Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sacha Pouget

Sacha Pouget

J'ai une expérience de 10 ans en salle de marchés chez BNP Paribas, Royal Bank of Canada et Crédit Agricole Cheuvreux. Je me focalise uniquement sur les société de Biotechnologie, qui disposent des plus forts catalyseurs de hausse sur le marché en un minimum de temps. Je m'intéresse plus particulièrement aux sociétés qui disposent d'un Momentum avec un calendrier favorable pour leurs publications d'études cliniques.

Je tire ma performance de ma stratégie de trading parfaitement adaptée aux sociétés de biotechnologie (la stratégie PRE-CATALYSTE), qui m'a permis de multiplier mon capital par plus de 3 en 3 ans (mes clients en sont témoins) tout en ayant un risque maîtrisé. Auteur d'un Livre sur les investissements dans le secteur de la Santé, j'ai développé des méthodes d'analyse et de sélection de valeurs propres à mon secteur. 

Mes modèles d'inspiration sont Paul Tudor Jones et Jean-Marie Eveillard pour l'aspect Gestion – Money management, et les livres de Mike Havrilla "The Ultimate Guide to Biotech Stocks" et de Tony Pelz "The Biotech Trader Handbook" pour l'aspect trading. Mon site internet : http://sachapouget.com/

Mes PDF gratuits

ebooksachapouget

- Comment je travaille ?

- Quels courtiers, quels tarifs pour acheter les valeurs du secteur santé biotech ?

- Mon journal de bord intégral lors de ma performance de +41% au T3 2012

Cliquez ici pour recevoir les liens pour télécharger ces infos

promospeciale

Mise à jour sur le titre OncoSec Medical (ONCS)

Audience de l'article : 3852 lectures
Nombre de commentaires : 6 réactions

Voici une nouvelle mise à jour sur le titre OncoSec Medical, qui fait suite à ma dernière Note du 27 Mars 2012 (lien ici).

 

 
 
 
Présentation (Rappel)
 
 
 
OncoSec Medical (ONCS) développe deux nouvelles thérapies pour traiter les tumeurs cancéreuses: la première est un agent capable de tuer sélectivement des cellules cancéreuses ou de stimuler le système immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses, la seconde est un système de livraison d'agent thérapeutique.
  
 
Ce que pourrait apporter OncoSec au domaine médical me paraît tout à fait intéressant: on peut même parler de rupture, si jamais la société réussit dans ses recherches. Le but est ici d'améliorer l'absorption cellulaire pour traiter efficacement les cellules cancéreuses tout en épargnant les tissus sains qui entourent la cellule et surtout de diminuer fortement les effets secondaires toxiques observés avec la chimiothérapie et de la radiothérapie.
 
 
 
 
 
Mise à jour sur les derniers résultats cliniques
 
 
 
 
Des résultats cliniques positifs pour le programme Electrochemotherapy ont été publiés le 20 Avril en Pologne lors d’un Congrès (la 5e Conférence européenne  du Cancer de la tête et du cou). Ils ont démontré que l’ Electrochemotherapy pouvait représenter une alternative à la chirurgie pour traiter le cancer de la tête et du cou. Il apparaît que l’analyse provisoire des données à partir 81 sujets dans une étude de phase IV du cancer de la tête et du cou traités avec la technologie Electrochemotherapy en Europe ait démontré  la capacité du traitement à fournir un contrôle local de l’activité tumorale et en continuant à améliorer la qualité de vie des patients.
 
 
Pour 46 des 49 patients traités (94%), il a été constaté qu'il n'y avait pas de récidive des tumeurs au cours de la période de surveillance (8 mois).  Il s’agit ici d'excellents résultats qui sont comparables aux résultats obtenus avec la chirurgie. En outre, l'évaluation de la sécurité en utilisant l’Electrochemotherapy pour cette population de patients a démontré que le traitement était sûr et bien toléré sans qu'il n'y ait plus de 3  événements indésirables liés au traitement au cours de cette étude. En outre, le  critère d'évaluation secondaire de la préservation de la fonction des organes et d'apparence à l'aide d'instruments de qualité de vie ont démontré un résultat positif.
 
