Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Le Banquier

Le Banquier

J'ai travaillé dans de nombreux domaines liés au capitalisme,
Le fonctionnement de l'organisation économique et financière du monde me passionne,
Je m'efforce d'éclairer mon prochain dans ce système pour qu'il y avance au mieux,
qu'il souhaite en profiter ou le faire changer

POSEZ MOI VOS QUESTIONS

Vous pouvez me poser toutes les questions et me soumettre tous les sujets pour lesquels vous aimeriez que je fasse un texte détaillé

Cliquez ici 

J'y répondrais bien volontiers !

promospeciale

La conséquence de votre consommation automobile

Audience de l'article : 4680 lectures
Nombre de commentaires : 9 réactions
Que vous soyez particulier ou professionnel, fortuné ou pas, votre mode de consommation automobile peut générer des écarts de plaisir ou de richesse colossaux tout au long de votre vie.

Je vais donc tenter de vous démontrer ici pourquoi consommer des voitures neuves à crédit, même si vous en avez parfaitement les moyens, vous coutera des mois ou années de travail versés à la gloire du marketing automobile et des Banquiers.

ferrari

Marketing automobile :

L’industrie automobile n’a qu’une obsession, sortir des nouveaux modèles qui rendent les anciens obsolètes pour que vous changiez de véhicule le plus souvent possible.
- Obsolète par le look (l’égérie qui conduit la voiture dans la pub aide beaucoup à faire cela)
- Obsolète par la sécurité
- Obsolète par le confort
- Etc.

Et ça ne marche pas trop mal, d’après l’Insee, en 2005, le parc de véhicule français à un âge moyen de 7.7 ans. En 2010, il y a 6 voitures pour 10 habitants.

Le transport c’est 12.3 % de notre budget consommation globale arrivant en deuxième position derrière le logement 24.7 %.

Banquier :
Lorsque vous achetez un véhicule, votre banquier vous propose pratiquement à chaque fois de faire un crédit. Le principe est simple :
- Il vous fait conserver votre épargne
- Il marge sur le crédit
- Il marge sur l’assurance décès si vous la prenez
- Il vous propose d’assurer le véhicule (ben oui, il faut prendre l’assurance du Banquier qui est de qualité qui vous couvrira bien, d’autant que vous avez un crédit sur le dos là maintenant… (Sans déconner, on est bon quand même ;) !) (Himfffff : soupir d’auto satisfaction)

Par contre, votre banquier respecte des critères d’endettement car il ne veut pas compromettre la relation financière globale qu’il a avec vous en vous mettant en difficulté. (On est dans le cas d’une vente dite « pérenne »).

Quand vous faites le crédit dans la concession ou dans un organisme spécialisé, là, la notion de compromission de la relation financière globale n’existe pas (on est dans le cas d’une vente dite « one shoot »). Voir le sketch de Sellig qui est une caricature piquante ICI

Peut être vous ne le savez pas, mais, lorsque vous avez un crédit sur votre véhicule, vous êtes prêt à sacrifier beaucoup de chose pour conserver votre véhicule et à payer la mensualité de crédit, même si le véhicule n’est pas gagé…

Personnellement, je suis un banquier qui n’aime pas le prêt auto.

Ou plutôt qui n’aime que les crédits « enrichissants » : Cas de l’investissement avec effet de levier que j’ai déjà évoqué plusieurs fois dans objectifeco.

Ou les crédits « sécurisants » : Cas d’un crédit réalisé pour conserver des liquidités de sécurité vraiment utile que se soit en tant que particulier ou professionnel. En effet les entreprises ont intérêt à financer leurs immobilisations à crédit pour conserver des liquidités pour conforter leur trésorerie d’exploitation par exemple.

Le prêt auto peut donc être sécurisant et même enrichissant (si on achète une voiture pour travailler par exemple, ou que c’est un véhicule de collection qui prends de la valeur dans le temps).


1er calcul, la notion de PLAISIR :

Dans ce cas, vous allouez la même somme, mais choisissez une voiture d’occasion.

Ce tableau vous donne quelques exemples de véhicule que vous pouvez acheter avec la même somme :

Colonne de gauche véhicule quasi neuf, Colonne de droite : véhicule de 4 ans environ avec 20 000 KM par an environ. J’ai trouvé tous ces véhicules sur le site de lacentrale.fr

Neuf ou quasi neuf

4 ans et 80 000 KM au plus

RENAULT MEGANE 1.6 110 expression
15 000 €
AUDI A3 1.8 TFSI AMBIENTE
15 000 €
PEUGEOT 407 COUPE 2.0 HDI
25 000 €
MERCEDES CLASSE C 3 220 CDI
25 000 €
BMW 320D LUXURY BVA8
50 000 €
NISSAN GTR*
50 000 €
*Concernant la Nissan GTR, quand je vois les chefs d’entreprise ou les cadres sup’ acheter des berlines allemandes très communes alors qu’ils pourraient acquérir pour le même prix la meilleure voiture au monde, ça me rend MA-LA-DEUH !…

