Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

Le programme d'Eric Ciotti

Audience de l'article : 1037 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Je ne connais pas Eric Ciotti, donc je peux en parler.

Quoi de plus excitant que de parler de ce que l’on ne connait pas ? Ce ne sont pas ceux qui donnent leur opinion sur les réseaux sociaux à longueur de journée, sur des sujets de société dont ils sont à mille années lumières, qui me contrediront… encore que…

Donc je ne connais pas cet homme. J’ai appris qu’il se présentait à la primaire de LR. Que dire ? LR, c’est diffus dans ma tête. N’est-ce pas le parti dit Gaulliste, qui s’est appelé RPR, PR, ou je ne sais trop quoi ? Un parti qui se dit de droite pratiquant une politique “égalitariste”, communiste ? Un parti qui a généré, par lâcheté, un espace libéral en jachère faisant ainsi une place en or au populisme, pire version de l’Etatisme.

En fait un parti Etatique lui-même où les libertés fondamentales ont été soumises à une technocratie esclavagiste, fanatique de la planification, de l’ordre imposé à son profit. Où la déresponsabilisation de l’administration de l’Etat et des élus a atteint un point tel que tous les bordels, toutes les connivences, toutes les corruptions, toutes les lâchetés, sont permis, pourvu qu’ils émanent d’eux, à leur profit.

Dans cette ambiance le programme annoncé par Ciotti fait rêver.

Correspond-il à une percée de l’opinion publique vers la vérité, vers la sagesse, vers la “remontada”, ou n’est-il qu’une lubie d’un obscur député de l’extrémité territoriale un peu fantasque de la république ?

Ce que j’ai compris de ce programme.

          – Protection absolue de la propriété privée. Donc respect de cette propriété privée, matérielle ou intellectuelle. Donc de nos libertés qui sont justement les piliers de la propriété, pendant qu’elle-même est leur espace de protection. Si la propriété privée est protégée, plus d’espionnage, plus de délation, plus de ségrégation… le rêve, tant pis pour les banquiers, les notaires, tous les espions du fisc, aussi les réseaux sociaux… enfin pour leurs mauvais penchants qui ne sont pas leur essentiel heureusement.

          – Suppression des droits sur les successions et les donations. Enfin la possibilité de capitaliser. On se rappelle que le capital — accumulation et transmission — est la base de tout progrès, en tout. En science, en culture, en technique, en politique, etc… et aussi, évidemment, en économie. La jalousie qui tue le capital économique tue l’économie. Rien ne peut exister sans d’abord avoir capitaliser pour aboutir, que ce soit pour le feu, la roue, l’imprimerie, etc…

          – Un taux d’impôt unique, encore le rêve. Un impôt proportionnel, concept créé par la révolution, nous y voilà enfin. Pour tous ? Parfait, il faut que tous participent aux dépenses pour en prendre leur part de responsabilité.

          – La reprise en main des zones de non droit. Je ne vois pas d’opposant à cette idée.

          – La diminution drastique de la masse bureaucratique et de ses pouvoirs, qui nous torture à l’aide de décrets ou circulaires uniquement mis en œuvre pour assouvir sa soif de pouvoir. Son sadisme et ses vices sont sans limite, Ciotti veut, dit-il, les limiter. Ça alors…

          – La diminution globale de l’impôt. Pas mal, mais il ne dit pas un mot de l’inquisition fiscale. Il ne parle pas du vice intégré aux contrôles fiscaux. Il ne propose pas, par exemple, de donner aux contrôleurs fiscaux, dans le même temps que leur pouvoir de sanction un pouvoir de récompense. Quel plaisir nous aurions à recevoir un avis de contrôle fiscal si nous savions qu’à son issue nous serions punis en cas de faute, mais récompensés par une remise d’impôt sur l’année suivante en cas de comptabilité régulière. Cela changerait tout.

Je n’ai pas été plus loin dans la lecture de ce programme, il m’a comblé.

Est-ce crédible ? Correspond-il à une espérance démocratique naissante ? Ou n’est-il qu’une lubie d’un lecteur de “La grève”, que serait M. Ciotti ?

La balle parait être dans le camp des encartés de LR. Peut-on être encarté et libéral, comme ce programme ? Là est la question.

Dans tous les cas je suis heureux d’avoir aperçu cette comète Ciotti, habitée par des idées qui nous changeraient la vie, qui ont le mérite d’être enfin exposées publiquement.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Bruno Koegler lundi, 29 novembre 2021 20:04 Posté par Bruno K

    Ahhhhh notre cher etat voyou, qui ne respecte enfin ne protege ni ses citoyens, ni laeur proprietes... Je suis en train de motiver mon avocat a aller en cassation, la cour d appel ayant jugee que la largesse du tribunal est suffisante, vu qu ils m ont remonte l indemnite d EXPROPRIATION de 230 KE vers 550 kE, mais evidemment n en n ont rien a cirer que 480 m2 de surface habitable a 3 km du periph de Paris sur un beau terrain de 450 m2 vaut plutot 3 M au lieu de 550 k. Je me tate pour plaider a la Cour Europeenne des Droits de lHomme, quelqu un connait les "regles du jeu", doit on passer par la cour de cassation avant ou peut on aller direct? 

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 29 novembre 2021 13:00 Posté par hftrade

    Tous ces guignols de la republique francaise sont socialo-communistes a la base et ils bouffent tous au meme ratelier maconnique en se foutant royalement du peuple


    Par ailleurs la republique francaise figure actuellement en tete de liste noire mondiale des etats voyous en matiere fiscale (ce gang de Bercy dans son bunker du bord de Seine est un passage obligé pour futurs presidents et hauts fonctionnaires, que dire de plus ?? apprendre a piller les francais fait partie du cursus des elites)