 
Suite à la présentation de ces bons résultats, le Dr Paul Goldfarb, directeur médical chez OncoSec a déclaré : "L’ Electrochemotherapy  pourrait donc représenter une alternative à la chirurgie qui détruit sélectivement les cellules cancéreuses sans nuire aux tissus sains normaux". Il a ajouté que  "cette thérapie permettait aux patients qui devraient normalement être soumis à des changements physqiues suite à la chirurgie de les éviter , de même que des résultats du traitement potentiellement perfectibles." Punit Dhillon, le président et chef de la direction d’OncoSec, a déclaré à la suite ces résultats: "nous croyons que ces résultats aideront les partenaires potentiels à mieux définir la large opportunité de marché pour ce nouveau traitement".
 
 
 
 
Positions Short (Vendeurs à découvert)


 
 
Tout d’abord, les  Positions Short. Celles-ci se sont extrêmement renforcées ces dernières semaines. Voir le Graphique sur le site OTCShortReport: http://otcshortreport.com/ONCS.OB. Sur les 10 dernières séances du mois d'Avril, les Positions Shorts liquidées ont été supérieures à 50% lors de 5 séances sur 10. Avec des pics à 67,2%.
 
 
C’est cette pression baissière qui explique les difficultés observées récemment. Le titre est donc sous pression : le pari des investisseurs est donc que le titre va se retourner. Mais c’est une stratégie risquée, sachant qu’ils peuvent se faire ‘squeezer’. On parle alors de Short Squeeze : c’est lorsque les Shorts sont obligés de racheter à la suite d’une hausse soudaine.
 
 
Plus récemment, sur les 10 dernières séances, la moyenne des Positions shortées sur l'ensemble des titres traités a été de 25,7%. Les séances des 14, 15, 16 et 17 Mai ont marqué le plus d'activité avec des taux de position Short situés entre 37% et 50%.
 
 
 
 
La publication d'un article à charge a pesé sur le cours
 
 
 
 
Un élément est venu jeter le trouble récemment: un article publié le 23/04 sur le site Seeking Alpha a pointé du doigt des dépenses de communication importantes visant à faire de la publicité. Cet article est disponible ici:
 
 
 
 
A première vue, je n'en pense pas beaucoup de bien. C’est un article à charge. Je ne connais pas réellement les motivations de son auteur. Je constate simplement qu’il est connu pour prendre des Positions Shorts sur des Penny stocks.
 
 
Cet article fait état d'importantes sommes dépensées pour attirer des investisseurs individuels. Cette pratique, peu connue et peu répandue en France, consiste à flouer les investisseurs avec des arguments fallacieux. On l’appelle le Pump & Dump (je l’ai déjà présentée sur ObjectifEco).
 
 
Le budget consacré à cette campagne de promotion avancé par l’auteur de l’article serait de 1,85 Mlns $ en 2012. Si c’est le cas, ce serait scandaleux puisque cela représenterait plus du 1/3 des dépenses prévues en 2012. Disons que c’est un élément qui me choquerait. En qu'actionnaire, je préférerai que le Cash soit dépensé dans la R&D plutôt que dans la promotion. Par contre, rien n’est prouvé sur ces dépenses de com’.
 
 
Sur ce point, mon avis est que si des pratiques déviantes étaient avérées,  je pense que les courtiers seraient au courant. Et je ne pense pas qu'ils auraient jugé bon de suivre la valeur s'il n'y avait aucun potentiel, des pratiques douteuses ou une mauvaise gestion de la part des Dirigeants.  Il en va de leur notoriété. Et de leur image auprès de leurs clients.  A noter que 2 des trois courtiers qui suivent OncoSec  (ce sont des courtiers renommés)  ont des objectifs de cours de 2 à 2,5$ sur OncoSec: NOBLE FINANCIAL CAPITAL (2.00$), RODMAN & RENSHAW (Surperformance) et VISTA PARTNERS (2.50$)
 
 
 
D'autre part, j'estime qu'on jugera la société sur ses déclarations, à savoir la signature de partenariats. Il a clairement été annoncé que l'un des objectifs en 2012 d'ONCS était de chercher à "licencier par le biais de partenariats régionaux ou un partenaire mondial pour maximiser les possibilités de commercialisation en Europe, en Asie et potentiellement sur d'autres marchés émergents". Fin-Mars 2012, le PDG d'ONCS a laissé entendre qu'il était en discussion avec des partenaires potentiels : "nous avons été en mesure de capitaliser sur cette expérience qui progresse rapidement dans notre phase 2 d' essais cliniques pour notre programme Electroimmunotherapy et nous menons des discussions  sur des partenariats pour notre programme Electrochimiotherapy" (source: http://biotuesdays.com/2012/03/27/how-oncosec-opens-up-skin-cancer-cells-to-drugs/).
 