La 1ére version ICI

La 2éme version LA


2éme calcul, l’effet RICHESSE :

Dans ce cas il s’agit de comparer deux modes de consommation pour 20 000 Km/an. Je vous épargne le tableau Excel de 40* 8 cellules et vous livre juste le résultat :

1) L’achat d’un véhicule neuf financé 50 % cash et 50 % à crédit

Je prends les critères suivants :
- Achat d’une Renault Mégane neuve à 15 000 € (1ére voiture vendu en France actuellement).
- Revente au bout de 4 ans à 50 % de sa valeur initiale catalogue et reprise d’une nouvelle voiture neuve
- Financement de 50 % du prix d’achat sur 4 ans

Je ne prends pas les critères suivants :
- Les frais de fonctionnement : J’ai mis 0 € car je cherche à trouver un écart de coût et pas un vrai coût de fonctionnement, je n’ai donc pas compté les vidanges, pneus, etc.)
- L’essence, l’assurance, la carte grise

Pour le neuf, on obtient : 91 860 € sur 40 ans soit 2 296.5 € par an
 

2) L’achat d’un véhicule d’occasion 50 % moins cher financé uniquement avec du cash.

Je prends les critères suivants :
- Achat d’une Renault Mégane qui a 4 ans à 50 % du prix catalogue. (Un véhicule perd environ 50 % de sa valeur tous les 4 ans. (Vous pouvez vérifier avec la cote la centrale)
- Revente au bout de 4 ans à 50 % de 50 % (soit 25 %) de sa valeur initiale catalogue.
- Pas de financement
- Les frais de fonctionnement : J’ai compté uniquement les frais en +. Comme c’est une occasion qui va rouler de 80 000 KM à 160 000 KM, je considère qu’il y a des frais de changement de pièce d’usure (amortisseurs, courroie de distri, etc). J’ai pris 12 ans de données personnels de mes véhicules que j’ai croisés avec les données du moniteur automobile pour tirer un montant moyen. Ouiiii j’ai gardé dans un tableau excel 12 ans de frais de bagnole, pas de commentaire s’il vous plait… :)

Je ne prends pas les critères suivants :
- L’essence, l’assurance, la carte grise

Pour l’occasion, on obtient : 55 330 € sur 40 ans soit 1 383.25 € par an

Ce qui compte c’est plus l’écart en pourcentage car d’un véhicule à un autre et selon les choix de critères les résultats sont toujours différents.


La consommation de véhicule d’occasion fait économiser environ 40 % par rapport au neuf sur les postes de calcul retenu.

Je crois que les chiffres se passent de commentaires, on en fait des choses avec de telle sommes.

Et puis, lorsque vous achetez un véhicule d’occasion récent de 4 ans, vous avez de forte chance que :
- Le Propriétaire précédent a très bien entretenu le véhicule (1ére main) car il veut conserver le plus propre possible son « investissement » MOUAAAAAAAAAAAAAA HA HA HArgh ( HeuHeum, pardon, ça m’a échappé…)
- Que les problèmes sur les nouveaux modèles sont connus et diffusés dans la presse, ce qui vous évite d’acheter un véhicule qui sera rappelé en masse pour réparation ou qui est connu pour un gros défaut chronique.

Sinon, comment trouver le bon montant pour acheter un véhicule sans se faire couillonner par une technique vieille de mille ans vous donnant l’impression que c’est pas cher : La division du prix grâce à la mensualité (au lieu d’acheter 15 000 € on achète 299 € par mois)?
Personnellement, j’achète des véhicules en divisant (le prix d’achat + 1ére année d’assurance + carte grise + malus écologique éventuel) par un mois de revenu global (travail + capital) ainsi je me dis :

« Suis-je prêt à travailler X mois pour cette voiture ? »


Cette méthode permet d’adapter le budget que je souhaite consacrer au plaisir et besoin que je ressens.

- Pour un Renault Kangoo me servant à faire les courses le week-end et à amener maman à son cours d’aquagym, je veux bien travailler un mois de ma vie par exemple.

- Pour la Nissan GTR…pour moi, je veux bien bosser… un an. Ouiiii je suis faible, mais je suis un pauvre hômme… banquier de surcroit !

Le pire cas que j’ai vu dans ma carrière c’était une jeune dame célibataire presque smicarde qui avait achetée à crédit une voiture neuve française (pour ne pas avoir de problème) :) pour la somme d’environ 15 mois de salaire…et qui était dans le rouge tous les mois à cause de son crédit. La somme n’était pas très grande dans l’absolue, mais rapporté à son pouvoir d’achat, ça ne passait pas. Elle s’est rendu compte du souci lorsqu’elle a voulu acquérir sa résidence principale et que l’endettement de + de 45 % après projet l’empêchait d’acheter son logement.


Bon allez, pour conclure joyeusement, je ne résiste pas à vous montrer cette vidéo …. Jouissive
:) ! ! !

L
’automobile c’est ça aussi : !

http://www.dailymotion.com/video/xtcwbz_best-of-acceleration_auto?search_algo=2

Que la nature est bien faite… enfin… je veux dire, la technologie.

