Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Une maladie beaucoup plus insidieuse que le Covid, et aucun vaccin en vue!

Audience de l'article : 464 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
EDIT : j'avais écrit un texte initial, et finalement je le supprime. Il est bien trop tard, ou bien trop tôt, au choix, pour la révolte. Le cours des événements semble inexorable, alors à quoi bon se battre contre le courant? Comme l'illustre très bien l'aventure du personnage de fiction Bel Riose, général dans la saga des Fondation d'Asimov, quand une société s'effondre, personne, aussi brillant soit-il, ne peut changer les choses.

J'en resterai donc aux faits : aujourd'hui, mes enfants sortent de l’école et m’apprennent la mise en place du Nouveau Protocole. 
Car, un nouveau virus encore plus dangereux, contagieux et mortel arriverait d’Angleterre.
Cela justifie donc le Nouveau Protocole : plus de cantine, repas par petits groupes, interdiction de s’approcher à moins de 2 mètres d’un camarade, cour divisée en trois, interdiction de se toucher, de s’échanger des affaires, de s’approcher à moins d’un mètre les uns des autres, en plus bien entendu des masques.
Le seul parent d’élève à qui j’ai parlé m’a dit « Espérons que ça ne dure pas trop longtemps ».
Quelle sera la prochaine étape?
Un nouveau Nouveau Protocole, qui nous protègera encore plus contre la nouvelle souche de virus encore plus dangereuse? Nos enfants ne sont peut-être pas encore assez protégés? Peut-être qu'en leur interdisant de se parler, et qu'en leur mettant une camisole protectrice pendant la journée, on lutterait encore plus efficacement contre le, la, le, la Covid19, 21, 22, 23...?
 


Poster un commentaire

1 Commentaire