Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sacha Pouget

Sacha Pouget

J'ai une expérience de 10 ans en salle de marchés chez BNP Paribas, Royal Bank of Canada et Crédit Agricole Cheuvreux. Je me focalise uniquement sur les société de Biotechnologie, qui disposent des plus forts catalyseurs de hausse sur le marché en un minimum de temps. Je m'intéresse plus particulièrement aux sociétés qui disposent d'un Momentum avec un calendrier favorable pour leurs publications d'études cliniques.

Je tire ma performance de ma stratégie de trading parfaitement adaptée aux sociétés de biotechnologie (la stratégie PRE-CATALYSTE), qui m'a permis de multiplier mon capital par plus de 3 en 3 ans (mes clients en sont témoins) tout en ayant un risque maîtrisé. Auteur d'un Livre sur les investissements dans le secteur de la Santé, j'ai développé des méthodes d'analyse et de sélection de valeurs propres à mon secteur. 

Mes modèles d'inspiration sont Paul Tudor Jones et Jean-Marie Eveillard pour l'aspect Gestion – Money management, et les livres de Mike Havrilla "The Ultimate Guide to Biotech Stocks" et de Tony Pelz "The Biotech Trader Handbook" pour l'aspect trading. Mon site internet : http://sachapouget.com/

Mes PDF gratuits

ebooksachapouget

- Comment je travaille ?

- Quels courtiers, quels tarifs pour acheter les valeurs du secteur santé biotech ?

- Mon journal de bord intégral lors de ma performance de +41% au T3 2012

Cliquez ici pour recevoir les liens pour télécharger ces infos

promospeciale

Interview Exclusive du PDG de la biotech OncoSec Medical (ONCS)

Audience de l'article : 4935 lectures
Nombre de commentaires : 10 réactions
J'ai rencontré le PDG d'OncoSec, Punit Dhillon, le Lundi 15 Octobre à l'hôtel Méridien à Paris lors de sa tournée en Europe (Londres, Zurich et Paris) pour présenter sa société auprès d'investisseurs. Notre entretien a duré 1 heure. Nous avons eu l'occasion d'aborder ensemble différents points, tels que l'autonomie financière, les dépenses de la société, les partenariats, le calendrier prévisionnel de publication, les brevets, la cotation de la société.

Présentation (Rappel): OncoSec Medical (ONCS) est une société de biotechnologie qui développe deux nouvelles thérapies pour traiter les tumeurs cancéreuses: la première est un agent capable de tuer sélectivement des cellules cancéreuses ou de stimuler le système immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses tout en épargnant les tissus sains qui entourent la cellule et surtout qui permet de diminuer fortement les effets secondaires toxiques qui sont observés avec la chimiothérapie et de la radiothérapie. La seconde est un système de livraison d'agent thérapeutique.



Voici la retranscription de cette interview:

 

[Sacha Pouget] Votre technologie, qui est toujours en cours de développement, vise à combattre le Cancer avec des résultats tout à fait intéressants en évitant les effets secondaires néfastes de la chimiothérapie. Vous avez publié dernièrement des données positives et le marché anticipe vos prochaines publications. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre technologie et votre avantage compétitif par rapport aux normes de soin actuelles?

 

[Punit Dhillon] Nous nous appuyons sur une technologie exclusive, qui réduit fortement les effets secondaires, améliore la qualité de vie avec de meilleurs résultats pour les patients, et à un coût moins important. Mais d'abord, j'aimerai revenir sur ce qu'apporte notre technologie. Immunopulse utilise notre technologie d' électroporation, que nous utilisons avec l'injection d'un agent thérapeutique (DNA-IL-12).

