Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

Est-ce le moment de parier sur les deux leaders du secteur de l’impression 3D ? Les éléments à prendre en compte

Audience de l'article : 1488 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Au cours du dernier mois, les deux plus importantes actions du secteur de l’impression 3D - 3D Systems et Stratasys - ont bondi.

3D Systems (NYSE:DDD)
DDD stock


Stratasys (NASDAQ:SSYS)
SSYS stock

Depuis qu’elles ont touché leurs récents cours le plus bas sur 52 semaines, plus tôt en 2016, 3D Systems a plus que doublé, tandis que Stratasys a progressé de plus de 50%.

3D Systems  Stratasys stocks prices var

Ce genre de performance devrait provoquer une pause chez les investisseurs. Après tout, quand une action s’apprécie brusquement sur un court laps de temps, le titre court le risque d'être déconnecté des fondamentaux. En fonction de la direction, cette déconnexion peut soit créer une opportunité ou soit un risque.

Si une action s’apprécie bien au-delà des fondamentaux sous-jacents, la marge de sécurité - la différence entre sa valeur intrinsèque et le cours boursier - est considérée comme faible. A l’inverse, si une action se déprécie bien plus que les fondamentaux sous-jacents de la société, cela peut créer une marge de sécurité plus élevée - et peut -être un signal d’opportunité d'achat.

Pour les actions du secteur de l’impression 3D, le risque est que les facteurs fondamentaux sous-jacents, ceux qui soutiennent en fin de compte la performance à long terme, n’évoluent pas au même rythme par rapport à la hausse récente des cours, et les investisseurs potentiels pourraient avoir une faible marge de sécurité.

Un quatrième trimestre difficile qui clôture une année 2015 laborieuse

Malgré les très bonnes performances boursières récentes de 3D Systems et de Stratasys, aucune des deux entreprises n’a clôturé l’année 2015 sur une bonne note. Les deux sociétés ont récemment fait état d’une chute de leurs revenus au quatrième trimestre 2015, ce qui indique que des vents contraires soufflent sur ce secteur. Tout au long de l’année 2015, la demande pour des imprimantes 3D industrielles et professionnelles s’est notablement ralentie par rapport aux deux années précédentes. Stratasys estime que les clients se retrouvent actuellement en face d’une offre excédentaire d'imprimantes 3D sur les bras, puisqu’ils se sont équipés en achetant leur matériel au cours des années précédentes.

Pour illustrer cette faiblesse chez les acteurs de l’impression 3D, signalons que les ventes de matériel de Stratasys ont chuté de 37% en cumul annuel au quatrième trimestre, tandis que les ventes de 3D Systems ont chuté de 16%. Les ventes de matériel sont une donnée particulièrement essentielle pour ces deux sociétés, car leur business model est tendu - puisqu’il repose sur des ventes d'imprimantes 3D à faible marge pour ensuite se rattraper via les ventes de consommables à forte marge.

Pour l’essentiel, plus les ventes d’imprimantes 3D sont faibles, plus les perspectives pour ces sociétés de générer des revenus récurrents à long terme grâce à la vente de consommables s’amenuisent. En fin de compte, la faiblesse continue dans les ventes de matériel pourrait porter atteinte à un des arguments majeurs de cette thèse d'investissement à long terme – qui passe par une solide base d'imprimantes déployées drainant les ventes de produits consommables à forte marge, qui, a leur tour, entraîneront une croissance des bénéfices récurrents.

stratasys-massivits-supersized-3d-printer

Un petit signe de soulagement

Avec la divulgation des résultats du quatrième trimestre 2015, la direction de Stratasys a émis des orientations pour 2016 qui suggèrent que le pire dans le ralentissement de la demande est peut être derrière.

Il est intéressant de noter que 3D Systems n'a, de son côté, pas émis d’orientations et de perspectives quand elle a publié ses résultats du quatrième trimestre - quand bien même elle est parvenue à battre les prévisions trimestrielles.

Stratasys prévoit désormais de générer des ventes comprises entre 700 millions et 730 millions de $ en 2016. Le point médian représente une augmentation de 2,7% par rapport à l’ensemble des ventes cumulées de l'année 2015. Avant ces orientations, Wall Street tablait sur 700 millions de $ pour Stratasys. Du coup, les investisseurs ont vu dans ces nouvelles perspectives émises par la direction de Stratasys un signal favorable, et ont ainsi propulsé le cours de l’action de plus de 17%.

Pourquoi un tel rallye ?

Bien sûr, ce qui est arrivé à 3D Systems et à Stratasys au quatrième trimestre n'a pas nécessairement une incidence sur ce qui se passera dans le futur. Après tout, les actions sont considérées comme des mécanismes prospectifs. On pourrait faire valoir que les investisseurs estiment maintenant que l'industrie de l'impression 3D présente de meilleures perspectives que ce que l’année 2015 l’avait suggérée.

Dans les coulisses, des améliorations vis-à-vis de l'intérêt à court terme sont probablement en jeu. Pour s'en rendre compte, regardons le nombre total d'actions qui ont été activement vendues à découvert. Plus l'intérêt à court terme d'une entreprise est élevé, plus le pessimisme du marché sur les perspectives d'une entreprise est fort.

Historiquement, 3D Systems et Stratasys 3D ont été parmi les titres les plus populaires chez les investisseurs pour parier à la baisse. Cela a sans aucun doute pesé fortement sur les performances passées de cette paire d’actif. Cependant, début 2016, la situation des intérêts à court terme de 3D Systems et de Stratasys a commencé à s’améliorer, ce qui suggère une amélioration du sentiment chez les actionnaires.

DDD STRATASYS PERCENT OF SHARES OUTSTANDING SHORT

La question à 1 million de $

Pour récapituler, les titres 3D Systems et Stratasys ont significativement performés aux cours du dernier mois. Cette hausse semble être largement tirée par l'amélioration du sentiment des investisseurs, mesurée par la baisse des intérêts à court terme, et que les perspectives de Stratasys pour le secteur de l’impression 3D ne devraient pas se détériorer davantage. En d’autres termes, la hausse récente des actions de ces acteurs de l’impression 3D s’est surtout basée sur les changements dans la façon dont les investisseurs perçoivent désormais ces titres, un élément qui a peu à voir avec l’amélioration des fondamentaux sous-jacents.

Bien sûr, les meilleures perspectives émises par Stratasys pourraient être considérées comme une amélioration fondamentale, mais 3D Systems n'a de son côté pas émis de notes d’orientations - un signe que la direction reste floue quant à l'avenir du marché.

Toutefois, et bien que 3D Systems et Stratasys partagent bon nombre des mêmes clients et font face aux mêmes enjeux sectoriels, la non publication de notes d’orientation par 3D Systems laisse les analystes dans l’expectative - et ne donne pas trop envie de s’appuyer et d’être confiant vis-à-vis des perspectives émises par Stratasys.

Enfin, il est également possible que les investisseurs se soient montrés trop pessimistes à l'égard des actions des entreprises du secteur de l’impression 3D avant le début de ce rallye. 3D Systems et Stratasys 3D reflètent désormais simplement le fait que leurs business sous-jacents doivent être évalués plus favorablement que ce qu'ils ne l’étaient. 

Même dans un tel cas, la question reste de savoir si les cours des actions de 3D Systems et de Stratasys disposent d'une marge de sécurité significative si les incertitudes concernant ce secteur persistent. Voilà la seule question valable à se poser quand on envisage d’acheter des actions du secteur de l’impression 3D.
Poster un commentaire