Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

La différence entre une correction et un krach

Audience de l'article : 3084 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
1

GESTION LONG TERME

«Il est également difficile de prévoir les choses qui sont inattendues parce que, simplement, elles ne sont pas attendues. Si elles devaient l’être, elles seraient probablement beaucoup moins intéressantes. Aussi, c'est l'imprévu d'un événement qui fait qu'il est important "-. Eddy Elfenbein


Un marché baissier est normalement défini comme une baisse de 20 % ou plus du prix des actions. Selon cette définition, il y a eu 25 marchés baissiers depuis 1929. Cela signifie que les marchés ont en moyenne connu ce genre de baisse un peu près toutes les 3,5 années.


Malheureusement, les moyennes du marché ne sont pas propres et bien rangées. Ils échangent des cycles à court et à long terme. Les pertes et les gains ont tendance à être regroupés ensemble.

Par exemple, 10 de ces 25 marchés baissiers se sont produits au cours de la Grande Dépression et ses conséquences dans les années 1930.

Voici la moyenne de toutes les corrections et des marchés baissiers depuis 1900 sur le Dow Jones Industrial Average. Ainsi que l'apparition de la perte moyenne et la durée moyenne de la baisse des prix:

Vous pouvez voir que si nous avons en moyenne un marché baissier environ une fois toutes les 3,5 années, des corrections sont beaucoup plus fréquentes.
2

Les VRAIS marchés baissiers durent beaucoup plus longtemps, mais fort heureusement beaucoup plus rare

Quand les gens pensent à un accident aujourd'hui, ils regardent les deux derniers (2008-09 et 2000-02) qui sont devenus leurs guides. À l’époque certains indices avaient perdu plus de 50 % de leur valeur

Si l'on définit un krach comme une perte de plus de 40 % sur le marché, alors cela devient un événement assez rare qui se produit une fois tous les 12 ans ou plus.

Pourtant, parce que nous avons vécu une telle période d'investissement volatile depuis 2000, les investisseurs et les stratèges de marché sont prompts à prédire qu'un autre accident est proche et qu’il peut survenir à tout moment d’autant selon eux que les marchés ont atteint de nouveaux sommets.

Nous pourrions être en train de créer un autre accident, mais il est impossible de prévoir avec autant de précision quand il peut se produire et quelle en sera la gravité. Vous pouvez utiliser l'histoire comme un guide, mais cela ne signifie pas que les choses vont jouer exactement de la même manière à l'avenir.

C'est toujours le cas lorsque vous avez des marchés qui sont gouvernés par les émotions de ses participants.

Tout simplement parce que nous avons vu deux accidents récents et connu par la suite une forte hausse des prix depuis 2009 ne signifie pas que nous sommes proches d’un autre accident. Nous pourrions l’être, mais il est plus probable que nous verrons une autre correction avant de voir un énorme accident, basé strictement sur les probabilités historiques.

Cela fait environ deux ans que nous n’avons pas vu une correction de 10 % sur le marché, ça par contre il faut en être conscient.

Vous ne pouvez pas prédire le moment d'une correction ou d'un choc. Il suffit de savoir que, même si le marché boursier a eu des corrections et des accrocs sur une base régulière, les actions ont toujours été votre meilleur pari et ont doublé votre argent environ tous les 8 ans depuis 1928. Essayer de sauter dans et hors du marché chaque fois que vous avez une intuition qu'il y aura un accident ou une correction est une bonne façon de passer à côté de ces gains à long terme.

Vous serez beaucoup mieux avec la mise en œuvre d'un plan d'investissement diversifié qui est rééquilibré périodiquement entre et au sein des différentes classes d'actifs pour profiter des pertes cycliques.




Poster un commentaire