Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Guillaume Rondan

Guillaume Rondan

Entrepreneur depuis plus de 10 ans, je suis expatrié en Asie. À HCM-Ville au Vietnam depuis 7 ans.

J'accompagne les investisseurs, chefs d’entreprise, sociétés et acheteurs internationaux qui souhaitent faire levier sur l’Asie, et en particulier au Vietnam. Création d’entreprise, assistance au sourcing et services de market entry.

En savoir plus :

Immobilier en Asie : bail de 50 ans, usage et non propriété : qu'achète-on exactement ?

Audience de l'article : 4152 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Connaissez-vous ce dicton : Acheter une rumeur, vendre la nouvelle ?

Le marché immobilier vietnamien a été secoué ces dernières semaines. Les nouvelles ont mis en évidence que de nombreux promoteurs ont eu recours à la vente d'obligations pour lever de la dette et soutenir leur croissance depuis quelques années, ce qui n'est pas une pratique saine.

Le marché est assez instable, les prix sur certaines classes d'actifs corrigent, le marché secondaire est mis sous pression baissière ce qui peut créer des opportunités d'entrée pour certains investisseurs à long terme.

Néanmoins, beaucoup ont des idées fausses, font des approximations au sujet du Vietnam et il n'est pas rare de trouver des informations trompeuses sur des blogs ou sites internet. La notion de propriété, l'usage d'un bien, les échéances des contrats qu'on signe ... Autant de spécificités qu'on n'a pas en France et sur d'autres économies matures qui posent des questionnements de fond sur le cadre légal, les étapes pour devenir "propriétaire" et les modalités de revente.

Pour autant, ce marché reste attractif pour certains investisseurs étrangers et en particulier les pays limitrophes tels que les Japonais, Coréens, Singapouriens et Chinois qui sont beaucoup plus familiers avec les règles d'usage ainsi que les limitations qu'offrent l'accès à la propriété au Vietnam. Malgré les contraintes, l'engouement qu'a connu ce marché durant les 10 dernières années, la hausse des prix de certains appartements de luxe au Vietnam est le pendant de ces difficultés et limitations.


(Vidéo en anglais avec les sous-titres en français, alors activez-les !)

Dans cette vidéo, nous allons essayer de donner un aperçu clair étape par étape de l'immobilier au Vietnam :
  • Quels types de propriétés sont disponibles pour les investisseurs étrangers au Vietnam ?
  • Comment ouvrir un compte bancaire quand on est étranger ?
  • Quelles sont les idées fausses et les erreurs communes ?
  • Quels sont les "titres de propriété" courants ?
Vous serez ainsi au fait de ce qu'on possède vraiment, la nature de l'usage qu'on peut en faire ainsi que les conditions de revente. Le Vietnam comme d'autres marchés émergents sont difficiles à appréhender mais peuvent présenter des solutions de diversifications, croissance ou même exposition à d'autres économies décorrélées de l'Europe.
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade samedi, 24 décembre 2022 10:25 Posté par hftrade

    tout ca c'est de l'arnaque

    meme chose a maurice, autant ne pas investir si vous n'etes pas proprio 100%

    en amerique centrale, ou amerique du sud, c'est deja mieux, on peut investir et obtenir la residence, meme si c'est parfois compliqué