 
 
Ensuite, je ne sais absolument pas si cela va se matérialiser par une annonce de Partenariat à court terme, et dans quelles conditions. Le premier objectif d’OncoSec est en tous cas de signer un partenariat (de licence et / ou de co-développement) pour la plate-forme OMS Electrochemotherapy avec un ou plusieurs partenaires régionaux ou un partenaire mondial unique (ça a été dit dans l'interview fait à Biomed : http://www.biomedreports.com/2012020288498/oncosecs-president-and-ceo-explainshis-firms-ambitious-list-of-milestones-for-2012.html) mais il est difficile de savoir à quel stade sont les discussions. Reste à voir si le timing pour 2012 sera respecté. En tous cas, c'est une des priorités affichées. Je garde ma confiance envers la société.
 
 
Je note au passage que lorsque j'ai couvert le titre CBIS, un  actionnaire  canadien m'a contacté m'affirmant que les dirigeants  de cette société étaient en quelque sorte des "véreux". J'ai publié sur Objectifeco cette intervention du canadien (le tout premier commentaire dans la partie commentaires' :http://www.objectifeco.com/bourse/conseils-analyses/article/sacha-pouget-un-objectif-de-coursmultiplie-par-10-dans-12-mois-sur-la-pharma-de-specialite-cbis). Si j'avais écouté cet actionnaire, je n'aurai jamais réalisé un Gain de près de +500% sur CBIS...
 
 
 
 
 
Valorisation et financement

 
 
 
La Position Cash d'une Small Caps est un point primordial. ONCS a annoncé le 26/03 avoir levé 7,2 mlns $ en Net avec la création de 31 Millions de nouveaux titres à un Cours de 0,25$. Au 31.01.12: la position Cash d'OncoSec était de 456 000$. Il y avait donc urgence, sachant que les dépenses opérationnelles vont doubler en 2012 par rapport à 2011 (et 3 études de Ph 2 : cela coûte cher). La position Cash actuelle est donc portée à 7,5 mlns $ environ.
 
 
L'autonomie ressort ainsi à plus de 18 mois selon moi, puisque dans son dernier 10-Q  (rapport trimestriel) du 15/03, ONCS anticipait un Cash burn de "4,8 Mlns $ sur l'ensemble de 2012". Alors de mon côté j'estime que c'est une bonne News, sachant que la sécurisation de leur financement n'était pas gagné d'avance. Par contre, ça représente une dilution de 25% par rapport au cours avant l'augmentation de Capital. La baisse brutale observée  à la suite de cette annonce  a indiqué que le marché avait déjà intégré cette possibilité d'augmentation de capital mais certainement pas le cours de référence retenu pour la création de titres.
 
 
Et puis, tel que je l'avais anticipé dans mes recherches, c'est Rodman & Renshaw qui est chef de file de l'opération ("Although we have entered into a placement agent agreement with Rodman & Renshaw LLC for the potential sale of common stock and warrants") dans l'annonce du 16/03 et peut être que R&R a justement été à l'initiative de la montée initiée entre le 19 et le 22 Mars depuis les 0,18$..  Il se peut aussi qu'il y ait eu des fuites et que d'autres courtiers aient orchestré la baisse observée juste avant (genre ils ont été approché pour une levée de fonds...).
 
 
Par contre, il aurait été préférable de sécuriser cette ligne de financement au-dessus des 0,60$ avec un cours retenu de 0,40$ pour la dilution. Maintenant, voilà une épée de Damoclès retirée au-dessus de la tête du management, qui va pouvoir se concentrer sur les essais cliniques & avancer sereinement. Maintenant, on observe que le cours actuel est e-dessous de celui de l'augmentation qui s'est faite à un Cours de 0,25$. Si on regarde l'accueil d'une augmentation de Capital par les investisseurs sur les small caps et plus particulièrement sur les Biotechs: dans l'extrême majorité des cas, le cours touche le prix d'émission des nouveaux titres.
 