 
A la base, tous les humains produisent de l'IL-12. Mais les patients atteints du Cancer connaissent une suppression de l'IL-12. Notre approche consiste à administrer l'agent thérapeutique DNA-IL-12 par injection dans l'organisme des malades, pour déclencher une réponse immunitaire. C'est comme s'il y avait un terroriste dans un aéroport. IL-12 est une alarme, qui se déclenche dès qu'un terroriste est présent dans l'aéroport. Les autres passagers vont crier et se regrouper. La conséquence sera une réponse plus précise et efficace sur le terroriste.


Ensuite, pour appréhender le terroriste, nous utilisons un appareil utilisant un répulsif qui utilise un phénomène dit d'électroporation et qui envoie de courtes impulsions électriques sur les cellules, provoquant l'ouverture des pores de la membrane cellulaire et qui permet une prestation efficace et sans danger. Ainsi, nous parvenons à mettre hors état de nuire un intrus qui fait des dégâts.

 
Ensuite, puisque vous parlez de la concurrence, sachez que nous utilisons de notre côté un système facile à administrer et sans toxicité, contrairement aux produits déjà présents sur le marché. Si on prend les traitements dans le Cancer de la peau (mélanome), les traitements existants sont OncoVex et Allovectin-7. OncoVex est un virus administré dans l'organisme développé par la biotech Amgen, et Allovectin-7 est une livraison de lipides dans l'organisme développée par la biotech Vical. Jusqu'alors, nous nous sommes démarqués de ces produits en apportant de meilleurs résultats (meilleure réponse) tout en améliorant les effets secondaires. De plus, nous évitons toute chirurgie pour les patients.
 

Immunopulse est toujours en cours d'essais cliniques dans le traitement du Lymphome cutanée à cellule T (27 patients inscrits dans l'étude), mais aussi le Carcinome de Merkel (15 patients inscrits) et le mélanome (25 patients inscrits). Nous allons prochainement publier des résultats, pour lesquels nous espérons apporter l'efficacité et la sécurité nécessaire pour continuer dans nos programmes.

 
[Sacha Pouget] Pouvez-vous nous donner votre Newsflow (calendrier prévisionnel) pour anticiper les prochains événements majeurs de votre société ?


[Punit Dhillon] Notre newsflow est très favorable lors des prochains mois. Je vais vous communiquer le Newsflow auquel nous nous attendons sur le court terme:

 
-nous allons publier des Résultats cliniques intermédiaires de Phase 2 du carcinome de Merkel lors du 27e Congrès de l' "Annual Meeting of the Society for Immunotherapy of Cancer" (SITC 2012) qui se tiendra entre le 26 et le 28 Octobre aux Etats-Unis,


-nous pensons obtenir le marquage CE à partir de fin-Octobre 2012,


-nous allons publier des Résultats cliniques intermédiaires de Phase 2 dans le traitement du mélanome métastatique au 6e Congrès du "World Meeting of Interdisciplinary Melanoma/Skin Cancer Centres" qui se tiendra entre le 14 et le 17 Novembre à Barcelone,


-nous allons publier des résultats de Phase 4 pour Neopulse en Novembre ou Décembre 2012,

 
-nous pensons parvenir à identifier un partenaire potentiel pour Neopulse en Décembre 2012,


-nous allons finaliser le recrutement des patients dans un nouvel essai pour le traitement du mélanome en Décembre 2012,


- nous allons publier au 1er trimestre 2013 des résultats sur les données obtenues (phase III et Phase IV) à partir des essais démontrant l'avantage pharmaco-économique pour la thérapie NeoPulse.


[Sacha Pouget] Concernant vos dépenses opérationnelles, j'aimerai revenir sur votre consommation de trésorerie et votre autonomie financière. On a pu observer une forte augmentation de vos dépenses de R&D au cours des derniers trimestres (x3 entre le T2 2011 et le T2 2012). Pensez-vous que les dépenses en R&D continueront d’augmenter au cours des prochains trimestres ?

