Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Paul Sarrazin

Paul Sarrazin

Je m’appelle Paul, j’ai 37 ans et je suis fonctionnaire.

Je vis en couple et suis papa de deux jeunes enfants, un garçon et une fille.

Depuis quelques années, ma compagne et moi-même avons accumulé une modeste expérience dans les domaines de l’immobilier et de l’investissement et c’est tout l’objet de ce blog que de vous faire partager celle-ci.

Aujourd’hui, nous sommes propriétaires dans la région normande de notre maison et de 6 lots qui nous rapportent environ 2500 euros mensuels. Enfin, quand je dis « nous sommes propriétaires », c’est surtout la banque.

Mon objectif n’est pas de devenir votre gourou mais de vous faire un retour de nos aventures (et mésaventures).

Comme vous vous en apercevrez vous-mêmes, au fil du temps, notre démarche a été de plus en plus construite et réfléchie.

Au départ, notre seul objectif était de posséder notre chez-nous : rien de très original.

Puis, nous avons développé un goût pour la chose immobilière le jour où, ayant accumulé un peu d’épargne, on s’est dit « bon, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait, on laisse cet argent dormir à la banque ou on vise un peu mieux ? »

Ma compagne travaillant dans l’immobilier, nous nous sommes dits que c’était la solution la plus évidente.

Ce n’est qu’au bout de 4 opérations positives (je sais, on est un peu long à la détente) que je me suis dit qu’il fallait creuser davantage la question.

Aujourd’hui, nous sommes propriétaires de 6 lots générant un revenu de 2550 euros par mois.

Finalement, après avoir lu pas mal de livres, blogs, sites, revues… et échangé avec des investisseurs et des « professionnels de l’immobilier », un collègue m’a demandé un jour pourquoi je ne livrais pas notre expérience sur le Net.

D’abord un peu dubitatif, je me suis dit « pourquoi pas, si cela permet à d’autres personnes d’avancer plus vite dans leurs réflexions ».

Voilà donc l’objet de ce blog : vous proposer une méthode afin de construire votre patrimoine et vous enrichir (matériellement et intellectuellement, j’insiste sur ce point), vous faire partager nos réussites comme nos échecs afin que vous évitiez les pièges pour être aussi efficaces que nous l’avons été, si ce n’est plus.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

IMMO INTERACTIF : TESTÉ ET APPROUVÉ !

Audience de l'article : 415 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Immo Interactif, qu’est-ce que c’est encore que cette bête ? Un délire numérique ? Un jeu vidéo sur l’immobilier ? Non, rien de tout çà. Il s’agit d’un nouveau mode de vente et d’acquisition de biens immobiliers qui a été lancé il y a quelques années par les notaires français.

Vous n’en avez jamais entendu parlé ? C’est normal. Personnellement, j’avais eu connaissance de cette nouvelle façon d’acheter de l’immobilier puis l’avait laissé de côté, un brin sceptique.

Et puis, il y a quelques jours, une annonce a retenu mon attention : un appartement de 70 m² à Caen pour… 25 000 €. Oui, vous avez bien lu. Pour tout dire, quand j’ai lu le titre, j’ai failli ne pas cliquer dessus, pensant qu’il s’agissait de l’habituel attrape nigauds des agents immobiliers qui vous dirigent vers du viager. Mais non, pas de viager sur ce coup là.

25 000 €, c’était le montant de la première offre possible sur ce bien.

Tout cela a quelque peu aiguisé ma curiosité naturelle. De fil en aiguille, j’ai suivi tout le processus d’une vente par Immo Interactif. Et je vais vous dire si c’est juste un coup marketing ou une réelle opportunité trop peu connue des investisseurs.

 

Qu’est-ce que Immo-interactif ?

Il s’agit d’un service en ligne qui permet de vendre et d’acheter des biens immobiliers par enchères en ligne. Une sorte d’E-bay de l’immobilier si vous êtes familier de la plate forme américaine.

MAIS, il existe une différence de taille. La transaction est garantie par les notaires. De la consultation de l’annonce jusqu’à la signature de l’acte authentique, vous êtes donc conseillé et accompagné par le notaire chargé de la vente.

