Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Morgan

Charles Morgan




Bonjour,

Psychologue et formateur au départ, je suis aussi surtout un investisseur privé qui a acheté, rénové, mis en location, fait construire et vendu un grand nombre de propriétés au cours des vingt dernières années pendant mon temps libre, parallèlement à l’exercice de ma profession.

Je viens de publier un guide pratique sur l'investissement immobilier : LES SECRETS DE L'IMMOBILIER - Comment Bâtir Votre Liberté financière & Vous Assurer Une Retraite Confortable (308 page - Ed. Aldanias)


Depuis début 2011, je blogue sur LIBERTE FINANCIERE consacré, entre-autre, au thème de l’immobilier.

promospeciale

3 Façons de Gérer le Risque Et Dépasser La Peur

Audience de l'article : 1737 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Dans les emails que je reçois, beaucoup de candidats-investisseurs immobilier me demandent comment éviter totalement le risque. Mais je suis chaque fois obligé de les décevoir et de leur dire que c’est impossible, et qu’il y a toujours une part de risque dans chaque investissement.

La peur de quitter sa zone de confort est en effet souvent l’un des principaux obstacles qui empêche beaucoup d’investisseurs de réussir et d’atteindre leurs objectifs.

Pourtant, en tant qu’investisseurs immobilier, nous savons que nous devons prendre des risques si nous voulons récolter des bénéfices.

Mais comment devriez-vous gérer le risque ? Qu’est-ce qui est trop risqué ? Quand n’osez-vous pas prendre assez de risque ? Qu’est-ce qu’un risque raisonné ?

Je vous donne quelques-unes de mes réflexions sur le risque :

1) Evitez le risque aveugle

Prendre aveuglément un risque en immobilier, c’est acheter sans savoir.

C’est signer chez le notaire sans avoir cherché à connaître toutes les informations, et sans avoir fait tous les calculs requis. C’est vous engager pour 20 ans sans être certain que l’investissement sera rentable et ne mettra pas en danger votre situation financière et celle de votre famille.

C’est comme traverser la rue en fermant les yeux. Vous avez un certain pourcentage de chances d’arriver vivant de l’autre côté, et un certain pourcentage de vous faire heurter par une voiture …

2) Prenez des risques calculés

Vous ne pouvez pas éviter les risques, mais vous pouvez les gérer.

Le meilleur moyen de réduire vos risques est de vous informer. Plus votre connaissance du marché local de l’immobilier, des moyens de financement, des procédures et frais d’achat, de la fiscalité, etc. sera bonne, et moins vos placements immobiliers seront risqués.

Si vous connaissez la présence d’un risque, vous pouvez essayer d’évaluer sa probabilité et ses conséquences. Vous pouvez d’abord penser à ce que vous pouvez faire pour diminuer la probabilité que cela se passe. Et ensuite envisager ce que vous pourriez faire si cela venait quand même à se passer.

Vous mettez ensemble toutes les pièces du puzzle, et vous décidez de prendre un risque calculé. Vous passez à l’action parce que vous savez que vous ne pouvez pas éviter le risque, mais seulement l’atténuer.

Le problème c’est que la plupart des affaires immobilière ne sont pas évidentes à 100%. Elles ne sont pas blanches ou noires. Elles sont dans une zone grise : elles vont apparemment être rentables, mais il y a toujours un certain doute.

Est-ce une bonne affaire ou non ?  Dois-je m’avancer dans cet achat immobilier ?

Dans le fond, oser se lancer est une question d’estomac. Vous devez bien sûr réfléchir, calculer et envisager plusieurs scénarios. Mais à un moment, il faut prendre le courage de se lancer.

3) Reconnaissez que l’ignorance peut être bénéfique

Quand on étudie la perspective d’un nouvel investissement immobilier, on ne peut jamais tout savoir à l’avance. Malgré tout le travail de recherche préalable, il y a toujours une part d’imprévus. Et ceux-ci sont parfois désagréables.

Depuis que j’ai commencé à investir dans l’immobilier, j’ai fait des erreurs dont certaines m’ont donné bien du fil à retordre.  Et il m’est arrivé de me dire « Ah, si j’avais su …je ne me serais pas lancé dans cette aventure ! ».

Mais justement, si j’avais su à l’avance tous les problèmes, je n’aurais probablement jamais osé commencer !

Je veux dire que l’ignorance a un aspect bénéfique. Si nous pouvions savoir à l’avance tous les problèmes que nous allons rencontrer, nous serions probablement tellement oppressés que nous ne commencerions jamais rien.

J’investis dans l’immobilier depuis près de 20 ans. Avec plusieurs propriétés, des problèmes se sont effectivement présentés et ils étaient désagréables. Mais l’entreprise globale s’est toujours finalement révélée énormément positive, à la fois financièrement et en terme d’expérience acquise. Je suis sûr que vous êtes nombreux à avoir également vécu cela.

Parfois l’ignorance est positive parce qu’elle nous fait continuer à avancer.

Conclusion

Si vous voulez investir dans l’immobilier, vous devez accepter de prendre des risques. Si vous ne voulez pas prendre de risque, ne faites rien. Mais si vous ne faites rien, vous ne gagnerez rien.

Mais avant de vous lancer et de signer, vous devez avoir en votre possession tous les éléments de l’équation. Lisez, renseignez-vous et calculez. Efforcez-vous d’anticiper le risque pour mieux le contrôler.

Pour finir, je vous propose quelques citations encourageantes sur le risque :

« A la longue, il n’est pas plus sûr d’éviter le danger que de s’y exposer. Les peureux se font prendre aussi souvent que les audacieux. » Helen Keller

« Le problème, c’est que si l’on ne prend pas de risque, on risque encore davantage. » Erica Jong

« Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu’où il est possible d’aller. » Thomas Stearns Eliot

Questions : Que faites-vous pour gérer le risque sans vous laisser paralyser par lui ?Le risque vous fait-il peur ? Comment l’intégrez-vous à vos décisions d’investissement Quels genre de risques avez-vous pris ?
Poster un commentaire