Mmmmmmmmmmm, je sens que (comme moi) vous avez envie d’un crédit pour que la brune habillée en léopard monte dans votre superbe voiture de sport que vous n’auriez pas pu acheter cash….
;)



A bientôt, au feu rouge



Le Banquier

Les liens internet vers :

- Tous mes textes sur
Objectif Eco

- Suis-moi sur Twitter

- Regarde les vidéos qui peuvent t’intéresser sur YouTube

- Ecoute la musique de mes textes sur Deezer

- Partage la musique que tu adores sur Deezer

- Papi de la finance : rejoins-moi sur Linkedin


Poster un commentaire

9 commentaires

  • Lien vers le commentaire Le Banquier jeudi, 20 septembre 2012 20:43 Posté par Le Banquier

    Merci, c'est très bien de flatter Le Banquier. Il aime bien ça en général :) A bientôt

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper jeudi, 20 septembre 2012 08:49 Posté par Charles DEREEPER

    Ah Monsieur le Banquier, je suis encore une énième fois fan de vos articles. A chaque fois, vous relevez le défi. pffff. jamais une baisse de régime ? je vais devoir vous faire un nouvel emailing pour que 4 à 5000 lecteurs vous lisent... Vous me mettez le couteau sous la gorge là...Le pire, c'est que je ne connaissais pas la nissan GTR. l'audi R8 est ma promise, mais cette nissan, j'avoue, elle a du caractère. 

  • Lien vers le commentaire marseille mercredi, 19 septembre 2012 12:45 Posté par fred marseille

    Gregory M,Penser qu'une voiture neuve tombe moins en panne qu'une voiture d'occas n'est pas la vérité. Par 2 fois sur des véhicules haut de gamme achetés neufs (mer....des) je suis tombé en panne. 1 fois à 20000 et 1 fois à 100000 sur 2 modèles différents. Sur les 2 pannes je suis resté 1 fois immobilisé. Cela ne m' est jamais arrivé avec de l'occasion. Les voitures neuves sont très souvent sujettes à des petits défauts, surtout les nouveaux modèles. En achetant de l'occasion (avec 80000 et 100000) on évite ce genre de petits soucis de plus en plus fréquents.fred marseille

  • Lien vers le commentaire marseille mercredi, 19 septembre 2012 10:06 Posté par fred marseille

    Bonjour M. Lebanquier,Très bon article et effectivement je confirme l'économie pour procéder depuis 10 ans de cette façon.Je rajouterai que l'écart peut être plus ou moins important selon la marque.Une marque japonaises très fiable équipée d'une chaine de distribution par exemple ne nécessite même après 100000 km qu'une bonne vidange et changement de filtres et l'écart peut être encore bien plus important. Bravo encore pour tous vos articles.

  • Lien vers le commentaire Le Banquier mardi, 18 septembre 2012 22:36 Posté par Le Banquier

    Bonjour gregory M. Vous avez raison car nous ne parlons pas exactement  de la même chose. Je parle de "40 % par rapport au neuf sur les postes de calculs retenu" et pas sur le prix total du fonctionnement. Vous parlez d'un écart de 27 % tout de même. Mathématiquement c'est logique que votre écart en % soit moindre si vous prenez les postes qui existent dans les deus cas (neuf ou occasion), par exemple les plaquettes de freins ou les pneux. Enfin, il y a un élément majeur (vous ne dite pas si vous l'avez compté) c'est l'écart de mise de départ : Dans le neuf et dans votre cas vous "investissez" 9000 € de plus pour amorcer le processus d'achat neuf, alors que dans le cadre d'un processus d'achat ancien, on ne consomme pas cette somme. Si vous divisez cette différence de mise de départ sur 10 cycles (10 voitures)  ça fait 900 € de plus par an. Si je reprends votre calcul (2200/(3000+900)) = on tombe à 44 % d'écart... Pour conclure, 800 € par an sur 40 ans (votre calcul d'écart), ça fait 32 000 € au final, d'un point de vue financier je trouve que c'est colossal, arrivez-vous à mettre cette somme de coté pour votre retraite par exemple? Souhaitant avoir levé votre etonnement, je vous souhaite une agréable continuation.

  • Lien vers le commentaire Le Banquier vendredi, 14 septembre 2012 15:00 Posté par Le Banquier

    Bonjour euskadi,je vous remercie, mais je crois que vous avez mal lu, j'ai bien pris les critéres que vous evoquez dans mes calculs du paragraphe "effet richesse". La panne de la voiture d'occasion de 4 à 8 ans est une légende urbaine inoculé par les marketeux de l'industrie auto, si vous changez les pièces d'usure dans les délais normaux d'utilisation, il n'y a pas de panne ''massive'' sur les véhicules vendus en France. Dans le paragraphe effet ''PLAISIR'', je ne compare que le véhicule effectivement car d'un voiture à une autre il y a trop de paramettre changeant (assurance, consomation, etc, etc). Par contre, OUI, mon discour est parfaitement orienté. Souhaitant avoir précisé mes idées, je vous souhaite un agréable week-end.