Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Le Banquier

Le Banquier

J'ai travaillé dans de nombreux domaines liés au capitalisme,
Le fonctionnement de l'organisation économique et financière du monde me passionne,
Je m'efforce d'éclairer mon prochain dans ce système pour qu'il y avance au mieux,
qu'il souhaite en profiter ou le faire changer

POSEZ MOI VOS QUESTIONS

Vous pouvez me poser toutes les questions et me soumettre tous les sujets pour lesquels vous aimeriez que je fasse un texte détaillé

Cliquez ici 

J'y répondrais bien volontiers !

promospeciale

Les Créances Douteuses et Litigieuses (CDL) de la Grèce

Audience de l'article : 6428 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Je viens de finir de lire les résultats trimestriels de nos principales banques (Bnp, Crédit Agricole, Natixis et Société générale).

Le Crédit Agricole possède la 4éme banque de Grèce : Emporiki Bank. Voici ce que je viens de remarquer :

2011 : Taux de CDL d’Emporiki Bank : 33.5 % (+2.3 pts T4/T3)
Page 26 des slides du 4éme trimestre 2011 de Crédit Agricole SA

T1 2012 : Taux de CDL d’Emporiki Bank : 35.9 % (+2.4 pts T1/T4)
Page 21 des slides du 1er trimestre 2012 de Crédit Agricole SA
http://www.credit-agricole.com/Finance-et-Actionnaires/Information-financiere/Rapports-annuels-et-resultats

Je considère que ce résultat de cette banque, qui est de taille importante, est le reflet de ce qui se passe dans toutes les banques de ce pays.

 
1)      Tout d’abord, qu’est ce que CDL ?

Créances Douteuses et Litigieuses

Traduction : « Vous devez de l’argent dont le créancier se demande s’il va revoir la couleur et donc il se prépare à éventuellement aller en justice pour le récupérer. »

Une personne physique ou morale (entreprise par exemple) est classée CDL selon deux critères :

                - Le montant en anomalie (150 000 € de dépassement de découvert par exemple)

                - La durée de l’anomalie (depuis 2 mois par exemple)

Il faut donc que la situation soit grave et/ou dure :

Si vous dépensez trop dans le week-end et que le lundi matin votre compte dépasse votre découvert autorisé de quelques centaines d’euros et que votre paye arrive le mercredi suivant, vous n’êtes pas CDL.

Si vous êtes une société et que vous ne pouvez honorer une lettre de change faute de trésorerie au moment où elle se présente, vous n’êtes pas CDL.

Si vous avez un retard de paiement d‘une mensualité de crédit pendant quelques semaines, vous n’êtes pas CDL.

Les CDL sont les créances douteuses et litigieuses qui sont le résultat d’un profond problème financier, d’une incapacité à honorer la ou les dettes.


2)      Comment ce risque est géré par le banquier ?

Si le compte est CDL, il y a de forte chance qu’a un moment donnée :

- Tous ou presque tous vos moyens de paiement sont bloqués,

- Tous ou presque tous vos prélèvements sont rejetés de votre compte,

- Tous ou presque tous vos virements sont refusés,

- Tout ou presque tout votre épargne est épuisée.

Financièrement, ça va mal.

Si vous êtes une personne physique : vos loyers, l’électricité, les impôts, les crédits consommations d’organisme de financement autres que la banque domiciliataire, le téléphone, etc. sont rejetés régulièrement ou systématiquement.

Si vous êtes une entreprise : le paiement de vos fournisseurs, la TVA, voir même, les salaires de vos employés sont rejetés régulièrement ou systématiquement ....

Evidement le banquier fait tout pour ne pas en arriver là.

Tant qu’il pense qu’accepter de payer peut vous permettre de vous en sortir, il continu de payer, jusqu'à ce qu’il soit obligé à un moment d’arrêter d’aggraver le problème pour la banque. Concrètement, refuser de payer un chèque pour que le découvert ne s’aggrave pas d’avantage par exemple.

La question que se pose tout banquier face à une situation de CDL est :

« Dois-je me couper le doigt pour éviter de perdre le bras, ou je ne coupe rien et ça va s’arranger » ?

En France, le taux de CDL est voisin de 3 %.


Un banquier peut avoir environ 400 clients, ça fait 12 personnes et/ou entreprises en CDL par conseiller bancaire, c’est temporellement, commercialement et humainement tout a fait gérable.

Les clients CDL peuvent être gérés par une cellule dédiée de la banque elle même.

Avec un taux de plus de 35 % en Grèce, ça fait 143 comptes dans le rouge fluo à gérer par conseiller, même si ça remonte sur une cellule, il ne faut pas rêver, ce doit être une vraie boucherie !


3)      L’engrenage mortel d’un tel niveau de CDL

La vélocité d’aggravation du problème (+9/10 points par an actuellement) est symptomatique d’un emballement et d’un effondrement financier de tout le pays.

L’insolvabilité se répand de compte à compte ruinant tous les acteurs du pays les un après les autres :

Une entreprise ne paie pas un fournisseur qui ne paie pas son salarié, qui ne paie pas son loyer, etc, etc…

Evidement, a terme les impôts ne peuvent plus être recouvrés, tout s’effondre et c’est l’insolvabilité généralisé, la faillite, à part s’il y a un créancier qui accepte de payer (Le reste de l’Europe par exemple).

J’imagine aussi que les banquiers grecs ne prêtent plus qu’avec des garanties plus que béton, autant dire, ne prête plus qu’aux ultra solvables.

Pour info, en Espagne, le taux de CDL est passé de 3.37 % fin 2008 à 7.61 % fin 2011. La crise l’a donc fait doubler, pour le moment.

http://www.france24.com/fr/20120217-espagne-creances-douteuses-banques-continuent-a-augmenter


4)      Un coup d’œil sur la bourse d’Athènes grâce au tracker LYXOR ETF GREECE

Sinon, Ils en pensent quoi les investisseurs de la Grèce ?

Bon, ben…. C’est clair et net :

- 92.25 % depuis sont plus haut de 2008

- Moyenne mobile 40 semaines baissières

- Momentum 40 semaines négatif

- Force relative négative par rapport au MSCI WORLD

- Et un plus bas la semaine dernière pour conclure… 20/20 dans le rouge

LYXOR ETF GREECE par rapport MSCI WORLD

Bref, on peut imaginer l’épitaphe de tout ceci, et il y a quand même des ressemblances avec l’histoire de l’Europe, des dettes, et de la folie humaine…


aube doree news624
Drapeau du parti Grecque Aube Dorée qui a obtenu 7 % des suffrages aux législatives de mai 2012


Une vidéo sur la dette vue par les grecques eux même, Debtocracie, un peu énervée contre les élites, mais très instructif :

http://www.youtube.com/watch?v=3z8fsmFlOaE


Je vais arrêter là ce texte joyeux, et essayer de redormir. Pourquoi je lis des résultat trimestriels de banque le week-end moi… je suis pas malin là aussi pfff..

A bientôt

Le Banquier

Les liens internet vers :

- Tous mes textes sur
Objectif Eco

- Suis-moi sur Twitter

- Regarde les vidéos qui peuvent t’intéresser sur YouTube

- Ecoute la musique de mes textes sur Deezer

- Partage la musique que tu adores sur Deezer

- Papi de la finance : rejoins-moi sur Linkedin


Poster un commentaire

3 commentaires