Point ESSENTIEL à garder en tête : le prix final intègre les frais de notaire. Vous n’aurez donc pas de frais supplémentaire à régler si vous êtes déclaré vainqueur, sauf les éventuels frais bancaires (garantie et frais de dossier).

Où trouver les offres du service Immo Interactif ?

Vous devez vous rendre sur le site www.immobilier.notaires.fr, sélectionner la zone (département et/ou ville) qui vous intéresse et cocher la case immo-interactif pour accéder à ce type de transaction. Autre option, sélectionner dans le menu déroulant « immo-interactif » « prochaines ventes en immo-interactif ».

Sachez que les annonces sont également mises en ligne sur Leboncoin. C’est d’ailleurs sur ce site que j’ai trouvé l’annonce dont je vous parle dans cet article.

Comment çà se passe ?

VOUS ACCÉDEZ À DES DONNÉES PRÉCISES ET NOMBREUSES

Après avoir sélectionné le bien qui retient votre attention, vous allez pouvoir accéder à des informations nombreuses et détaillées : plan de situation, diagnostics, règlement de copropriété, compte rendu des assemblées générales de copropriété…etc.

Sur le bien que j’ai évoqué plus haut, j’avais accès à la taxe foncière, au détail des charges de copropriété, aux derniers compte rendus d’AG, aux diagnostics amiante…

Et là, déjà c’est du lourd. Vous avez accès à une multitude d’informations sans vous déplacer de chez vous. Sans solliciter qui que ce soit. Vous pouvez regarder ces documents à la maison quand bon vous semble. Un gros gain de temps et d’efficacité.

Après avoir ingurgité tout çà, vous savez si le bien vaut la peine d’être visité.

VOUS VISITEZ LE BIEN

Pour visiter le bien dont j’ai parlé plus haut, deux dates étaient proposées. Autant vous le dire tout de suite, il fallait se rendre disponible puisque les visites étaient organisées un mercredi de 11h à midi et le vendredi suivant aux mêmes heures. Pas trop un problème pour moi .

Le négociateur de l’étude notariale nous a laissé visité autant qu’on le souhaitait pendant l’heure impartie. Nous n’étions que 4 ou 5 personnes – bon c’est vrai que l’appartement en question n’est pas situé en plein centre ville mais vu le prix d’appel cela m’a quand même beaucoup surpris.

D’autant que cet appartement est en bon état, propre. Il n’y a que peu de travaux à prévoir. Jugez par vous-mêmes.

Immo interactif

immo-interactifImmo-interactif
J’ai juste identifié des points de moisissure dans les pièces d’eau mais cela pourrait se résoudre facilement avec l’installation d’une VMC. Deux fenêtres en simple vitrage sont à changer dans les toilettes et la salle de bain.


Il serait également possible d’apporter plus de modernité (et donc de plus-value) en cassant la petite cloison qui sépare la cuisine du séjour pour donner un sentiment d’espace dès que l’on rentre dans l’appartement. Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard surtout après avoir réalisé des chantiers comme ceux-là.

VOUS DEMANDEZ UN AGRÉMENT

A l’issue de la visite, vous devez faire une demande d’agrément auprès de l’étude notariale.

Il suffit de remplir un imprimé avec vos coordonnées, de transmettre la copie d’une pièce d’identité et un document attestant que vous êtes en mesure de vous porter acquéreur : à savoir soit un relevé de compte et / ou d’épargne couvrant la somme jusqu’à laquelle vous souhaitez enchérir soit une simulation de prêt immobilier.

Personnellement, j’ai fourni ce dossier après avoir visité. Mais, vous pouvez le faire sur Internet.


Ceci dit, faites bien attention à bénéficier de cet agrément en temps et en heure. Sinon vous ne pourrez pas participer à la vente. De mon côté, j’ai dû relancer le notaire pour obtenir cet agrément. Il m’avait purement et simplement zappé !


J’en ai profité pour lui demander combien de personnes avaient sollicité un agrément. Réponse : 17 mais seulement 5 avec un dossier complet et validé.