 
Par la suite, il est rare que le Discount ne perdure. C’est pourtant le cas pour ONCS. Mais si on regarde les annonces des Augmentations de Capital récentes sur certaines biotechs, on constate qu'en général  le cours touche le prix d'émission avant de remonter en flèche (dernier exemple: CLDX avec son Augmentation de capital du 24.02).
 
 
En terme de valorisation, il semble que la société soit très peu pricée. La Position Cash étant portée à 7,5 Mlns $ et la Capi. Boursière étant de 9,5 Mlns $ à l'heure actuelle: cela signifie que la Valeur d'Entreprise (VE) est de 2 Mlns $ ce qui ne valorise absolument pas selon moi les programmes en développement (pipeline), les brevets, les avancées thérapeutiques et l'expertise acquise par la société.

 
 
 
Evolution du Cours sur les 2 derniers mois (depuis le 29 Mars 2012)

 
 

 
 
 
Conclusion : Mon Avis
 
 
 
Le Newsflow nous indique que d'autres résultats dans le traitement du Cancer de la tête et du Cou seront présentés lors de la 8éme conférence Internationale du cou qui se tiendra à Toronto du 21 au 25 juillet 2012. Les résultats seront-ils accueillis à leur juste valeur cette fois-ci ? On peut l’espérer. Plusieurs points d’ombres devront tout de même être levés. Je me suis donné comme objectif initial un Cours de 0,80 à 1,00$ ce qui semble conservateur au regard des objectifs des courtiers (qui ont un objectif de cours de 2.00$ à 2.50$).
 
 
 
NB : cette Mise à jour est parue sur mon Site www.SachaPouget.com le 28 Avril 2012.
 
 
 
Sacha Pouget

 

Poster un commentaire

6 commentaires

  • Lien vers le commentaire sacha Pouget mardi, 29 mai 2012 15:32 Posté par sacha Pouget

    @ tonio,

    pas de procès à mon encontre.. Lorsque je lis : "ce n’est pas parce qu’un article ne va pas dans le sens de ton analyse que tu dois le minimiser ou le mettre en doute" cela me laisse songeur !

    J'ai abordé tous les aspects Concurrence, Brevets, Financement et Données cliniques ICI :

    [http://objectifeco.com/bourse/conseils-analyses/article/sacha-pouget-mise-a-jour-sur-oncosec-medical-oncs-concurrence-brevets-financement-et-donnees->http://objectifeco.com/bourse/conseils-analyses/article/sacha-pouget-mise-a-jour-sur-oncosec-medical-oncs-concurrence-brevets-financement-et-donnees]

    Sinon, je reviens sur les différents éléments :

    {{1/DEPENSES DE COM' / Article SEEKING ALPHA}}

    Je mets en doute deux choses dans cet article de Seeking Alpha:

    -les intentions de l'auteur (qui Short la valeur), donc c'est dans son intérêt de dénigrer la société ;
    -et le montant de la campagne de com'.

    C'est tout ce qu'il faut y voir. Sur tout le reste je dis les choses en toute transparence. Comme d'habitude pour ceux qui me connaissent.

    {{2/ MANAGEMENT}}

    Ensuite, sur l'autre partie de votre attaque sur le management : si vous aviez lu mon Livre, vous auriez su effectivement que c'est une partie importante dans le succès de la société. C'est même dans le Chapitre 1. Et j'en ai fait le tour sur ONCS. Pour moi il n'y a aucune crainte à avoir. Ou avez-vous vu que le directeur Pavit Dillhon avait été condamné ? Que des reproches formels avaient été faits à son encontre par la SEC ? Dans le meilleur des mondes, on aurait eu affaire à un PH.D. cee qui aurait été une validation pour le top management. Mais il s'avère qu'à ce stade de développement, soit le fondateur détient ce diplôme scientifique, soit ils recrutent à l’extérieur. Mais ça coûte cher..

