuer de mobiliser un financement suffisant et à commencer des activités rentables à l'avenir pour rembourser ses passifs qui découlent d’activités commerciales normales.

Donc, ce que nous avons ici, c'est une société minière canadienne avec peu ou pas de perspectives qui dépend uniquement de capitaux extérieurs pour rester à flot et payer ses obligations financières. Capitaux qui comme nous le verrons plus tard , font l’objet de promotions rémunérées (par des loup de wall street).



2- Les loups de Wall Street sont à l’œuvre



Comme j’en ai souvent parlé dans mes précédents éditos, les campagnes de promotions (comprendre par là diffusion d’articles, lettres confidentielles, campagne de presse et toute autre moyen de vanter le potentiel d’une action de société), ne se font plus comme dans les années 80 avec au téléphone mais par internet.

Par exemple nous constatons que pour LIACF



Cette action est habituée à utiliser des promotions payantes comme en témoigne son profil sur OTCmarkets.com qui est signalé pour la promotion et le fait que cela dure depuis 51 jours à compter du 9 juillet 2020

https://www.otcmarkets.com/stock/LIACF/overview

Le fait que le cours de l'action LIACF a été multiplié par plus de cinq depuis début mai 2020 est bien sûr une coïncidence . Ce qui est encore plus inquiétant, c'est que la société est promue via l'une des formes les plus explicites de promotion payante, une landing page

 et qui est plus qu'heureux «d'exagérer» les perspectives de LIACF en échange de la somme de 65 000 USD .

Cette page de destination se trouve sur thetradinglettter.com, un site Web géré par J. Daryl Thompson, un «accro du trading d'actions autoproclamé» qui «mange, vit et respire les actions de trading»… et qui est plus qu'heureux «d'exagérer» les perspectives de LIACF en échange de la somme de 65 000 USD .





Il est évident que quelqu'un est prêt à compenser ce cher M. Thompson pour la promotion des actions de LIACF auprès des investisseurs. Il ne serait pas déraisonnable de supposer que quiconque a acquis les actions relativement récemment, ce qui à son tour devrait amener à se demander à quel prix ces actions auraient pu être acquises. Passons donc maintenant aux modes de financement récents de l'entreprise.















Je vais consulter les prochains résultats trimestriels (qui devraient être visible semaine prochaine), mais on peut assez facilement imaginer qu’ils seront mauvais.

On peut aussi jeter un coup d’œil aux intérêts payés par les vendeurs à découvert (également visible semaine pro), mais tout laisse à penser que ces prochains indicateurs vont confirmer la tendance baissière du titre.

En résumé :

LIACF est un mauvais investissement. C'est une société minière en difficulté depuis longtemps qui «n'a encore jamais identifié un corps connu de minéraux de qualité commerciale sur aucune de ses propriétés», ce qui signifie que les choses ne changeront probablement pas de si tôt. Cela semble être renforcé par le fait qu'un membre clé de la direction était disposé à céder la grande majorité de sa participation en 2019. Mais ce qui est le plus inquiétant, c'est la manière très dilutive avec laquelle la société procède à l'obtention de financements puisqu'elle a émis des millions. D’actions bon marché et des warrants récemment, et le fait que cette période de dilution extrême et bon marché a été suivie d'une hausse notable des prix qui a coïncidé avec la promotion des actions payantes. Cela pourrait indiquer que quelqu'un souhaite vendre ses actions, qui ont été acquises très bon marché par rapport au prix actuel du marché.


On peut donc imaginer sans trop risquer de se tromper que les Robins des bois de la bourse vont vivre d'ici quelques mois quelque chose qui ressemblera à ça












Poster un commentaire

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire francois lundi, 02 novembre 2020 08:44 Posté par frcclair

    Ok shorter une actin Us no problem, mais quels sont les courtiers qui le permette facilement?

  • Lien vers le commentaire banville lundi, 02 novembre 2020 07:37 Posté par banville

    En accord avec vous sur le fait que la vad rapporte plus et plus rapidement qu'un investissement traditionnel.Mais voilà, je suis soumis à un problème non négligeable: vous pratiquez en passant par IB et j'ai personnellement un protefeuille chez eux; cependant  la vad sur les otc m'est quasiment interdite.Le lendemain de ma tentative, je reçois un message comme quoi ils se sont aperçus de la tentative de vad et que, dès lors, elle m'est autorisée selon la loi du premier demandé, premier servi.Je constate, d'ailleurs, que cette règle n'est pas forcement respectée. Il arrive, malgré tout, que parfois, la vad fonctionne d'emblée(allez savoir pourquoi?!) mais, les frais de transaction étant liés au nombre de titres et non à la valeur investie, les frais dépassent  souvent la plus value.ce que je vous note ici se rapporte, évidemment, à des allers-retours intraday. Conclusion de tout çà: il faut être très fort, être un grand gagnant et accépter d'engraisser le broker et l'Etat !  Il serait donc étrange que vous ne subissiez pas les mêmes contraintes, non ?