ONCS RD_Expenses

[Punit Dhillon] 
Nous pensons que nos dépenses de R&D se stabiliseront au cours des prochains trimestres. Nos programmes de développement avancent rapidement et sont conformes au calendrier établi et nous estimons que les dépenses de la société s'établiront sur les niveaux actuels. Il n'y pas de raison à ce que le rythme de notre consommation de trésorerie (Cash burn) s’accélère.



[Sacha Pouget] De mon point de vue, il apparaît que vous ayez suffisamment de trésorerie (6,5 Millions $) pour couvrir vos dépenses jusque mi-2013. Pouvez-vous nous éclairer sur ce point, et nous dire si vous envisagez une augmentation de capital dans les prochains mois ?

 

[Punit Dhillon] Tout à fait, nous confirmons que nous avons une position Cash suffisante pour couvrir nos dépenses jusque mi-2013. Nous n’envisageons pas de lever des fonds (augmentation de capital) d’ici la fin de 2012.

 

[Sacha Pouget] Concernant vos dépenses administratives et commerciales, un
article sur Seeking Alpha a fait état au mois d'Avril dernier d’une promotion de Pump & Dump (phénomène de matraquage marketing intense pour rendre une société cotée attractive) qui aurait été financé par votre société. Pouvez-vous confirmer ou infirmer ces déclarations ?


ONCS SG_expenses


[Punit Dhillon] Nous n’avons pas recours à du Pump & Dump, et ces accusations viennent semble-t-il d’une personne mal intentionnée. Pour vous répondre, il faut revenir à l’origine même de notre cotation. Nous avons été introduits sur le marché via ce qu’on appelle un Reverse Merger. C’est une pratique très courante aux Etats-Unis. Il s’agit en fait d’utiliser une société déjà cotée pour pouvoir s’introduire sur le marché en évitant un processus long et coûteux. Nous avons donc utilisé cette pratique. Or, il s’avère effectivement  que l’ancien Oncosec participait à ce genre de Pump & Dump. Ce qui n’est pas notre cas. Vous savez, le passé est le passé. Mais nous n’avons plus rien à voir avec ce qui a été fait auparavant. Nous sommes une société de 11 personnes, et tout l'argent que nous dépensons va dans les ressources allouées pour développer notre société et notre business. Pas sur des dépenses inutiles.

 
[Sacha Pouget] Votre priorité commerciale est de signer un partenariat pour le système Neopulse. Qu’allez-vous négocier avec vos partenaires potentiels?

 

[Punit Dhillon] Nous sommes en discussions avec plusieurs partenaires, et nous entendons négocier dans les termes du contrat à la fois un « Upfront » (versement initial, qui pourrait atteindre plusieurs millions $), des « milestones » (succès d’étapes cliniques) et un taux de royalties qui serait à 1 chiffre. Nous souhaitons aussi que le futur partenaire participe aux futures dépenses de développement.

 

[Sacha Pouget] Quels sont les marchés que vous visez en priorité?

 

[Punit Dhillon] Nous souhaitons adresser nos produits en premier lieu en Europe et dans les pays émergents (principalement l'Asie). Nous avons sécurisés tous nos brevets (récemment nous avons eu nos brevets acceptés en Chine). Nous détenons toute la propriété intellectuelle sur Neopulse, et nous avons les droits sur les brevets d’ImmunoPulse pour lesquels nous reverserons des royalties à la société Inovio auprès de qui nous avons acquis les droits. Nous ne souhaitons pas lancer notre produits seuls sur le marché. Nous comptons signer des partenariats.

 

[Sacha Pouget] Justement, concernant les discussions avec d’éventuels partenaires: pouvez-vous nous dire de quelle nature sera le partenariat que vous négociez?

 

[Punit Dhillon] Oncosec dispose d'un savoir faire unique, et notre technologie a pu montrer jusqu'alors des avancées significatives. Nous avons deux interlocuteurs avec lesquels nous sommes entrain de négocier. Nous ne pouvons pas nous avancer sur les détails ni sur le timing mais un Deal pourrait être annoncé dès la fin de l’année. Sachez que nous avons des contreparties intéressées et nous sommes à la recherche soit d’un partenariat Global, soit de partenariats Régionaux.

