Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Les pièges du RSI et du MACD

Audience de l'article : 9721 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions

 

Bonjour


 

Cet article pour vous parler des deux indicateurs les plus connus , le MACD et le RSI ,car je constate souvent chez des analystes graphiques plus ou moins néophytes, une confusion ou une mauvaise utilisation de ces deux indicateurs.


 

Le degrés d'intérêt.....

pourquoi sont-ils plus intéressant que d'autres ?

La réponse est évidente : Tout simplement parce que se sont les deux indicateurs avec les moyennes mobiles les plus usités .

La plupart des ATistes ont ces indicateurs sous leurs graphs. De ce fait, ils réagissent de concert lorsqu'ils découvrent un signal remarquable sur l'un ou l'autre. Cette réponse collective engendre de faite un impact significatif sur le cours.

Si nous sommes en phase avec la réaction de ces intervenants, l'effet de masse nous est favorable, puisque plus il y a d'exécutants visionnant et réagissant sur les mêmes indications que nous, plus nous avons des chances d'être dans le bon sens.


 

Le RSI est un oscillateur : En schématisant cela veut dire qu'il réagit en fonction de l'accélération et la décélération de la courbe du prix. Il traduit la puissance d'un mouvement, en oscillant entre deux zone dites de Sur- Achat et de Sur-Vente.

On considère que lorsque le RSI arrive dans la zone supérieur à 70 , il entre en zone de Sur-Achat et que le marché va réagir, puisque sur acheté, par des prises de bénéfices - pour aller vers la zone de Sur-Vente moins de 30, et inversement.


 

Un inconvénient apparait lors des tendances régulières et continues sans accélération et décélération significative. Dans ce cas là de part sa conception, le RSI, tend dans ce cas à retourner vers son point d'équilibre le 50.

Cette caractéristique peut pour cause induire une mauvaise interprétation. Certains prenant alors pour un signal d'achat ou de vente, le retour vers le 50.

Par exemple, quitter prématurément une position gagnante parce que le RSI quitte la zone de Sur Achat. Ou prenant une position longue lorsqu'il quitte la Zone de Sur-Vente, alors que le cours poursuit sa descente.


 

Conclusion: le RSI offre des signaux exploitables dans des mouvements en ranges ou alternatifs mais peut amener vers de fausses indications dans les tendances soutenues haussières ou baissières.


 


 

Le MACD est un suiveur de tendance Cet indicateur est conçu à partir d'une formule de calcul basée sur les moyennes mobiles.

Son but est d'une part de confirmer le sens de la tendance et d'autre part de sensibiliser sur l' affaiblissements du mouvement en cours, pouvant déboucher sur un retournement.

Le passage du Zéro confirme le sens de la tendance dans l'unité de temps pour laquelle il est programmé.

C'est un excellent outil dans les mouvements en tendance haussière et baissière.


 

Par contre, lors des ranges latéraux, du fait de sa conception basée sur les moyennes mobiles, il va tendre à regagner le Zéro central, qui est son point d'équilibre.

En effet, nous savons que lors des ranges les moyennes mobiles sont plates. Cette réaction peut risquer d'induire en erreur l'analyste, en donnant un faux signal, et faire croire par exemple à une divergence.


 

Conclusion: Le MACD offre des signaux exploitables dans les tendances haussières ou baissières mais peut conduire à de fausses indications en range.


 


 

Les divergences :

Le MACD et le RSI ont tous deux cette propension à donner des indications anticipées lorsqu'ils sont en divergence avec le cours.

L'interprétation n'en est pas simple et demande de l'entrainement pour mesurer leurs impacts mais cette qualité mérite d'être étudiée sérieusement.


 

Les supports / résistances

Il peut être utile de tracer sur les deux indicateurs, les supports et résistances horizontaux et obliques.

Observer les réactions du cours lorsqu'il touche ces lignes de supports / résistances. C' est très souvent plein d'enseignements sur l'évolution du mouvement en.


 


 

Mon propos était de vous alerter sur les dangers de ces indicateurs, par ailleurs utiles, à cause de la méconnaissance de certaines caractéristiques propres et d'une utilisation pas toujours adéquate.

Je souhaite vous avoir sensibilisé.


 

Bons trades à tous


 

Bernard Basset 

Auteur de « CHANGEZ DE CAMP DEVENEZ UN TRADER GAGNANT » 

http://www.eyrolles.com/Entreprise/...


 


 


 


 


 


 

 


 

Poster un commentaire

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire galiper dimanche, 09 octobre 2011 12:49 Posté par galiper

    Merci pour cet article ! Parfait pour nous autres débutants.

  • Lien vers le commentaire mathcom dimanche, 09 octobre 2011 01:46 Posté par mathcom

    J'ai pour habitude d'utiliser la rsi et macd en tandem avec l'indicateur ADX (Wilder's DMI). Ce dernier est excellent pour déterminer si un titre ou un indice est en mode "déplacement latéral" ou en "tendance".

    En mode tendance, il faut surveiller les divergences positives ou négatives sur la rsi et la macd en guise d'avertissement. En mode déplacement latérale, les zones de surachat ou de survente deviennent plus importante.