Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michel Delobel

Michel Delobel

Gestionnaire de portefeuille sous mandat via une société de gestion agréée, trader pour compte propre et formateur au trading et à l'investissement en bourse, je suis aussi fondateur du site Fenêtre sur Cours et de la société ACGest, via laquelle j'accompagne également mes clients dans la constitution et le développement de leur patrimoine, la préparation de leur retraite ou encore l'optimisation de leur fiscalité.

Vous pouvez prendre contact avec moi par email

emails

promospeciale

Clôture CAC : 3897 (-4.05%) – Le repli entre dans une nouvelle dimension

Audience de l'article : 1324 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
CAC-110216

La séance du jour est assez symptomatique de la situation psychologique dans laquelle se trouvent actuellement les opérateurs. La volatilité et le stress sont particulièrement élevés, et ce sont plus les émotions qui guident les actions que le raisonnement, quand ce ne sont pas des considérations purement financières (besoin de cash) et techniques.

Après un violent repli depuis le début du mois de février et l’arrivée mercredi sur un important support, le rebond d’hier était apparu comme une bouffée d’oxygène, avec l’espoir d’un rebond technique. Un espoir déçu par le retour de la baisse en fin de séance hier à Wall Street, et qui a provoqué ce matin probablement une profonde désillusion de la part de bon nombre d’opérateurs qui avaient tenu bon jusqu’ici et qui espéraient une poursuite du rebond aujourd’hui.

Pire, après une ouverture qui préservaient finalement l’essentiel, autour des 4000 pts, le CAC a brutalement décroché, plongeant à une vitesse impressionnante, à tel point qu’il n’aura fallu qu’une heure pour se retrouver sur les 3900 pts, enfonçant au passage sans le moindre effort la zone de support des 3940/3950.

Une zone qui servira par contre tout le reste de la séance de point de résistance, le CAC faisant plusieurs allers retours entre 3900 et 3940/3950 jusqu’à la fin de la séance. La séance du jour est d’ailleurs dans sa structure très similaire à celle d’hier, et à plusieurs autres séances ces dernières semaines : un violent mouvement au cours de la première heure de cotations (hier c’était à la hausse, aujourd’hui à la baisse), puis une longue dérive horizontale jusqu’à la clôture ! Qu’est ce que cela traduit ? J’aimerais bien le savoir, mais j’ai du mal à trouver des explications convaincantes, si ce n’est que le marché semble de plus en plus “drivé” par des automates et des considérations techniques. Lorsqu’un signal est donné, tout va très vite car “tout le monde” se positionne dans le même sens, jusqu’à l’étape ou le niveau suivant.

Graphiquement en tout cas, le repli du jour fait passer la baisse de ces dernières semaines dans une autre dimension. Fini a priori le canal baissier orange, et nous voici dans une autre tendance, plus franchement baissière ( il faut dire que le canal orange n’était pas très pentu). A regarder les graphiques, les niveaux cassés, les indicateurs, il y a d’ailleurs de quoi craindre un repli plus poussé encore, et une nouvelle dégringolade. Peut-être, mais peut-être pas.

Outre le fait que la zone actuelle est soutenu par plusieurs supports divers et variés, court terme et moyen/long terme, à commencer par le support bleu clair mentionné depuis quelques jours et sur lequel on est venu se poser aujourd’hui, les mouvements de panique que l’on peut voir sur certains titres sont assez symptomatiques d’un mouvement baissier potentiellement proche de son terme. Il manque malgré tout peut être une séance dite de capitulation, prélude à un vrai rebond. Mais quel est le potentiel baissier supplémentaire à court terme au regard du potentiel de rebond ?

Et puis ce type de configuration est toujours délicate, surtout quand ça va à une telle vitesse. Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps, en octobre 2014, lorsqu’on avait cassé la zone des 4100. Et ce n’était pas un cas isolé. Pour vous en convaincre, j’aimerais vous renvoyer vers un vieil article que j’avais écrit il y a quelques années, et qui est toujours valable : “Des configurations trompeuses“.

Bien sûr, rien ne dit qu’on soit cette fois-ci dans un tel cas de figure. Après tout, en 2000 ou 2008, on a connu des vrais mouvements baissiers, qui ont bien commencé un jour par des cassures plus ou moins similaires. Mais pour deux exemples qui ont réellement entraîné un mouvement baissier durable, combien ont débouché sur de beaux pièges à bear ?

Tout ça pour vous dire qu’il s’agit d’être particulièrement prudent dans les conditions actuelles de marché. L’idée n’est bien sûr pas de nier le mouvement baissier actuel, et une poursuite à très court terme en direction des 3700 voir des 3500/3600 n’est pas à exclure. Mais en même temps, et d’autant que les marchés américains ne sont pas dans une situation comparable, que l’ambiance est au désespoir, que les médias classiques commencent à parler de cette baisse des marchés, il ne serait pas étonnant que nous assistions dans les prochains jours à un joli contrepied. A suivre…

Pour demain en tout cas, on surveillera à la hausse la zone des 3940/3950, dont le franchissement (pourquoi pas dès l’ouverture) pourrait provoquer une belle réaction haussière, avec une première cible sur les plus hauts du jour sur 3995/4000. Au delà, on pourrait entamer un vrai rebond, même s’il faudra s’affranchir des 4025/4045.

A la baisse, on surveillera les plus bas du jour, puis juste en dessous le support bleu clair qui sera sur les 3880/3885. Compte tenu de la dynamique actuelle, une cassure est toutefois envisageable. Le support suivant sera sur les 3845/3850 (support marron), avant les 3790 (point bas intraday d’octobre 2014), puis pourquoi pas les 3709/3723 (gap datant de juillet 2013).

Synthèse des tendances graphiques :


Tendance I (à quelques heures – jours) : Baissière (3950)*
Tendance TCT (à quelques jours – semaines) : Baissière (4295)
Tendance CT (à quelques semaines – mois) : Baissière (4750)
Tendance MT (à plusieurs mois) : Neutre (4070 – 5290) – sous revue (bougie mensuelle)
Tendance LT (à quelques années) : Neutre (3290 – 5290)
Poster un commentaire