 
Notre priorité est de signer un partenariat Global, avec un acteur majeur, mais ces discussions prennent souvent du temps et nous ne pouvons garantir de quelconque succès que ce soit. Si ces discussions avec un partenaire Global prennent trop de temps, nous nous tournerons vers un partenaire régional qui nous permettra de nous attaquer aux marchés que nous visons en priorité.


Dans les deux cas (partenariat Global ou Local), nous allons utiliser les paiements versés par le futur partenaire pour les réallouer à notre R&D pour développer notre pipeline ce qui va dans l'intérêt de nos actionnaires.

 

[Sacha Pouget] Quand allez-vous lancer votre premier produit sur le marché?

 

[Punit Dhillon] Notre premier produit, NeoPulse, répondra à un besoin insatisfait chez de nombreux patients. Nous sommes encouragés par les résultats préliminaires que nous avons déjà pu fournir auprès de la communauté scientifique. Nous allons lancer une Phase 2b (Pivot) qui devrait nous permettre selon nous de faire une NDA (demande d'approbation auprès de la FDA) dès 2015. Cet essai de Phase 2b devrait durer 2 ans, avec un recrutement de 150 patients. Le lancement du produit, en tenant compte d'une durée de 2 ans pour la Phase 2b et de 6 à 12 mois supplémentaires pour tenir compte du processus réglementaire, devrait donc intervenir courant 2016.

 

[Sacha Pouget] Pour le moment, votre société est cotée sur le marché OTC américain. Envisagez-vous d’être cotés sur un marché plus large ?

 

[Punit Dhillon] Effectivement, nous envisageons dans les prochains mois d’être cotés sur un marché beaucoup plus large comme le Nasdaq ou le NYSE. Mais nous devons nous conformer aux règles qui font place, notamment en matière de cotation à un prix supérieur à 1$. Pour y parvenir, il y aura deux manières selon nous d’y parvenir : soit en le faisant de manière « organique », c'est-à-dire dès lors que notre cours cote au-dessus de 1$. Ou bien nous pouvons procéder à un Reverse Split, et cela reviendrait à  baisser le nombre d’actions en circulation et augmenter le prix des actions (neutre pour les actionnaires). Mais nous souhaitons éviter de procéder à un Reverse split, nous pensons que nous pourrons y parvenir en organique.

 

[Sacha Pouget] Je vous remercie Punit Dhillon d'avoir été disponible et totalement transparent lors de cet entretien. Auriez-vous un message pour vos actionnaires français et européens?

 

[Punit Dhillon] J'ai été très heureux de vous rencontrer Sacha, et d'avoir partagé avec vous différents éléments de notre société. OncoSec tient une place unique dans l'espace du traitement du Cancer par rapport à la concurrence. Nous sommes prêts à ouvrir à un dialogue avec tous nos actionnaires et nous continuerons de travailler pour construire de la valeur à nos actionnaires.

 

Fin de l'interview

 

Tel que j’ai déjà pu le spécifier dans mes précédents articles, la société OncoSec dont la valorisation atteint seulement 30 Millions $, pourrait apporter au domaine médical une véritable rupture thérapeutique dans le traitement du Cancer, si jamais la société réussit dans ses recherches. Vous pouvez retrouver de multiples informations sur le site de la société
www.oncosec.com et dans mes articles précédents qui ont couvert à multiples reprises cette société spécialisée dans le traitement du cancer disposant selon moi d'un fort potentiel d'appréciation.

 
NOTE IMPORANTE:
 Je n'ai reçu aucune compensation de la part de la société ONCOSEC. Je suis actionnaire de la société (je détiens 19500 actions ONCOSEC à un prix de reviens unitaire de 0,17$).
Poster un commentaire

10 commentaires