Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
svane

svane

Tous les commentaires de ce membre (56 publications)
Il n'est pas impossible que nous sommes sur le point 21 et non plas 23 du Lindsey. En effet, nous avons cassé cet hiver le canal ascendant à la hausse, signe d'entrée en phase final du bull market. Nous pourrions alors faire un pullback violent sur le haut de ce ancien canal, avant une dernière poussée explosive qui formerait la tête par rapport à l'épaule gauche actuelle.

Si on prend la thèse d'une vague de Wolfe, il y a une différence notable entre le SP500 et le DJIA: le haut du porte voix a bien été atteint sur le SP500 à 1598 points, mais sur le DJIA il se situerait beaucoup plus haut, au-dessus des 16000 points.

Il semblerait bien que nous sommes en train de construire un "bump and run reversal top". Mais à partir de là, allons nous construire un double top ou une épaule-tête-épaule?

On pourrait penser qu'on aura un double top autour de 1600 sur le SP500 (avec pullback à 1480-1520 dans les semaines à venir), et une ETE avec sommet à 16000, épaules à 15000 et ligne de cou à 14000 sur le DOW. Pour qu'il y ait une telle surperformance du DOW, il faudrait que l'actuel flight to quality continue, et qu'on voit une nette surperformance des valeurs défensives et à rendement du DOW par rapport aux entreprises plus moyennes et risquées du SP500.
C'est une "marge d'erreur" et non pas une "marche d'erreur", à moins que vous estimez que toute cette marche en avant était une gigantesque "erreur".

Je ne savais pas que les vagues de Wolfe visent la cassure du support descendant.... Elle prévoit donc de casser le support aux 600 points? Ca fera plaisir à Délamarche et Patrick ! Il est vrai que le niveau des 480 cassé en 1995 est un niveau qui n'a jamais été testé comme support, on devrait en théorie y revenir, et on aura ainsi un PER/10 Schiller de 7 typique des fins de bear markets séculaires, après les 22.78 d'aujourdhui, qui rendent difficilement envisageable une cassure par le haut, à moins que "This Time Is Different".... 
L'argument des bulls comme Jeremy Siegel est que les PER très bas sous 10 comme nous les avions connus durant les années 70 sont incompatible avec un environnement de taux bas et d'inflation basse comme c'est le cas actuellement (l'inflation était très forte pendant les années 70). Cependant, le PE/10 était tombé sous 10 dans les années 40 et 50.

On peut observer que le PE/10 fait des hauts plus bas et des bas plus bas depuis 2000: un haut à 45 en 2000, un bas à 23 en 2003, un haut vers 28 en 2007, un bas à 15 en 2009, et un haut à 23.46 actuelllement.... une nouvelle chute des Bourses de 50-60% ramenerait le PE à un ratio plus raisonnable de 10.... à moins qu'avec la FED, les robots, internet, les fonds de pensions et la mondialisation nous soyons rentré dans un monde nouveau où "it's different this time" !
Bonjour,

Je vous remercie, car bien que n'étant pas du tout spécialiste des patterns harmoniques, j'ai repéré ce Gartley vers la fin janvier, et l'avait posté sur certains forums bien connus.

Deux questions:

1.) Quant aux objectifs, il me semblait que la seconde target est constitué par un report intégrale de la première vague de baisse, soit 1450 points, ce qui donnerait 2400 points.... ambitueux, certes !

2.) D'une parte, vous conseillez d'enclencher le trade qu'une fois que les 3582 sont franchies (soit après déjà 250 points de baisse), mais d'autre part, vous notez un bearish butterfly avec objectif 3732.  Mais dans ce cas, ne vaut-il pas mieux rester en position quand l'objectif du butterfly est atteint, avec un stop au PRU, pour jouer l'objectif du Gartley?




Le découplage entre l'Or et les indices actions est aussi le nouveau et inattendu couplage entre le dollar et les indices: le dollar monte quand les indices momentent, alors qu'avant c'était le contraire. Changement radical de paradigme, signe d'une confiance retrouvée et d'un marché non plus soutenue par la simple dévaluation du dollar mais les fondamentaux économiques ? Ou divergence passagère amenée à bientôt être corrigé par un reversal à la moyenne (et donc une forte chute des actions correspondant à une envolée prolongée du dollar) ?

Il me semble que c'est dans cette question que se situe le noeud de la compréhension de l'environnement boursier actuel et à venir. 
Mon hypothèse est légèrement différente: il me semble possible qu'on consolide à plat entre 3600 et 3800 pendant plusieurs mois, un peu comme l'oscillation entre 3350 et 3570 entre août et novembre 2012 mais avec l'issue contraire: alors qu'à l'époque, il a fallu 3 mois jusqu'à ce que les 3350 coincident avec le bas du canal haussier MT générant une exploqion à la hausse, dans le cas actuel, il faudra peut-être encore quelques semaines ou mois afin que le haut du range sur les 3800 points coincide avec le bas de ce canal alors déjà cassé, throwback en "kiss of death" générant une forte chute. Il y aura énormement de bull et bear trap entretemps ruinant en déstabilisant les deux camps: des fausses cassures du support attirant les bears, et au final, peut-etre, un nouveau plus haut en cassure du range (3820;40 voir 60) qui piégera les bulls.
Je trouve en fait l'objectif de 7000 points en... 2020 tout à fait raisonnable, sachant que dans les bear markets séculaires, on met en moyenne 15 à 20 ans pour retrouver les précédents plus hauts. Mais ce que ne dit pas "Investir", c'est que cela implique que nous allons faire un troisième grand bear cyclique d'ici là, avec un point bas possible en 2015. Difficile à dire si le SP500 va faire un bas plus haut ou un bas plus bas que 2009... Graphiquement, il y aura un support vers 600 points, et la résistance du debut des années 1990 à 450 points n'a toujours pas été testé en support... Je pense que le CAC va surperformer le SP, mais même avec cela il cassera ses plus bas de 2009. IL y a un beau bearish Gartley sur le CAC, dont la dernière vague devrait partir des 3800 points pour finir à 2350.

Sinon, un PER du SP500 entre 7 et 10 sera le signe pour passer long sur le long terme. On en est encore loin... 
J'ai déjà placé mes ordres short, sur 1495-1520  (3770-3820 sur le CAC) j'entrevois une correction d'environ 7% (ou 5% à 10%), où je serais tenté d'achêter pour un dernier bout de rallye, où, vu l'inversion de force relative, je ne serais pas étonne de voir le CAC faire un nouveau plus haut, et le SP500 un haut plus bas. Ca sera alors là certainement le moment de repasser short pour une correction beaucoup plus profonde (les crash arrivent toujours après une première correction plus douce et un second sommet un peu moins haut que le premier).
@jphi01

Claude parle du SP500 et pas du CAC40. le SP500 a fait 120% en moins de 4 ans, dont trois années étaient en hausse et une année, 2011, flat.

Donc on peut bien parler de marché haussier cyclique, aux USA comme en Allemagne. Il est vrai que le CAC n'est sortie de la tendance baissière qu'au mois d'août, et la Chine y est toujours, à mon humble avis.

Une stratégie possible est le trade long/short sur France/USA.
C'est marrant, me je trouve ces maisons "cubiques" , au look plus contemporain, très nettement plus esthétiques que les maisons plus traditionnelles, plus kitsch, que vous postez sur cette page!

Je serais en fait tenté par une de ces maisons cubiques, mais jamais de la vie de ces trucs genre "villa" de banlieue !