Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Garder la tête froide, ça se planifie

Audience de l'article : 3101 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Depuis le début de la crise cet été, le flux de mail que je reçois est directement corrélé à la pression que le médias exercent sur les citoyens. Plus la crise est relayée et intensifiée par les médias, plus les épargnants ressentent une douleur émotionnelle importante.

Les plus découragés me demandent s'ils doivent clôturer leur PEA pour acheter du physique. Pour eux, la bourse n'a plus aucun avenir, ou pour le moins, ils n'arrivent plus à y croire. Ils s'agit dans 99% des cas, d'investisseurs qui ont perdu plus de 30% de leur patrimoine au cours de ces derniers mois. Il est extrêmement difficile de garder la tète froide lorsque l'on voit fondre 1/3 de son épargne sur les marchés financiers. Je comprends tout à fait le sentiment qui les submerge mais je ne recommanderais jamais à un épargnant français de clôturer son PEA. Pour un investisseur qui sait s'y prendre correctement, c'est la meilleure niche fiscale en France. Pour profiter d'un tel avantage il faut détenir un PEA plus de 8 ans et donc penser long terme.

Les personnes en situation de faiblesse sont tentées de fermer leur compte. Mais dans quelques années quand les bourses seront en plein rally haussier, elles regretteront leur choix.

Mon seul conseil : éloignez vous des marchés financiers pendant un temps. Préparez votre retour avec rigueur et méthodologie pour pouvoir être en mesure de ne plus subir ce genre de coup au moral. Mais ne cloturez pas votre PEA !

 

 

Savoir gérer un portefeuille tout en évitant le gros d'une crise n'est pas compliqué mais planifié

 - Il faut apprendre à suivre une tendance sur un graphique. C'est 100% visuel.

- Il faut mettre en place une méthodologie qui soit en harmonie avec son style de vie. Par exemple, un investisseur du dimanche ne voudra pas consacrer plus d'1 heure par semaine aux marchés.

- Diversifier ses investissements sur quelques supports est inévitable.

- Respecter ce que nos yeux nous disent,  pas ce que nos émotions nous dictent.

 

Voici les résultats de ma stratégie haussière sur le CAC40

Alors certes ma dernière opération qui était gagnante pendant 2011 a été clôturée en légère perte pendant le début de la crise...mais je suis en situation de maitrise de mon portefeuille. Sur d'autres supports j'ai clôturé en gain.

Je suis certain qu'avec mes quelques heures chaque mois, consacrées à quelques graphiques chaque week end, je fais aussi bien que les traders moyens les plus actifs. Et cela sans être victime de la crise.

Ma stratégie "mon pea est rentier" est appliquée sur plusieurs indices (grâce aux trackers "Peables") pour obtenir une diversification suffisante.

Pour garder la maitrise de vos finances, il est impératif de mettre au point une stratégie d'investissement visuelle qui soit régie par des règles. Le cocktail prend effet uniquement s'il vous ait possible de le suivre à votre rythme :  intraday, quotidien, hebdomadaire...à chacun sa façon de vivre les marchés.

 

Hugo Cohen

http://www.comment-gerer-son-pea.com/

Poster un commentaire