Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Noemie Marketing

Noemie Marketing

Je m'intéresse à l'immobilier, la finance, l'économie !


Ce compte auteur publie des articles sponsorisés. Objectif Eco est directement rémunéré pour chaque insertion.

noemie marketing

L'épargne salariale : ce qu'il faut savoir

Audience de l'article : 1147 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
épargne

Que vous soyez patron de TPE ou de PME, l’épargne salariale est un dispositif qui permet d’associer vos salariés aux résultats de votre entreprise tout en les aidant à se constituer une épargne. Une stratégie gagnant-gagnant dont les modalités et les résultats varient en fonction du type de prime versée et de la solution choisie.


Apprendre à distinguer les différents types de primes

Très appréciée par les TPE et les PME, la prime d’intéressement est une mesure facultative. Elle peut être décidée unilatéralement par l’employeur de moins de 50 employés, ou faire l’objet d’un accord avec les représentants des salariés. Elle est, en tous les cas, liée à une amélioration des résultats définis par des objectifs précis, qu’il s’agisse de réduire les frais, de lutter contre l’absentéisme ou d’augmenter la productivité. Une fois atteints, ces buts débloquent pour chacun un montant prédéfini.

La prime de participation est une mesure obligatoire pour les entreprises employant plus de 50 salariés et réalisant des bénéfices. Elle demeure volontaire en-deçà de ces conditions. Il s’agit d’une participation directe aux gains de l’entreprise, c'est-à-dire d’une redistribution de la richesse créée. Elle n’est pas soumise à un cahier des charges spécifique mais à une formule de calcul légale. Elle fidélise en les récompensant les salariés contribuant à la bonne santé et la pérennité de l’entreprise par un montant uniforme ou individuel.

Comprendre les avantages de l’épargne salariale

Ces primes dites d’intéressement ou de participation peuvent, s’il en fait la demande, être directement versées sur le compte bancaire du salarié. Elles ne révèlent cependant leur véritable intérêt que lorsqu’elles sont placées sous forme d’épargne. Le calcul de la prime d’intéressement permet de mesurer concrètement les avantages d’un tel choix. Les primes d’intéressement et de participation sont en effet déductibles du bénéfice imposable de l’entreprise, elles ne lui coûtent rien et rapportent aux salariés un montant non imposable supérieur aux primes classiques car elles sont exonérées de charges sociales (hors CSG-CRDS). À condition, une fois encore, d’être placées plutôt que perçues.

Ce choix ne se pose pas dans le cas où vous décidez, en tant qu’employeur, de mettre en place un abondement. Au contraire des précédentes primes, l’abondement est une contribution versée directement sur un plan d’épargne. Il peut s’agir d’un PEE (Plan d'épargne entreprise), qui permet aux employés d’investir à moyen terme sur des supports financiers, ou d’un PER (Plan d'épargne retraite) Collectif. Il est intéressant de noter que ces solutions d’épargne peuvent être respectivement, mais aussi cumulativement, alimentées par les primes d’intéressement, de participation et par l’abondement.

Suivre les dispositions légales et leur évolution

Tous ces dispositifs sont encadrés par des dispositions légales qui dépassent le cadre de votre entreprise et évoluent en permanence, mais que vous devez impérativement connaître. En tant que patron d’une TPE ou PME, vous avez ainsi la possibilité de vous joindre à d’autres entreprises pour adhérer à un PEI (Plan d’épargne interentreprises) ou PER (Plan d’épargne retraite collectif interentreprises). En cumulant ces dispositifs et grâce à des démarches simplifiées, vous pouvez doubler vos allègements fiscaux et sociaux tout en abondant de 300 % l’épargne de vos salariés.

Dans le même ordre d’idée, le forfait social qui amputait (de 2 % en 2009 à 20 % dès 2012) toutes les sommes versées par les employeurs au titre de l’épargne salariale a été totalement supprimé en 2019, ceci pour les primes d’intéressement, mais aussi pour de participation etl ’ abondement versés par les entreprises de moins de 50 salariés. 

L’épargne salariale est un domaine vaste aux multiples possibilités. Faire le choix le plus judicieux peut vous procurer, à vous comme à vos salariés, de nombreux bénéfices au sein de votre entreprise. Sur le plan économique et fiscal, mais également du point de vue du management. En motivant, en impliquant et en fidélisant vos salariés, vous leur offrez de nouvelles et meilleures perspectives, renforcez la culture d’entreprise, améliorez vos performances et assurez la prospérité de votre société. Cela implique de connaître vos forces et vos faiblesses, et de saisir les opportunités qui s’offrent à vous.

Parce qu’il est important de pouvoir vous consacrer à votre cœur de métier sans perdre de vue ces possibilités, il est essentiel pour vous de faire appel à un professionnel. Premier acteur en épargne salariale issu de l’économie sociale, issu du partenariat entre Malakoff Humanis, CNP Assurances et AG2R La Mondiale, Epsens propose un accompagnement fiable et sur-mesure spécifiquement destiné aux TPE-PME. Fort de ses 50 ans d’expertise et d’engagement, le groupe offre des solutions complètes, simples et rapides, et une tarification claire et adaptée à votre entreprise pour vous et vos salariés.




Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade mercredi, 16 novembre 2022 20:40 Posté par hftrade

    personellement j'en ai rien a branler de republique francaise et de l'epargne salariale


    je vis dans un pays fiscalement attrayant (panama) ou la residence etait fiscalement facile a obtenir jusque recemment