Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

La Pression fiscale subie par les classes moyennes

Audience de l'article : 1449 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
La Pression fiscale? Ce sont les Français qui en parlent le mieux!!!!

témoignage impôts
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire titi mercredi, 04 novembre 2015 15:40 Posté par zetiti

    J'adore ces articles : personne ne vérifie jamais ce qu'y disent les "témoins".

    Pourtant, un petit tour sur le site des impôts (partie simulateur) vous apprendrait qu'avec leur revenus ils paieraient 2500€ (un peu moins)... sans enfants. Avec les 2 enfants qu'ils mentionnent on tombe à... 300€ par an hééé oui (quel que soit l'année de naissance, j'ai testé) et je ne parle pas des allocs qu'ils doivent toucher (je ne sais pas s'ils les ont intégré à leur revenus) et les différentes aides.
    Alors d'accord, le simulateur, c'est pour les revenus 2014, mais bon je n'ai pas le sentiment que les choses varient à ce point là et en ce qui me concerne le simulateur a toujours été très précis pour évaluer les montant de mes impôts. En vrai, je pense que leur profil est carrément bénéficiaire du système français. Ou alors ils ont tout un tas de revenus en plus, mais il ne le disent pas.

    De plus, j'aimerais savoir combien ils remboursent à la banque pour leur prêt immobilier, où ils ont acheté (puisqu'ils payent une taxe foncière) et combien coûte l'entretien de leur logement... évidemment, s'ils ont acheté en 2007/2008 à plein pot, ca doit leur faire bizarre de payer les mensualités à la banque, surtout s'il faut en plus payer le ravalement de façade et que les charges augmentent. Mais ca reste un choix de leur part (probablement motivé par la perspective d'une juteuse plus-value qu'ils attendent encore).

    Des articles comme çà j'en ai vu plein, aucun ne résiste à l'analyse, et presque à chaque fois on se rend compte que le vrai problème n'est pas le niveau des impôts, mais le montant du remboursement du prêt qui est trop élevé. La différence étant que la mensualité est payée régulièrement, alors que les impôts, souvent, y'en a un gros paquet qui arrive d'un coup en fin d'année, et quand on est ric rac budgétairement parlant (ou qu'on ne fait pas attention), ca fait mal...
    Du reste, je crois que le salaire minimum décent pour un couple avec 2 enfants est très proche du leur, donc ce n'est pas étonnant qu'ils galèrent.