    ACCORD INO / ONCS

    Je l'ai noté comme vous. En fait il y a un accord de Licence entre INO et ONCS. Là encore, rien d'étonnant. C'est ce qu'il se fait largement dans le secteur. Encore une fois, j'ai abordé cela dans un article précédent sur ONCS datant du 27/03/2012 :

    [http://objectifeco.com/bourse/conseils-analyses/article/sacha-pouget-mise-a-jour-sur-oncosec-medical-oncs-concurrence-brevets-financement-et-donnees->http://objectifeco.com/bourse/conseils-analyses/article/sacha-pouget-mise-a-jour-sur-oncosec-medical-oncs-concurrence-brevets-financement-et-donnees]

    {{3/ AUGMENTATION DE CAPITAL / WARRANTS}}

    Ensuite, penser qu'une petite société ne lève jamais de Cash, c'est faire abstraction des réalités. On sait très bien que pour se développer, une société doit faire des augmentations de capital pour ajouter de la visibilité. Avec des Equity Lines, Warrants, créations de titres... peu importe le mode. Mais c'est la seule manière de sècuriser son financement! Donc sur ça on passe. Ce n'est pas un risque présent sur le titre, ça fait partie du paysage that's all.

    Mon analyse publiée sur mon site le 19 Mars sur le titre comportait un commentaire sur le Cash : "{En 2011, la société a réalisé un Bénéfice de 40 182 $. C’est symbolique, mais cela signifie que les finances sont contrôlées. Aucun revenu n’a été déclaré. La société a levé 2,79 Mlns $ le 24 Juin 2011. Etant donné que les dépenses ont été de 2,3 Mlns $, il reste seulement environ 450 000$ dans les caisses. L’autonomie financière est donc très limitée.}" (voir + bas)

    Le cours était alors de 0,18$ ; deux jours plus tard, le cours était à 0,36$ .. so what ? J'ai toujours du ONCS ; Mon prix de reviens est de 0,17$. Et si je vous avez écouté, je n'aurai jamais acheté le titre (et je suis certain que vous m'auriez déconseillé CBIS aussi).

    Cdt,
    SP

  • Lien vers le commentaire sacha Pouget lundi, 28 mai 2012 18:43 Posté par sacha Pouget

    @tata6000,

    sur ObjectifEco, depuis deux ans, j'ai abordé des dizaines de sociétés cotées spécialisées dans le secteur Santé. Seules 2 sociétés étaient cotées sur l'OTCBB : CBIS et ONCS.

    Sur les 12 derniers mois, j'ai investi sur 50 sociétés du secteur Santé, et j'ai réalisé seulement 3 investissements sur des valeurs de l'OTCBB. C'est donc 5% de mes Positions. Et sur ces investissements, le bilan est plutôt correct :

    -CBIS m'a rapporté 500% de plus value ;
    -pour mes abonnés, j'ai abordé une autre valeur : XXII, que j'ai revendu il y a 10 jours et qui m'a rapporté +50%;
    -ONCS, ou je suis "flat".

    L'OTCBB est par définition un marché non réglementé. On y trouve de tout. Aussi bien des canards boiteux.. que de futures pépites. Pour s'en sortir, tout se joue dans la sélection des titres à fort potentiel. C'est plus difficile de s'y retrouver : il faut être vigilant. Je le conçois amplement, et c'est pour ça que votre intervention a le mérite d'être clair.

    En ce qui me concerne, investir sur des valeurs cotées sur l'OTCBB est une manière de booster mon portefeuille. Pour ce type de valeurs, je me constitue une ligne de 3000 à 4000$. C'est aussi ce que j’écris dans mes interventions: mieux vaut ne pas charger la mule sur ce type de valeurs.

    Dans tous les cas, c'est à manier avec précautions. Cela ne doit représenter qu'une petite part de son portefeuille.

    Cordialement,
    Sacha

  • Lien vers le commentaire tata6000 lundi, 28 mai 2012 17:32 Posté par tata6000

    Il n'y a jamais de fumée sans feu sur l'OTCBB.

    Ce marché est à fuir car rien n'est transparent ... c'est juste mon avis.

    Sacha, au plaisir de te lire ...

    @++