Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Actions

Actions

Acheter... VENDRE

VENDRE A LA BAISSE... Racheter

Actions américaines... Actions européennes et françaises

Investir ou trading ?

promospeciale

Les 10 ETF et actions à posséder quand les taux d'intérêts sont négatifs

Audience de l'article : 2007 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Le premier trimestre 2016 s’est achevé, et nous pouvons déjà avoir un premier aperçu sur l’évolution du rendement des actifs à venir. Les actions continuent de progresser sur un fond de tendance haussière, mais de nombreux signaux annoncent qu’une future forte volatilité est probable.

Actuellement, près de 7 milliards $ d’obligations d’Etat à travers le monde n’offrent plus de rendement.

Les investisseurs qui ont pris des positions à terme sur ce type d’actifs ne reverront sans doute seulement qu’une partie de leur mise de départ à échéance. C’est la soupe à la grimace ! Par ailleurs, la plupart des banques ont été très réticentes à l’idée d’adopter les taux négatifs. Leur crainte principale ? Perdre des clients importants en facturant des gros déposants. Cela est un aspect plus que dangereux.

L’autre souci  de cette politique, est le phénomène de thésaurisation. Les ménages ne consomment pas ou n’investissent pas dans l’économie réelle. Les banques n’accorderont de ce fait pas de nouveaux prêts, et la déflation au final, persistera. Utiliser les taux d'intérêt négatifs comme moyen pour stimuler l'économie est une solution attractive à court terme.


A long terme, les taux d’intérêts négatifs ne sont pas sans conséquences.

Tout d’abord, cela pourrait déclencher une guerre des devises avec des dévaluations successives. Le pays avec la monnaie la moins chère tire le plus de profit de leurs exportations. Ensuite, les taux négatifs affecteront toutes les économies développées. Avec un tel dispositif mis en place, on peut difficilement revenir en arrière.

En apparence, cette politique de taux négatifs semble favorable aux obligations, à l’immobilier et aux services publics. On parle d’ailleurs d’une bulle obligataire qui s’est formée sur plusieurs années. Pourtant, les prix des obligations vont continuer à augmenter à mesure que les rendements baissent. Pour l’immobilier, le maintien d’une période déflationniste, ferait chuter les taux d’emprunts mais également le prix des loyers. Les entreprises du secteur des services publics bénéficient de monopoles ainsi que du pouvoir de fixation des prix.

Avec un tel constat, difficile de déterminer s’il y a encore des actifs qui génèrent des rendements. Forbes a dévoilé récemment 10 valorisations avec un potentiel intéressant ; une rentabilité de 3 à 4% sur 10 ans. En moyenne, par exemple, les actions propres aux services publiques dégagent un rendement de 3.7%, bien au delà des performances du S & P 500.

PPL Corp (PPL), un des principaux distributeurs énergétiques délivre un rendement élevé près de 4%. Il a pu augmenter les prix demandés à ses clients.

Duke Energy (DUK), le plus gros acteur dans l’énergie électrique, vend de l’électricité auprès de 7 millions de clients à travers le monde et verse un dividende supérieur à 4%. Si vous visez une large sélection de titres dans le secteur énergétique, vous pouvez miser sur le fonds Utilities Select Sector SPDR (XLU).

En ce qui concerne les REIT, Simon Property Group (SPG) et Public Storage (PSA) ont connu une forte croissance. Avec Realty Income (O), ces valorisations ont aussi l’avantage de verser des dividendes de manière mensuelle et non trimestrielle.

Comme nous l’avons évoqué, les taux d’intérêts négatifs sont le plus souvent préjudiciables pour les obligations. La meilleure façon de jouer les obligations à la hausse, selon Forbes, est d’acheter ishares 20+ year Treasury (TLT).

taux négatifs

Il faut aussi noter que l'or a augmenté de 15% au 1er trimestre, ce qui ponctue sa hausse trimestrielle la plus conséquente depuis 30 ans. Les experts disent que l'or est un investissement défavorable parce qu'il ne génère pas d'intérêt.

Mais avec la recrudescence des taux d’intérêts négatifs sur la planète, il devient plus intéressant de thésauriser son argent dans des actifs comme l’air que de les laisser placer en banque. C’est le cas notamment au Japon.

0% d’intérêt est toujours mieux qu’un intérêt négatif !

Même si les Etats-Unis ne sont pas le Japon, la FED n’exclut pas toutes les probabilités de baisser ses taux directeurs. Janet Yellen, pourrait très bien, si elle le voulait adopter les taux négatifs dès 2017. Si cela se produisait, l’or serait propulsé vers de nouveaux sommets historiques au cours des prochaines années. On peut, par ailleurs, souligner que l’or a bien augmenté depuis début 2016. Les actions minières ont suivi un trend similaire, beaucoup de valorisations ont explosé, les hausses représentent parfois plus de 60% au 1er trimestre.

Randgold Resources (GOLD) et Goldcorp Inc (GG) sont 2 titres avec de beaux fondamentaux. Au sujet des ETF à effet de levier, Direxion Daily Gold Miners 3X (NUGT) peut rapporter des gains généreux, mais les investisseurs doivent être prêts à affronter de fortes volatilités, et avoir le cœur bien accroché.

Poster un commentaire