Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Placements

Placements

La recherche de rendement pour nos patrimoines financiers est de plus en plus compliquée à concrétiser.

Les banques centrales ont lancé une énorme guerre au cash et à la rente. En clair, plus rien ne rapporte.

Il faut désormais prendre des risques et souvent travailler pour réaliser du rendement avec ses capitaux.

Objectifeco passe en revue toutes les possibilités offertes de placements et les idées d'investissement par rapport à cette problématique

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Il est trop tard pour placer son argent dans l'immobilier locatif d'habitation - les États partout commencent à taxer trop lourdement l'activité

Audience de l'article : 2161 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Direction le Royaume-Uni, où de plus en plus de propriétaires se sentent lésés. Le nombre de mises en vente de biens immobiliers se sont accélérés courant 2015. Au total, ce sont près de 900 maisons d’investisseurs étrangers ou de locaux aisés qui sont disponibles désormais à l’achat sur le marché. Cette vague de mise en vente est une des tendances les plus marquée que l’on a connues ces dernières années.

Immobilier-Rentabilité


La cause principale, ce sont les taxes qu’impose l’Etat britannique aux propriétaires. Cela plombe grandement le retour sur investissement, dont espérait profiter les adeptes du business de l’immobilier locatif. Pire encore, certains investisseurs se résignent à vendre pour ne pas subir de pertes par rapport à leur mise de départ.

Les propriétaires sont des cibles faciles pour exercer des ponctions fiscales. Les Etats l’ont bien compris et les taxes sont un excellent moyen de récolter un maximum d’argent.

Le marché de l’immobilier locatif a vu sa règlementation s’alourdir très nettement également. Au niveau des restrictions, l’impossibilité future pour les propriétaires de déduire le coût des intérêts des emprunts lors de la déclaration fiscale sur la plus value. A noter aussi, l’augmentation de l’impôt foncier. Toutes ces mesures entreront progressivement en vigueur entre 2017 et 2020.

En 15 mois, les charges imputables aux propriétaires ont parfois augmenté de près de 40% !

Les prix de l’immobilier découragent de plus en plus d’investisseurs. Après avoir connus une baisse importante, la tendance est désormais de nouveau à la hausse. Les prix ont enregistrés un rebond au cours des derniers mois en Angleterre.

Toujours avec le cas de ce qui se passe au Royaume-Uni, d’autres facteurs nous indiquent que l’immobilier locatif, est dans une mauvaise passe.

1.    Les plus values seront imposées à hauteur de 28%

2.    Les conditions d’apport vont devenir moins intéressantes. Les futurs investisseurs de l’immobilier locatif devront apporter au moins 50% de la valeur d’achat du bien. Les banques se montreront intransigeantes.

Les prix étaient à leurs niveaux les plus bas dans les années 90. On pouvait s’enrichir, bâtir un véritable patrimoine immobilier grâce à l’endettement favorable et un marché déréglementé, flexible.

Aujourd’hui, ce n’est plus possible pour la plupart des investisseurs. 45% d’entre eux devront s’endetter à hauteur de 68% afin de pouvoir supporter la pression fiscale imposée par les gouvernements et ne pas se retrouver dans le rouge. Un délire complet qui annonce qu’il semble dès à présent trop tard pour placer son argent dans l'immobilier locatif !

Et l’Angleterre n’est pas une exception ! Un peut partout dans le monde les Etats serrent les boulons, ce qui va dégoûter de manière définitive les futurs investisseurs.

Pleins d’activistes de renoms du secteur ont déjà tiré la sonnette d’alarme et les 20 prochaines années risquent d’être un piège.

William Finck
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 13 décembre 2015 13:53 Posté par hftrade

    je suis en effet aussi negatif pour l'immo locatif

    - chomage et precarite vont faire qu'il sera de plus en plus difficile de trouver de bons locataires, solvables et stables

    - l'envolee des prix a fait baisser les rendements locatifs

    - la fiscalité immo evolue vers plus de ponctions car l'immobilier est vu comme une cible facile

    - une remontee des taux provoquerait un effondrement des prix

    - le vieillissement de la population fait que les appartements et petits logements en ville ont plus de succes