INSCRIPTION À IMMO INTERACTIF SUR INTERNET

Retour ensuite sur Internet, sur le site www.immobilier-notaires.fr pour officialiser votre demande de participation à la vente.

Cette demande doit être faite AVANT l’ouverture de réception des offres. Je vous recommande de le faire plusieurs jours à l’avance : le service étant encore en rodage, il peut y avoir des « bugs ».

Le notaire vous délivrera alors le fameux agrément électronique qui vous permettra de suivre les offres et de présenter les vôtres.

DÉPÔT DES OFFRES : L’OUVERTURE DES HOSTILITÉS !

img data-attachment-id="2154" data-permalink="http://serialinvestisseur.fr/immo-interactif-teste-et-approuve/snails-1753611_640-2/" data-orig-file="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?fit=640%2C404" data-orig-size="640,404" data-comments-opened="1" data-image-meta="{"aperture":"5.6","credit":"","camera":"PENTAX K10D","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"300","iso":"200","shutter_speed":"0.002","title":"","orientation":"0"}" data-image-title="snails-1753611_640 (2)" data-image-description="" data-medium-file="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?fit=300%2C189" data-large-file="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?fit=584%2C369" class="aligncenter size-medium wp-image-2154 lazyloaded" src="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?resize=300%2C189" data-lazy-src="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?resize=300%2C189" alt="immo interactif" data-lazy-srcset="https://i1.wp.com/serialinvestisseur.fr/wp-content/uploads/2017/03/snails-1753611_640-2.jpg?resize=300%2C189 300w,

Le jour J est arrivé : vous devez déposer vos offres sur le Net et vous positionner en fonction de vos concurrents.

Vous retournez donc sur l’annonce en ligne et cliquez sur « participer à la vente ». Vous saisissez ensuite votre identifiant et votre mot de passe et là, magie ! La salle des ventes dématérialisée s’ouvre. Il suffit alors de cliquer sur « faire une offre ».

Pour le bien qui m’intéressait, le « pas de l’offre » était de 1000 €.

Vous disposez de 24 heures pour enchérir / surenchérir. Et c’est là que le truc est vraiment super : vous avez connaissance en temps réel des offres émises par vos « concurrents », ce qui vous permet de vous situer par rapport à eux, chose impossible dans une transaction traditionnelle. Tout cela présente presque un aspect ludique. Mais ne vous faites pas prendre au jeu pour autant : cela reste une acquisition immobilière avec monnaie sonnante et trébuchante à l’appui !


Sachez que si une offre est lancée moins de 4 minutes avant la fin de la période de réception des offres, celle-ci repousse l’horaire de 4 minutes. La réception des offres s’arrête quand aucune offre n’a été réalisée au cours des 4 dernières minutes.

Un conseil qui tombe sous le sens : fixez vous un prix plafond et n’en démordez pas. Sinon, le risque est de vous emballer et de vous laisser embarquer dans une vente qui, au final, ne constituera plus une affaire. L’objectif n’est pas d’emporter le bien à tout prix mais de réaliser une belle opération.

Ce prix plafond doit inclure les frais de notaire car, je vous le rappelle, le prix de l’enchère intègre les frais de négocation ET les frais de notaire.

Ne vous arrêtez pas sur un chiffre rond, du genre 60 000 €. Pourquoi ? Parce qu’un chiffre rond correspond à un seuil psychologique que beaucoup d’acquéreurs n’arrivent pas à dépasser. Fixez votre plafond à 61 000 € par exemple.

ETUDES DES OFFRES PAR LES VENDEURS

Ce n’est pas forcément le dernier enchérisseur (qui formule donc l’offre la plus élevée) qui sera retenu comme acquéreur.

Les vendeurs peuvent choisir un autre acquéreur, en fonction de son profil et de son assise financière. Pour faire simple, un acheteur qui paie cash aura sans doute les faveurs des vendeurs par rapport à une personne qui doit 
obtenir un crédit.

Autre élément important à connaître : les vendeurs donnent un prix plancher en dessous duquel ils ne souhaitent pas céder le bien. Ce prix plancher n’est connu que de l’étude notariale – j’ai posé la question vous vous en doutez bien
Poster un commentaire